Welcome to my blog

Articles récents

Un seul sacrifice pour les péchés du monde‏

30 Septembre 2014 , Rédigé par

Nous nous sommes peut-être demandés pourquoi la mort d'un seul homme, Jésus-Christ, suffit parfaitement au salut d'innombrables croyants ? Comment Jésus-Christ a-t-il pu, sur la croix, porter le châtiment que méritaient tous les péchés de l'humanité ? Avant de répondre, il faut aborder une autre question : Qui est Jésus-Christ ? Il n'est pas seulement un homme, il est le Fils unique de Dieu. Et la mort du Fils de Dieu ne peut qu'avoir une valeur infinie. Jésus est Saint, Il est aussi l'Agneau parfait que Dieu a donné à l'humanité pour être sacrifié pour tous nos péchés.
Le mal que nous commettons n'est pas seulement une faute envers les êtres humains, c'est une faute envers le seul vrai Dieu trois fois Saint. Une telle faute s'appelle un péché. C'est une offense envers le Dieu Saint, notre Créateur. Aucune oeuvre humaine ne peut effacer les péchés que nous commettons. Le Jugement de Dieu doit s'exercer : ou bien sur celui qui l'a commise, ou bien sur un Remplaçant Saint et parfait, capable de supporter entièrement ce Jugement, tout en subsistant dans sa propre perfection. Jésus-Christ, le Fils de Dieu, a été ce parfait Remplaçant pour le Salut de tous ceux qui Le reçoivent dans leur vie comme seul Seigneur et Sauveur de leur vie.
Un être humain, même exemplaire, n'aurait pas pu payer le prix infiniment élevé du Salut. Et si ce prix n'est pas totalement payé, il n'y a pas de salut possible. De plus, Dieu, qui est parfaitement Saint, ne peut pas accepter nos oeuvres humaines pour compléter ce qui manque. Mais la Bible enseigne à maintes reprises que Jésus Christ est Dieu Lui-même, manifesté dans la nature humaine. C'est pourquoi sa mort a une valeur infinie, une valeur telle que la grâce peut être offerte à tous les êtres humains. Sa mort sur la croix et sa résurrection suffisent pleinement pour nous sauver. Et voilà pourquoi, en mourant, Jésus a proclamé : “Tout est accompli” (Jean 19. 30).

Jésus-Christ revient !

29 Septembre 2014 , Rédigé par

Jésus-Christ Lui-même affirme trois fois dans le dernier chapitre de la Bible : « Je viens bientôt » (Apocalypse 22. 7, 12, 20).
Tous les apôtres rendent aussi témoignage d'une attente très vive. « Encore un peu, un peu de temps, celui qui doit venir viendra, il ne tardera pas » (Hébreux 10. 37). Jean dira : « C'est la dernière heure » (1 Jean 2. 18). Pierre écrit : « La fin de toute chose est proche » (1 Pierre 4. 7). Nous lisons dans Jacques : « L'avènement du Seigneur est proche... le juge est à la porte » (Jacques 5. 8-9). L'apôtre Paul dit dans Philippiens 4. 5 : « Le Seigneur est proche ».
Les apôtres étaient sûrs que le Retour de Jésus était proche, 2000 ans ont passé, se sont-ils trompés ? Non. Alors, comment doit-on comprendre le « bientôt » ou le « proche » ? Qu'est-ce que ça veut dire exactement ?
En réalité, le « bientôt » et le « proche » avaient vocation à maintenir la vigilance !
Jésus-Christ a dit dans Marc 13. 32-37 : « Pour ce qui est du jour ou de l'heure, personne ne le sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, mais le Père seul. Prenez garde, veillez et priez ; car vous ne savez quand ce temps viendra.  Il en sera comme d'un homme qui, partant pour un voyage, laisse sa maison, remet l'autorité à ses serviteurs, indique à chacun sa tâche, et ordonne au portier de veiller. Veillez donc, car vous ne savez quand viendra le maître de la maison, ou le soir, ou au milieu de la nuit, ou au chant du coq, ou le matin ; craignez qu'il ne vous trouve endormis, à son arrivée soudaine. Ce que je vous dis, je le dis à tous : Veillez ».
L'insistance c'est de veiller : l'annonce de la proximité était une façon de maintenir la vigilance ! Jésus lui-même reconnaît : «Pour ce qui est du jour ou de l'heure, personne ne le sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils » (Marc 13 : 32), disant aussi : « le Fils de l'homme vient comme un voleur dans la nuit », ce que Paul reprend : « vous savez bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit » (1 Thessaloniciens 5. 2).
L'idée c'est d'être prêt à tout moment pour ne pas être surpris, l'idée de proximité (bientôt, proche) est aussi une façon de parler de soudaineté (effet de surprise si on en s'y prépare pas). Le terme grec traduit « bientôt » peut aussi signifier : rapidité, promptitude, vivacité !
Notre situation aujourd'hui n'est pas différente, on est plus prêt du Retour de Jésus que les apôtres, on a donc d'autant plus raison de l'attendre, d'être prêts, vigilants : Jésus vient bientôt, il vient soudainement... êtes-vous prêt personnellement ?
Apocalypse 22. 7 : « Voici, je viens bientôt. Heureux celui qui garde les paroles de la prophétie de ce livre. » C'est un appel à être fidèle à la Parole de Dieu, à la Bible.
Apocalypse 22. 12 : « Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu'est son œuvre ». C'est un appel à faire attention à sa façon de vivre.
Apocalypse 22. 20 : « Oui, je viens bientôt. Amen ! Viens, Seigneur Jésus ! » C'est un appel à une attente active dans la prière : « Viens Seigneur » !

L'Amour divin

27 Septembre 2014 , Rédigé par

“L'Amour est de Dieu”. Sa source est en Lui, car « Dieu est Amour » (1 Jean 4. 7, 8, 16). Infiniment plus élevé que tout ce que nous pouvons ressentir dans nos limites humaines, l'Amour existe en Dieu avant la fondation du monde. L'Amour de Dieu est éternel et s'exerce entre Dieu le Père et Dieu le Fils. Quand le Seigneur Jésus était sur la terre, il pouvait dire à son Père : « Tu m'as aimé avant la fondation du monde » (Jean 17. 24) et à deux reprises, le ciel s'est ouvert et Dieu a déclaré : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection » (Matthieu 3. 17 ; 17. 5).
Mais pourquoi le Fils de Dieu a-t-il dû venir sur la terre pour souffrir, pour être crucifié, pour être abandonné de Dieu son Père sur la croix et mourir à notre place ? C'est précisément parce qu'Il aimait Dieu, son Père. Oui, Jésus venait faire la volonté Dieu son Père, Le glorifier dans sa vie, dans sa mort sur la croix et dans sa résurrection : « À cause de ceci le Père m'aime, c'est que moi je donne ma vie » (Jean 10. 17).
Pourquoi sur la croix, Dieu a-t-il dû se séparer de son Fils Jésus-Christ, Celui qui était le centre de son Amour éternel ? - Par Amour pour les êtres humains qu'Il voulait sauver : « Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle » (Jean 3. 16). Seul Jésus-Christ pouvait être cette victime parfaite qui nous délivre pour toujours du péché et nous amène dans la sphère bénie de l'Amour divin.
Le Père et le Fils sont unis dans un même plan d'Amour envers nous. Jésus dit : « Le Père lui-même vous aime » (Jean 16. 27). « Comme le Père m'a aimé, moi aussi je vous ai aimés » (Jean 15. 9).

Jésus-Christ est le seul Sauveur

27 Septembre 2014 , Rédigé par

L’être humain pense que la religion est la porte ouverte vers le salut, le moyen de s’approcher de Dieu. Il se trompe en pensant cela. La religion a été créée par les êtres humains ; elle est le mélange de beaucoup de choses qui poussent les êtres humains à faire pour plaire à Dieu sans être sauvé. Dieu n’accorde pas de l’importance à la religion, mais plutôt au l'état du cœur de l’être humain.
L’être humain ne peut plaire à Dieu sans être réconcilié avec Lui. C’est pour cela, que Dieu lui a envoyé le seul et unique Médiateur, le seul entre les êtres humains et Lui : Jésus-Christ de Nazareth. « Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes 4 : 12).
Jésus-Christ est le seul Sauveur du monde entier. Il est le Fils de Dieu qui s'est fait homme et qui n’ait point péché, Jésus-Christ est Saint. Il est l'Agneau sans tâche ni ride afin de porter les péchés du monde. Il est le Chemin, la Vérité et la Vie. « Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14 : 6).
Quiconque cherche de tout son coeur la vérité, la trouvera. Jésus-Christ seul nous réconcilie avec Dieu. Dieu L’a envoyé pour sauver le monde qu’Il a tant aimé. « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3 : 16).
« C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père » (Philipiens 2 : 9).
Le Nom de Jésus Christ est le seul Nom qui sauve quiconque croit. Jésus Christ nous protège, il nous béni, il nous accorde la véritable paix comme personne ne pourrait nous la donner.
Le sacrifice de Jésus à la croix, son sang versé, nous déchargent de tous nos péchés et nous purifie de tous nos iniquités. Le plus grand trésor qu’une personne peut posséder dans ce monde, c’est JESUS CHRIST, le seul Nom au-dessus de tout nom.

Il n'y a que deux maisons éternelles

26 Septembre 2014 , Rédigé par

Dans un journal d'annonces immobilières, on lit : “Réservez votre future résidence de standing, proche de toutes les commodités, dans un bel environnement...” Plusieurs pages de cette revue sont ainsi remplies d'offres d'achat ou de location d'appartements et de maisons.
Si, pour notre vie terrestre, un grand choix de résidences est offert à certains privilégiés, il y a aussi un choix d'habitations pour notre avenir éternel. Avec deux différences pourtant qui sont :
- L'offre d'une maison éternelle, dans les cieux au Paradis, qui est gratuite pour tous. On y entre par la foi en Jésus-Christ le seul Sauveur. C'est pendant notre vie sur la terre que nous pouvons être sauvés, et aucune possibilité ne nous sera donnée, dans l'au-delà, de revenir sur la décision prise sur la terre ;
- Et aussi l'offre d'une maison éternelle en Enfer pour tous ceux qui, pendant leur vie sur la terre, ont négligé ou refusé d'accepter l'offre de la vie éternelle en Jésus-Christ, le Fils de Dieu.
Dieu a dit : “J'ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie...” (Deutéronome 30. 19).
Le vrai croyant en Jésus sait qu'il aura un corps glorieux, “une maison éternelle”, qui remplacera son corps terrestre (comparé à une “tente”). Cette vivification du corps mortel du vrai chrétien est basée sur la résurrection du Seigneur Jésus Christ d'entre les morts. Ayant donné volontairement sa vie à la croix, Jésus Christ est ressuscité et a revêtu un corps glorieux, et le vrai croyant en Jésus est destiné à avoir un corps semblable à celui de Jésus ressuscité et glorifié.
Pouvons-nous dire, avec la même certitude que l'apôtre Paul, que “notre cité à nous se trouve dans le ciel, d'où aussi nous attendons le Seigneur Jésus Christ comme Sauveur, qui transformera notre corps misérable en la conformité de son corps de gloire”? (Philippiens 3. 20-21)

La croix de Jésus-Christ dans notre vie

25 Septembre 2014 , Rédigé par

Je suis crucifié avec Christ, et ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi, ma vie présente dans la chair, je la vis dans la foi au Fils de qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi (Galates 2 : 20)
Pour nos péchés, Jésus a été crucifié au Calvaire, à Golgotha. Le sacrifice de Jésus-Christ à la croix de Golgotha est le plus beau cadeau que Dieu nous a offert. Vous en rendez-vous compte ! Dieu notre Père Céleste nous a offert son Fils unique en sacrifice afin que nous puissions avoir la vie éternelle (Jean 3 : 16), et tout cela par grâce car Dieu nous aime d'un parfait amour. Oui, Dieu nous a offert son Fils Jésus car Il veut que nous soyons tous sauvés. Il fallait qu’une personne sainte paye pour tous les péchés des êtres humains, et Jésus-Christ est Celui que Dieu a choisi, et Il a obéit à son Père.
En effet, comme par la désobéissance d’un seul homme, beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par  l’obéissance d’un seul, beaucoup seront rendus justes. Or la loi est intervenue pour que la faute soit amplifiée, mais là où le péché s’est amplifié, la grâce a surabondé. De la sorte, comme le péché a régné avec la mort, ainsi la grâce règne par la justice, pour la vie éternelle par Jésus-Christ notre Seigneur (Romains 5 : 19-21).
Beaucoup de ceux qui se disent chrétiens savent que Jésus-Christ est mort pour nos péchés, parce qu'on leur a enseigné cela dans les églises, mais combien s’approprie pour eux-mêmes ce parfait sacrifice de Jésus, pour leur propre vie ? Combien ont reçu la révélation de la croix et en connaissent vraiment la signification ?
Dieu veut que nous venions à Lui chaque jour pour une révélation fraîche de l'importance de la croix de Jésus. Cela est merveilleux, plus nous allons vers Lui, plus Dieu nous bénit de sa révélation par le Saint-Esprit. Nous devons chaque jour demander dans notre culte personnel, avec Jésus, qu’il nous révèle un peu plus de la valeur de son sacrifice par le Saint-Esprit. Cela est important. La révélation nous apportera l’amour et le feu pour toucher les personnes qui ne connaissent pas Jésus, Amen.
Rendons-nous compte que le Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, est descendu de son Ciel de gloire, là où Il était avec Dieu son Père, pour venir dans ce monde et être maltraité, flagellé, humilié, et mourir sur une croix à notre place. Mais tout celà, Jésus l’a fait par obéissance à Dieu le Père, car c’est par grâce que Dieu nous a sauvés. Dieu nous aime et veut nous voir vivre libéré de la loi du péché.

Étre déclaré juste devant Dieu

24 Septembre 2014 , Rédigé par

La Bible déclare que le péché nous sépare de Dieu, et que ceux qui pèchent en récoltent le salaire, c'est-à­ dire la mort (Romains 6. 23). Or tous les êtres humains ont péché et par conséquent sont coupables devant Dieu. Cela nous amène à la question : pourquoi l'être humain pèche-t-­il ? Parce que de nature, son cœur est mauvais. “Le cœur est trompeur par-dessus tout, et incurable” (Jérémie. 17. 9). “C'est du dedans, du coeur des êtres humains, que sortent mauvaises pensées, fornications, vols, meurtres, adultères, cupidité, méchancetés, fraude, impudicité, oeil méchant, injures, orgueil, folie”, dit le Seigneur Jésus (Marc 7. 21, 22).
Après avoir désobéi à Dieu, le premier homme, Adam, a transmis sa nature de pécheur à tous ceux qui appartiennent à sa famille, donc à toute l'humanité. Alors Dieu a envoyé sur la terre, Jésus-Christ, le Fils de Dieu fait homme, appelé “le second homme” (1 Corinthiens 15. 47) ; afin que par son sacrifice, par sa mort sur la croix, Il offre la Vie Éternelle à tous ceux qui croient en Lui. Tous ceux qui acceptent sincèrement le Seigneur Jésus dans leur coeur et mettent leut confiance en Lui seul pour être sauvés, reçoivent le pardon de leurs péchés. Déclarés justes par Dieu, ils peuvent dire: “Nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ” (Romains 5. 1). Oui, pour nous enfants de Dieu, il n'y a plus de condamnation. Car, étant couverts de la parfaite Justice de Jésus-Christ, nous sommes justifiés aux yeux de Dieu et Il nous déclare éternellement non-coupables. Tout celà est dû au fait que, par la foi que nous avons en Jésus-Christ, Il nous a parfaitement sauvés par son oeuvre à la croix de Golghota.
Par nature, un vrai chrétien, un enfant de Dieu né de nouveau, n'est pas meilleur que les autres, mais il reçoit à sa conversion une nouvelle nature divine, celle de Jésus-Christ son Seigneur et son Sauveur. Il a le bonheur d'avoir la vie éternelle, mais aussi la responsabilité, de laisser vivre en Lui cette vie nouvelle qui est divine.

Le péché sépare les êtres humains de Dieu

23 Septembre 2014 , Rédigé par

Le prophète Ésaïe dit: " Mais vos iniquités ont fait séparation entre vous et votre Dieu; et vos péchés ont fait qu'Il a caché de vous sa face, pour ne pas écouter" (Ésaie 59 : 2)

Quelle parole que celle-là ! Qu'est-ce que cela signifie ? Cela veut dire que Dieu est séparé, privé de sa créature, à cause du péché. Le mal est venu constituer une barrière, un obstacle, entre Dieu le Créateur et l'être humain sa créature. Aussi longtemps que cette barrière subsiste, Dieu ne saurait trouver de repos et l'être humain trouver de bonheur. Alors Dieu metta en oeuvre son parfait plan du salut, pour que les êtres humains soient réconciliés avec Lui.
C'est pourquoi le Dieu d'Amour a trouvé le moyen de venir jusqu'à nous pour que, réconciliés avec Lui, rien désormais ne nous sépare plus de Lui. Qui a suggéré à Dieu de venir jusqu'à nous dans la personne de son Fils unique et bien-aimé Jésus-Christ ? Personne. C'était sa pensée, et Il l'a accomplie. Écoutez ce que dit l'Écriture : " Et nous, nous avons vu et nous témoignons que le Père a envoyé le Fils pour être le Sauveur du monde." (1 Jean 4 : 14).
Après des milliers d'années de péchés, de folie et d'impiété de la part des êtres humains, c'est-à-dire quand l'accomplissement du temps marqué par Dieu est venu, Dieu a envoyé son Fils unique Jésus. Le Seigneur Jésus est mort sur la croix. Pour porter nos péchés, le Sauveur s'est présenté. Ses mains et ses pieds ont été percés. La lance du soldat romain a percé son côté. Sa tête fut couronnée d'épines. À la croix toutes la race humaine était présente. Et au moment où la méchanceté de l'être humain atteignait son point culminant en faisant subir un horrible supplice au Seigneur Jésus, au moment où la haine de l'être humain débordait, l'Amour de Dieu le Père brillait de tout son éclat en nous donnant Jésus en sacrifice. Le Père a donné son Fils unique Jésus-Christ ; Jésus-Christ est mort sur la croix pour nous pécheurs. "Pourtant, ce sont nos souffrances qu'il a portées, c'est de nos douleurs qu'il s'est chargé. Et nous, nous l'avons considéré comme puni, frappé par Dieu et humilié. Mais lui, il était blessé à cause de nos transgressions, brisé à cause de nos fautes : la punition qui nous donne la paix est tombée sur lui, et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris" (Ésaie 53 : 4-5). C'est par la mort du Christ et sa résurrection que nous sommes maintenant réconciliés avec Dieu. Oui, par la foi en Jésus, notre place est assurée dans le Ciel au Paradis. Oui, en accomplissant l'oeuvre du Salut en Jésus, Dieu nous voulait pour Lui.
Chers amis, ce que Satan offre ne peuvent pas rassasier l'âme; les plaisirs de ce monde laissent le coeur vide et l'esprit sans repos. Vous êtes-vous séparés de ces choses ? Oh ! revenez aujourd'hui au Dieu qui pardonne. Savez-vous qu'il est grand temps d'être sauvés si vous ne l'êtes pas encore ? Ou bien vous vous séparez de vos péchés et vous ne connaîtrez plus le douloureux esclavage du péché, ou bien vous gardez vos péchés et, laissez-moi vous le dire, vous n'en serez jamais sauvés. Vous passerez l'éternité avec eux en Enfer. Quelle situation horrible !

Soyons plutôt compagnons de Jésus-Christ dans sa gloire au Paradis.
Permettez, cher lecteur, que j'attire votre attention sur les conséquences funestes et fatales du refus inconsidéré de se convertir pour n'importe quel être humain. L'éternité loin de Dieu ce sont : les remords, les pleurs et les grincements de dents. C'est l'étang de feu. Oui, c'est le ver rongeur du remords. C'est la nuit, ce sont les ténébres sans un rayon d'espérance, sans une clarté d'espoir. C'est la souffrance horrible dans la nuit épaisse et sur laquelle jamais aucune aurore ne se lèvera.
Qui voudrait ces terreurs, ces noirceurs, ces laideurs éternels ? Il y a une pensée à laquelle vous ne vous êtes peut-être pas jusqu'ici arrêté. Je vous la dirai et vous y songerez. C'est celle-ci : L'éternité ne finit jamais. Avez-vous compris ce mot: "Éternité" ? L'éternité c'est : l'éternel présent qui n'aura jamais de fin !

La Grâce offre, la foi reçoit‏

22 Septembre 2014 , Rédigé par

Refuser un don, c'est d'abord s'en priver soi-même, mais c'est aussi offenser le donateur. Plus le don est précieux, plus grande est la perte, plus grand aussi l'outrage pour celui qui l'a offert. Or, le seul vrai Dieu notre Créateur nous offre Jésus-Christ, son unique Fils bien-aimé, et avec Jésus, Dieu nous offre le Salut éternel. Y a t-il des êtres humains qui n'en veulent pas ? Alors qu'ils mesurent à la fois ce qu'ils perdent et combien ils méprisent le seul vrai Dieu qui veut les sauver parfaitement. Rien ne peut être plus grave que de rejeter le don parfait du Salut que Dieu nous offre en Jésus-Christ seul.
Comment se fait-il que tant d'êtres humains ne veuillent pas du merveilleux don de Dieu en Jésus-Christ ? Tout simplement parce qu'ils refusent de se reconnaître dans le tableau moral que la Bible fait d'eux, comme de chacun de nous. “Morts dans leurs fautes et dans leurs péchés” (Ephésiens 2. 1), les êtres humains n'aiment guère entendre dire cela d'eux. Plutôt “faire Dieu menteur” en ne le croyant pas (1 Jean 5. 10).
Ferions-nous Dieu menteur ? Sa Grâce infinie nous offre gratuitement le merveilleux et parfait Salut en Jésus-Christ. Il n'est pas question de mériter cette grâce ; par définition une grâce ne se mérite pas. La grâce de Dieu est le don gratuit du suel vrai Dieu notre Créateur pour tous les êtres humains qui veulent la saisir par la foi en Jésus.
Les innombrables religions inventées par les êtres humains ont toutes en commun qu'elles exigent des oeuvres ou un effort de surpassement de soi pour mériter quelques faveurs divines. Or personne n'a jamais été sauvé ainsi. Seul l'Evangile de Jésus-Christ parle de Grâce pure, et en parle aux êtres humains pécheurs que nous sommes tous. Et en nous reconnaissant comme tels, nous remplissons la seule condition pour nous approprier par la foi ce don de grâce ; tendons simplement la main pour le recevoir. Ensuite nous pourrons vivre pour plaire à notre Sauveur Jésus-Christ qui nous aime tant.

Dieu nous aime

20 Septembre 2014 , Rédigé par

La véritable raison pour laquelle nous sommes sur cette terre, c'est que Dieu nous aime. Il désire se faire connaître à nous pour partager avec nous son parfait Amour, afin que nous vivions éternellement dans la communion avec Lui. Vivre dans le bonheur avec Dieu Lui-même et avec les autres, c'est le projet que Dieu a pour nous, c'est la promesse qu'il a faite à Abraham et à ses descendants.
Abraham avait bien compris cela, il était appelé l’"ami de Dieu" (Jacques 2 : 23). « Moïse parlait avec Dieu face-à-face, comme un homme parle avec son ami » (Exode 33 : 11a). Le roi David avait avec Dieu une relation d'amour, que pour rien au monde il n’aurait rompue. Il dit : « Mieux vaut un jour dans tes parvis que mille ailleurs » (Psaume 84 : 10). Dieu est notre Créateur qui nous aime, le meilleur des « pères », qui veut faire de chacun de nous êtres humains, ses enfants. En parlant de Jésus, Dieu dit : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection » (Luc 3 : 22). Cette relation que Dieu a avec Jésus, il veut nous la faire partager aussi.
Alors, nous direz-vous peut-être, si Dieu nous aime, pourquoi tous ces problèmes, pourquoi tous ces malheurs, et pourquoi toute cette détresse dans notre vie et dans le monde ?

Jésus-Christ est venu partager l'Amour de Dieu pour nous sur cette terre, et en réponse à ce merveilleux Amour, Il a été rejeté, méprisé, crucifié... En fait, il y a une barrière entre Dieu et nous êtres humains : ce sont nos péchés (Ésaie 59 : 2). Dieu est Saint, trois fois Saint, Il est Pur, Il est Amour ; et nous êtres humains, nous sommes pécheurs, nous sommes perdus. Nous sommes souillés par nos actes, par nos paroles, et par nos pensées. C'est tout ce mal qui empêche aux êtres humains d'entrer dans une relation vivante et personnelle avec le seul vrai Dieu notre Créateur.
Ce mur, que nous ne pouvons détruire, dans son parfait Amour, Dieu l'a détruit Lui-même. Il a envoyé pour cela sur la terre son Fils bien-aimé Jésus-Christ, pour nous apporter son Amour. Oui, Jésus-Christ nous a prouvé l'Amour de Dieu pour nous : c'est dans un acte d'Amour suprême qui est de mourir sur la croix à notre place, d'offrir son corps et son sang en sacrifice pour expier tous nos péchés.
En mourant sur la croix et en ressuscitant d'entre les morts le troisième jour, Jésus nous réconcilie avec Dieu, la communion est rétablie. Par la foi, nous pouvons recevoir Jésus-Christ dans notre cœur car Il est ressuscité, Il est Vivant éternellement. Nous pouvons expérimenter sa paix, son amour et sa joie, avec l'assurance d'avoir reçu le pardon de nos péchés et la vie éternelle. En recevant Jésus dans notre cœur, nous devenons enfants de Dieu, le Saint-Esprit nous fait naître de nouveau et nous rend capable d'aimer le seul vrai Dieu, de pardonner et d'aimer les autres.

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog