Welcome to my blog

Articles récents

Le Retour du Seigneur Jésus Christ

24 Octobre 2014 , Rédigé par

Pour tous les vrais croyants en Jésus, pour les enfants de Dieu, le Retour du Seigneur Jésus-Christ est une énorme réjouissance. Car ce sera le jour où ils règneront pour toujours avec le seul vrai Dieu au Paradis, dans Sa Gloire. Mais pour les incroyants ou les négligeants face l'oeuvre parfaite de Jésus à la croix, ce sera un jour de malheur terrible et éternel en Enfer.
Ainsi, parmi les grandes consolations que le Seigneur Jésus-Christ a laissées lors de son passage sur la terre, il y en a une qui devrait avoir plus d'impact dans notre cœur, celle qu'il a donnée à ses disciples : « Je reviendrai et je vous prendrai auprès de moi ; afin que là où moi, je suis, vous, vous soyez aussi » (Jean 14. 3). Son absence n'est que passagère, nous ne sommes séparés de notre Sauveur Jésus que pour un temps, mais Il vit dans nos coeurs. Oui, Sa promesse demeure : Le Seigneur Jésus va venir du ciel. Vivons dans l'attente de ce merveilleux moment où, en un instant, en un clin d'œil (1 Corinthiens 15. 52), Jésus-Christ “transformera notre corps misérable en la conformité de son corps de gloire” (Philippiens 3. 21). Depuis le Ciel, Jésus cherche encore aujourd'hui les êtres humains perdus dans leurs péchés pour faire d'eux des enfants de Dieu et pour les sauver parfaitement. Jésus rassemble, nourrit et chérit ceux qui sont à Lui, les préparant pour sa Venue.

Amis, serions-nous ignorants de tout cela ? ou bien insensibles à l'imminence de cet évènement ? Soyons prêts, et en attendant cet instant, ayons à cœur le salut des êtres humains sans espérance. La porte de la Grâce de Dieu est encore ouverte afin que beaucoup se tournent vers Dieu pour le servir et attendre des cieux “Jésus, qui nous délivre de la colère de Dieu qui vient” (1 Thessaloniciens 1. 10). Veillons et prions.

Le Salut en Jésus-Christ au moyen de la foi (2)

23 Octobre 2014 , Rédigé par

Le Salut peut se comprendre par les deux réalités suivantes :
- Le besoin d'être sauvé, car le salaire du péché c'est la mort, et que le péché nous sépare de Dieu notre Créateur qui est la source de la vie
- La nécessité d'une vie nouvelle par le don gratuit de Dieu qui est la vie éternelle que nous recevons lorsque nous sommes réconciliés avec Dieu et que nous avons un libre accès auprès de Lui qui est la source de la vie.
Être perdu c'est être séparé de Dieu et être sauvé, c'est être réconcilié avec Dieu et avoir une relation vivante avec Lui. L'œuvre du Salut a été accomplie à la croix par le Seigneur Jésus-Christ et le moyen d'y accéder c'est la foi. Si bien que nous pouvons dire que nous sommes sauvés par le parfait sacrifice du Christ à la croix, par le moyen de la foi.
Le salut comporte deux phases :
1) Le salut présent, reçu dès le moment où nous croyons en Jésus.

2) le salut à venir, c'est à dire son accomplissement définitif et irréversible, lors de la résurrection de ceux qui appartiennent au Seigneur Jésus-Christ, lors du Retour glorieux de Jésus. « Nous aussi, qui avons les prémices de l’Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps. Car c’est en espérance que nous sommes sauvés » (Romains 8 : 23, 24).
- Nous sommes sauvés dès à présent lorsque par la foi en Christ, nous sortons du royaume de Satan pour entrer dans le Royaume de Dieu, lorsque nous passons des ténèbres à la lumière de Dieu, lorsque nous passons de la mort à la vie. « Afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu’ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l’héritage avec les sanctifiés (Actes 26 : 18).
- Notre salut sera pleinement révélé lors du Retour du Seigneur Jésus-Christ, quand nos corps ressusciteront. « Nous savons que, jusqu’à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement. Et ce n’est pas elle seulement; mais nous aussi, qui avons les prémices de l’Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps » (Romains 8 : 22-23). « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux, à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps! » (1 Pierre 1 : 3-5).
L'œuvre de notre salut : Elle a été parfaitement accomplie dans les souffrances et la mort de Christ à la Croix et confirmée et proclamée par sa résurrection. Cette œuvre comprend notre rédemption, l'expiation de nos péchés et notre justification, le don de la vie éternelle.

