Welcome to my blog

Articles récents

Le parfait sacrifice de Jésus Christ

31 Octobre 2014 , Rédigé par

“La mort du Seigneur Jésus sur la croix est l'événement le plus sombre et le plus lumineux de l'histoire de l'humanité. Sombre parce qu'il révèle l'étendue du péché de l'être humain, lumineux parce qu'il fait éclater l'Amour du Dieu Sauveur.
Le Dieu de Sainteté dont “les yeux sont trop purs pour voir le mal” (Habakuk 1. 13) pouvait-il regarder favorablement son Fils chargé du péché des êtres humains ? Quoique innocent, le Christ se présentait devant le divin Juge comme s'Il était, Lui, le responsable de nos péchés, comme s'il les avait commises Lui-même, comme s'Il portait devant Dieu ses propres péchés, comme s'Il incarnait le péché. Alors, Jésus-Christ a subi à notre place le châtiment qui aurait dû nous atteindre, vous et moi qui sommes coupables de nos péchés.
Le Christ, par sa mort sur la croix, a réglé tout le prix de notre réconciliation avec Dieu. Dieu n'attend rien de nous. Jésus son Fils a payé de sa vie, de son sang, pour tous nos péchés. Il est le Substitut innocent frappé mortellement pour que nous soyons épargnés de la mort éternelle. Jésus-Christ est ressuscité. Et pour nous qui mettons notre confiance en Lui, notre dette envers Dieu est bien réglée. Mais à quel prix ! Le ciel est ouvert par le Christ Sauveur, il nous appartient d'y entrer librement en acceptant Jésus comme seul Seigneur et Sauveur de notre vie, car selon la Bible, nous avons “une pleine liberté pour entrer” dans sa présence (Hébreux 10. 19).
Le Dieu Souverain attend que nous nous tournions vers Lui en plaidant coupable, en Lui abandonnant notre vie entière. Laissons-nous juger intérieurement par l'évocation de ce parfait sacrifice. Franchissons ce pas, acceptons de vivre désormais pour le seul vrai Dieu et Il nous comptera parmi ses enfants. “Soyez réconciliés avec Dieu !” (2 Corinthiens 5. 20).”

Coupable ou non coupable ?

30 Octobre 2014 , Rédigé par

Certaines personnes se prétendent justes. « Oh ! Moi je n'ai jamais fait de mal à personne, disent-elles, Je n'ai rien à me reprocher, j'ai toujours été honnête... ». Ainsi elles n'ont aucun sentiment de culpabilité devant le seul vrai Dieu trois fois Saint. Comment donc peuvent-elles connaître le pardon puisqu'elles considèrent qu'elles n'en ont pas besoin ? Jésus a dit : « Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin de médecin, mais ceux qui se portent mal ; je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. » (Marc 2. 17)
Pourquoi ces personnes ne se sentent-elles pas coupables devant Dieu ?
- Dieu est bon : D'abord parce qu'elles Le considèrent comme un Dieu bon et indulgent. « Le bon Dieu » dit-on en parlant de Lui et elles ne réalisent pas qu'Il est aussi le Dieu Saint et parfaitement Juste. La Bible déclare que Dieu a les yeux trop purs pour voir le mal (Habakuk 1. 13). Celui ou celle qui se croit juste ne se voit pas comme Dieu le voit. Il a peut-être une bonne conduite aux yeux de ses semblables, accomplissant des oeuvres utiles pour la société... mais quelque soit l'opinion qu'il a de lui-même, le constat du Dieu trois fois Saint (Esaie 6. 3, Apocalypse 4. 8) qui sonde les coeurs et les reins ne peut changer : « Il n'y a pas de différence, car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Romains 3. 23)
- Ce n'est pas si grave, après tout ! : Une autre raison pour laquelle certains ne se sentent pas coupables devant Dieu, c'est qu'ils minimisent le péché. Un petit mensonge, ce n'est pas si grave, pense-t-on, d'autant plus s'il peut être utile : c'est un « pieux mensonge », comme on dit. Pour eux, bien des choses ne sont pas un péché alors qu'en réalité, elles le sont. Ils ne les considèrent pas comme Dieu les voit. Ils commettent des infractions à la loi divine sans même quelquefois s'en rendre compte, la conscience étant endormie. Et s'ils sont conscients de la faute, ils se justifient en mettant en avant des circonstances atténuantes.
- Ni vu ni connu : D'autres encore pensent que le péché non connu et qui ne nuit pas à autrui ne peut avoir de conséquence. L'orgueil, la jalousie, la convoitise, les mauvaises pensées, tout ce qui est fait dans le plus grand secret... Dieu le voit. « Il n'existe aucune créature qui soit cachée devant lui, mais tout est nu et découvert aux yeux de celui à qui nous avons affaire » (Hébreux 4. 13). Dieu voit dans le secret et un jour, tout sera mis en lumière. « Il n'y a rien de caché qui ne sera révélé, ni rien de secret qui ne sera connu. » (Luc 12. 2)
Alors, coupable ou non coupable ?
Au tribunal de Dieu où tout est enregistré, quel est le verdict ? Quelle que soit la pensée de l'être humain au sujet de lui-même, la sentence divine est rendue : « Tout le monde est coupable devant Dieu » puisque « tous ont péché » (Romains 3. 19, 23)
Sommes-nous donc tous condamnés ? NON ! Car le seul vrai  Dieu qui est Saint et parfaitement Juste est aussi le Dieu d'Amour. « Dieu a tant aimé le inonde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle. » (Jean 3. 16)
Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu, quitta le Ciel pour venir volontairement sur la terre, pour donner sa vie en rançon sur la croix pour le pardon des péchés de quiconque croit. Oui, sur la croix, Jésus a subi le terrible Jugement divin qui devait nous atteindre tous. « Celui qui n'a pas connu le péché, Dieu l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions justice de Dieu en lui » (2 Corinthiens 5. 21)
Comment échapper à la condamnation que nous méritons tous ? En reconnaissant notre culpabilité devant Dieu et en croyant que Jésus-Christ a souffert et est mort pour nos péchés après en avoir subi le Jugement à notre place. C'est alors que nous avons cette certitude : « Il n'y a donc maintenant aucune condamnation  pour ceux qui sont en Jésus Christ » (Romains 8. 1)
L'Amour de Dieu nous a donné Jésus,

