Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

Articles récents

(2) L'Enfer

22 Février 2017 Publié dans #Enfer

Contrairement au Ciel, l'Enfer est un lieu de ténèbres où Dieu ne réside pas, c'est un lieu de souffrance, de tourmente, d'angoisse et de désolation pour l'éternité (Luc 13 : 28). L'Enfer est le domaine du diable, de Satan lui-même et de ses démons c'est-à-dire les anges déchus qui ont été rebelles à Dieu (Matthieu 25 : 41).
Tout comme le Ciel, l'Enfer est un lieu d'éternité, c'est-à-dire que personne ne peut en sortir, c’est pour toujours et à jamais
(Matthieu 18 : 8). Toute personne ayant rejeté ou négligé Dieu et son Fils Jésus-Christ durant sa vie sur cette terre n'aura malheureusement pas accès au Ciel. Car sans la nouvelle naissance et la repentance, ils seront condamnés pour l'éternité en Enfer (Matthieu 25 : 41).
Jésus-Christ est venu dans ce monde, Il est mort et ressuscité afin que nous ne soyons pas perdus en Enfer loin de Dieu. C'est par la foi en Jésus-Christ que nous sommes sauvés de l'Enfer éternel et que nous avons la Vie éternelle.

C'EST QUOI L'ENFER ?
L'Enfer est un lieu réel de condamnation, un lieu de perdition et de souffrance éternelle loin de la face de Dieu. C'est aussi un lieu de jugement où Satan, ses démons et les âmes non-sauvées seront tourmentées éternellement. Ils y seront aussi consumés par le feu et les vers. Oui, c'est un lieu de condamnation où toutes les personnes qui ont rejeté ou négligé Dieu, son Fils Jésus-Christ et sa Parole devront se rendre éternellement après leur mort.

POURQUOI L'ENFER ?
Au départ, l'Enfer a été créé pour le diable et ses anges après leur rébellion, Dieu leur avait préparé un lieu « spécialement pour eux ». Aussi malheureusement après la chute d'Adam le monde s'est retrouvé sous la malédiction du péché qui nous sépare de Dieu, car la Bible dit que le salaire du péché et la mort. C'est à cause du péché que les gens vont en Enfer, le péché est l’aiguillon de la mort et la porte vers l’Enfer
(1 Corinthiens 15 : 56).

QUI IRA EN ENFER ?
La Bible déclare que toute personne ayant rejeté ou négligé Dieu et son Fils Jésus-Christ, devra malheureusement aller en Enfer éternellement. Ceux et celles qui auront délibérément refusé de croire et de mettre sa Parole en pratique. La Bible parle des incrédules, des hypocrites, des idolâtres, des menteurs, des voleurs ….

COMMENT ÉVITER L'ENFER ?
C'est par la foi en Jésus-Christ que nous pouvons éviter le châtiment éternel loin de la face de Dieu. La Bible déclare que Jésus-Christ est venu mourir à notre place sur la croix qu'il a pris notre péché notre malédiction afin de nous réconcilier avec Dieu. Quiconque place sa confiance en Jésus, Le reçoit comme Seigneur et Sauveur dans son cœur et marche sérieusement avec Lui, n'ira pas en enfer après sa mort
(Romains 6 : 23).

Écrire un commentaire

(1) Le Ciel

21 Février 2017 Publié dans #Paradis

Le Ciel, c'est le domaine, la demeure de Dieu (Matthieu 6 : 9). C'est un endroit où Dieu réside avec les anges et les saints, qui sont morts en Jésus-Christ.
Le Ciel est un endroit réel où toute personne qui s'est repentie de tous ses péchés, qui croit en Jésus de son vivant sur terre et qui a marché avec Lui de tout son cœur, étant né de nouveau par l'action du Saint-Esprit en lui, se dirige droit au Ciel après la mort, dans le domaine de Dieu pour l'éternité.
Jésus-Christ Lui-même déclare être venu du Ciel
(Jean 3 : 13). L'apôtre Paul aussi parlait du Ciel comme étant un lieu paradisiaque, le domaine de Dieu (2 Corinthiens 12 : 2). Jésus déclare qu'Il s'en est allé au Ciel afin de nous y préparer une demeure éternelle (Jean 14 : 2).

C'EST QUOI LE CIEL ?
Le Ciel c'est la demeure de Dieu, c'est un endroit d’une beauté indescriptible où Dieu réside dans toute sa Gloire, c'est aussi l'endroit où vont ceux qui se sont repentis de leurs péchés, qui ont mis toute leur confiance en Jésus-Christ seul et qui ont marché fidèlement avec Lui.

OÙ EST LE CIEL ?
Le Ciel se trouve dans une autre dimension, une dimension céleste. Nous ne pouvons pas aller au Ciel à notre guise. Ce n'est uniquement après notre mort en Christ ou lors de son Retour pour les enfants de Dieu qui seront encore en vie sur la terre que nous pouvons accéder à cet endroit merveilleux qu'est le Paradis.

QUI EST AU CIEL ?
Au Ciel, il y a Dieu Lui-même, les anges, les créatures célestes, et tous les Saints de tous les temps, qui ont placé leur confiance en Dieu et en Jésus-Christ son Fils bien-aimé.

COMMENT EXPÉRIMENTER LE CIEL APRÈS NOTRE MORT ?
Après notre mort, nous pourrons expérimenter pleinement le Ciel. Pour cela, ayons la foi en Jésus-Christ, plaçons notre foi en Lui, croyons fermement en Lui, en sa Parole, marchons avec Lui tout au long de notre vie sur cette terre en obéissant à sa Parole et à ses commandements. La Bible nous promet que la destination finale des enfants de Dieu, c'est le ciel pour l'éternité. Jésus est l’unique Chemin vers le Ciel
(Jean 14 : 6).

AURONS-NOUS UN ENDROIT BIEN À NOUS AU CIEL ?
Oui, bien entendu au Ciel nous aurons chacun pour notre part un endroit bien à nous, une habitation, une demeure, car Jésus-Christ déclare Lui-même dans
Jean 14 : 2 qu’il y a plusieurs demeures au ciel, et que Lui-même va nous y préparer une place.

Écrire un commentaire

Les souffrances de Jésus-Christ et la croix

20 Février 2017 Publié dans #Sacrifice de Jésus, #La croix

Les souffrances de Jésus-Christ :
A l'âge de 33 ans, Jésus a été condamné à la peine de mort. En ce temps-là, la crucifixion était "la pire" des morts. C'était seulement les pires criminels qui se faisaient crucifier. Cependant, cela a été plus horrible pour Jésus, contrairement aux autres criminels condamnés à la crucifixion, Jésus devait être cloué à Sa croix.
Les clous étaient enfoncés dans Ses poignets et non dans Ses paumes comme il est souvent dépeint. Il y a un tendon dans le poignet qui allonge l'épaule. Les Romains savaient que s'ils poignardaient les clous sur le poignet, ce tendon se couperait petit à petit, forçant Jésus à utiliser les muscles de Son dos pour qu'Il puisse se soutenir et pour qu'Il puisse respirer. Ses deux pieds étaient cloués ensembles. Ainsi, Il était obligé de se soutenir à l'aide du seul clou qui était enfoncé dans Ses pieds.  
Jésus ne pouvait pas se soutenir avec Ses jambes à cause de la douleur donc, Il était obligé d'alterner entre cambrer Son dos en arrière, et ensuite ses jambes pour pouvoir respirer. Imaginons la lutte, la douleur, la souffrance et le courage de Jésus.

Pouvons-nous imaginer ce genre de souffrance ?
Quelques minutes avant qu'Il ne meure, Jésus arrêta de saigner. Il faisait tout simplement couler de l'eau.
Dans les images communes, nous voyons des blessures sur Ses mains, et ses pieds et même la blessure sur le coté. Mais est-ce que nous réalisons vraiment que ces blessures ont été faites sur Son corps ? Un marteau qui enfonce de longs clous dans le poignet, les pieds qui s'empiètent et même de longs clous sur la cambrure, ensuite, un garde romain qui le transperce avec un pique. Mais avant les clous et le pique, Jésus a été frappé fouetté et battu. Le fouet a été si sévère que cela a déchiré la chair de son corps. La couronne d'épine était profondément enfoncée dans son crâne. La plupart des hommes n'auraient pas survécu à tout cela .
Il n'avait plus de sang pour saigner, mais seulement de l'eau coulait de Ses blessures
(Jean 19. 34).
Le corps humain d'un adulte possède environ 6 litres de sang. Jésus a fait couler tout les 6 litres de sang qu'il possédait; Il avait trois clous enfoncés dans Ses membres, et une couronne d'épines sur sa tête, et au-delà de cela, un soldat romain Lui a enfoncé le pique à son côté.
Tout cela sans mentionner l'humiliation qu'Il subit lorsqu'Il portait Sa lourde croix sur au moins 2 kilomètres, pendant que la foule se moquait de Lui et Lui crachait dessus.
Jésus a dû subir cette expérience et est allé jusqu'à mourir sur la croix, pour que le péché originel depuis le jardin d'Éden soit pardonné, et que nous puissions avoir un accès libre à Dieu. Pour que tous nos péchés sans exception soient pardonnés.
Tous ceux qui croient en la vertu du sacrifice expiatoire de Jésus Christ peuvent alors dire : “Voici ce qu’est l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, c’est lui qui nous a aimés et qui a envoyé son Fils en victime d’expiation pour nos péchés” (1 Jean 4. 10).

La croix… pour ôter la colère de Dieu :

“Dieu met en évidence son amour à lui envers nous en ceci: lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous. À plus forte raison, ayant été maintenant justifiés par son sang, serons-nous sauvés de la colère par lui!” (Romains 5. 8, 9)
"Par sa mort sur la croix, le Christ les a tous réunis en un seul corps et les a réconciliés avec Dieu ; par la croix, Il a détruit la haine." La Bible, (Ephésiens 2. 16)
« Par sa mort sur la croix, le Christ les a tous réunis en un seul corps et les a réconciliés avec Dieu ; par la croix, Il a détruit la haine. » (Ephésiens 2. 16)

“Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur et de toute ton âme et de toute ta pensée” (Matthieu 22. 37). Tel est le commandement fondamental de Dieu donné à l'être humain. Mais personne n’a pu, ni voulu, faire de Dieu le centre de sa vie, de sa volonté, de ses aspirations. Le constat divin est sans appel: “Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu” (Romains 3. 23).

Le péché fondamental de l'être humain est donc de ne pas obéir à ce premier commandement. C’est un outrage à l’autorité du seul Dieu Souverain, une trahison envers le Créateur des cieux et de la terre, envers celui qui est infiniment digne de respect, à qui on doit obéir.
En considérant cela, le plan divin d’admettre des êtres humains dans sa Gloire paraît ainsi impossible à accomplir. En effet, Dieu ne peut pas agir comme si l’être humain n’était pas pécheur, pas coupable de péché, comme s’il ne s’était pas révolté contre Lui. Rebelle, l’être humain mérite la mort, car : “Le salaire du péché, c’est la mort” (Romains 6. 23).
Mais Dieu, parfaitement Saint et Juste, est aussi un Dieu d’amour. C’est pourquoi, Dieu envoie son propre Fils, comme un homme, sur cette terre, un homme absolument sans péché, en qui Il trouvera son plaisir. Jésus-Christ est ainsi qualifié pour devenir le substitut recherché par Dieu pour subir sa juste Colère à la place du pécheur.
Sur la croix, Jésus l’Homme Saint et parfait prend sur Lui tous nos péchés. Il reçoit durant les trois heures de ténèbres le châtiment de nos péchés que nous avions mérité. Il ôte le péché de devant Dieu.
La Colère divine s’est détournée des êtres humains qui croient en Jésus. Dieu leur est devenu propice et son plan peut s’accomplir : en Jésus Christ, les êtres humains ont accès à la faveur de Dieu et à sa présence. Bénédiction immense, ils reçoivent le droit d’être appelés enfants de Dieu.

Écrire un commentaire

Le don parfait de Dieu pour le monde entier‏

18 Février 2017 Publié dans #La Vie

En donnant Jésus Christ, son Fils unique et bien-aimé, Dieu offre la vie éternelle, car Lui est la vie éternelle.

Qui est le destinataire de cette offre ? Tout le monde, c'est-à-dire quiconque : vous et moi, chacun de ceux qui peuplent ce monde.

Pour quelle raison ? À cause de son grand Amour : “En ceci a été manifesté l'Amour de Dieu pour nous, c'est que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde” (1 Jean 4. 9).

Qui en est le bénéficiaire ? “Quiconque croit en Lui” (Jean 3. 16).

De quelle manière ? Librement, généreusement, gratuitement… “Tous ceux qui croient sont justifiés gratuitement par sa grâce…” (Romains 3. 24).
«C'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi, et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu» (Éphésiens 2. 8).
Ce don suprême est accompagné d'autres dons. En donnant son Fils, Dieu nous a fait “don... librement, de toutes choses avec Lui” (Romains 8. 32).
Comment ne pas mettre sa confiance “en Dieu, lui qui nous donne tout, richement, pour en jouir” ? (1 Timothée 6. 17)

Jésus-Christ, le Fils Unique du Père, est le seul chemin qui mène à Dieu. Rempli d’Esprit Saint et de hardiesse, Jésus dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14. 6). Le cœur de Dieu est débordé d’un amour incommensurable pour Ses enfants que nous sommes. Cet amour dont Dieu nous aime est tellement fort qu’Il a donné Jésus-Christ son Fils unique. Oui, Dieu a livré Son Fils à la mort sur la croix pour des impies. Quand on s’en rend compte, on s’écrie : « Quel Sauveur merveilleux je possède ! »
Pour continuer le chemin, Dieu nous donne sa Parole, qui est la vérité (Jean 17. 14, 17), dans laquelle nous pouvons puiser à volonté pour notre enseignement et notre encouragement. “Dieu... vous a donné son Esprit Saint” (1 Thessaloniciens 4. 8).
Dieu nous donne sa paix, sa joie, son amour, et dès maintenant, l'espérance de sa gloire.

Écrire un commentaire

La Gloire

18 Février 2017 Publié dans #Divers

Il n'y a pas dans la Parole de Dieu de thème plus grandiose que celui de la gloire. La gloire de Dieu, la gloire de Jésus, la gloire à venir en sont les titres les plus élevés.

1. La gloire de Dieu est le rayonnement, l'éclat de ses perfections. Elle est révélée dans la création : les cieux racontent la gloire de Dieu (Psaumes 19 : 1, 2). Elle l'est dans la création de l'homme, qui est l'image et la gloire de Dieu (1 Corinthiens 11 : 7). Elle brille dans l’œuvre de la rédemption : le croyant a été adopté pour Dieu par Jésus Christ à la louange de la gloire de sa grâce (Éphésiens 1 : 6).

2. La gloire de Jésus-Christ, le Fils de Dieu, a été vue sur cette terre. Dieu, en Jésus-Christ, s'est approché de l'être humain. Dieu, Celui dont la gloire était inaccessible, insoutenable aux jours de la loi du Sinaï, a « relui dans nos cœurs pour faire luire la connaissance de la gloire de Dieu dans la face de Christ » (2 Corinthiens 4 : 6).
Les gloires du Seigneur Jésus sont de nature diverse : essentielle, morale, officielle. Sa gloire essentielle est celle qu'il possède de toute éternité, la gloire qu'il avait auprès du Père avant que le monde fût
(Jean 17 : 5). Sa gloire morale se dégage du fait qu'Il est Parfait, Saint. Sa gloire officielle bientôt remplira l'univers, quand, revêtu de l'autorité royale, Il viendra avec puissance et une grande gloire (Matthieu 24 : 30).

3. La gloire à venir est la gloire éternelle qui, dans le ciel, sera la part de l'Église, laquelle aura été recueillie auprès du Seigneur Jésus (2 Timothée 2 : 10). Le peuple d'Israël, sur la terre, sera aussi témoin avec les nations de sa gloire, la gloire du Messie enfin reconnu : la terre sera pleine de la connaissance de la gloire de l'Éternel, comme les eaux couvrent le fond de la mer (Habakuk 2 : 14). La magnificence glorieuse de sa majesté et de son royaume sera alors l'objet de l'hommage universel (Psaume 145 : 5, 11, 12).

Écrire un commentaire

Justifiés par Dieu en son Fils Jésus-Christ

17 Février 2017 Publié dans #Justice de Dieu

Voici cinq questions importantes :

“Si Dieu est pour nous, qui peut être contre nous ? Lui, qui n'a point épargné son propre Fils, mais qui l'a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui ? Qui accusera les élus de Dieu ? C'est Dieu qui justifie ! Qui les condamnera ? Christ est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous ! Qui nous séparera de l'amour de Christ ? Sera-ce la tribulation, ou l'angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l'épée ? (Romains 8. 31-35).

Si vous vous sentez un peu déprimé, relisez la fin du chapitre 8 de l’épître aux Romains. “Que dire de plus ?” déclare Paul, avant de détailler cinq questions importantes :

1- “Si Dieu est pour nous, qui peut être contre nous ?” Puisque Dieu est en vous et travaille en vous, vous disposez d’assez d’énergie pour affronter les difficultés d’aujourd’hui. “Ce jour-là, vous comprendrez... que vous vivez en Moi et Moi en vous” (Jean 14. 20).

2- “Lui qui n'a pas épargné son propre Fils, mais qui L'a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-Il pas aussi tout avec Lui, par grâce ?” (v.32). Si Dieu nous a sauvés au prix de l’abandon de Son fils, pourquoi nous laisserait-Il ensuite nous débrouiller tout seuls sur le chemin de la vie ? Cela n’aurait aucun sens !

3- “Qui accusera les élus de Dieu ? Dieu est Celui qui justifie !” (v. 33). Seul un fou ou un orgueilleux oserait accuser ceux que Jésus a rachetés. En fait le seul à le faire c’est Satan, mais Dieu nous justifie par Sa grâce et Jésus, le vainqueur de Satan, se tient entre l’accusateur et le juge. Aucune chance de voir ces accusations aboutir !

4- “Qui les condamnera ?... Jésus intercède pour nous” (v. 34). Jésus ressuscité est assis à la droite du Père et constitue notre avocat. Il n’a jamais perdu aucun de Ses procès, car Il s’est toujours substitué à nos péchés et son sang nous purifie parfaitement. Ne craignons pas le verdict. Il est déjà tombé à la Croix et certainement pas en faveur de Satan.

5- “Qui nous séparera de l'amour de Christ ?” (v. 35). Absolument rien de ce que nous pourrions imaginer déclare Paul avec la plus grande assurance : “ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni d'autres autorités ou puissances célestes, ni le présent, ni l'avenir, ni les forces d'en haut, ni celles d'en bas, ni aucune autre chose créée, rien ne pourra jamais nous séparer de l'amour que Dieu nous a manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur” (v. 38-39). Comment pourrions-nous continuer à nous sentir déprimé une fois que nous avons découvert cette vérité ?

JUSTIFIES PAR LA GRÂCE DE DIEU

Pour être justifiés, les disciples de Christ se confient dans la justice que Jésus leur offre et qui découle de son œuvre à la croix. Dans ce cas, c’est renoncer à se justifier soi-même, et accepter par la foi d’être revêtu de la Justice de Christ. Cette justice est basée non sur ce que nous faisons, mais sur ce que Jésus a fait pour nous. Cette justice est imméritée, c’est une grâce qui nous est accordée gratuitement. Elle nous conduit à l’humilité et à la transparence. Elle nous garde de juger les autres par rapport à ce qu’ils font ou ne font pas, mais elle nous conduit à les aimer en sachant ce que Jésus a fait pour eux, comme pour chacun de nous.
La promesse qui nous est faite concernant la pratique de cette justice de qualité supérieure, c’est que nous entrerons dans le Royaume des cieux. Ne nous imaginons pas qu’il soit uniquement question, ici, du Royaume dans lequel nous entrerons au moment de notre décès ; non, il est question d’entrer, de notre vivant, dans une qualité de vie supérieure basée sur une relation de paix avec Dieu.

Écrire un commentaire

Jésus, l'unique Sauveur de l'humanité‏

16 Février 2017 Publié dans #Salut

Chaque être humain doit savoir que si ses péchés n'ont pas été pardonnés par Dieu à travers le parfait sacrifice de Jésus-Christ à la croix, il ne peut pas avoir accès dans la sainte présence du Dieu trois fois Saint ? Jésus dit : « Moi, je suis le chemin, la vérité et la vie ; nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14. 6). Jésus seul est le Chemin vers Dieu, Il a ouvert le Chemin, en déblayant tous les obstacles. Et le plus grand obstacle qui barrait l’accès, c’était le péché.

Comment Jésus a-t-il fait ? Il a pris sur Lui nos péchés, nos misères et Il nous en délivre pour toujours si nous acceptons son sacrifice parfait à la croix, si nous L'acceptons comme Seigneur et Sauveur de notre vie. Pour cela, Jésus est venu sur la terre, Lui le grand Dieu de l’univers, sous la forme d’un bébé. Il a grandi, Il a souffert parmi les êtres humains. Mais la Bible dit que Jésus est Saint, Pur, sans péché. Après une vie parfaite, dévouée à Dieu et à ses semblables, où Il allait de lieu en lieu faisant du bien à tous, Jésus-Christ a été cloué sur une croix. Les êtres humains n’ont pas voulu de Lui. Mais Jésus s’est donné volontairement. « Lui-même a porté nos péchés en son corps sur le bois » (1 Pierre 2. 24). « Par Jésus, nous avons, les uns et les autres, accès auprès du Père » (Éphésiens 2. 18). « Nous avons la paix avec Dieu par le Seigneur Jésus Christ et, de plus, par lui nous pouvons nous approcher du Dieu d’amour » (Romains 5. 2). « Voyez de quel amour le Père nous a fait don, que nous soyons appelés enfants de Dieu » (1 Jean 3. 1).

Nous devons regarder vers notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ qui a tant souffert pour nous tous et Lui dire : “Notre Seigneur, nous venons à toi avec nos mains sales, notre cœur déchiré et pécheur, nos chagrins, nos blessures. Sans toi nous sommes perdus. Reçois tes enfants se repentant sincèrement…”
A ce moment-là, nous pouvons crier : « Abba, Père ! » Le Saint Esprit (qui vit en nous) rend témoignage avec notre esprit que nous sommes enfant de Dieu (Romains 8. 16). Nous les enfants de Dieu, nous savons que nous sommes des enfants biens-aimés de Dieu.

Écrire un commentaire

Grâce à la résurrection de Jésus-Christ

15 Février 2017 Publié dans #Résurrection

Le plus grand problème de l’humanité est la mort. Chaque être humain ici-bas y fera un jour face, à l’exception de ceux qui seront directement enlevés aux cieux lors du Retour de Jésus-Christ pour enlever son Église, avant les sept ans de tribulation précédant le millénium. Pour lutter contre ce fléau qu'est la mort, les êtres humains courent après toutes sortes de fontaines de jouvence et autres produits anti-vieillesse pour se voiler la face devant une inévitable mort future.

Mais pourquoi mourons-nous ? La Parole de Dieu déclare que « le salaire du péché, c'est la mort » (Romains 6. 23a), notre corps humain doit mourir car nous avons péché contre le Seul Dieu Saint, et non seulement notre corps, mais si un être humain n'est pas né de nouveau par le Saint-Esprit en croyant en Jésus, il mourra aussi de la seconde mort qui est la séparation éternelle d'avec Dieu, en Enfer. Quel est le remède de la mort éternelle ? Le verset continu en disant : « mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur » (Romains 6. 23b).

Par quel miracle et par quelle puissance Jésus-Christ donne t-Il la vie éternelle ? Par Sa résurrection, car Jésus est le seul homme Juste et Saint qui ne méritait pas de mourir puisqu’il n’avait jamais péché (Hébreux 4. 15). Jésus a donc la puissance de la vie, et Il peut la donner : « Car, comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, ainsi le Fils donne la vie à qui il veut » (Jean 5. 21).

Grâce à Sa résurrection, grâce à sa Victoire sur la mort et sur le diable, Jésus-Christ a prouvé qu'Il est éternellement plus grand que tous ces prophètes des fausses religions, car Bouddha est dans la tombe, tout comme Mohamed ; Confucius n’est pas sorti du tombeau, ni John Smith, ni Darwin, ni Nietzsche, etc... ; tous sont morts dans leur péché. En effet, tous ceux qui ne reçoivent pas le parfait Salut offert par Jésus, tous ceux qui le négligent ou le rejettent, iront vivre dans la mort éternelle en Enfer pour l'éternité.

Oui, par Sa résurrection d'entre les morts, Jésus a prouvé qu'Il est éternellement le Vainqueur du diable : « Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, Jésus y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c'est à dire le Diable, et qu'il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude » (Hébreux 2. 14-15). Jésus-Christ a vaincu la mort, Il est sorti du tombeau, Il est vraiment le seul Sauveur du monde, c'est-à-dire de quiconque vient à Lui par la foi ! Romains 10. 9 nous dit que : « Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité  des  morts, tu  seras sauvé ». Croyez à la résurrection du seul Sauveur Jésus et Il vous sauvera de tous vos péchés pour que vous ayez la vie éternelle avec Lui dans la paix et la joie au Paradis.

Grâce à la résurrection de Jésus Christ, l’Évangile est vraiment « une espérance vivante » puisque Jésus s’est relevé d’entre les morts, de sorte que nous avons aussi la certitude que Jésus va nous ressusciter d’entre les morts lors de son Glorieux Retour : « Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts. Car, puisque la mort est venue par un homme, c'est aussi par un homme qu'est venue la résurrection des morts. Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ » (1 Corinthiens 15. 20-22).

Écrire un commentaire

Un message du seul vrai Dieu qui nous aime‏

14 Février 2017 Publié dans #EVANGILE, #Amour de Dieu - de Jésus

"Celui qui croit en Jésus n'est pas jugé, mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu". (Jean 3. 18)

L’Évangile, c'est cela : une Bonne Nouvelle. Jésus n'est pas venu pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par Lui (Jean 12 : 47). "Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en Lui, ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle" (Jean 3 : 16).
Il est parfaitement vrai que nos péchés méritent la Colère de Dieu, car Dieu est Saint et il hait le péché. Mais Dieu veut nous en délivrer parce qu'Il aime le pécheur, sa créature égarée et souffrante. C'est la bonté de Dieu qui pousse l'être humain à la repentance. Il montre à l'être humain son état de pécheur pour qu'il accepte le remède, le seul remède, que l'Amour de Dieu a préparé. Ce n'est pas nous d'abord qui avons aimé Dieu, c'est Dieu qui, par Amour, a envoyé son Fils Jésus-Christ pour que nos péchés soient expiés grâce à son sacrifice sur la croix. Mais maintenant, refuser l'Amour divin, traiter Dieu de menteur en niant que Jésus Christ, son Fils, soit venu pour nous sauver, n'est-ce-pas s'exclure de la Grâce de Dieu ? Mépriser la bonté de Dieu, c'est attirer sur soi son juste jugement.
Dieu nous appelle parce qu'il nous aime. Il nous dit qu'Il ne nous tiendra pas pour coupables de nos mauvaises actions si nous croyons à l'Évangile et si nous mettons notre confiance en Jésus, car Jésus a expié parfaitement tous nos péchés à la croix par son sacrifice. Ou bien, voulons-nous être de ceux à qui Dieu sera obligé de dire : "Selon ta dureté et ton coeur sans repentance, tu amasses pour toi même la colère, dans le jour de la colère et de la révélation du juste jugement de Dieu, qui rendra à chacun selon ses oeuvres" (Romains 2 : 5).
Ainsi tous ceux qui n'auront pas cru et accepté le Salut que Dieu nous offre en Jésus, subiront pour toujours la terrible colère de Dieu contre leurs péchés. Mais quiconque accepte de recevoir le Salut par la foi en Jésus-Christ est sauvé pour toujours et après la mort d'ici-bas, il ira au Paradis dans le vrai bonheur éternelle pour y demeurer auprès de son Sauveur Jésus-Christ.

Écrire un commentaire

Choisir Jésus pour avoir une vie nouvelle

13 Février 2017 Publié dans #Choix, #La Vie

Faire un choix avant la fin

Chers ami(e)s lecteurs/trices, personne ne sait ce que sera sa propre fin sur cette terre, s’il la verra venir par la maladie ou la vieillesse, ou si elle la surprendra brutalement. Il ne faut donc pas attendre de sentir la mort approcher, d’être malade ou affaibli pour mettre ses affaires en règle avec Dieu. Car, Dieu affirme dans sa Parole : « Il est réservé aux hommes de mourir une fois – et après quoi vient le jugement » (Hébreux 9. 27). Ami(e)s lecteur, au lieu d’être votre Juge demain, Jésus-Christ veut être votre Sauveur dès maintenant. Accepter sa grâce ! Refuser de se courber humblement devant Dieu son Créateur conduit l’être humain à se prévaloir de ses connaissances, bien limitée, a s’élever contre Dieu, à contester sa Parole, et même à nier son existence. Tout cela a pour effet de l’enfoncer dans son aveuglement, son orgueil et son égoïsme. Jésus dit que vivre comme cela conduit l’être humain à mourir dans son péché et à être séparé éternellement de Dieu et de toute source de bien. "La crainte de l’Éternel est le commencement de la connaissance, de la sagesse" (Proverbes 1. 7). Ne Le méprisez pas, Dieu est vivant, réel, juste et saint mais tellement doux, sage et patient, qu’il ne vous forcera pas la main. Il faut que vous vous approchiez de Lui avec sincérité et humilité et vous le verrez se manifester à vous d’une façon ou d’une autre.

La racine de toutes les injustices, c’est l’amour de l’argent lié à l’égoïsme. Jésus n’est pas venu pour juger, mais pour sauver. C’est aujourd’hui le jour favorable pour se tourner vers le seul vrai Dieu afin de connaître son immense Amour et échapper au Jugement qui va venir sur tous ceux qui rejettent ou négligent Jésus-Christ le Seigneur et le Sauveur de l'univers. Dieu va rétablir le Paradis initial et Il attend de vous que vous fassiez un choix pour Lui si ce n'est pas encore fait, que vous preniez position. Le temps est bientôt écoulé, ne tardez plus ! Possesseurs de toute chose, Jésus a vécu dans la pauvreté pour nous enrichir… Il a souffert l’humiliation, le rejet, la moquerie et la mort pour nous ouvrir un chemin vers Dieu et une place de choix dans son royaume de paix, de justice et d’amour qui arrive à grand pas ! En même temps, Jésus a annoncé l’Évangile pour répondre aux besoins spirituels de l’être humain. Jésus lui a ouvert le chemin de la réconciliation avec Dieu. Nous êtres humains, ne négligeons pas un si grand salut mais jetons-nous entièrement à Jésus !

Une vie nouvelle

Quel bonheur de prendre devant Dieu la place d’un petit enfant, de ceux qui écoutent sa parole et la reçoivent avec foi et avec humilité ! Nous recevons « non la parole des hommes, mais, ainsi qu’elle l’est véritablement, la Parole de Dieu », qui « demeure éternellement ». La Bible nous fait connaître Jésus, le Fils de Dieu, et en même temps que la vérité sur notre état intérieur, la profondeur de l’amour divin. Elle ouvre devant nous les richesses de la grâce de Dieu, et nous enseigne comment nous conduire pour honorer Jésus-Christ, en attendant son Glorieux Retour. « Que, unis ensemble dans l’amour, ils parviennent…  À la connaissance du mystère de Dieu dans lequel sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance » (Colossiens 2. 2b-3).

Quoi de plus simple que de parler à Dieu, de reconnaitre sincèrement ses fautes et son péché, de lui demander pardon puis de le remercier de faire de nous un enfant de Dieu par la foi en Jésus ?

Peut-être, la prière ne fait-elle pas partie de votre univers habituel ? Peut-être, n’avez-vous jamais parlé à Dieu. Et pourtant, Dieu vous entend, même si vous ne le connaissez pas, Il entend chacun de vos désirs, chacune de vos joies, chacune de vos plaintes. Bien plus, Dieu veut vous écouter ; il voudrait que vous lui parliez comme à quelqu’un qui vous aime. C’est Dieu qui vous parle par sa Parole, la Bible, qu’Il a fait écrire pour vous. Ce dialogue avec Dieu, c’est le privilège des croyants en Jésus, des enfants de Dieu. Car c’est un réel privilège.

Nous qui sommes enfants de Dieu, chrétiens nés de nouveau, nous exprimons simplement le bonheur que l’on éprouve en connaissant la ressource qui nous permet de tenir et qui ne se trouve qu'en Jésus. À cet appel que Dieu fait à tout être humain, nous avons un jour répondu « oui » en acceptant pour nous-même la révélation de l’Amour divin en Jésus-Christ, cet amour qui nous a sauvé, cet amour qui nous suivait avant la fondation du monde. Et c’est ainsi que le dialogue a été amorcé, que nos cœurs ont été transformés et que l’on a ensemble pu voir la puissance de Dieu agir et se manifester en réponse à nos prières. Pour tenir dans la vie, dans une telle vie, nous avons le secours divin, à chaque instant, en réponse à nos prières.

Écrire un commentaire
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>