Notre rédemption : « En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce » (Éphésiens 1 : 7).
L'expiation de nos péchés : « Dieu, par amour pour nous, a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés »  (1 Jean 4 : 10). « C’est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire » (Romains 3. 25).
Notre justification : « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ » (Romains 3. 23-24)
Le don de la vie éternelle : Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu. (1 Jean 5 : 13)
Jésus, le Sauveur unique : Nous avons bien compris, que le Seigneur Jésus-Christ, annoncé par les prophètes de l'Ancien Testament, nous est présenté dans le Nouveau Testament comme l'unique Sauveur. L’ange dit à Joseph: « Tu lui donneras le nom de Jésus (Yahvé sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés ». Il n’y a de salut en aucun autre » (Actes 4. 12), mais en Jésus seul. « Jésus est l’auteur d’un salut éternel » (Hébreux 5 .9)

Le Salut en Jésus-Christ au moyen de la foi (1)

22 Octobre 2014 , Rédigé par

« Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu » (1 Corinthiens 1 : 18)
« Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses; il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix; il a dépouillé les dominations et les
autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix » (Colossiens 2 : 13-15)
« Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que
personne ne se glorifie » (Éphésiens 2 : 8-9)
« Mais, lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes ont été manifestés, il nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous
aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit, qu’il a répandu sur nous avec abondance par Jésus-Christ notre Sauveur, afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle » (Tite 3 : 4-7)
A eux seul, ces passages suffisent à nous persuader de la valeur du sacrifice de Christ et de la gratuité du salut que Dieu accorde à quiconque croit en Jésus-Christ.
La seule chose qui a de la valeur pour être sauvé, c'est la croix du Seigneur Jésus-Christ et le seul moyen pour recevoir le salut c'est la foi : « Parce que vous obtiendrez le salut de vos âmes pour prix de votre foi » (1 Pierre 1 : 9). Cependant, de nombreuses personnes se demandent en quoi consiste ce salut et comment le recevoir. C'est pour répondre à ces questions que je vais m'efforcer, comme d'habitude de rechercher dans les Écritures, ce qu'il en est.
Nous savons par les Écritures que le salut concerne l'être tout entier, l'esprit, l'âme et aussi le corps. Il est fait mention de "la rédemption de notre corps" (Romains
8. 23). Donc notre corps participe aussi au salut. Le mot "salut" dans la Bible recouvre toutes les interventions de Dieu en faveur de ceux qui ont besoin d'être secourus. Il désigne à la fois l'auteur du salut et le salut lui-même.
Avant d'être une œuvre accomplie par Jésus-Christ, le salut est d'abord une personne : Jésus-Christ Lui-même. Jésus est le Salut de Dieu, dans le sens que c'est en lui que
toute l'œuvre de rédemption qui nous sauve est accomplie et qu'il n'y a de salut en aucun autre : Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés (Actes 4 : 12). Lorsque nous parlons du Salut, nous comprenons l'Auteur de ce salut, Celui qui nous sauve, Christ et l'œuvre de notre salut, la croix de Christ. Le salut, la personne même du Sauveur, comme dans l'œuvre qu'il a pleinement accomplie à la croix, recouvre tout ce dont Dieu nous sauve, par Jésus-Christ.
Ce salut comporte d’ailleurs toutes les délivrances, aussi bien terrestres que spirituelles. Jésus a sauvé, Zachée de ses péchés, Marie de Magdala des démons qui la
tourmentaient, la femme atteinte d'une perte de sang de sa maladie, Pierre de la noyade, Lazare de la mort, etc... Nous pouvons affirmer que l'élément principal du salut, c'est la réconciliation de l'être humain pécheur, avec Dieu, par le pardon de ses péchés. C'est la raison essentielle du sacrifice du Seigneur Jésus-Christ à la croix, de sa résurrection et de son intercession pour nous auprès du Père.
Nous pouvons donc dire avec certitude que nous sommes sauvés par le sacrifice du Seigneur Jésus-Christ, par sa vie offerte en sacrifice sur la croix, par son sang
répandu. Le salut c'est la réponse de Dieu au besoin fondamental de l'être humain et cela par amour pour les perdus. « Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous » (Romains 5 : 8). « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3 : 16)

À suivre...

Les souffrances endurées par Jésus Christ

21 Octobre 2014 , Rédigé par

Sans exprimer la moindre plainte, Jésus-Christ marche vers la croix, comme “une brebis muette devant ceux qui la tondent” (Esaïe 53. 7). Jésus reste muet devant ce juge inique qui le condamne et le fait fouetter tout en proclamant son innocence. Les chefs du peuple, remplis de haine, exigent qu'il soit crucifié ; son peuple insensé réclame sa mort, les soldats de la cohorte romaine le brutalisent et se moquent de Lui. Pourtant Jésus pourrait, d'une seule parole, les anéantir tous, mais il a devant Lui le grand dessein de Dieu : sauver l'humanité perdu.
Jésus sort de la ville sainte en portant sa croix, et se laisse conduire au Calvaire, "semblable à un agneau qu'on mène à l'abatoir" (Ésaie 53. 7). Il sait ce qui l'attend, la chose la plus terrible pour son âme sainte : être identifié avec le péché, et connaître l'abandon de Dieu son Père au moment même où il le glorifierait de la manière la plus excellente. Aux outrages des êtres humains, Jésus répond par une prière : “Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font” (Luc 23. 34). Jésus endure la croix et la honte (Hébreux 12. 2). Et puis, quand tout est accompli par Jésus, il baisse sa tête couronnée d'épines et remet à Dieu son esprit.
Parfait dans son service, parfait dans son sacrifice, parfait dans son amour, Jésus a glorifié Dieu, Jésus a sauvé tous ceux qui l'ont accepté comme seul Sauveur et Seigneur dans leur vie. Adorons-le
(Psaume 45. 11).

Si Jésus veut que notre cœur l'aime
Sans partage ni détour,
C'est que Jésus est d'abord Lui-même
Immuable en son Amour.

Notre nouvelle vie en Jésus-Christ

20 Octobre 2014 , Rédigé par

En acceptant Jésus-Christ comme notre Seigneur et Sauveur, notre vie en Adam prend fin, et notre nouvelle vie en Christ commence. Notre héritage devient alors celui de Christ et non plus celui d’Adam.
1. Une dépendance éternelle de Dieu :
Le dernier Adam, Jésus, était en dépendance complète vis-à-vis de Dieu son Père. Le premier Adam ne dépendait de Dieu que jusqu’à ce qu'il pécha contre Lui. Il est ensuite devenu très indépendant. Alors que Jésus disait : « Moi, je ne peux rien faire par moi-même » (Jean 5 : 30).
Le résultat de Sa vie en dépendance avec Dieu peut se lire dans la prière sacerdotale qu’Il adresse à Son Père : « Maintenant, ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi » (Jean 17 : 7). C’est le modèle d’une vie dépendante de Dieu à cent pour cent.
2. Une vie spirituelle ininterrompue :
Après la chute, tous les autres individus nés sur la planète terre étaient spirituellement morts dès la naissance avec une seule exception notable : Jésus-Christ. Comme le premier Adam, Jésus est né spirituellement vivant dès la naissance, conçu par l’Esprit de Dieu, pour pouvoir remplacer le premier Adam pécheur. Jésus a proclamé qu’Il était le pain de vie (Jean 6 : 48), la résurrection (Jean 11 : 25) et la vie, le chemin, la vérité et la vie de Dieu (Jean 14 : 6). Jean a compris aussi que Jésus était la lumière des hommes (Jean 1 : 4).
Mais la différence avec le premier Adam est que Jésus est Saint et Il a maintenu Sa vie spirituelle jusqu’à la croix. Juste avant Sa mort, Jésus a remis Son Esprit entre les mains de Son Père : devenu malédiction par amour pour nous et par Son propre choix, et portant ainsi les péchés du monde, Jésus a donné Sa vie en échange de notre nature de péché pour payer pour le prix des péchés de toute l’humanité déchue (Luc 23 : 46). Personne ne la Lui a prise ou ne la Lui a arrachée, c’est Jésus Lui-même qui a décidé de s’offrir en sacrifice pour nous libérer de l’esclavage dans lequel nous nous sommes retrouvés. Le Père a accepté le sang de Son Fils dans le sanctuaire céleste et Il a alors pu envoyer le Saint-Esprit qui est notre Guide, notre Consolateur.
Si la vie physique de Jésus a pris fin à ce moment là sur la croix, Sa vie spirituelle a été ressuscitée pour qu’un grand nombre puisse être sauvé. Jésus est venu proclamer Son Royaume qui n’aura pas de fin : le Royaume que Son Père Lui a confié et qu’Il nous a remis en gérance.
Le but de Dieu a toujours été de rétablir Son Royaume et Sa justice sur la terre : Il nous a créés pour en être les ambassadeurs. Aujourd’hui, dans Son corps ressuscité et glorifié, Jésus-Christ vit pour l’éternité à la droite de Son Père : Il siège sur le trône, Son Nom c’est Jésus.
3. Etre « en Christ », c’est recevoir une nouvelle identité :
« Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ » (1 Corinthiens 15 : 22). C’est une affaire de vie : les croyants sont « en Christ » c'est-à-dire qu’ils héritent la vie éternelle. Etre en Christ est l’élément le plus essentiel de notre identité. Nous trouvons plus de quarante allusions au fait d’être en Christ ou d’avoir Christ en nous dans le livre aux Ephésiens du Nouveau Testament.
4. Une nouvelle vie nécessite une nouvelle naissance :
Nous ne sommes pas nés en Christ ; nous sommes nés dans le péché à cause du premier Adam. Pour entrer dans une vie nouvelle en Christ, nous devons y naître. Comment passons-nous de la vie « en Adam » à la vie « en Christ » ? Jésus l’a révélé dans son dialogue avec Nicodème : « Nous devons naître de nouveau (Jean 3 : 3).

La naissance physique ne nous donne que la vie physique. Mais la vie spirituelle, la vie éternelle nous est accordée que par une naissance spirituelle (Jean 3 : 36). Une vie nouvelle et éternelle commence lorsque nous naissons de nouveau en plaçant notre foi en Jésus-Christ.
Lorsque nous avons dit « oui » à Jésus-Christ, notre vieux moi est mort ! Notre nouveau moi est vivant et présent en nous pour toujours : nous possédons dès maintenant la vie éternelle parce que nous sommes « en Christ ».
Quelles sont les conséquences d’une vie spirituelle en Christ ? : Dès notre nouvelle naissance, notre âme a été unie à Dieu, tout comme Adam avant la chute. Nous sommes devenus spirituellement vivants, et nos noms ont été inscrits dans le livre de vie (Apocalypse 21 : 27). Unis à Christ, nous sommes vivants spirituellement pour l’éternité. Amen !.

Les dimensions de l'Amour de Dieu, de Jésus

18 Octobre 2014 , Rédigé par

Dieu nous aime d'un Amour parfait et notre âme est précieuse pour Lui ? Dieu aime chaque être humain au monde. Dieu a manifesté son parfait Amour pour nous en envoyant son Fils unique Jésus-Christ pour qu'Il puisse nous montrer le seul Chemin du Salut, nous sauver parfaitement de nos péchés et nous donner la Vie Éternelle. Jésus-Christ aussi nous aime d'un Amour parfait, infini. Il l'a démontré en acceptant de venir dans ce monde de misère et en mourant sur la croix à notre place, tout celà pour nous pécheurs qui ne le méritons pas. Nous pouvons considérer l'Amour de Dieu, de Jésus, pour nous en quatre dimensions sans limites qui sont sa hauteur, sa profondeur, sa largeur et sa longueur.