Et par Jésus la paix fut faite ;
De la justice satisfaite Les droits sur nous ne s'exigeront plus.
Oh ! Quel bonheur !

Seigneur, par ta bonté, L'accès aux cieux nous est facile ;
Et le chrétien, d'un coeur tranquille, S'y rend heureux, car il est racheté.

Colère détournée

29 Octobre 2014 , Rédigé par

Dès le début de son histoire, l'être humain s'est détourné de Dieu son Créateur : rebelles, désobéissants, « nous étions par nature des enfants de colère » (Éphésiens 2. 3). A cause de cette nature de péché, « la colère de Dieu vient sur les fils de la désobéissance » (Colossiens 3. 6). L'être humain est donc pécheur et coupable devant le seul vrai Dieu trois fois Saint. Sa condamnation a été formulée : “Tu mourras certainement ” (Genèse 2. 17). La chose s'est confirmée, car “ la mort a passé à tous les hommes, du fait que tous ont péché ” (Romains 5. 12). Mais Dieu est un Dieu de pardon : « Toutes ensemble mes compassions se sont émues. Je ne donnerai pas cours à l'ardeur de ma colère… car je suis Dieu, et non pas un homme… » (Osée 11. 8, 9).
Mais comment la Sainte Colère de Dieu pourrait-elle se détourner, puisque tout être humain est pécheur ? Pour cela, il fallait un sacrifice parfait, ayant une valeur
éternelle. Ce sacrifice d'une victime parfaite, c'est celui de Jésus Christ, le Saint Fils de Dieu, qui s'est offert à la place des pécheurs, Il a enduré la mort pour donner la vie éternelle à quiconque croit. Oui, c'est sur Jésus-Christ que la Colère de Dieu est tombée quand, à la croix, Jésus portait le poids des péchés du monde entier : «Lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous… Maintenant que nous sommes justifiés par son sang, nous serons sauvés de la colère par Lui» (Romains 5. 8, 9).
“Christ est mort pour nous tous”… Personne n'est exclu, mais pour être aujourd'hui à l'abri de la juste Colère divine, il faut accepter ce don gratuit de Dieu : « Qui croit au Fils a la vie éternelle ; mais qui désobéit (ou ne croit pas) au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3. 36).

