Welcome to my blog

Articles récents

Jésus-Christ est la résurrection et la vie (2)

19 Septembre 2014 , Rédigé par

2. Deux promesses renversantes :
Jésus est allé à Béthanie pour Lazare, bien sûr. Il est aussi allé à Béthanie pour Marthe et Marie. Jésus avait une bonne nouvelle à transmettre à Marthe, pour la gloire de Dieu et pour le bien spirituel de Marthe.
Jésus lui annonce une première promesse : « ... Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort » (Jean 11 : 25b). Cette première promesse explique la première partie de la déclaration : « Je suis la résurrection ». Pourquoi Jésus est-I
l la résurrection ? Parce qu’Il est Lui-même la Vie et qu'Il donne la vie nouvelle à des morts. Par la puissance de son Esprit, Jésus régénère des êtres humains qui sont morts dans leurs péchés. Il leur donne une vie nouvelle avec Dieu qui commence dès aujourd’hui.
Marthe et Marie étaient sous le choc, affligées par la mort physique de leur frère Lazare. Marthe avait un vague espoir dans une résurrection lointaine à la fin des temps. Jésus vient lui donner une espérance nouvelle qui commence aujourd’hui même : « Celui qui croit en moi vivra ». Oui, Celui qui croit en Jésus commence dès aujourd’hui une vie nouvelle. Il passe par une résurrection spirituelle.
La mort physique est affligeante. Chaque jour, des milliers de gens dans le monde sont affligés par la mort d’un proche, des maladies incurables, des accidents mortels, des catastrophes naturelles. C’est tellement pénible de penser à la mort. Mais sommes-nous autant affligés par la mort spirituelle ? Des milliers de gens autour de nous sont morts spirituellement dans leurs péchés et ils sont en route pour l'Enfer.

Par nous-mêmes êtres humains, nous sommes incapables d’aimer Dieu, impuissants pour nous redonner la vie spirituelle. Par nous-mêmes, nous sommes corrompus dans tout notre être, nous allons à la ruine et à la perdition. Mais Jésus-Christ nous dit : « Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra ». Oui « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne se confie pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3 : 36). Jésus nous dit aussi : « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient pas en jugement, mais il est passé de la mort à la vie. » (Jean 5 : 24).
La p
uissance de résurrection de Jésus-Christ commence dès aujourd’hui dans la vie de ceux qui croient Lui. Même la mort physique ne peut pas détruire la vie nouvelle qui a commencé chez ceux qui croient et mettent leur confiance en Jésus. Si nous devons passer par la mort d'ici-bas (et nous allons tous mourir, à moins que Jésus revienne avant), même si notre corps devra passer un certain temps dans la tombe, notre âme va continuer de vivre avec Jésus au Ciel dans sa gloire. Nous sommes déjà ressuscités spirituellement, bien vivants avec Dieu. La mort physique ne pourra pas nous ôter cette Vie Éternelle que nous avons déjà reçu. Et quand Jésus-Christ reviendra, notre corps ressuscitera glorieux pour être à nouveau réuni avec notre âme.
« …et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais » (Jean 11 : 26) : Cette deuxième promesse découle de la deuxième partie de la déclaration : « Je suis la vie » Jésus ne laissera jamais se perdre la vie nouvelle qu’Il nous donne. Jésus est Puissant pour donner la vie nouvelle, il est tout aussi Puissant pour garder et protéger cette vie nouvelle jusqu’à la fin. Oui quiconque vit spirituellement aujourd’hui en croyant et en mettant sa confiance en Jésus ne mourra jamais. Jamais, jamais il ne mourra. Bien sûr, notre corps humain va mourir. Mais notre vie avec Jésus ne mourra jamais, cette vie est éternelle. Jésus dit : « Si quelqu’un garde ma parole, il ne verra jamais la mort » (Jean 8 : 51). Quand nous croyons en Jésus, nous commençons une vie éternelle avec Dieu. Cette vie éternelle va continuer pour toujours. Bien sûr, puisqu’elle est éternelle ! Même si notre corps va mourir, nous allons continuer de vivre avec le Seigneur Jésus pour toujours dans sa gloire. Cette vie nouvelle ne subira jamais d’interruption. Elle n’aura jamais de fin. Et le jour où Jésus reviendra, Il va nous ressusciter dans notre corps glorieux, pour que cette vie continue éternellement, dans une joie parfaite et dans une beauté absolument glorieuse. La résurrection de Lazare était une illustration de cette promesse. La résurrection de Jésus au matin de Pâques en est la garantie. Oh, quel puissant réconfort pour nous les enfants de Dieu !

Jésus-Christ est la résurrection et la vie (1)

18 Septembre 2014 , Rédigé par

Peuple bien-aimé du Seigneur, Jésus-Christ est vraiment ressuscité ! Il est vivant ! Quel Sauveur puissant et glorieux nous avons ! Jésus a vaincu la mort. Il est le Prince de la vie. Nous trouvons en Lui notre espérance, notre joie et notre vie. Jésus est au Ciel dans sa gloire. Aujourd’hui, Il se présente à nous par sa Parole la Bible et par son Saint-Esprit. Jésus nous déclare ce que nous lisons en Jean 11 : 25-26 : « Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? ».
1. Une déclaration étonnante :
Jésus-Christ fait une déclaration vraiment étonnante : « Moi, je suis la résurrection et la vie. » (v. 25). L’Évangile de Jean contient de grandes déclarations de Jésus : « Moi, je suis la lumière du monde » (Jean 8 : 12). « Moi, je suis le bon berger » (Jean 10 : 11) etc... Voici maintenant la cinquième déclaration : « Moi, je suis la résurrection et la vie ».
Personne d’autre que Dieu ne possède en lui-même la puissance de résurrection et la vie. Cette parole de Jésus a été prononcée dans le contexte de la mort de Lazare que Jésus a ressuscité. Cette résurrection prouve que Jésus est la résurrection et la vie. Cette preuve a été donnée avant même la mort et la résurrection de Jésus.
Lazare était malade. Les soeurs de Lazare ont demandé à Jésus de venir. Sûrement que Jésus pouvait faire quelque chose pour leur frère. Mais Jésus n’est pas allé tout de suite, il a attendu deux jours pour que sa gloire brille davantage. Le temps de faire le voyage à Béthanie, ça faisait maintenant quatre jours que Lazare était mort. Quand Jésus est enfin arrivé, Marthe lui a exprimé toute sa peine. Verset 21 : « Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort ». Marthe limitait la puissance de Jésus. Maintenant que Lazare est mort, c’est trop tard, pensait-elle. Jésus ne peut plus rien faire. Jésus ne la gronde pas. Il l’encourage avec une parole d’espérance : « Ton frère ressuscitera », Marthe lui répond : « Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour ». Jésus veut lui enseigner quelque chose de très spécifique et personnel.
Si un être humain n’a pas une foi personnelle en Jésus-Christ, il n'a aucune espérance. Jésus déclare que l’espérance se trouve en Lui seul : « Je suis la résurrection et la vie » Quelle parole remplie de gloire et de majesté ! En dehors de Jésus, il n’y a pas d’espérance. Cette espérance se trouve en Jésus seul. Si nous comprenons bien cette parole, nous allons trouver un puissant réconfort et une solide espérance.
Jésus a fait cette grande déclaration plusieurs jours avant sa mort et sa résurrection. La lumière de Pâques brillait déjà à Béthanie, chez Marthe et Marie. Mais par quel pouvoir Jésus est-il ressuscité des morts le matin de Pâques ? Par le fait que Jésus est Lui-même la résurrection, parce que Jésus est Lui-même la vie.
Jésus voit Marie qui pleure et tous les autres avec elle qui pleurent aussi. Et là Jésus n’en peut plus, Il se met à pleurer Lui aussi. Il est profondément attristé par la souffrance et par la mort. Il est indigné par le péché et ses conséquences. Puis Jésus s’approche du tombeau, Il dit : « Ôtez la pierre. » (v. 39). Mais pourquoi ôter la pierre ? Ça fait quatre jours que Lazare est mort. Le cadavre sent déjà. Mais Jésus remercie son Père, puis il élève la voix. Il prononce une parole puissante, pleine d’autorité : « Lazare, sors ! » Et le mort sortit ! Oui, vraiment, Jésus est la résurrection et la vie !
Lazare dans son tombeau était totalement impuissant. Mais lorsque Jésus est mort pour nos péchés, et lorsque son corps a été placé dans son tombeau, était-Il impuissant ? Non ! Qu’est-il arrivé au matin de Pâques ? Quelqu’un est-il entré dans le tombeau pour secouer Jésus ou lui donner l’ordre de se lever ? Ce qui est arrivé à Jésus est très différent de ce qui est arrivé à Lazare. Oui, un ange est venu rouler la pierre, mais c’était pour laisser entrer les femmes et les disciples, pas pour aider Jésus à sortir du tombeau. Oui, Dieu le Père a ressuscité Jésus-Christ (Actes 2 : 24). Oui, le Saint-Esprit a aussi ressuscité Jésus (Romains 8 : 11). Mais Jésus dans son tombeau n’était pas impuissant, Jésus Lui-même s’est ressuscité. Jésus l’avait prédit : « Détruisez ce temple et en trois jours je le relèverai… Il parlait du temple de son corps » (Jean 2 : 19, 21). « Le Père m’aime, parce que je donne ma vie, afin de la reprendre. Personne ne me l’ôte, mais je la donne de moi-même; j’ai le pouvoir de la donner et j’ai le pouvoir de la reprendre » (Jean 10 : 17-18). Jésus s’est Lui-même redonné la vie ! Oui, car Jésus est la résurrection et la vie »

Voyons la gloire et la puissance de notre Sauveur ! : Jésus a donné l’ordre à Lazare de sortir du tombeau. Jésus est Lui même sorti de son propre tombeau par son pouvoir Tout-Puissant. Jésus-Christ détient tout pouvoir entre ses mains, le pouvoir sur la vie et sur la mort. Nous célébrons sa Victoire sur la mort et sa Toute-Puissance pour donner la vie. Jésus est notre espérance et notre vie ! Ce qui est arrivé à Lazare et ce qui est arrivé à Jésus va aussi nous arriver. Oui, nous les enfants de Dieu, après que nous quitterons cette terre, nous ressusciterons en ayant nos corps glorifiés pour vivre éternellement avec Jésus dans la Gloire. Jésus en a fait la promesse.
À suivre...

La Justice et l'Amour de Dieu à la croix

17 Septembre 2014 , Rédigé par

Nous êtres humains, savons-nous pourquoi Dieu notre Créateur a t-il bien voulu descendre du ciel en son Fils unique Jésus-Christ pour mourir à notre place à la croix, pour expier nos péchés, et pour ressusciter le troisième jour ? La réponse à cela c'est que Dieu est Juste, il ne tolère pas le péché, Il est Saint. Aussi, Dieu est Amour, Dieu veut nous sauver parce qu'Il nous aime d'un Amour parfait et parce qu'Il a un plan merveilleux pour notre vie, pour ta vie aussi. C'est pourquoi, la mort de Jésus-Christ à la croix était uniquement nécessaire que dans le sens suivant :
Si Dieu s'était préoccupé seulement de satisfaire sa Justice, Il nous aurait laissé mourir pour nos péchés. Cela aurait était juste parce que Dieu hait le péché mais son Amour pour nous l'a empêché de le faire.
D'autre part, si Dieu s'était laissé gouverner uniquement par son Amour, Il aurait fermé les yeux sur le péché pour toujours. Mais à cause de sa Justice, cela non plus n'était pas une option. Le péché devait être puni, devait être condamné.
C'est à la croix que ces deux attributs de Dieu se sont manifestés dans un parfait équilibre : l'Amour suprême a été manifesté et la Justice a été satisfaite. Dans la perspective de Dieu, la croix était nécessaire à cause de son Amour et de sa Justice.

Ce que Dieu a fait pour nous dépasse notre compréhension. Nous ne pouvons pas comprendre parfaitement comment le Dieu Créateur, tout en demeurant Dieu, a démontré une si grande compassion pour ses créatures rebelles. Oui Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu, est devenu un être humain sans péché et a subi la mort sur la croix et est ressuscité. C'est incroyable. Les voies de Dieu sont au dessus de nos voies. Tout ce qu'on peut faire, c'est de croire que rien n'est impossible avec Dieu. On doit se soumettre à la Parole de Dieu et à sa volonté.

La Rédemption

16 Septembre 2014 , Rédigé par

Le mot “rédemption” est un mot de la Bible qui est de moins en moins compris. Il traduit un mot grec qui signifie “délivrance au moyen d'une rançon”.

C'est devant la réalité du mal et du péché que le message de la Rédemption et du Salut prend tout son sens et toute sa force libératrice. L’Évangile en effet ne sous-estime pas le mal, il ne le minimise pas. L'Évangile nous dit même que nous sommes esclaves du mal, du péché, et que nous ne pouvons pas nous sortir tout seuls de cette condition. Les lois sont utiles pour contenir et révéler le mal mais ne peuvent nous libérer en profondeur des tendances mauvaises qui habitent en nous. Il nous faut la “Rédemption”.

Mais quelle rançon Dieu va-t-il donner ? Comment rachètera-t-il les êtres humains, ces esclaves du péché ? Jésus-Christ le Fils de Dieu s'est présenté, il a donné sa vie en rançon pour cela : son sang versé sur la croix, sa vie qu'il a donné, sont la rançon que Dieu a payée pour nous libérer de l'esclavage du péché. Jésus a porté, en mourant sur la croix, la condamnation que méritaient nos fautes, nos péchés. Il a sauvés tous ceux qui ont mis leur confiance en Lui et qui l'on accepté sincèrement comme seul Seigneur et Sauveur de leur vie.

La Rédemption est une libération. Par sa mort et par sa résurrection, Jésus-Christ libère de la puissance du péché tous ceux qui se confient en Lui. Jésus libère aussi de la crainte de la mort, de l'esclavage du monde, de l'asservissement au diable. Oui, l'Évangile est un message de liberté. Amis chrétiens, vivons dans la réalité de la Rédemption !

Et si, chers êtres humains, vous ne la connaissez pas encore, tournez-vous vers le Seigneur Jésus-Christ qui veut vous libérer parfaitement des chaînes qui vous retiennent captifs.

Jésus-Christ est le seul Chemin du Salut

15 Septembre 2014 , Rédigé par

Lorsque Dieu créa le monde, tout y était parfait. Tout y était bon. Il créa ensuite Adam et Ève, et leur donna leur propre et entière liberté, afin qu’ils puissent choisir de suivre Dieu et de Lui obéir. Mais Adam et Ève furent tentés par Satan de désobéir à Dieu, et péchèrent. Ceci les sépara de Dieu et les empêcha (ainsi que tous ceux qui vinrent après eux, y compris chacun de nous) de pouvoir avoir une relation personnelle et vivante avec Dieu notre Créateur. Dieu est Saint et parfait et ne peut accepter de cohabiter avec le péché. En tant que pécheurs, nous ne pouvions accéder au Ciel par nos propres moyens. Alors Dieu nous offrit un moyen par lequel nous pourrions être réunis avec Lui dans le Ciel. "Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle" (Jean 3 : 16). "Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur" (Romains 6 : 23). Jésus est venu sur la terre pour nous montrer le Chemin et mourir pour nos péchés, de sorte que nous n’ayons pas à le faire. Trois jours après Sa mort, Il est ressuscité du tombeau (Romains 4 : 25), prouvant qu’Il est Victorieux sur le péché et la mort. Jésus a établit un pont entre Dieu et les êtres humains pour que nous puissions avoir une relation vivante et personnelle avec Dieu, si seulement nous choisissons de croire en Lui.
"Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ" (Jean 17 : 3). La plupart des gens croient que Dieu existe, même Satan y croit. Mais pour recevoir le Salut, nous devons nous tourner vers Dieu, mettre toute notre confiance en Lui, nous repentir et nous éloigner du péché et Le suivre fidèlement. Nous devons faire confiance à Jésus dans notre vie, dans tout ce que nous possédons et faisons. "Nous sommes justifiés aux yeux de Dieu lorsque nous mettons notre confiance en Jésus-Christ pour le pardon de nos péchés. Et nous pouvons tous être sauvés de cette façon, qu’importe qui nous sommes ou ce que nous avons faits". La Bible nous enseigne qu’il n’y a pas d’autre chemin de Salut en dehors de Jésus-Christ. Jésus dit dans Jean 14 : 6 : "Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi"
Jésus-Christ est le seul Chemin du Salut parce qu’Il est le seul qui a payé le prix de nos péchés (Romains 6 : 23). Aucune autre religion n’enseigne le caractère grave et sérieux du péché et de ses conséquences. Aucune autre religion n’offre cette Rédemption totale que seul Jésus-Christ peut nous offrir. Aucun autre "fondateur de religion" n’a été Dieu fait homme (1 Jean 1 : 1, 14) – le seul moyen que Dieu a pourvu pour pouvoir payer une dette infinie. Le Fils de Dieu seul pouvait payer pour notre dette, et Il s'est fait homme pour pouvoir mourir à notre place et pour ressusciter le troisième jour. Le Salut n’est disponible qu’à travers notre foi en Jésus-Christ. "Il n’y a de salut en aucun autre, car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés" (Actes 4 : 12).

Les enfants de Dieu sont beaux à Ses yeux

13 Septembre 2014 , Rédigé par

Nous les enfants de Dieu, nous sommes beaux aux yeux de Dieu, parce que :

Nous recevons le don de la justice : Nous sommes revêtus des mêmes habits magnifiques de la justice que Jésus possède. Nous qui étions autrefois des pécheurs sommes devenus beaux aux yeux de Dieu. Notre beauté est produite par l’œuvre de Jésus et non pas par ce que nous pouvons accomplir : « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle création. Les choses anciennes sont passées, voici toutes choses sont devenues nouvelles. Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le service de la réconciliation.  Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, sans tenir compte aux hommes de leurs fautes, et il a mis en nous la parole de la réconciliation…Celui qui n’a pas connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu » (2 Corinthiens 5 : 17-21).
Nous avons un esprit de bonne volonté : À la nouvelle naissance, le Saint-Esprit vient vivre en nous et nous marque de son sceau. Le Saint-Esprit met un « Oui » dans notre esprit pour Dieu. Nous acceptons de changer notre comportement avant que le changement ne s’effectue concrètement. Le « Oui » de notre esprit à Dieu lui est agréable. Chaque mouvement de notre cœur envers Dieu est le résultat de l’œuvre du Saint-Esprit dans nos vies, c’est Lui qui produit en nous un esprit bien disposé. David a prié pour que Dieu le soutienne par un esprit de bonne volonté : « Rends-moi la joie de ton salut et qu’un esprit de bonne volonté me soutienne ! » (Psaumes 51 : 12 /14). L’esprit est bien disposé mais la chair est faible (Matthieu 26 : 41).
La nature de la personnalité de Dieu est en nous : Notre beauté est étroitement liée à la nature des émotions de Dieu. Les affections et la passion du cœur de Dieu déterminent ce qu’Il ressent envers nous. La beauté se trouve dans les yeux de Dieu notre Créateur qui nous regarde. C’est grâce au coeur de Dieu que nous sommes beaux à Ses yeux.

La façon dont Dieu voit les gens provient de ce qui se trouve dans Son cœur. C’est Dieu qui détermine « qui » et « ce qui » est beau. Dieu voit les choses très différemment de nous êtres humains : « Ne prends pas garde à son apparence et à sa grande taille... Dieu ne considère pas ce que l’homme considère ; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Eternel regarde au cœur » (1 Samuel 16 : 7-8). « Que le méchant abandonne sa voie et l’homme de rien ses mauvaises pensées, qu’il retourne à l’Eternel qui aura compassion de lui… qui pardonne abondamment. Car mes pensées ne sont pas vos pensées et vos voies ne sont pas mes voies, oracle de l’Eternel. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre… et mes pensées au-dessus de vos pensées » (Esaïe. 55 : 7-9).
Nous avons une destinée éternelle en tant qu’Épouse de Christ : En tant qu'Épouse du Christ, nous attendons le jour où nous célébrerons la joie de notre engagememt envers Jésus-Christ pour l'éternité. Jésus-Christ attend le jour où Il viendra nous chercher, nous qui formons l'Église, l'Epouse de Christ, pour que nous soyons éternellement avec Lui dans Sa Gloire. Cela constitue une partie importante de ce que nous représentons aux yeux de Dieu. En tant qu'Épouse du Christ, «
Réjouissons-nous et soyons dans l'allégresse, et donnons-lui gloire ; car les noces de l'agneau sont venues, et son épouse s'est préparée, et il lui a été donné de se revêtir d'un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les oeuvres justes des saints » (Apocalypse 19 : 7-8).

Nous sommes sauvés de la Colère à venir

13 Septembre 2014 , Rédigé par

Le sacrifice de Jésus à la croix est parfaitement efficace.
A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés de la colère à venir. Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu, par la mort de Son Fils Jésus, à plus forte raison, étant réconciliés, nous serons sauvés par Sa vie (Romains 5 : 9-10)
En recevant le Salut par le sacrifice de Jésus, nous sommes sauvés ! Mais sauvés de quoi ? Bien sûr de nos péchés, de l’Enfer, du feu de la géhenne mais aussi de la Colère à venir, car Dieu va venir châtier notre monde pécheur. Mais juste avant ce châtiment, le Seigneur Jésus-Christ va revenir pour enlever son peuple vivant sur la terre à ce moment-là, et pour ressusciter les enfants de Dieu morts dans la foi en Christ, c’est ce qu’on appelle la première résurrection. Nous les enfants de Dieu, nous ne subirons pas les calamités décrites dans l’Apocalypse, appelé « la Colère à venir ».
« Car par une seule offrande, Jésus a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés. C’est ce que le Saint Esprit nous atteste aussi, car après avoir dit : "Voici l’alliance que je ferai avec eux, après ces jours-là, dit le Seigneur : je mettrai mes lois dans leurs cœurs et je les écrirai dans leur esprit et il ajoute : Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés, ni de leurs iniquités…" » (Hébreux 10 : 14-17)
Ainsi donc, mes frères et soeurs en Jésus, nous avons, au moyen du sang précieux de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire. Nous sommes sanctifiés aux yeux de Dieu par l’offrande de Jésus-Christ à la Croix. Et par le sang de Jésus, nous sommes devenus saints et justes aux yeux de Dieu notre Père Céleste. L’alliance que Dieu fait avec les siens (ceux qui lui appartiennent) est éternelle. Les lois sont inscrites dans le cœur par le Saint-Esprit car le cœur est purifié par le Sang de Christ. Donc nous avons besoin en permanence du Saint-Esprit pour nous rappeler les commandements du Christ et nous donner la force de les mettre en pratique.
De tout cœur, Merci au Père de nous avoir donné SON FILS, et merci à Jésus, de nous avoir donné LE SAINT-ESPRIT qui ne peut habiter que dans un cœur lavé de tout péché par le sang précieux du seul Sauveur Jésus-Christ.

Le puissant Amour de Jésus sur la croix‏

12 Septembre 2014 , Rédigé par

Au pied de la croix de Jésus, l'être humain est vu au naturel, jouant son rôle abominable, et cela dans les conditions sociales les plus variées : Juif ou étranger, barbare ou civilisé, pauvre ou riche, laïque ou religieux.
Pilate, le magistrat romain qui occupe le siège de l'autorité civile, responsable d'exercer la justice, condamne Jésus-Christ, Celui qu'il a reconnu “juste” (Luc 23. 4). Les hommes de loi et les prêtres du peuple juif (le clergé de l'époque) cherchent des témoignages mensongers contre Jésus, et la foule qui les entoure, d'accord avec eux, élève la voix contre Jésus-Christ, Celui qui ne leur a fait que du bien. Les simples passants l'injurient. Les disciples, qui avaient été si près de Lui, abandonnent lâchement Jésus leur Maître à l'heure du danger.
Au milieu de cette indignité humaine, écoutons Jésus prier : “Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font” (Luc 23. 34). Dans son “Amour éternel” (Jérémie 31. 3), Jésus invoque pour ses ennemis la circonstance atténuante de l'ignorance. Et pourtant, chacun n'a-t-il pas agi en connaissance de cause ? Oh, quelle noblesse et quelle dignité de la part de notre Sauveur !
Pendant trois heures, abandonné par Dieu son Père, suspendu à la croix dans d'indescriptibles souffrances, Jésus accepte, Lui, le Saint et le Pur, d'être identifié au péché pour nous, et de subir de la part de Dieu le châtiment que nous méritions, vous et moi.
C'est de cette manière que le Seigneur Jésus-Christ a manifesté son puissant Amour pour nous à la croix. C'est là que Jésus est mort à la place de chaque être humain, et trois jours après, Jésus ressuscita, prêt à sauver parfaitement quiconque qui croit et qui met sa confiance en Lui.

Nous êtres humains, Voulons-nous chacun accepter cet Amour merveilleux de Dieu, de Jésus Christ.

La Grâce de Dieu qui apporte le Salut (2)

11 Septembre 2014 , Rédigé par

Accusé devant un tribunal, reconnu coupable et justement condamné, un prévenu ne peut plus rien avancer pour sa justification. De même, chacun devra comparaître une fois devant le Dieu trois fois Saint, le Juge de tous, et, face à mille accusations, nul ne pourra avancer une excuse. Aucun pécheur ne peut se justifier lui-même devant Dieu, car tout parle contre lui. En revanche, celui qui trouve maintenant, par la foi, son refuge dans le Seigneur Jésus est parfaitement justifié par la grâce de Dieu (Romains 3 : 24), parce que Jésus-Christ a porté tous nos péchés en son corps sur la croix et que le châtiment de notre paix a été sur Lui.
Ainsi, il n’y a que deux possibilités qui sont : ou, en raison de ses péchés, l'être humain pécheur non-repantant et non-sauvé doit porter pendant l’éternité en Enfer le juste châtiment de Dieu, oubien, l'être humain pécheur est lavé de ses péchés et est justifié par sa foi en Jésus-Christ qui a subi à la croix le châtiment de tous nos péchés. Ainsi, il devient un enfant de Dieu et a déjà une place au Paradis. Oui, l'être humain est justifié quand Dieu le considère juste, parce qu’il croit et met sa confiance en Jésus, Celui qui a porté le châtiment de nos péchés que nous méritions. Jésus est Celui qui est le seul Chemin conduisant à Dieu et nous devons mettre notre confiance en Lui pour nous soyons éternellement sauvé. La Grâce de Dieu est donc aussi la preuve de Sa parfaite Justice.
Lorsque nous réfléchissons à tout cela et nous souvenons que notre terrible état est le résultat de nos péchés, la grandeur de la Grâce de Dieu nous apparaît avec toujours plus de clarté. Nous comprenons pourquoi le Saint-Esprit parle constamment de l’abondance, de la surabondance, des immenses richesses de la Grâce de Dieu en bonté (Rom. 5 : 15, 17, 20 ; 6 : 1 ; Éphésiens 1 : 7 ; 2 : 7). En considérant cette Grâce insondable de Dieu, nous pouvons bien nous écrier avec l’apôtre Paul dans la reconnaissance et l’adoration : « Grâces à Dieu pour son don inexprimable ! » (2 Corinthiens 9 : 15).
Mais ce n’est pas tout. La merveilleuse Grâce de Dieu en Jésus-Christ va bien au-delà de tous nos besoins et de toutes nos attentes. Nous n’avons pas seulement expérimenté la délivrance de notre état de péché et la justification devant Dieu, mais bien plus ! « Dieu nous a bénis en Jésus-Christ de toute bénédiction spirituelle dans les lieux célestes, Dieu nous a élus en Jésus-Christ avant la fondation du monde et nous a prédestinés pour nous adopter pour Lui, selon le bon plaisir de sa volonté divine, éternelle — et tout cela, à la louange de la gloire de sa grâce » ! (Éphésiens 1 : 3-6). La Grâce de Dieu se manifeste dans la plénitude infinie des bénédictions, dans la grandeur, l’élévation et la beauté de ses voies divines envers nous qui étions des créatures plongées dans la misère du péché ! La Gloire de la Grâce de Dieu brillera durant l’éternité et ce sera éternellement le motif de notre adoration. Amen !

La Grâce de Dieu qui apporte le Salut (1)

10 Septembre 2014 , Rédigé par

Selon Tite 2 : 11 et 2 Timothée 1 : 9, 10, la Grâce de Dieu est apparue lors de la venue du Fils de Dieu comme homme dans ce monde ; toutefois, avant qu’elle puisse effectivement apporter le salut pour tous les hommes, il fallait, selon les conseils éternels de Dieu, que l’œuvre de l’expiation à la croix de Golgotha soit accomplie par Jésus. Car ce n’est pas la vie parfaite et sans péché du Seigneur Jésus qui constitue le fondement de notre salut, mais son œuvre expiatoire, sa mort à la croix de Golgotha et sa résurrection. La Grâce illimitée de Dieu pour tous les êtres humains a été proclamée lorsque Jésus a prononcé cette parole de triomphe : « Tout est accompli » (Jean 19 : 30) .
Maintenant « l’évangile de la grâce de Dieu » peut être annoncé dans le monde entier (Actes 20 : 24). C’est donc à juste titre que nous pouvons appeler « temps de la grâce » la période allant de Golgotha jusqu’au Retour du Seigneur Jésus pour enlever les siens. La Grâce de Dieu qui apporte le Salut en Christ est valable maintenant pour chacun sans distinction, car « Dieu veut que tous les êtres humains soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (1Timothée 2 : 4). Si aujourd’hui le Seigneur Jésus n’est pas encore revenu pour prendre les siens auprès de Lui dans la maison du Père, c’est parce qu’Il est patient envers nous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais que tous viennent à la repentance. Tel est le temps de la grâce !
En tant que pécheurs perdus, nous avions besoin de salut, et comme coupables, de la justification. Nous avons reçu l’un et l’autre par la Grâce de Dieu. En Éphésiens 2 : 8, nous lisons : « Vous êtes sauvés par la grâce, par la fo i» et en Romains 3 : 24 : «... justifiés gratuitement par sa grâce ». La grâce qui apporte le salut se manifeste ici de deux manières et il vaut la peine de s’y arrêter un peu.
Aucun être humain ne peut se sauver par Lui-même. Mais combien de personnes s’imaginent pouvoir se sauver de leur état de perdition éternelle par elles-mêmes, par de bonnes œuvres ! Selon le Jugement divin, nous étions spirituellement morts pour Dieu à cause de notre état de péché (Éphésiens 2 : 1). Un mort ne peut plus rien faire pour lui ou pour autrui, et encore moins se redonner la vie. Tous les efforts que nous déployons en vue de notre salut sont par conséquent non seulement inutiles et insensés, mais impossibles. Seule la Grâce de Dieu peut sauver des êtres perdus (Éphésiens 2 : 8). Cette Grâce incompréhensible est la preuve tangible de l’Amour parfait de Dieu.

À suivre...

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog