Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

Articles récents

L'être humain a besoin de Jésus, le seul Sauveur

29 Septembre 2016 Publié dans #L'être humain, #Salut

Pourquoi l’être humain est-il pécheur et a-t-il besoin de Jésus-Christ, le seul Sauveur ?

En vérité, l’être humain n’a pas été créé pécheur. En effet, nos ancêtres Adam et Ève, après s’être rendu coupables de désobéissance vis à vis de Dieu notre Créateur, ont vu leur nature être souillée par le péché. L’être humain est pécheur dès sa naissance parce qu’il a tout simplement hérité d’une manière héréditaire de la nature souillée par le péché d’Adam.

La Bible nous enseigne que Dieu, pour pardonner les péchés autrefois, a ordonné qu’un animal soit sacrifié par le pécheur. Ainsi, l’écoulement du sang, contenant la vie, symboliserait la mort en échange de celle de l’être humain pécheur. Telle est la Grâce de Dieu qui était faite à l’égard de l’être humain. Car le salaire du péché étant la mort (Romains 6 : 23a), l’âme qui pêche devrait mourir. Mais maintenant, l’être humain qui croit en Jésus-Christ l'Agneau de Dieu, et ayant trouvé grâce aux yeux de Dieu son Créateur, est racheté par le biais de la mort et de la résurection de Jésus-Christ.

Jésus-Christ est mort à la place des êtres humains et est ressuscité afin que quiconque s’identifierait à sa mort en tant que pécheur et à sa résurrection, soit pardonné de tous ses péchés et soit sauvé de la mort éternelle en Enfer qu'il méritait. Jésus-Christ est le DON gratuit de Dieu pour le Salut de quiconque croit.

Ainsi, Dieu nous offre gratuitement par Jésus, le remède éternel dont nous avons tous besoin : c'est le sang précieux de Jésus-Christ qui n’a point commis de péché, ce sang précieux pour le pardon de nos péchés hérités de la nature d’Adam et pour la guérison de notre âme éternelle.

A l’origine, tout ce que Dieu fit était bon et même très bon. La vie de l’être humain était destinée à être paisible dans la présence de Dieu son Créateur. Mais l’être humain est devenu esclave du péché et à travers le péché, l’être humain a fait de sa liberté une source de destruction de la créature faite à l’image et à la ressemblance de Dieu.

Aujourd’hui, le vrai chrétien est celui qui a retrouvé la parfaite communion et l'harmonie avec Dieu son Créateur. Et pour ce faire, Dieu a pourvu au besoin de l’être humain en la Personne de son Fils Jésus-Christ. Jésus demeure le seul Médiateur entre Dieu et les êtres humains. Aucun sacrifice autre que celui de Jésus-Christ n’est agréé par Dieu. Personne ne peut plaire à Dieu en dehors de Jésus-Christ. « Jésus est le chemin qui nous mène au Créateur, la Vérité concernant le Salut de l’âme et la Vie éternelle qui nous est offerte gratuitement, Personne ne va à Dieu le Père sans passer par Jésus-Christ » (Paraphrase de Jean 14 : 6).

Écrire un commentaire

En Jésus-Christ, tous nos péchés sont effacés

28 Septembre 2016 Publié dans #Pardon des péchés

L'Éternel Dieu dit : « J’ai effacé, comme un nuage, tes transgressions et comme une nuée, tes péchés, reviens à moi car je t’ai racheté » (Ésaie 44 : 22)