Les couronnes

28 Octobre 2014 , Rédigé par

« Réjouissons-nous, et faisons éclater notre joie, et donnons-lui gloire; car les noces de l’Agneau sont venues, et son épouse s’est parée. Et il lui a été donné d’être vêtue d’un fin lin, pur et éclatant, car le fin lin, ce sont les justices des saints. » (Apocalypse 19. 7-8)
1. La couronne de vie sera pour ceux qui aiment Jésus : « Ne crains pas ce que tu vas souffrir… Sois fidèle jusqu’à la mort et je te donnerai la couronne de vie » (Apocalypse 2. 10). « Heureux l’homme qui supporte patiemment la tentation, car après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que le Seigneur a promise à ceux qui l’aiment » (Jacques 1. 12). C’est une couronne réservée à ceux qui sont capables de supporter des souffrances, qui restent fidèles jusqu’à la mort et qui aiment le Seigneur Jésus par-dessus tout. C’est entre autres la couronne qui sera réservée aux martyrs. Dans certains pays, la persécution est très intense. Jésus va en tenir compte lorsqu’Il recevra ces enfants de Dieu dans sa gloire.
2. La couronne de gloire sera donnée à ceux qui consacrent leur vie au service de Dieu : « Paissez le troupeau de Dieu volontairement, non pour un gain sordide… mais en étant les modèles du troupeau. Et lorsque le souverain pasteur paraîtra, vous obtiendrez la couronne incorruptible de gloire. » (1 Pierre 5. 2-4). Jésus a prévu une couronne spéciale pour ceux qui s’investissent et se consacrent à l’œuvre de Dieu : les anciens, les pasteurs, les serviteurs de Dieu. Surtout, qu’ils ne recherchent pas de gloire ici-bas ; elle leur sera réservée là-haut. Des personnes ont renoncé à leur situation et à leur bon salaire pour se consacrer pleinement à prendre soin des brebis du Seigneur Jésus. Ils ne seront pas oubliés au Ciel, et Jésus leur remettra cette couronne de gloire.
3. La couronne de joie est réservée à ceux qui gagnent des âmes pour le Seigneur : « C’est pourquoi, mes bien-aimés et très chers frères, vous qui êtes ma joie et ma couronne… » (Philippiens 4. 1) « Qui est notre espérance, notre joie, notre couronne ? N’est-ce pas vous, devant le Seigneur lors de son avènement ? » (1 Thessaloniciens 2. 19-20). Certains enfants de Dieu font tout pour gagner des âmes à Christ : ils témoignent, ils distribuent la Parole de Dieu, ils prient… Ils ont la passion des âmes ! C’est pour eux que le Seigneur a réservé cette couronne de joie, car ils ont réjoui le cœur de Jésus en allant proclamer la Bonne Nouvelle de l'Évangile et sauver des âmes.
4. La couronne de justice sera pour ceux qui auront aimé son avènement : « La couronne de justice m’est réservée… et non seulement à moi, mais à tous ceux qui auront aimé son avènement » (2 Timothée 4. 8). Que veut dire aimer son avènement ? Il faut y penser chaque jour et même, il nous est demandé de hâter cet avènement. Comment ? Il faut que l’Evangile soit annoncé au monde entier, et que toute langue et toute tribu entende cette bonne nouvelle. Autrement dit, c’est l’esprit missionnaire qui sera honoré par cette couronne. Que faisons-nous pour la mission, pour que l’Evangile atteigne rapidement les extrémités du monde ?
5. La couronne incorruptible ira à ceux qui auront marché dans la sanctification : « Tous ceux qui combattent s’imposent toute espèce d’abstinence, et ils le font pour une couronne corruptible, mais nous, faisons-le pour une couronne incorruptible … mais je traite durement mon corps… » (1 Corinthiens 9. 25-27). L’enfant de Dieu doit marcher dans la sanctification ; il s’interdit certains plaisirs de ce monde à cause du Royaume de Dieu. Aujourd’hui, les médias, les amis de ce monde cherchent à corrompre nos pensées et notre comportement. À nous de nous abstenir des souillures de ce monde. Notre récompense sera grande : une couronne incorruptible sera spécialement réservée à ceux qui tiennent leur corps et leur langue soumis à la Parole de Dieu.

Les noces de l’Agneau : un grand jour de fête ! « Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donnons-Lui gloire, car les noces de l’Agneau sont arrivées et son épouse s’est préparée, et il lui a été donné de se revêtir de fin lin, éclatant, pur… ce sont les œuvres justes des saints » (Apocalypse 19. 7-9). L’Eglise de Jésus-Christ, revêtue de ses plus belles parures distribuées lors du Tribunal de Christ, fêtera Celui qui l’a sauvée, rachetée et récompensée.

Délivrés du péché pour toujours

27 Octobre 2014 , Rédigé par

La délivrance que nous obtenons par la foi en l'œuvre du Seigneur Jésus est véritablement un “grand salut” (Hébreux 2. 3) et Celui qui nous l'a acquis est le “Grand Dieu et Sauveur Jésus Christ” (Tite 2. 13). En quoi consiste ce Salut si merveilleux ?
Pour le vrai croyant en Jésus-Christ, ses péchés sont pardonnés, puisque qu'il a mis sa confiance en Jésus qui a expiés tous ses péchés à la croix ; là aussi, la nature coupable du vrai croyant en Jésus a été condamnée et crucifiée avec Jésus. Son âme est en paix avec le Dieu trois fois Saint pour l'éternité. Le voilà libéré du poids de ses péchés, de lui-même et de Satan, son accusateur. Mais ce n'est pas tout. Dieu s'occupera de son corps comme il s'est occupé de son âme. Actuellement les corps des vrais croyants en Jésus, comme ceux de tous les êtres humains, sont soumis à la souffrance, à la maladie, et à la corruption après la mort. À la Venue du Seigneur Jésus, ils seront ressuscités et glorifiés : “Nous attendons le Seigneur Jésus Christ comme Sauveur, qui transformera notre corps d'abaissement en la conformité du corps de sa gloire” (Philippiens 3. 20, 21) et nous introduira, corps et âme réunis, dans la maison de son Père.
Ce Salut parfait et complet, nous ne pouvons pas le perdre, nous qui l'avons accepté et reçu dans notre vie. Personne, dit Jésus, ne vous arrachera de ma main et personne ne peut vous arracher de la main de mon Père (Jean 10. 28, 29). Tenons pour vraies et fermement établies nos certitudes en Jésus-Christ, gardons en toutes circonstances la joie d'avoir un tel salut si grand et un tel Sauveur si merveilleux.

Jésus, l'Aimant Puissant

26 Octobre 2014 , Rédigé par

Jésus dit : Et moi, quand j'aurai été élevé de la terre, j'attirerai tous les hommes à moi (Jean 12:32)

Nous qui travaillons pour la gloire Dieu, prenons courage. Craignons-nous de ne pas pouvoir attirer à Lui un auditoire ? Prêchons Jésus-Christ, le seul Sauveur crucifié, ressuscité, puis élevé au Ciel dans la Gloire. C'est là le plus grand attrait qui puisse être présenté. Qui nous a attiré à Christ, sinon Christ Lui-même ? Qui nous attire maintenant à Christ, sinon encore sa Personne bénie ? Si nous avons été attirés par quoi que ce soit d'autres, nous en serons bientôt détachés. Mais Jésus-Christ nous a tenu et nous tiendra jusqu'à la fin. Pourquoi donc douter de sa Puissance pour en attirer d'autres ? Allons au Nom de Jésus auprès de ceux qui sont encore réfractaires, et voyons s'il ne les attirera pas aussi ?
Aucune classe d'êtres humains n'est en dehors de cette Puissance d'attraction. Jeunes et vieux, pauvres et riches, ignorants et savants, repoussants ou aimables, tous les êtres humains peuvent ressentir cette force attractive. Jésus est le seul vrai Aimant. N'en cherchons pas d'autres. Ce n'est pas la musique qui attirera à Jésus, non plus que l'éloquence, les cérémonies, la logique ou le bruit. Jésus Lui-même veut attirer les êtres humains à Lui, et Il est à la hauteur de cette tâche en toute circonstance. Ouvriers du Seigneur, agissons seulement selon les moyens que Jésus met à notre disposition. Attirons à Christ, attirons par Christ et Christ attirera par nous.

Dieu veut sauver chaque être humain

25 Octobre 2014 , Rédigé par

Chers êtres humains,

Peut-être que aspirez-vous au bien, vous avez soif de connaître le vrai repos, vous êtes sincère dans votre désir d'aider les autres. vous souffrez devant l'injustice, et pourtant vous êtes tentés de faire le mal. Vous avez une vie faite de hauts et de bas, d'espoirs et de déceptions ; parfois le passé vous accable et l'avenir vous effraie… Vous n'avez pas de certitude, et vous ne savez pas si la vérité existe. « A chacun sa vérité », croyez-vous peut-être ! Mais cela ne vous rend pas heureux…

C'est sûr, je ne suis pas meilleur que vous. Vous êtes donc mes prochains, ceux qui sont proches de moi. C'est pour cela que je voudrais partager avec vous une nouvelle extraordinaire qui peut transformer votre vie, comme elle a transformé la mienne. Un jour, il y a bientôt 2000 ans, quelqu'un a donné sa vie pour nous sauver : c'est Jésus Christ, le Fils de Dieu, le Messie. Il est mort et ressuscité pour nous tous. Un jour, je le verrai et je vivrai éternellement avec lui dans le bonheur parfait. Aujourd'hui, j'ai la certitude que Dieu m'aime et qu'il m'a pardonné tous mes péchés. Je lui parle comme à un Père. Et je sais qu'il veut vous sauver, vous aussi, parce qu'il vous aime. Il veut votre bonheur présent et éternel.
Vous, mes prochains, si vous ne connaissez pas encore le Dieu d'amour, il faut que vous sachiez qu'il veut se révéler à vous par sa Parole, la Bible. Ce n'est pas une nouvelle religion qu'il vous propose, mais une nouvelle vie, et aussi une relation personnelle avec Jésus, le seul Sauveur du monde.

Il fallait la mort de Jésus et sa résurrection

25 Octobre 2014 , Rédigé par

Il est parfois difficile de comprendre et d'admettre que le Seigneur Jésus-Christ ait dû passer par la croix pour que nous soyons sauvés de tous nos péchés.
Jésus a toujours annoncé à l'avance à ses disciples ce qui allait Lui arriver : « Il faut que je marche aujourd'hui et demain », disait-Il avec détermination en guérissant et en faisant du bien, ; le Seigneur Jésus savait quand Il serait arrêté (Luc 13. 32). Jésus disait à ses disciples « qu'il fallait qu'Il aille à Jérusalem, qu'il fallait qu'Il souffre beaucoup, qu'Il soit mis à mort, et qu'Il ressuscite le troisième jour » (Matthieu 16. 21). Certes, les disciples de Jésus n'ont pas compris tout de suite ce que cela voulait dire, mais ils se sont souvenus de ceci « il fallait » devant le tombeau vide, trois jours après la mort de Jésus, au moment de sa résurrection (Luc 24. 7-9). Ils ont vérifié l'exactitude de chacune de ses paroles. Ils ont vu Jésus ressuscité, vivant. Jésus leur a rappelé alors qu'il fallait que les prophéties de l'Ancien Testament à son sujet se réalisent, pour que la repentance et le pardon des péchés puissent être annoncés au monde entier en son nom (Luc 24. 46-47) : il fallait que le pécheur soit puni, ou que Jésus prenne sa place.
C'est à cette condition que Dieu offre un plein et parfait pardon à celui qui se repent de tous ses péchés et qui met sa confiance en Jésus. Et pour nous qui avons accepté dans notre coeur le parfait sacrifice de Jésus sur la croix, Dieu ne se souvient plus de nos péchés (Esaïe 43. 25) et nous considère alors comme justifés, parfaitement justes, et dignes d'être heureux dans sa compagnie pour toujours au Paradis. Pour nous enfant de Dieu, n'est-ce pas un sujet de reconnaissance, de joie et d'étonnement quotidien ?

Le Retour du Seigneur Jésus Christ

24 Octobre 2014 , Rédigé par

Pour tous les vrais croyants en Jésus, pour les enfants de Dieu, le Retour du Seigneur Jésus-Christ est une énorme réjouissance. Car ce sera le jour où ils règneront pour toujours avec le seul vrai Dieu au Paradis, dans Sa Gloire. Mais pour les incroyants ou les négligeants face l'oeuvre parfaite de Jésus à la croix, ce sera un jour de malheur terrible et éternel en Enfer.
Ainsi, parmi les grandes consolations que le Seigneur Jésus-Christ a laissées lors de son passage sur la terre, il y en a une qui devrait avoir plus d'impact dans notre cœur, celle qu'il a donnée à ses disciples : « Je reviendrai et je vous prendrai auprès de moi ; afin que là où moi, je suis, vous, vous soyez aussi » (Jean 14. 3). Son absence n'est que passagère, nous ne sommes séparés de notre Sauveur Jésus que pour un temps, mais Il vit dans nos coeurs. Oui, Sa promesse demeure : Le Seigneur Jésus va venir du ciel. Vivons dans l'attente de ce merveilleux moment où, en un instant, en un clin d'œil (1 Corinthiens 15. 52), Jésus-Christ “transformera notre corps misérable en la conformité de son corps de gloire” (Philippiens 3. 21). Depuis le Ciel, Jésus cherche encore aujourd'hui les êtres humains perdus dans leurs péchés pour faire d'eux des enfants de Dieu et pour les sauver parfaitement. Jésus rassemble, nourrit et chérit ceux qui sont à Lui, les préparant pour sa Venue.

Amis, serions-nous ignorants de tout cela ? ou bien insensibles à l'imminence de cet évènement ? Soyons prêts, et en attendant cet instant, ayons à cœur le salut des êtres humains sans espérance. La porte de la Grâce de Dieu est encore ouverte afin que beaucoup se tournent vers Dieu pour le servir et attendre des cieux “Jésus, qui nous délivre de la colère de Dieu qui vient” (1 Thessaloniciens 1. 10). Veillons et prions.

Le Salut en Jésus-Christ au moyen de la foi (2)

23 Octobre 2014 , Rédigé par

Le Salut peut se comprendre par les deux réalités suivantes :
- Le besoin d'être sauvé, car le salaire du péché c'est la mort, et que le péché nous sépare de Dieu notre Créateur qui est la source de la vie
- La nécessité d'une vie nouvelle par le don gratuit de Dieu qui est la vie éternelle que nous recevons lorsque nous sommes réconciliés avec Dieu et que nous avons un libre accès auprès de Lui qui est la source de la vie.
Être perdu c'est être séparé de Dieu et être sauvé, c'est être réconcilié avec Dieu et avoir une relation vivante avec Lui. L'œuvre du Salut a été accomplie à la croix par le Seigneur Jésus-Christ et le moyen d'y accéder c'est la foi. Si bien que nous pouvons dire que nous sommes sauvés par le parfait sacrifice du Christ à la croix, par le moyen de la foi.
Le salut comporte deux phases :
1) Le salut présent, reçu dès le moment où nous croyons en Jésus.

2) le salut à venir, c'est à dire son accomplissement définitif et irréversible, lors de la résurrection de ceux qui appartiennent au Seigneur Jésus-Christ, lors du Retour glorieux de Jésus. « Nous aussi, qui avons les prémices de l’Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps. Car c’est en espérance que nous sommes sauvés » (Romains 8 : 23, 24).
- Nous sommes sauvés dès à présent lorsque par la foi en Christ, nous sortons du royaume de Satan pour entrer dans le Royaume de Dieu, lorsque nous passons des ténèbres à la lumière de Dieu, lorsque nous passons de la mort à la vie. « Afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu’ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l’héritage avec les sanctifiés (Actes 26 : 18).
- Notre salut sera pleinement révélé lors du Retour du Seigneur Jésus-Christ, quand nos corps ressusciteront. « Nous savons que, jusqu’à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement. Et ce n’est pas elle seulement; mais nous aussi, qui avons les prémices de l’Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps » (Romains 8 : 22-23). « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux, à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps! » (1 Pierre 1 : 3-5).
L'œuvre de notre salut : Elle a été parfaitement accomplie dans les souffrances et la mort de Christ à la Croix et confirmée et proclamée par sa résurrection. Cette œuvre comprend notre rédemption, l'expiation de nos péchés et notre justification, le don de la vie éternelle.

Notre rédemption : « En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce » (Éphésiens 1 : 7).
L'expiation de nos péchés : « Dieu, par amour pour nous, a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés »  (1 Jean 4 : 10). « C’est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire » (Romains 3. 25).
Notre justification : « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ » (Romains 3. 23-24)
Le don de la vie éternelle : Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu. (1 Jean 5 : 13)
Jésus, le Sauveur unique : Nous avons bien compris, que le Seigneur Jésus-Christ, annoncé par les prophètes de l'Ancien Testament, nous est présenté dans le Nouveau Testament comme l'unique Sauveur. L’ange dit à Joseph: « Tu lui donneras le nom de Jésus (Yahvé sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés ». Il n’y a de salut en aucun autre » (Actes 4. 12), mais en Jésus seul. « Jésus est l’auteur d’un salut éternel » (Hébreux 5 .9)

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog