Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

Articles récents

La véritable foi dans le seul vrai Dieu

31 Août 2015 Publié dans #Divers, #Salut

Dieu est celui qui s’est révélé au sein de l’histoire de la rédemption. Cette histoire, nous l’avons sous forme écrite dans la Bible. Mais qu’en est-il de notre foi ? Est-elle décrite de façon particulière au sein de cette révélation ? Si nous considérons l’histoire d’Abraham dans la Genèse, nous remarquons qu’il fut déclaré juste sur la base de sa foi (Genèse 15 : 6). Or sa foi était alors en Dieu, qui ne s’était pas encore révélé en Jésus-Christ.

La foi est une œuvre de Dieu :
Tout d’abord, il est important de souligner que l’être humain naturel ne peut ni obéir ni adorer Dieu sans qu’il ne soit sauvé par Dieu de sa propre rébellion. Ceci peut paraître étrange pour certains, mais l'apôtre Paul souligne avec force en
Éphésiens 2 : 1-2 que nous étions tous morts dans nos péchés. L’être humain naturel ne peut manifester une quelconque forme de foi authentique s’il ne devient pas vivant en Jésus-Christ. La foi est donc un don de Dieu (Éphésiens 2 : 8).
Toutes les formes de la foi ne sont donc pas équivalentes
(Jacques 2 : 14-26). Une seule foi est authentique et agréable aux yeux de Dieu : Celle qui est l’expression d’un cœur régénéré, au sein de laquelle le seul vrai Dieu est adoré et qu'Il est reconnu comme le Seigneur et le Sauveur. Une foi authentique est une foi qui est le fruit de l’œuvre du Saint-Esprit dans nos cœurs.

La foi se manifeste au sein d’une alliance centrée sur Jésus-Christ :
Jésus-Christ est Celui qui a été promis
(Galates 3 : 16) depuis la chute de l'être humain au jardin d'Éden (Genèse 3 : 15). Jésus est la descendance, car c’est en Lui qu’est régénéré et formé un peuple d’hommes et de femmes qui étaient morts dans leurs péchés (Galates 3 : 29). Ces hommes et ces femmes, mettant toute leur confiance en Jésus, sont rendus spirituellement vivants par le Saint-Esprit. Ils reçoivent par la foi la promesse du Saint-Esprit (Galates 3 : 14b).

Leur foi est tournée vers le seul vrai Dieu qui a conclu une alliance avec son Église par le sang de Jésus-Christ, dans sa mort sur la croix. C’est aussi une foi centrée sur Jésus-Christ, Sa mort sur la croix et Sa résurrection. C’est Jésus-Christ qui a été « livré pour nos offenses et qui a été ressuscité pour notre justification » (Romains 4 : 25).
Le fait que la foi chrétienne, telle qu’elle est définie par la Bible, soit centrée sur le Christ et s’intègre au sein d’une alliance dont Dieu seul est l’initiateur, souligne que la seule vraie foi est celle dont le seul vrai Dieu est à la fois l’auteur, le catalyseur, la substance et la finalité. Seule cette foi est authentique aux yeux de Dieu.

La foi authentique est en Dieu qui est trinitaire  :
Notre foi est certes vers le vrai Dieu unique qui est trinitaire (Père, Fils et Saint-Esprit). Toute foi qui se dirigerait aujourd’hui vers un autre dieu que le seul vrai Dieu ne sera qu’un sentiment religieux offert à une idole d’origine humaine. Le seul vrai Dieu s’est révélé de façon finale dans son incarnation en la personne de son Fils Jésus-Christ.
Et comme nous l’avons déjà dit, une foi authentique centrée sur Dieu se tournera nécessairement aussi vers Jésus-Christ. Jésus est la Parole éternelle de Dieu
(Jean 1 : 1), le Fils qui est dans le sein du Père (Jean 1 : 18). Dieu s’est aussi manifesté en la personne du Saint-Esprit. Il est celui qui donne cette vie nouvelle à chacun des enfants de Dieu tout comme Il ressuscita Jésus-Christ d’entre les morts (Romains 8 : 9-11). Nous voyons que Dieu existe éternellement en trois personnes, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, et chacune de ces personnes est pleinement Dieu, et il y a un seul Dieu.
La foi qui sauve est donc aussi particulière dans le fait que le Dieu vers lequel elle se porte est trinitaire. Elle le contemple avec révérence au sein de l’histoire de la rédemption. La foi n'est authentique que si elle se trouve en Dieu Lui-même. C’est-à-dire qu’elle est centrée au Dieu trinitaire qui s’est pleinement révélé au sein de l’histoire de la rédemption dans la vie, la mort et la résurrection de son Fils Jésus-Christ.
Notre foi est une réponse à l’annonce de l’Évangile
(1 Pierre 1 : 23, 25). Sa substance se définit par la promesse de salut pleinement accompli en Jésus-Christ. La foi se repose dans la suffisance de Christ, de son œuvre de rédemption accomplie dans sa vie et sa mort. Mais aussi dans la perfection de sa Justice qui fut scellée par Dieu le Père lorsqu’Il Le ressuscita d’entre les morts.
La véritable foi est ainsi une vraie confiance centrée sur le Christ dont le Saint-Esprit en est la cause première et dont Il en assure la pérennité. Et enfin, la foi ne sera authentique que si sa raison d’être est que Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit, soit le seul glorifié et jamais la créature.
Cette foi authentique est le fruit de l’œuvre puissante de Dieu au sein de la nouvelle alliance qu’Il a scellée pour son peuple par la médiation de Jésus-Christ. Seule cette foi, fruit du Saint-Esprit, centrée sur Jésus-Christ et à la gloire de Dieu sera effectivement en accord avec la réalité du seul vrai Dieu de l’univers.

Sur le même sujet, vous pouvez voir aussi cet article : La foi chrétienne est la seule foi véritable

Écrire un commentaire

Le silence de Dieu

29 Août 2015 Publié dans #Enfer

« Écoutez ma voix, Et je serai votre Dieu, Et vous serez mon peuple; Marchez dans toutes les voies que je vous prescris, Afin que vous soyez heureux » (Jérémie 7. 23). « Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs » (Hébreux 3. 15)

L'écrivain russe Dostoïevski a écrit : « L'enfer, c'est l'endroit où Dieu ne parle plus ». Un jour, en effet, Dieu gardera le silence après s'être adressé à l'être humain par les œuvres de la création, par le message des prophètes et par le témoignage rendu par son Fils Jésus Christ le Sauveur, venu à la rencontre de l'être humain pour le sauver.
Aujourd'hui encore, Dieu parle très fort par sa Parole, la Bible, largement répandue. Dieu parle par les innombrables croix qui rappellent le sacrifice de son Fils Jésus Christ et enfin par le témoignage que rendent des millions d'hommes et de femmes qui connaissent personnellement Jésus Christ comme leur seul Sauveur et Seigneur de leur vie. Aujourd'hui, si nous entendons sa voix, n'endurcissons pas notre cœur (Hébreux 3 : 15). Craignons que Dieu, s'il a parlé une fois, deux fois... ou toute une année, ne cesse de s'adresser encore à nous. Si pendant sa vie sur la terre, un être humain refuse d'entendre et d'accepter Jésus comme seul Sauveur et Seigneur de sa vie, un jour, il sera contraint de l'entendre une dernière fois comme le Juge suprême avant d'être précipité en Enfer, le lieu du remords éternel.
En ce jour de grâce, Dieu s'adresse encore à chacun de nous. Écoutons sa voix, recevons l'Évangile, n'attendons pas que se taise définitivement pour nous l'appel divin de Dieu.
Dostoïevski a aussi écrit : "L'être humain est malheureux parce qu'il ne sait pas qu'il peut être heureux", en trouvant le seul vrai bonheur en Jésus. C'est profondément vrai. Le bonheur de l'être humain est aujourd'hui à porté de sa main, et il s'appelle Jésus-Christ.

Écrire un commentaire

La Venue de Jésus dans ce monde qui l'a rejeté

29 Août 2015 Publié dans #La Venue de Jésus, #Sacrifice de Jésus

Jésus-Christ, le Fils de Dieu et le Messie, est venu dans ce monde pour sauver parfaitement les êtres humains tous perdus dans leurs péchés et méritant la mort éternelle. Et alors que Jésus étaient dans ce monde, le monde ne reconnurent Jésus ni étant le Fils de Dieu, ni étant le Messie. Et parce que la seule présence du Seigneur Jésus-Christ mettait en évidence leurs oeuvres mauvaises, les êtres humains ne l'ont pas reçu non plus ; au contraire, ils l'ont mis à mort sur la croix comme un malfaiteur. Non seulement ils rejetèrent Celui qui, par Amour, était venu du Ciel pour les sauver de tous leurs péchés, mais ils le clouèrent sur une croix après l'avoir couvert d'outrages et de coups de fouet.

Le Seigneur Jésus-Christ, Celui dont la puissance est infinie, qui avait accompli tant de miracles, n'aurait-Il pas pu se défendre et anéantir ceux qui mettaient la main sur Lui ? Certainement ! Mais Jésus s'est offert volontairement à l'horrible supplice de la croix, parce qu'Il savait qu'Il allait subir là, sur la croix à notre place, le Jugement divin de tous nos péchés qu'Il porta volontairement sur Lui. Ainsi Dieu pourrait pardonner au coupable repentant et faire de Lui son enfant. Jésus-Christ est venu au milieu de son peuple qui ne l'a pas reçu et qui l'a crucifié. Mais à tous ceux qui l'ont reçu, Il leur a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu (Jean 1 : 12), avec toutes les conséquences de cette relation : les soins gratuitement assurés, l'éducation, la vie éternelle, l'héritage...

De même qu'un nouveau-né est inscrit de plein droit à l'état civil de sa ville natale, la nouvelle relation, qui unit le vrai croyant en Jésus à son Père céleste, est enregistrée au Ciel dans le "Livre de vie". Sommes-nous chacun sûr que notre nom se trouve inscrit dans le "Livre de vie" ?

Écrire un commentaire

Qu'est-ce que la Vérité ?

28 Août 2015 Publié dans #Divers, #Salut

Au cours du procès dont Jésus-Christ a été soumis avant qu'Il soit crucifié, Ponce Pilate Lui demanda : « Qu'est-ce que la vérité ? » (Jean 18 : 38). Pilate a posé la question d'un air moqueur. Pilate ne se souciait pas vraiment quelle était la vérité et l'aurait pas cru si Jésus le lui avait révélé.
Mais la question de Pilate est une que nous devo
ns tous nous poser et en connaître la réponse `: - Quelle est la vérité au sujet de Dieu ? - Quelle est la vérité au sujet de l'être humain ? Quelle est la vérité au sujet de Jésus-Christ ? - Quelle est la vérité au sujet du salut ? Ignorer ces questions est insensé. Être induit en erreur sur ces questions est dangereux. Avoir les vraies réponses à ces questions de la vérité est cruciale pour chaque être humain.
Mon désir le plus profond, c'est que les êtres humains comprennent ce qu'est véritablement le Salut et le reçoivent dans leur vie. Bien qu'il existe beaucoup d'autres vérités importantes dans la foi chrétienne, connaître, comprendre et recevoir la vérité au sujet du Salut est le plus important, car il détermine l'endroit où nous allons passer l'éternité. Ci-dessous sont des vérités de divers secteurs de la foi chrétienne qui ont trait au salut.

La vérité au sujet de Dieu :
Dieu existe (Psaume 14 : 1). Dieu a créé l'univers et tout ce qui existe, y compris l'humanité
(Genèse 1 - 2). Dieu est Tout-Puissant (Job 42 : 2), omniscient (1 Jean 3 : 20), infini et éternel (Psaume 90 : 2). Dieu est absolument Saint (Ésaïe 6 : 3). Dieu est absolument Juste et ne permettra pas de mal à rester impunis. Dieu est miséricordieux, compatissant, et aimant (1 Jean 4 : 8).

La vérité au sujet de l'être humain :
Dieu nous a créés pour que nous ayons une relation personnelle et vivante avec Lui. Dieu nous a créés avec la capacité de choisir entre le bien et le mal, et nous avons choisi le mal. Nous avons tous péché et nous sommes privés de la gloire de Dieu (Romains 3 : 23). En raison de notre péché, nous méritons la mort, et pas seulement la mort physique, mais la mort éternelle, parce que notre péché est finalement contre le seul Dieu éternel et Saint (Romains 6 : 23). Il n'y a absolument rien que nous pouvons faire de nous même pour remédier à notre relation avec Dieu
(Romains 3 : 10-18).

La vérité au sujet de Jésus-Christ :
Sachant que l'être humain ne peut pas atteindre son propre salut, Dieu s'est fait homme en la personne de son Fils Jésus-Christ
(Jean 1 : 1, 14). En venant dans ce monde, Dieu s'est fait homme et vécu sur la terre pendant environ 33 années, enseignant la vérité, faisant des miracles, et vivant une vie sans péché. Mais les êtres humains rejetèrent Jésus-Christ, le Fils de Dieu. Jésus a été battu sans pitié, puis crucifié (Matthieu 27). Par amour pour nous, Jésus a volontairement sacrifié sa vie pour nous, Il a souffert horriblement sur la croix en étant séparé de Dieu son Père et en expiant tous nos péchés, puis Il est mort sur la croix (Jean 19). Mais puisque Jésus-Christ est Dieu, Sa mort sur la croix a une valeur infinie et éternelle pour payer le prix infini et éternel des péchés du monde (2 Corinthiens 5 : 21). Trois jours après Sa mort, Jésus-Christ est ressuscité, démontrant qu'Il avait suffisamment payé le prix pour le péché (1 Corinthiens 15).

La vérité au sujet du salut :
À travers le sacrifice parfait et complet de Jésus-Christ sur la croix, nos péchés sont pardonnés. À tous ceux qui place leur confiance en Jésus, Dieu offre le salut, la délivrance, la rédemption et le pardon. La seule exigence est que Dieu exige que nous recevons par la foi le don du salut qu'Il nous offre à travers Jésus-Christ (Jean 3 : 16). Tout ce que nous avons à faire est de l'accepter par la foi. En plaçant notre confiance en Jésus, nos péchés sont pardonnés et nous sommes sauvés. Lorsque nous recevons le salut par la foi en Jésus-Christ, notre relation avec Dieu est rétablie et Il nous promet une demeure éternelle dans les cieux (Matthieu 25 : 46).

Nous êtres humains, sommes-nous personnellement prêts et disposés à accepter ces vérités ? Si oui, plaçons notre foi en Jésus-Christ comme étant notre Seigneur et Sauveur. Reconnaissons que nous avons péché et que nous méritons la mort éternelle et remercions Dieu de nous avoir arraché de la mort éternelle et de nous avoir donné la Vie Éternelle. Remercions Dieu de nous avoir fourni son Fils Jésus pour notre Salut éternel à travers la mort et la résurrection de Jésus-Christ. Croyons que la foi en Jésus et en son sacrifice parfait et complet sur la croix est notre moyen de Salut. Reconnaissons que rien maintenant ne peut nous séparer de l'Amour de Dieu (Romains 8 : 38-39) et qu'Il ne nous laissera jamais ou nous abandonnera (Hébreux 13 : 5b).

Quelle est la vérité au sujet du salut ? Il y a beaucoup de vérités au sujet du Salut et beaucoup d'entre eux sont très importantes. Mais, il y a une seule Vérité qui est Jésus-Christ. Jésus a dit : « Je suis le chemin, la vérité, et la vie Nul ne vient au Père que par moi. » (Jean 14 : 6).

Écrire un commentaire

Ce qu'est la Grâce de Dieu

27 Août 2015 Publié dans #Salut

« Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée » (Tite 2. 11).

Dans la Bible, la Grâce de Dieu est la faveur imméritée que Dieu nous accorde en pardonnant nos péchés et en nous déclarant justes devant Lui (c'est-à-dire que Dieu nous déclare éternellement non-coupables et que nous pouvons être débarrassés de la culpabilité de nos péchés). Cela est possible à cause du parfait sacrifice de Jésus-Christ à la croix pour le pardon de nos péchés.
La capacité à faire le mal qu'il y a en nous (que la Bible appelle le péché) nous condamne à être éternellement séparés de Dieu. Mais, Dieu qui nous aime
d'un Amour parfait, a décidé de nous pardonner nos péchés et de nous offrir la réconciliation avec Lui, si nous recevons dans notre coeur son offre de la Vie Éternelle en Jésus-Christ. Dieu a envoyé son Fils unique, Jésus Christ, qui est mort à notre place et est ressuscité (Jean 3 : 16 ; 2 Corinthiens 5 : 18-19). Jésus s'est donné volontairement pour nous à la croix afin de nous offrir le Salut, afin que quiconque croit en son oeuvre parfaitement accomplie à la croix,
reçoive l'assurance d'avoir dès ici-bas la Vie Éternelle ainsi que le pardon de tous ses péchés. Les vrais croyants en Jésus ont une relation vivante, personnelle et intime avec Dieu et ont aussi la certitude que après la mort de leurs corps humains, ils iront directement dans la gloire de Dieu, louant Dieu et contemplant Ses merveilles. Et de là, ils attendront le glorieux Retour de Jésus qui ressuscitera leurs corps et les glorifiera. Ainsi, ils seront éternellement avec Dieu.
Oui, dans sa merveilleuse Grâce, Dieu fait de ceux qui croient en Lui, ses enfants et Dieu devient un Père qui prend soin d'eux.
La Grâce est l'oeuvre de la volonté de Dieu ; elle procède de son Amour seul. Nous n'y pouvons rien et n'avons rien à faire pour la mériter.
La Grâce de Dieu se reçoit par la foi. Cela implique que nous soyons conscients de nos péchés, que nous demandions pardon à Dieu et que nous nous détournons radicalement de nos péchés. Nous devons aussi accepter le sacrifice de Jésus pour nous et accueillir en nous l'Esprit de Dieu qui nous scelle éternellement de son sceau. La sceau du Saint-Esprit en nous est un gage de notre héritage dans le Ciel. Durant notre vie sur la terre, le Saint-Esprit nous aide à
vivre notre vie d'une manière qui plait à Dieu et plus aimante envers notre entourage.

Écrire un commentaire

Des bénédictions en Jésus-Christ notre Sauveur

26 Août 2015 Publié dans #Salut

Dieu donne de nombreuses bénédictions à ceux qui croient et placent leur confiance en Jésus. En lisant dans Romains 5. 1-11, nous voyons donc sept bénédictions reçues du fait que nous sommes justifiés en Jésus-Christ notre Sauveur :

1) Nous avons la paix avec Dieu : Nous avons été pécheurs comme Adam et nous avons eu peur de Dieu (Genèse 3. 10) ; nous avons pensé que Dieu était notre ennemi, mais maintenant nous savons qu'Il nous aime et qu'Il nous considère comme justes à ses yeux. Les craintes du passé ont disparu, nous avons la paix dans nos coeurs, la paix avec Dieu. Le Seigneur Jésus nous a dit de ne pas nous inquiéter (Jean 14. 1). Ne doutons jamais de l'Amour de Dieu pour nous.

2) Par Jésus-Christ, nous avons accès à la grâce de Dieu dans laquelle nous demeurons (5. 2).

3) Nous étions sans espérance avant d'être sauvés (Éphésiens 2. 12), mais maintenant en Jésus-Christ nous avons de bonnes raisons d’espérer. Nous pouvons être sûrs que un jour viendra où Dieu nous prendra pour être avec Lui au Ciel. Nous verrons alors Christ dans toute Sa gloire et nous partagerons cette gloire avec Lui (Romains 8. 30).
Cette espérance nous rend heureux maintenant même si nous devons passer dans ce monde par des temps troublés.

Un enfant de Dieu a la paix avec Dieu, mais il peut avoir beaucoup de difficultés dans ce monde. Comment quelqu'un peut-il être heureux s'il souffre beaucoup ? Nous savons que Dieu nous aime et désire que nous ressemblions davantage à Son Fils Jésus. Dieu n'enlèvera pas toutes les difficultés de notre vie si elles contribuent de plus en plus à nous faire ressembler à Christ. Le Seigneur Jésus a enduré bien des souffrances et Il a toujours été très patient, (1 Pierre 2. 23). Le Saint-Esprit nous aidera à être patient quand nous aurons des difficultés, nous sommes heureux de savoir que cette expérience nous fera croître et ressembler de plus en plus au Seigneur Jésus. Cela est agréable à Dieu et fortifie encore plus notre espérance. Nous savons que Dieu ne nous décevra jamais jusqu'à la fin de notre pèlerinage terrestre (Romains 5. 5).

4) L'Amour de Dieu pour chacun de nous : Dieu a toujours aimé les êtres humains, mais maintenant, envers nous Ses enfants, Il peut montrer pleinement Son amour parce que Christ a ôté nos péchés. Dieu aime particulièrement ceux qui aiment le Seigneur Jésus et Lui obéissent (Jean 14. 23). Le Saint-Esprit nous certifie que Dieu répand Son amour dans nos cœurs. L'Esprit nous aide aussi à aimer les autres. Dieu prouve qu'Il aime les êtres humains parce qu'Il a donné Son Fils Jésus pour nous.

Par eux-mêmes, les êtres humains sont impuissants et absolument incapables de parvenir au salut (Romains 3. 20). Dieu a attendu des centaines d'années puis Il a envoyé Son Fils Jésus au moment précis fixé par Lui (Galates 4. 4). Un homme ordinaire ne donnerait pas sa vie pour quelqu'un d'autre, c’est à peine si quelqu'un accepterait de mourir pour un juste, peut-être quelqu'un aurait-il le courage de mourir pour un homme de bien (Romains 5. 7).
Dieu a prouvé la perfection de Son amour : Jésus-Christ a répandu Son sang pour nous (Matthieu 26. 28), le Saint Esprit a été répandu sur les croyants (Actes 10. 45), l'Amour de Dieu est répandu dans nos cœurs (Romains 5. 5) parce que Christ est mort pour nous alors que nous étions encore pécheurs et que nous n'étions ni justes, ni bons.
Cela nous montre aussi que nous pouvons venir à Christ et que nous n'avons pas à attendre une légère amélioration de notre état. Qu'un être humain soit bon ou mauvais, il ne peut être sauvé que par le Seigneur Jésus.

5) Nous pouvons être surs que Jésus-Christ nous sauvera de la Colère de Dieu à venir. Maintenant nous savons que Dieu nous a justifiés à cause du sang de Christ qui a été répandu pour nous. Le Seigneur Jésus a donné Sa vie pour nous, Son sang a été versé et Il est mort sur la croix (Jean 19. 30, 34). Dans le futur, Dieu versera la coupe de Sa colère sur cette terre et sur tous ceux qui ne croient pas en Son Fils (Jean 3. 36 ; Romains 1. 18 ; Apocalypse 16. 1). Oui, nous les enfants de Dieu, nous sommes sauvés du terrible Jugement de Dieu à venir.
C'est une grande bénédiction d'être sûr que nous sommes sauvés. Dieu nous a déjà justifiés, c'est donc à plus forte raison qu'Il nous sauvera avec certitude du Jugement à venir.

6) Nous étions ennemis de Dieu, Le craignant et désobéissant à Ses lois. Pourtant, Dieu a toujours aimé les êtres humains, mais maintenant par la foi en Jésus, Dieu nous a réconciliés avec Lui par la mort de Son Fils (Romains 5. 10). Nous pouvons être sûrs que Dieu nous aime parce qu'Il nous a donné Son Fils Jésus. La crainte du passé a disparu et nous sommes éternellement réconciliés avec Dieu.
Le Seigneur Jésus-Christ nous sauve maintenant et toujours. Jésus est vivant aujourd'hui et est assis sur son trône, à la droite de Dieu. Il prie pour Son peuple qui est encore dans le monde. Jésus peut nous protéger du péché chaque jour (Hébreux 7. 25 ; 8. 1).

7) Notre joie est en Dieu Lui-même. Elle n'est pas dans nos ambitions, dans les choses du monde, ni en nous-mêmes. Notre plus grande joie n'est même pas dans les dons que Dieu nous accorde, mais dans le Donateur Lui-même. Oui notre joie infinie est en Dieu, en Jésus-Christ. Dieu ne change pas, et ainsi notre joie en Lui peut durer éternellement. Cette grande joie nous a été acquise par le Seigneur Jésus-Christ qui a fait de nous des élus de Dieu.

Réfléchissons encore au sujet de ces sept bénédictions reçues de Dieu parce que nous sommes justifiés. Réjouissons-nous de toutes ces bénédictions. Croyons qu'elles sont nôtres et remercions le Seigneur pour Son amour infini.

Écrire un commentaire

Le Nom de Jésus-Christ

25 Août 2015 Publié dans #EVANGILE

« Il n'y a de salut en aucun autre, car aussi il n'y a point d'autre nom sous le ciel, qui soit donné parmi les hommes, par lequel nous puissions être sauvés » (Actes 4. 10, 12).
Mais qui est Jésus Christ pour que ce Nom soit toujours annoncé après maintenant 2000 ans ? Plusieurs dans ce monde ont leurs propres idées là dessus, tout comme aux jours de Jésus. Un jour, Jésus interrogea ses disciples sur ce point en leur disant : « Qui dit-on que je suis, moi, le fils de l'homme ? » Et les disciples dirent : « Les uns disent que tu es Jean Baptiste, les autres Élie, les autres Jérémie ou l'un des prophètes ». Mais Jésus leur posa cette question très importante : « Et vous, qui dites-vous que je suis ? » Pierre répond alors : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant » (Matthieu 16. 13-16).
Si un être humain quitte ce monde en ne croyant pas dans le précieux Nom de Jésus-Christ, c'est-à-dire en Jésus comme étant le Christ, son seul Sauveur et Seigneur personnel, c'est pour lui la perdition éternelle de son âme en Enfer, car « il n'y a point d'autre nom... par lequel nous pouvons être sauvés » (Actes 4. 12). « Qui croit au Fils a la vie éternelle; mais qui désobéit au Fils [ou ne croit pas] ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3. 36). Ne pas croire dans la pleine humanité et la pleine divinité de Jésus Christ, le Fils de Dieu, c'est mettre de côté le seul Nom par lequel le Salut de l'âme humaine est possible. Dieu nous a donné ce qui est de plus précieux en nous envoyant son Fils unique Jésus : « Car Dieu a tant aimé le monde, qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle » (Jean 3. 16)
« Si tu confesses de ta bouche Jésus comme Seigneur et que tu croies dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé. Car du cœur on croit à justice, et de la bouche on fait confession à salut » (Romains 10. 9-10).
C'est dans le Nom de Jésus Christ seul, le Fils de Dieu, que le Salut des êtres humains est possible. Jésus dit : « Moi, je suis le chemin, et la vérité, et la vie, nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14. 6). C'est Jésus-Christ qui est l'unique Rédempteur et Sauveur du monde et c'est le seul Nom qui importe pour tout ce qui concerne la vie d'ici-bas et la vie éternelle dans l'éternité : le Nom béni de Jésus-Christ.

Écrire un commentaire

La Grande Transaction

24 Août 2015 Publié dans #Salut, #Justice de Dieu

Nous êtres humains sommes tous nés ruinés spirituellement par le péché, notre compte est à découvert et nous passons notre vie à puiser sur un compte qui est déjà dans le rouge depuis longtemps. Romains 4 nous dit comment faire en sorte que l'on quitte la situation d'endetté pour passer à celle de crédité.

1 - Nous avons ici le centre de l'Évangile. Il y a dans le texte de Romains 4 de quoi sauver le monde entier. Cette parole déclare que Dieu justifie les êtres humains qui lui font confiance. Il va créditer leur compte céleste avec la Justice de Christ. Ainsi le coupable est acquitté sur la base de l'œuvre accomplie par Christ quand il est mort sur la croix et est ressuscité d'entre les morts.
Comment se peut-il que Dieu soit Juste de faire cela ? Sur quelle base Dieu peut-il acquitter le coupable ? La réponse est dans le texte de
Romains 4.

2 - Premièrement- L'exigence négative : "Qui ne fait point d'œuvre". Voilà une déclaration renversante. Quand Dieu acquitte le coupable, Il trouve une personne qui NE FAIT POINT D'ŒUVRE pour son acquittement. Dieu cherche des gens qui NE VONT PAS FAIRE des oeuvres pour ce qu'ils vont obtenir de Lui.

3 - Deuxièmement- L'exigence positive : "Mais il croit que Dieu le justifie". Si Dieu ne veut pas de nos œuvres, qu'est-ce qu'iI veut ? Il veut que nous ayons confiance en Lui seul pour notre Salut. C'est tout, rien de plus, rien de moins et rien d'autre. Nous devons faire confiance à Dieu, si pleinement, que nous le croyons sur parole. LA FOI EST UN MOYEN qui permet à la Grâce de Dieu de venir en nous. Par la foi, nous ouvrons la porte de notre cœur pour que la lumière de l'Évangile puisse briller en nous.

4 - Troisièmement- Le résultat immédiat : "Il justifie l'impie". Le mot "Justifier," signifie, "déclarer juste." C'est une déclaration faite au tribunal, quand le juge déclare en dernier ressort, qu'une personne accusée est déclarée, "Non coupable." "Innocente" de toutes les charges… Appliqué à l'Évangile, ça veut dire que Dieu déclare "juste" le pécheur qui croit en son Fils Jésus, à cause de la mort et de la résurrection de Jésus-Christ. Christ ayant parfaitement payé pour le pécheur coupable, il est déclaré juste aux yeux de Dieu par le moyen de sa foi en Jésus. Bien qu'étant pourtant réellement coupable, il bénéficie du sacrifice de Christ mort à sa place et ressuscité. À la croix, Jésus a subi la sentence et le pécheur qui croit en Lui et en son oeuvre est libéré.

5 - La justification est une déclaration judiciaire qui est faite dans le Ciel. De même qu'un criminel peut, ne pas "sentir" cette déclaration, de même le pécheur pardonné peut, ne pas le sentir. MAIS les sensations n'ont rien à voir avec le pardon de Dieu. Quand Dieu dit, "non coupable", nous sommes non coupable, peu importe comment nous nous sentons. Dans les registres célestes, en face de notre nom, il n'y a plus de charge contre nous qui sommes justifiés aux yeux de Dieu. Plus de culpabilité, de condamnation ni de peine pour celui qui a été justifié par Dieu, par le moyen de la foi en Jésus.

La justification est :
1. Complète. Elle s'applique à tout ce que nous avons déjà fait et ce que nous ferons dans notre vie. Il n'y a pas de "Demi-pardon"
2. Divine. Parce qu'elle vient de Dieu.
3. Irréversible. Parce qu'elle est divine.
4. Gratuite. Nous la recevons par grâce par le moyen de la foi.
Dans le Ciel, il n'y aura que des pécheurs sauvés par la Grâce de Dieu.

6 - Venons tel que nous sommes !
Spurgeon a dit : "Si vous croyez en Jésus, si vous avez en Lui la foi qui sauve, tout ce que Jésus a accompli dans sa mort et sa résurrection est maintenant crédité sur votre compte."
C'est "la grande transaction." Il y a transaction sur notre compte de tous les mérites de Christ.
Nous sommes devant Dieu comme étant en Jésus-Christ Lui-même ! Jésus-Christ se tient devant Dieu comme si c'était nous !
Jésus-Christ s'est substitué aux pécheurs ! Christ a pris notre place et a subit la punition pour nos péchés, pour que en croyant, nous puissions recevoir la Vie Éternelle et toutes les bénédictions pour lesquelles Jésus a souffert à notre place sur la croix.

C'EST LA GRANDE TRANSACTION !
Pour tous ceux qui sont sauvés en acceptant dans leur coeur l'oeuvre parfaite de Jésus Christ sur la croix, leur compte négatif dans le rouge, a été mis sur le compte de Jésus-Christ et le compte de Jésus-Christ a été transféré sur leur compte ! VOILA LA TRANSACTION !!!

Écrire un commentaire

L'assurance de notre Salut en Jésus-Christ

22 Août 2015 Publié dans #Salut

L'assurance de notre Salut en Jésus-Christ est basée non sur nous-mêmes, c'est à dire nos pensées, nos émotions, les circonstances ; mais simplement sur ce que la Parole de Dieu dit. C'est la foi en Jésus-Christ qui assure le Salut. Celui qui croit au Fils (en Jésus) a la vie éternelle, celui qui ne croit pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. (Jean 3 : 36). Chaque être humain doit accepter le Seigneur Jésus-Christ dans sa vie et se confier en Lui seul,

Cette assurance de notre salut s'obtient par la foi. Voici comment faire naître notre foi : « Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole du Christ » (Romains 10 : 17).
Nous avons la Vie Éternelle par la foi en Jésus-Christ. Nous sommes sauvés avec la Justice qui est obtenue par la foi en Jésus-Christ, une justice provenant de Dieu et fondée sur la foi (Philippiens 3 : 9b).

Voici ce qui est fondamental à l'assurance de notre Salut. « Jésus leur répondit : L'œuvre de Dieu, c'est que vous croyiez en celui qu'il a envoyé » (Jean 6 : 29).

La Parole de Dieu a été écrit afin que par la foi, on obtient l'assurance de notre salut en Jésus-Christ. « Mais ceci est écrit afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant, vous ayez la vie en son nom » (Jean 20 : 31)

Jésus lui dit : « Moi, je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14 : 6).

Dieu nous a déclarés « non-coupable » à ses yeux et a annulé la punition qui aurait dû être la notre. « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie » (Jean 5 : 24). Nous avons la vie éternelle, nous ne serons pas condamnés, nous sommes passés de la mort à la vie. « Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ » (Romains 5 : 1). Dieu a décidé que rien ne peut nous séparer de son Amour. « Car j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur » (Romains 8 : 38-39)

Écrire un commentaire

Avoir la guérison de l'âme‏

22 Août 2015 Publié dans #Salut

« De Dieu juste et sauveur, il n'y en a point si ce n'est moi. Tournez-vous vers moi et soyez sauvés, vous tous les bouts de la terre » (Ésaïe 45. 21, 22). « Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé » (Actes 16. 31)

La douleur s'est installée chez une personne malade : fièvre élevée, toux persistante, malaise général... Quelques calmants n'y ont rien fait, le mal ne passe pas ! Le médecin consulté a établi son diagnostic et a rédigé une ordonnance. La consultation n'a pas guéri la maladie, il faut maintenant prendre les médicaments, en respectant la prescription.
Le malade a suivi différentes étapes obligatoires :
– il s'est reconnu malade
– il a consulté un médecin compétent
– il a accepté son diagnostic
– il a respecté soigneusement son ordonnance.
Ainsi pour chaque être humain, c'est exactement la même démarche qu'il faut suivre pour la guérison de sa maladie spirituelle. Car l'être humain est malade : il a été contaminé dès sa naissance par un «virus» redoutable qui s'attaque à son âme et porte en lui la mort spirituelle. Ce virus, c'est le péché, une incapacité à faire le bien, à se soumettre à Dieu en tout.
Qui peut traiter cette maladie ? Dieu seul. «... Dieu a envoyé son Fils unique afin que quiconque croit en lui, ne périsse point, mais qu'il ait la Vie Éternelle» (Jean 3. 16) «Notre Dieu Sauveur... veut que tous les hommes soient sauvés» (1 Timothée 2. 4).
Quel est le diagnostic ? «Tous ont péché... Le salaire du péché, c'est la mort...» (Romains 3. 23 ; 6. 23).
Quelle est l'ordonnance ? «Crois au Seigneur Jésus…».
Comment guérir ? En prenant personnellement le remède prescrit, par la foi: “… et tu seras sauvé”. Car le don de la Grâce de Dieu, c'est la Vie Éternelle en Christ Jésus.

Écrire un commentaire
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>