Observons avec attention cette similitude : nos péchés sont comparés à un nuage. Comme les nuages ont diverses formes et différents reflets, ainsi sont nos transgressions. Comme les nuages obscurcissent la lumière du soleil, et assombrissent le paysage terrestre, ainsi nos péchés nous cachent la face lumineuse de l’Éternel Dieu, et nous font asseoir à l’ombre de la mort. Les nuages sont des choses nées de la terre, et quand elles sont ainsi amassées et que leur mesure est pleine, elles nous menacent de la pluie et de l’orage.
Hélas, contrairement aux nuages, nos péchés ne produisent pas de douces pluie ou ondées, mais plutôt nous menacent de nous faire subir le déluge des torrents enflammés de la sainte Colère de Dieu.
Mais, voici que Dieu Lui-même apparaît sur la scène, et la divine bienveillance, au lieu de manifester sa Colère, révèle la Grâce de Dieu. Dès maintenant et pour toujours, pour n'importe quel être humain qui vient à Jésus-Christ par la foi véritable en Lui, Dieu le justifie et enlève effectivement toutes traces de péchés en l’effaçant de son existence une fois pour toutes.
Le péché ne peut rien contre un être humain justifié, ni ne peut le condamner. La grande transaction de la Croix a éternellement enlevé les transgressions de tous les enfants de Dieu. Car sur la croix du Calvaire, le grand transfert, par lequel les péchés de tous ceux qui mettent leur confiance en Jésus ont été pour toujours expiés et effacés, a été complètement et effectivement accompli pour quiconque croit. Ainsi, par la foi en l’œuvre parfaite de Jésus-Christ, tous nos péchés sont effacés par le sang précieux de Jésus-Christ, l'Agneau de Dieu.
Pratiquement, puissions-nous obéir à l’appel de la Grâce de Dieu pour les êtres humains ? : "Revenez à moi !". Nous qui sommes pardonnées de tous nos péchés par le moyen de la foi en Jésus, ne nous culpabilisons plus. Car tous nos péchés nous ont été pardonnés et effacés par le sang précieux de Jésus, et la crainte de la loi ne doit plus nous retenir pour nous empêcher de nous approcher avec assurance de notre Seigneur Jésus-Christ.
Luttons vaillamment pour toujours nous approcher et avoir la communion la plus intime avec le Seigneur Jésus par la puissance du Saint-Esprit.

Écrire un commentaire

Le mystère de la croix de Jésus-Christ

27 Septembre 2016 Publié dans #La croix

Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent ; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu. (1 Corinthiens 1 : 18).

"Dieu a voulu par Jésus réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par Lui, par le sang de sa croix" (Colossiens 1 : 20).

Bien que la Bible l’explique clairement, plusieurs personnes ne saisissent pas et ne comprennent pas vraiment l’importance de la croix de Jésus-Christ et le mystère de Dieu qui y est caché. C'est en Jésus-Christ, à la croix, que l’Ancienne Alliance a été en même temps accomplie et renouvelée par la Nouvelle Alliance établie en Jésus-Christ.

La croix de Jésus-Christ est le lieu de passage de la mort à la vie. L'être humain qui croit et qui met toute sa confiance en Jésus-Christ passe de la mort à la vie et ira au Paradis pour l'éternité ; et l'être humain qui, durant sa vie sur la terre, néglige ou refuse de croire en Jésus-Christ demeure dans la mort spirituelle et ira en Enfer pour l'éternité. Par contre, l'être humain qui quitte la mort spirituelle en se repentant de ses péchés, pour se rattacher à Jésus-Christ par le moyen de la foi, est vivant éternellement en Jésus-Christ à travers le Saint-Esprit qui vient vivre en lui et lui fait naître de nouveau.

La croix de Jésus-Christ peut donc être un lieu de bénédiction et de malédiction : Bénédiction lorsque, en y étant, par la foi en Jésus, on s’est librement livré à la crucifixion de notre chair pour que la chair périsse et que Dieu crée en nous le nouvel homme, alors on passe de la mort à la vie ; et Malédiction lorsqu’on refuse le passage obligé de la croix pour la vie éternelle en Jésus, alors on reste mort dans nos péchés. Oui, pour chaque être humain, la croix est l’ultime lieu de transition pour une éternité heureuse et merveilleuse avec le seul vrai Dieu au Paradis ou pour une éternité malheureuse et horrible en Enfer hors de la présence de Dieu.

La croix de Jésus-Christ est aussi au centre de l'histoire de l'humanité et le lieu du changement de l’histoire de l’humanité.

La croix de Jésus-Christ est encore ce lieu du jugement éternel de Dieu sur le diable et sur son système. C’est en effet là, à la croix, que le Seigneur Jésus-Christ a vaincu la mort, le diable, et a pris définitivement les commandes du monde jusqu’à ce que s’accomplisse ce qui est écrit : ‘‘Car il faut que Jésus règne jusqu'à ce qu'Il ait mis tous les ennemis sous ses pieds. Le dernier ennemi qui sera détruit, c'est la mort. Dieu, en effet, a tout mis sous ses pieds. Mais lorsqu'il dit que tout lui a été soumis, il est évident que celui qui lui a soumis toutes choses est excepté. Et lorsque toutes choses lui auront été soumises, alors le Fils lui-même sera soumis à celui qui lui a soumis toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous’’ (1 Corinthiens 15. 25-28).

Oui, Dieu nous a révélé le mystère de la croix de Jésus-Christ.

Écrire un commentaire

L'assurance de notre Salut en Jésus-Christ

26 Septembre 2016 Publié dans #Salut

Si un être humain se repent de ses péchés, reçoit personnellement Jésus-Christ dans sa vie comme son Seigneur et Sauveur et met sa confiance en Lui seul pour son salut, cet être humain peut être sûr que ses péchés sont pardonnés, que Dieu le considère comme juste et que le Seigneur Jésus-Christ vit en lui par le Saint-Esprit. Nous qui sommes sauvés par le moyen de la foi en Jésus, nous avons la vie éternelle, et nous pouvons être certain que nous l'avons reçue et que Jésus-Christ vit en nous. « Je vous ai écrit ces choses afin que sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu » (1 Jean 5 : 13). « Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu » (Ephésiens 2 : 8)

Cinq raisons nous permettant d’être sûrs de notre salut :

1. La rédemption éternelle : En versant son sang pour nos péchés, Jésus-Christ a accompli « une rédemption éternelle » (Hébreux 5 : 9). Il a payé un prix très élevé (1 Pierre 1 : 18-19 ; 1 Corinthiens 6 : 20) qui nous permet d’être « gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ » (Romains 3 : 24)

2. Le salut éternel : Nous n'avons pas besoin d'attendre le jour de notre mort pour savoir si nous serons sauvés et irons au Paradis. La Bible déclare que nous sommes déjà sauvés en reçevant dans notre vie Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur et en mettant toute notre confiance en Lui. Nous qui sommes enfants de Dieu, nous ne pouvons pas perdre ce salut, car Jésus-Christ est devenu « l’auteur d’un salut éternel » (Hébreux 9 : 15) et Dieu nous a marqués du sceau du Saint-Esprit (2 Corinthiens 1 : 22).

3. L’héritage éternel : Nous ne sommes pas seulement sauvés de la condamnation et de la perdition, mais en plus de cela, nous avons reçu un glorieux héritage en Jésus-Christ : connaître Dieu et participer à l’accomplissement de son dessein éternel. La Bible nous assure qu’il s’agit d’un « héritage éternel » (Hébreux 9 : 15). « Rendons grâces au Père, qui nous a rendus capables d'avoir part à l'héritage des saints dans la lumière, qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour, en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés » (Colossiens 1 : 12-14)  .

4. La vie éternelle : La vie humaine est précieuse, mais la mort peut y mettre fin à tout moment. En revanche, la vie divine que nous avons déjà reçue en Jésus-Christ ne peut être perdue, car elle est éternelle. La Parole de Dieu nous assure que même Satan ne peut pas nous ravir de la main de Dieu : « Je leur donne la vie éternelle, et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main » (Jean 10 : 28).

5. L’amour éternel : Dieu nous aime « d’un amour éternel » (Jérémie 31 : 3) et nous pouvons avoir l’assurance que rien ne nous séparera de l’Amour éternel de Dieu : « ni la mort, ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur » (Romains 8 : 38-39)

Écrire un commentaire

L'offre merveilleuse de Dieu

24 Septembre 2016 Publié dans #La Vie, #Salut

Il y a une offre merveilleuse qui peut répondre aux aspirations secrètes de tous les êtres humains.

Qui fait cette offre ? Cette offre, c’est Dieu qui l'a fait. Dieu nous a créés et il nous aime d'un Amour parfait plus que tout ce que nous pouvons imaginer. Dieu nous aime même si nous ne le méritons pas ! Dieu connaît notre état : Il sait que nous ne réussissons pas à trouver nous-mêmes notre vrai bonheur par quoi que ce soit. Alors écoutons ce que Dieu nous dit car Il veut nous donner une vie pleine de bonheur, de paix et de joie, dès maintenant sur la terre mais aussi pour l’éternité dans sa Gloire au Ciel : « En ceci a été manifesté l’amour de Dieu pour nous : c’est que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. » (1 Jean 4. 9)

Oh, cela ne veut pas dire que notre vie sur la terre sera tous les jours facile, calme… Non, cela veut dire que malgré les circonstances parfois difficiles dans notre vie, nous pourrons toujours nous appuyer sur le seul vrai Dieu et sur ses promesses. Dieu sera toujours avec nous et nous donnera sa paix et sa joie. Jésus-Christ a dit : « Venez à moi, vous tous qui vous fatiguez et qui êtes chargés, et moi, je vous donnerai du repos... et vous trouverez le repos de vos âmes. » (Matthieu 11. 28-29)

C'est une offre merveilleuse ! « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque (toi, moi, n’importe qui) croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. » (Jean 3. 16). Cette offre de la vie éternelle est pour toutes les êtres humains du monde qui veulent le recevoir et c'est pour toute la vie .
 
Comment recevoir cette offre ? Il n’y a rien à faire, rien à payer... Dieu a déjà pourvu à tout. Il faut simplement croire qu’il a envoyé son Fils unique sur la terre et que celui-ci a porté à notre place sur la croix nos nombreux égarements et nos péchés.

Dieu veut donner sa paix à chaque être humain, mais il faut que chaque être humain reconnaisse son état devant Lui : « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés. » (1 Jean 1. 9), « Si de ta bouche, tu reconnais Jésus comme Seigneur, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, tu seras sauvé. » (Romains 10. 9)

Il ne tient qu’à chaque être humain de saisir la vie éternelle et de recevoir dans son coeur la paix que Jésus offre. Que personne n'attende pour saisir cette offre gratuite de la vie éternelle.

Écrire un commentaire

Dieu seul pardonne les péchés

24 Septembre 2016 Publié dans #Pardon des péchés

"Qui peut pardonner les péchés sinon Dieu seul ? (Luc 5. 21). "C'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi, et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu" (Éphésiens 2. 8)

De tout temps, les religions ont essayé de répondre à cette question. La diversité des solutions proposées est étonnante. La plupart des religions demandent à l'être humain de faire ou de donner quelque chose pour obtenir le pardon divin. La chrétienté même n'échappe pas à ce travers : on pourrait, moyennant certaines pratiques, obtenir la certitude du pardon de Dieu.

Et pourtant, que dit la Bible, la Parole même de Dieu, sur un tel sujet ? – « Qui peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? » En effet, le péché est une offense faite au seul vrai Dieu trois fois Saint. Dieu seul peut donc pardonner parfaitement les péchés et indiquer à l'être humain les conditions pour recevoir son pardon :

  • Nous reconnaître pécheurs incapables de nous sauver nous-mêmes, nous repentir de nos péchés et nous en détouner ;
  • Croire que Dieu a envoyé son Fils Jésus-Christ pour nous sauver de tous nos péchés ;
  • Accepter er recevoir Jésus-Christ dans notre cœur comme Seigneur et Sauveur de notre vie et confesser de notre bouche notre foi en Jésus.

Le Seigneur Jésus-Christ, qui est Dieu, a le pouvoir de pardonner les péchés (Luc 5. 24).

L'apôtre Pierre, placé devant quelqu'un qui voulait acheter un don de Dieu, lui a répondu : « Que ton argent périsse avec toi, parce que tu as pensé acquérir avec de l'argent le don de Dieu… Repens-toi donc de ta méchanceté et supplie le Seigneur, afin que, s'il est possible, la pensée de ton cœur te soit pardonnée » (Actes 8. 20, 22).

Il est, en effet, particulièrement grave de prétendre payer ou faire payer ce que Dieu nous offre Lui-même gratuitement. Car « tous ceux qui croient sont justifiés gratuitement par sa grâce, par la rédemption qui est dans le Christ Jésus, … par la foi en son sang » (Romains 3. 24, 25). Et seuls ceux qui se confient en Dieu et qui croient à la pleine valeur de son offre gratuite de la vie éternelle en son Fils Jésus-Christ peuvent dire avec certitude : « Dieu nous a pardonné tous nos péchés » (Colossiens 2. 14).

Écrire un commentaire

Ne pas avoir peur de la mort

23 Septembre 2016 Publié dans #La mort

La peur est souvent liée à l’inconnu. Le mystère de l’inconnu après la mort plonge beaucoup de personnes dans l’anxiété. Mais considérons les paroles de l’apôtre Paul dans ce verset de Philippiens « Car Christ est ma vie, et la mort m'est un gain » (Philippiens 1 : 21). L'apôtre Paul non seulement n’a pas peur de mourir, mais estime que la mort lui est plutôt profitable. La Bible nous enseigne ici qu’il est possible qu’une personne puisse rester sereine face à la réalité de la mort. Le vrai chrétien sait que la mort est juste une transition pour entrer dans la Gloire avec Jésus-Christ, car comme le dit la Bible, nous sommes des étrangers et des voyageurs sur la terre (1 Pierre 2 : 11). Ceux qui ont peur de mourir ignorent ce qui va arriver après la mort ; ou alors ils sont tellement attachés aux choses de ce monde au point qu'ils ne pensent pas à la mort. Lorsque nous nous confions en notre Sauveur Jésus, notre conception du monde et tout ce qu’il renferme doit changer. Il est écrit : « Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d'en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts (au monde), et votre vie est cachée avec Christ en Dieu » (Colossiens 3 : 1-3).
La mort du chrétien n’est pas et ne devrait pas être une tragédie et par conséquent, les enfants de Dieu doivent plutôt rester confiant et serein face à cette réalité. S'il y a ceux qui ont peur chaque fois qu’on évoque le sujet de la mort, alors ce n’est pas normal, nous devons vivre comme si le jour où nous quitterons ce monde peut arriver à tout moment, et que même si Dieu le permet que ça arrive, ce qui doit nous consoler c’est que si cette personne a donné son cœur à Jésus pendant sa vie sur terre, alors elle est allée au Paradis dans la Gloire du Ciel, là où il n’y aura plus ni maladie, ni pleurs. La meilleur manière de mettre les gens en confiance vis-à-vis de la mort, c’est de les emmener à se confier au Seigneur Jésus-Christ, Lui qui a vaincu la mort.
Le décès du vrai chrétien est pour lui l'entrée dans la gloire de Dieu, dans le Paradis. L’une des armes que le diable utilise contre les êtres humains c’est la peur de mourir. La mort (conséquence du péché) est une tragédie pour ceux qui décèdent sans s’être réconciliés avec le Dieu trois fois Saint en mettant leur confiance en Jésus-Christ. Pour eux, c’est un véritable deuil par ce que leur éternité est terrible en Enfer. Mais pour nous, les enfants de Dieu, les disciples de Jésus, c’est le bonheur éternel dans la gloire du Ciel, dans le Paradis. La mort n'est pas à craindre pour quiconque possède la Vie éternelle par la foi en Jésus-Christ, notre Seigneur et Sauveur.

Écrire un commentaire

Le Nom de Jésus-Christ

22 Septembre 2016 Publié dans #Salut

Lorsque le temps marqué par Dieu fut venu, Dieu envoya “son Fils unique, né de femme” pour que soit révélé le Nom de « Jésus ». Ce Nom qui parcoure tout le Nouveau Testament, apparaît dès le premier chapitre du Nouveau Testament (Matthieu 1. 1, 16, 21) et se retrouve au dernier chapitre du Nouveau Testament (Apocalypse 22. 16, 21). Il signifie « l’Éternel est salut », « Dieu sauve » et a été annoncé à Marie par un ange avant sa naissance (Luc 1. 31). Il a été ensuite confirmé à Joseph : “Tu l’appelleras du nom de Jésus, car c’est lui qui sauvera son peuple de leurs péchés” (Matthieu 1. 21 ; Luc 1. 31). Pour Jésus-Christ, le Fils de Dieu, cette mission signifiait : anéantissement volontaire, abaissement, obéissance “jusqu’à la mort, et à la mort de la croix” (Philippiens 2. 6-9).

Par sa mort et sa résurrection, Jésus a rendu “impuissant celui qui avait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le diable”. Il a délivré les croyants de la crainte de la mort dans laquelle Satan les maintenait (Hébreux 2. 14). Jésus est aussi ce Nom merveilleux, le seul “qui soit donné parmi les hommes, par lequel il nous faut être sauvés(Actes 4. 12). Nom enfin “au-dessus de tout nom”, devant qui tout genou pliera quand l’univers entier reconnaîtra que “Jésus Christ est Seigneur à la gloire de Dieu le Père (Philippiens 2. 11).

Le Nom de Jésus-Christ a le pouvoir de décision : "Mais à tous ceux qui l’ont reçue, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom" (Jean 1 : 12). Tous ceux qui ont accepté Jésus comme Seigneur et Sauveur, il leur donne le pouvoir de devenir enfant de Dieu et donc d’avoir la vie éternelle. Tous ceux qui n’ont pas Jésus-Christ dans leur vie n’ont pas la vie éternelle.

"Et voici ce témoignage, c'est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils a la vie ; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie. Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu" (1 Jean 5 : 11-13)

En attendant le glorieux Retour de Jésus, c’est encore en ce seul Nom du Seigneur Jésus-Christ que nous nous réunissons (Matthieu 18. 20) et par lequel nous rendons grâces à Dieu le Père (Éphésiens 5. 20).

Écrire un commentaire

La Grâce et la Vérité de Dieu

21 Septembre 2016 Publié dans #Salut

"Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifesté" (Tite 2. 11). "Vous connaîtrez le vérité et la vérité vous affranchira" (Jean 8. 32)

Le Seigneur Jésus Christ est venu dans ce monde nous apporter “la grâce et la vérité” (Jean 1 : 17). Ces deux valeurs divines sont unies en une seule, indissociable. L’une ne va pas sans l’autre, et l’une ne s’oppose pas à l’autre.

La Grâce est la puissance d’Amour qui a conduit le Seigneur Jésus-Christ à venir rencontrer l’être humain dans sa condition misérable. Car l’être humain, même s’il n’en est pas conscient, a un besoin pressant et urgent de la Grâce de Dieu en Jésus-Christ pour ne pas être condamné éternellement en Enfer. Dans le même temps, Jésus est venu nous dire la vérité sur les exigences du seul vrai Dieu trois fois Saint et sur notre misérable état de péché, d’égarement et d’inimitié contre Lui. Dieu, qui a “les yeux trop purs pour voir le mal” (Habakuk 1. 13), condamne le péché mais Il aime le pécheur. Dieu a pu concilier sa Justice et son Amour, qualités apparemment contradictoires, en envoyant son Fils Jésus-Christ dans ce monde et en le faisant porter la condamnation du péché du monde. Nous lisons dans Jean 1. 29 : « Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit : Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde ». Sur la croix de Golgotha, quand Jésus a accepté d’être jugé à notre place, “la Bonté et la Vérité de Dieu se sont rencontrées, la Justice et la Paix de Dieu se sont embrassées” (Psaume 85. 10).

Quand un être humain, éclairé par la Vérité de Dieu, reconnaît qu’il est un pécheur devant le seul vrai Dieu Saint, alors Dieu, qui se plaît à faire grâce, se fait connaître à lui comme le “Dieu Sauveur”. Lorsqu'un être humain refuse de croire ce que Dieu dit dans la Bible à propos de sa situation devant Lui, et d'accepter le seul remède que Dieu lui offre gratuitement en Jésus, cet être humain va tout droit vers le Jugement et la mort éternelle en Enfer. Ceux qui périssent sont ceux qui “n’ont pas accepté l’Amour de la Vérité de Dieu pour être sauvés” (2 Thessaloniciens 2. 10). Accepter la Vérité révélée dans la Bible, c’est obtenir le pardon et la justification offerts gratuitement par Dieu notre Créateur et notre Sauveur.

Écrire un commentaire

Jésus-Christ, l'homme de douleurs

20 Septembre 2016 Publié dans #Sacrifice de Jésus

Méprisé et délaissé des hommes, homme de douleurs… Il plut à l'Éternel de le meurtrir; il l'a soumis à la souffrance. (Ésaïe 53. 3, 10)

Jésus…, à cause de la joie qui était devant lui, a enduré la croix, ayant méprisé la honte, et est assis à la droite du trône de Dieu. (Hébreux 12. 2)

"L'homme de douleurs" : Qui donc a pu porter un tel titre ? C'est le Messie annoncé par les prophètes, Jésus-Christ le Seigneur et le seul Sauveur du monde. Les êtres humains ne l'aimaient pas parce que Sa vie parfaite et Son enseignement mettaient en évidence leurs mauvaises actions (Jean 3. 19). Pourtant Jésus-Christ a démontré son Amour pour les êtres humains, mais ils lui ont rendu la haine (Psaume 109. 4).

Jésus a été confronté à l'incrédulité et au rejet de la part des êtres humains. Il a pleuré, Il a été ému en voyant le pouvoir de la mort sur les êtres humains (Jean 11. 33, 35). Jésus-Christ est Saint. Les péchés des êtres humains étaient pour Jésus-Christ un sujet de douleur constante. Les tristesses de l'humanité pesaient sur son âme : Jésus-Christ “Lui-même a pris nos infirmités et a porté nos maladies” (Matthieu 8. 17). Jésus était sensible aux insultes, au mépris, aux moqueries, aux efforts de ceux qui voulaient le contredire. Et dans tout cela, Jésus a tout supporté avec une patience infinie, pourtant Il ressentait tout avec une intensité extrême.

En portant tous nos péchés sur la croix, Jésus-Christ a été “soumis à la souffrance” par Dieu Lui-même. Ce que Jésus a subi de la part des êtres humains n'a rien de comparable avec la terrible colère de Dieu que Jésus a subi sur la croix à notre place. Sur la croix, Jésus a souffert pour nous à cause de tous nos péchés, Lui “le Juste pour les injustes” (1 Pierre 3. 18). Sur la croix Jésus nous a tout donné : il “s'est donné Lui-même pour nous” (Tite 2. 14). Ressuscité et glorifié, désormais assis à la droite de Dieu, le Seigneur Jésus-Christ porte pour l'éternité, sur son corps glorieux, les traces des souffrances subies à notre place (Apocalypse 5. 6). Quiconque se repent de ses péchés, accepte le Seigneur Jésus dans sa vie et met sa confiance en Lui, a la vie éternellle.

Écrire un commentaire
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>