Sa parfaite hauteur nous indique que l'Amour vient du Ciel, c'est Dieu, c'est Jésus qui nous aime, nous qui sommes pécheurs et opposés à Lui. Et Dieu vient nous sauver et nous élever jusqu'à Lui.
Sa parfaite profondeur nous rappelle l'abaissement, l'humiliation du Seigneur Jésus. Par amour pour nous, il est descendu du Ciel et il est allé jusqu'à mourir sur une croix. Il a souffert terriblement, atrocement à cause de nos péchés, pour nous sauver. Ensuite il est ressuscité, vivant pour toujours.
Sa parfaite largeur nous montre que cet amour s'adresse à tous les êtres humains, quelles que soit leur race et leur condition. Tous les êtres humains sans exception sont aimés de Dieu et sont sauvés s'ils acceptent sincèrement le Seigneur Jésus dans leur coeur et se confient en Jésus qui est leur seul Sauveur du monde.
Enfin, sa parfaite longueur nous parle d'un amour éternel. Dieu nous aime depuis toujours et pour toujours. La Bible dit que l'Amour n'aura pas de fin. Pendant l'éternité, tous les enfants de Dieu, tous ceux qui sont sauvés par Jésus parce qu'ils auront cru sincèrement en Lui, adoreront l'Amour éternel, infini, insondable, de Dieu, de Jésus Christ, au Ciel, au Paradis.

Alors, comment ne pas accepter un tel Amour ?

Notre vie a un but réel, ne la gâchons pas‏

18 Octobre 2014 , Rédigé par

Dieu nous aime. Dieu a un plan merveilleux pour chacun de nous. Dieu nous a créé parce qu'Il nous aime depuis toujours, même avant la fondation du monde. Ne négligeons pas l'Amour merveilleux et infini de Dieu pour nous. Dieu a un projet de bonheur, de joie, de paix parfaite pour chacune de nos vie. Oui, Dieu nous aime d'un amour parfait, immense et sans limites.

Dieu a créé les êtres humains pour les aimer, pour avoir une relation vivante et personnelle avec eux, et faire d'eux son peuple. Mais ce sont nous, êtres humains, qui avons désobéit à Dieu notre Créateur, et nous nous sommes révoltés contre Lui. C'est pourquoi, l'être humain est pécheur, méritant d'être condamné par le Dieu trois fois saint qui n'admet aucun péché. Mais cela n'a pas changer l'Amour de Dieu pour nous. Au contraire, Dieu nous aime malgré nos péchés. C'est pourquoi, le seul vrai Dieu, notre Créateur, nous a envoyé Jésus Christ son Fils unique pour qu'Il souffre et meure sur la croix à notre place en portant sur Lui la condamnation de tous nos péchés. Jésus a pris sur Lui tous nos péchés qui ont causé une séparation entre les êtres humains et Dieu qui est trois fois Saint. Jésus a payé pour nos péchés et les a expié à la croix. Oui Dieu nous a offert son Fils unique Jésus-Christ pour que nous soyons parfaitement sauvés de tous nos péchés. Oui, Dieu nous offre la vie éternelle avec Lui car Il nous aime et Il nous invite à venir à Lui.
Nous n'avons qu'a venir vers le seul vrai Dieu, notre Créateur, qui nous aime d'un parfait Amour et qui se tient à la porte de notre coeur pour que nous le Lui ouvrons. Dieu veut entrer dans notre coeur par son Fils Jésus-Christ pour nous sauver de tous nos péchés et nous donner la vie éternelle. Ne disons jamais que la vie n'as pas de sens et d'avenir. C'est le diable qui nous donne cette image de la vie. Mais ne nous laissons pas faire car Jésus a vaincu le diable et Dieu a des projets de bonheur éternelle pour chacun de nous, pour notre vie. Nous n'avons qu'à venir vers le seul vrai Dieu qui nous aime tellement.

Enfer ou Paradis ?

17 Octobre 2014 , Rédigé par

Beaucoup d'êtres humains sur la terre pensent qu'ils seront sauvés par leurs bonnes œuvres en faisant le bien et qu'ils iront au Paradis. Ils croient que Dieu pèsera leurs bonnes œuvres et leurs mauvaises œuvres pour leur amener soit au Paradis, soit en Enfer. C'est parce qu'ils ne connaissent pas ou qu'ils refusent d'accepter le Salut parfait et gratuit que Dieu nous offre en Jésus Christ qui a pris tous les péchés de l'humanité et les a tous expié par sa mort à la croix. Oui, Jésus a subi à notre place le châtiment de tous nos péchés et ensuite Il est ressuscité, Vivant pour toujours. Nous devons accepter le Seigneur Jésus-Christ et mettre notre confiance en Lui seul. C'est par ce seul moyen que nous pouvons être sauvé pour toujours, que nous pouvons avoir la vie éternelle et une place assurée au Paradis.
La Bible affirme tout d'abord que l'Enfer correspond à la séparation éternelle d'avec Dieu des personnes qui auront refusé ou négligé le Salut parfait et gratuit que Dieu nous offre en Jésus Christ. L'Enfer est un lieu de souffrances terribles et éternelles, tous ceux qui y seront, y subiront pour toujours la terrible Colère de Dieu contre le péché.
La Bible affirme aussi que le Paradis aussi existe : c'est le lieu du bonheur infini et éternel où se retrouveront avec Jésus-Christ ceux qui auront mis leur confiance en Lui, qui auront cru en son parfait sacrifice à la croix pour leurs péchés comme seul et unique moyen pour leur salut. Tous ceux qui seront au Paradis seront pour toujours heureux dans la gloire merveilleuse de Dieu, de Jésus-Christ.
Enfin la Bible réfute l'humanisme complaisant qui consiste à croire l'être humain bon et attiré par le bien, capable de régler lui-même ses problèmes. Mais la Bible nous invite aussi à recevoir l'Amour de Dieu dans nos cœurs, et d'accepter le Salut parfait que Dieu offre gratuitement à tous en son Fils Jésus. Elle nous propose de laisser Jésus-Christ vivre en nous pour que nos relations les uns avec les autres soient heureuses et pour que nous ayons aussi déjà la vie éternelle dès ici-bas.

 

Explications sur la résurrection de Jésus-Christ

16 Octobre 2014 , Rédigé par

1- Jésus, Lui-même, prédit sa mort et sa résurrection comme Il l'avait annoncé. Nous ne connaissons personne à part Jésus qui ait annoncé sa mort et sa résurrection. Le seul a l'avoir fait a pour nom Jésus-Christ (Luc 18 : 31-33).
2- Au début de son ministère dans (Jean 2 : 19-21) : Jésus déclara qu'une fois que le temple aura été détruit, il le rebâtira en trois jours. Le peuple juif pensait que Jésus faisait allusion au temple de Jérusalem. Toutefois, Jésus parlait plutôt de son corps. Plus tard, Jésus a été accusé d'avoir dit qu'il détruirait le temple et qu'il le rebâtirait (Matthieu 26 : 10-61, Marc 14 : 57-59). Des moqueurs sont allés jusqu'à répéter cette phrase dite par Jésus lorsqu'il était cloué sur la croix (Matthieu 27 : 39-40).
3- Jésus mort crucifié sur la croix : Les preuves sont formelles : Jésus est réellement mort lors de sa crucifixion ; le supplice était horrible (Marc 15 : 37). "Jésus ayant poussé un grand cri expira" (Matthieu 27 : 50, Luc 23 : 46). Il y a également des soldats qui témoignent que Jésus est bien mort sur la croix (Jean 19 : 33). Normalement, à cette époque-là, les soldats romains brisaient les jambes de leur victime pour accélérer leur mort. Pourtant, les soldats ont décidé de ne pas avoir recours à cette pratique sur Jésus. Au li eu de cela, ils lui percèrent le côté avec une lance ; le sang de Jésus coulant par le choc du coup porté et causant la mort de Jésus est une preuve en lui-même.
4- Le tombeau vide et la parole de l'Ange : A l'époque, le tombeau de Jésus était vide. A notre époque, il l'est toujours. Mais où est passé Jésus ? Dans Matthieu 28 : 6, Marc 16 : 6 et Luc 24 : 4-7, l'Ange a déclaré que Jésus était ressuscité. Pour prouver cette parole, il a invité les femmes à entrer dans le tombeau pour voir le lieu où le corps de Jésus avait été déposé : celui-ci était vide.
Dans Luc 24 : 12 et Jean 20 : 11-13, les disciples ont pu aussi constater que le tombeau était vide.
Les soldats romains ont également rapporté devant le Conseil de l'époque ce qu'il s'était passé (Matthieu 28 : 11-15).
5- Qui a déplacé la pierre du tombeau ? Où Jésus avait-il disparu ? : La pierre qui fermait l'entrée du tombeau avait été déplacée à une bonne distance du sépulcre. C'était pourtant une grosse pierre circulaire et épaisse, ce n'était pas une pierre ordinaire. Il aurait été difficile pour un homme de la déplacer. Comment cette énorme pierre, qui était gardée par des gardes romains, a-t-elle pu être déplacée ?
6- Jésus a le pouvoir de la vie sur la mort : Jésus a ressuscité Lazare d'entre les morts (Jean 11 : 23-44). Jésus avait dit qu'Il ressusciterait des morts et il a Lui-même été ressuscité grâce à la puissance de Dieu. Lors de sa résurrection, le Fils de Dieu a revêtu la gloire dont il s'était dépouillé en venant sur terre en tant qu'homme.

Conclusion : Après 2000 ans, l'Évangile annonce et atteste que Jésus est bien ressuscité et vivant éternellement. La résurrection de Jésus-Christ est un fait incontestable et établi comme un fondement de la Foi chrétienne. Jésus a dit : "Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais" (Jean 11 : 25).
Croyez-vous cela ? Jésus a vaincu la mort. Il est vivant pour l'éternité et c'est par sa mort sur la croix que, aujourd'hui encore, il donne la vie à quiconque le lui demande.
Qui est donc Jésus pour vous ? Chaque être humain doit faire un choix : choisir Jésus-Christ, mettre sa confiance en Jésus-Christ. Que chaque être humain vienne donc à Jésus-Christ, qu'il s'approche de Lui. Que chaque être humain reçoit Jésus comme Seigneur et Sauveur.
Durant votre vie sur la terre, êtes-vous certains d'être sauvés ? Êtes-vous prêts à rencontrer le seul vrai Dieu notre Créateur ? Laissez-nous vous apporter une précision : il n'y a pas de seconde chance après la mort.... A chaque être humain de choisir.

Jésus Christ

15 Octobre 2014 , Rédigé par

Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu, a toujours existé. Jésus-Christ est Dieu, Il n'a pas de commencement et Il n'a pas de fin, Il règne éternellement. Jésus le Fils éternel de Dieu possédait depuis toujours tout ce qui permet de l'identifier, de le reconnaître comme Dieu : l'éternité, la Toute-Puissance, la science et la sagesse sans bornes, la capacité d'être présent partout à la fois et en même temps, la Sainteté absolue, la Justice parfaite, l'Amour qui ne peut être mesuré et la Fidélité sans faille...
"Jésus est l'image du Dieu invisible" (Colossiens 1 : 15).
Jésus est Dieu fait homme, c'est Emmanuel : "Dieu parmi nous", "Dieu avec nous". Jésus s'est dépouillé de sa gloire céleste, mais il ne s'est pas dépouillé de sa divinité. En prenant une forme humaine, en s'incarnant, Jésus est donc parfaitement homme et parfaitement Dieu : Il est "le reflet de la Gloire de Dieu" (Hébreux 1 : 3). Jésus reflète parfaitement la Gloire de Dieu le Père. Il resplendit et Il rayonne de cette Gloire divine. Cette Gloire que Jésus possédait intérieurement, mais qui était comme voilée par son humanité, a rejailli extérieurement lorsqu'Il fut transfiguré devant ses disciples sur la montagne (Matthieu 17 : 8). La Gloire de Dieu, c'est sa majesté manifestée dans ses attributs et son caractère.
"Jésus est l'empreinte de la personne de Dieu" (Jean 6 : 27). Le Fils est l'expression exacte, la "reproduction" précise en tous points de ce que le Père est. Tout ce que le Père fait, le Fils le fait pareillement.
Jésus est le Messie, le seul Sauveur, le Roi des rois, le seul Chemin vers Dieu...
Devant une telle révélation donnée par les Écritures concernant la personne du Seigneur Jésus Christ, le Fils de Dieu, nous ne pouvons que nous prosterner et adorer en nous écriant : "À toi la Gloire, oh Jésus !, à toi la Victoire pour l'éternité !"

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog