Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Welcome to my blog

Articles récents

Le vrai chemin de la vie

20 Décembre 2014 , Rédigé par

Cinq faits, établis par la Parole de Dieu, que l'on saisit par la foi, déterminent le vrai chemin de la vie.

– 1. La culpabilité de l'être humain pécheur : « Il n'y a pas de juste, non pas même un seul » (Romains 3. 10). « Il n'y a pas de différence, car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Romains 3. 22-23).
– 2. La perfection du sacrifice de Jésus Christ :
« Dieu a envoyé son Fils pour qu'il porte à notre place le châtiment de nos péchés » (1 Jean 4. 10). « Christ… au temps convenable, est mort pour des impies » (Romains 5. 6). « Nous avons été sanctifiés par l'offrande du corps de Jésus Christ faite une fois pour toutes » (Hébreux 10. 10).
– 3. L'Amour de Dieu et la foi qui lui fait confiance : « Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle » (Jean 3. 16). « Celui qui croit au Fils (en Jésus) a la vie éternelle ; mais celui qui désobéit au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3. 36).
– 4. La certitude d'avoir la vie éternelle : « Tout cela, je vous l'ai écrit afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu » (1 Jean 5. 13).
– 5. Bientôt, la gloire avec Jésus Christ : Nous qui avons accepté sincèrement Jésus comme seul Seigneur et Sauveur de notre vie, bientôt « Nous serons pour toujours avec le Seigneur Jésus » dans sa Gloire. (1 Thessaloniciens 4. 17).

Jésus-Christ est le Chemin du Salut. Il conduit vers Dieu le Père, le pécheur qui se repent de ses péchés et qui se confie en Lui. Jésus est véritablement Dieu manifesté en chair, Il s’est offert en sacrifice sur la croix pour expier nos péchés. Jésus est notre Avocat. Il est la Vérité, Il représente l’accomplissement de toutes les prophéties relatives au Messie, au Sauveur du monde. Jésus est la Vie. Il nous donne le Saint-Esprit qui régénère, qui fait renaître celui qui est mort spirituellement dans le péché. Nul être humain ne peut s'approcher de Dieu en tant que Père, à moins qu’il n'ait été ressuscité spirituellement par Jésus-Christ à travers l'oeuvre du Saint-Esprit. Jésus-Christ est Celui qui nous a offert la Vie Éternelle. Nous sommes enseigné par le Seigneur Jésus-Christ qui est la seule Vérité et nous sommes conduits par Christ Lui même qui est le seul Chemin vers le Ciel, le seul Chemin qui nous mène à Dieu. En Jésus-Christ, les bénédictions célestes peuvent alors nous combler ; Il est le Chemin sûr, qui nous mène au repos. Jésus-Christ est la Résurrection et la Vie. Tout ceux qui L’ont reçu par la foi, ont déjà la Vie Éternelle, et ils régneront éternellement avec le seul vrai Dieu dans Sa Gloire.

La résurrection : une Victoire sans pareille !‏

20 Décembre 2014 , Rédigé par

Y a-t-il eu une nouvelle plus extraordinaire que celle de la résurrection du Christ ? A plusieurs reprises, il est vrai, Jésus avait Lui-même rappelé à la vie quelques-uns de ceux qui l'avaient perdue. Mais Lazare, le fils de la veuve de Naïn et tous les autres étaient seulement en sursis ; leur mort n'était que partie remise.
Par contre, « Jésus-Christ ressuscité, Lui, ne meurt plus. La mort n'a plus de pouvoir sur Lui » (Romains 6. 9). On comprend la joie des chrétiens des premières générations. Pour saluer leurs frères dans la foi, ils disaient : “Le Seigneur Jésus est ressuscité !” Et ceux-ci répondaient : “Il est vraiment ressuscité !”
A notre tour, nous sommes plein de joie. Peut-être y aura-t-il des jours sombres dans notre vie avant le Retour de Jésus qui nous ressuscitera pour que nous vivions éternellement avec Lui et avec tous ceux qui l'on accepté comme seul Seigneur et Sauveur de leur vie. En dépit de tout, nous triomphons, parce que le Seigneur Jésus est ressuscité et Il a vaincu pour toujours le péché, la mort et l'enfer ; et parce qu'Il nous entraîne dans sa Victoire avec la multitude de tous ses rachetés, tous ceux qui ont mis leur confiance en Lui !
L'étonnant message de Pâques et de l’Évangile, c'est qu'une brèche a été faite à la forteresse de la mort. Par sa mort et par sa résurrection, Jésus-Christ a traversé et a vaincu pour toujours la mort, oui, Jésus a vaincu la mort pour tous ceux qui Lui appartiennent. Pour l'éternité, ils sont au bénéfice de cette glorieuse Victoire.
“Notre Sauveur Jésus Christ... a annulé la mort et a fait luire la vie et l'incorruptibilité par l'évangile”
(2 Timothée 1. 10).

La Rédemption accomplie par le Christ

19 Décembre 2014 , Rédigé par

Nous croyons que, par amour et pleinement obéissant à la volonté de son Père, Jésus-Christ, le Fils du seul vrai Dieu vivant et éternel, s’est fait homme : la Parole a été faite chair, pleinement Dieu et pleinement homme (Jean 1 : 14, 1-2). Jésus-Christ Homme, le Messie promis d’Israël, fut conçu par l’intervention miraculeuse du Saint-Esprit et naquit de la vierge Marie. Il obéit parfaitement à Dieu son Père céleste, mena une vie exempte de péché, accomplit des signes miraculeux, fut crucifié sur la croix, mourut à notre place, ressuscita d’entre les morts le troisième jour et remonta au Ciel.
En tant que Roi des rois et Seigneur des seigneurs, le Christ Jésus s’est assis à la droite de Dieu le Père, exerçant dans le Ciel et sur la terre toute la souveraineté de Dieu. En tant que Médiateur, Jésus-Christ est notre Souverain Sacrificateur et notre Avocat.
Nous croyons que par son incarnation, sa vie, sa mort, sa résurrection et son ascension, Jésus-Christ a agi comme notre Représentant et notre Substitut. Jésus l’a fait pour qu’en Lui nous devenions Justice de Dieu : sur la croix, Jésus a annulé la dette de nos péchés ; et en subissant le plein châtiment de nos péchés, Il a réconcilié avec Dieu tous ceux qui se repentent de leurs péchés, qui croient et qui placent leur confiance en Lui.
Après la mort de Jésus sur la croix et sa résurrection, « Dieu a élevé Jésus à la plus haute place et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom afin qu'au nom de Jésus chacun plie le genou dans le ciel, sur la terre et sous la terre et que toute langue reconnaisse que Jésus-Christ est le Seigneur, à la gloire de Dieu le Père » (Philippiens 2 : 9-11). Oui, Dieu a pleinement approuvé le parfait sacrifice de son Fils Jésus-Christ à la croix. Jésus a brisé le pouvoir de la mort et a vaincu Satan qui détenait ce pouvoir, et Il a communiqué la vie éternelle à tous ceux qui Lui appartiennent.
Par son ascension, Jésus a été éternellement exalté comme Seigneur et nous a préparé une place dans la maison de son Père pour que nous soyons éternellement avec Lui.
Nous croyons que « le Salut ne se trouve en aucun autre, car il n’a été donné sous le ciel aucun autre nom par lequel nous devions être sauvés » (Actes 4 : 12). Parce que « Dieu a choisi les choses humbles de ce monde, les choses méprisées, celles qui ne sont pas, afin de réduire à néant celles qui sont, aucun être humain ne pourra jamais se glorifier devant lui ; le Christ Jésus est devenu pour nous sagesse de Dieu, c’est-à-dire notre justice, notre sainteté et notre rédemption » (1 Corinthiens 1 : 27-30).

Jésus s'est offert en sacrifice parfait

18 Décembre 2014 , Rédigé par

Jésus, l'Agneau de Dieu, parfait et sans tâche, a été rejeté de la société, hué par la foule, condamné par les pouvoirs religieux et civil. Il a terminé sa vie terrestre sur une croix dans le mépris et l'échec apparent. Il a accepté la mort sous une forme des plus humiliantes.
Mais la réalité morale est tout autre. Jésus s'est livré par Amour pour être notre parfait Remplaçant sous le Jugement de Dieu. Ainsi l'amour le plus sublime est caché sous l'acte le plus ignoble des êtres humains. Tel est le mystère de l'Amour de Dieu : le Père donne le Fils pour être le Sauveur du monde !
Par Amour, notre Sauveur Jésus-Christ a accepté volontairement de venir dans ce monde. Il est né dans une étable. Il a grandi et à 30 ans, il commença son ministère, enseigna le chemin du Salut, faisant du bien et guérissant les malades... Le peuple ne pouvant plus supporter la Lumière que manifestait Jésus, le livrèrent aux soldats romains. Ceux-ci Le maltraitèrent atrocement, se moquant de Lui. Enfin, ils le clouèrent sur une croix de honte entre deux malfaiteurs. Oui, Jésus se laissa maltraiter d'une terrible manière sans dire un mot, et jusqu'à mourir sur la croix. Après trois jours dans le tombeau, Jésus ressuscita, il vainquit la mort. Jésus-Christ est la résurection et la Vie et la mort ne peut absolument rien contre Lui.

Oui, l'Évangile ne s'est pas arrêté à la croix. Le troisième jour après la crucifixion de Jésus, Dieu ressuscite Jésus et Lui donne la première place dans la Gloire. Sur la terre, Dieu peut alors répandre sa Grâce, et sauver tous ceux qui croient et mettent leur confiance en Jésus-Christ et en son sacrifice parfaitement accompli sur la croix. Le Saint Esprit vient remplir le cœur de tous ceux qui reçoivent Jésus dans leur vie comme Seigneur et Sauveur personnel. Oui, le Saint-Esprit les remplit d'une puissance de justice, d'amour et de vie qui atteste que Jésus est vivant dans leur vie et qu'Il est le Vainqueur.

En Justice, et à cause de l'Amour parfait de Dieu pour les êtres humains, le Seigneur Jésus-Christ sera bientôt vu par tous au milieu du trône de Dieu dans le ciel, célébré par d'innombrables personnes rachetées par son sacrifice, et heureuses pour l'éternité.

Dans la honte, la gloire de Jésus a brillé
Sur la croix.
A toi, Jésus, fut la victoire
Sur la croix.
A toi, durant l'éternité,
Soit force, honneur et majesté
Pour le Triomphe remporté
Sur la croix.

Ce qu'est l'être humain

17 Décembre 2014 , Rédigé par

Au commencement Dieu a créé le monde. Il a aussi créé l'être humain, unique, avec une dimension spirituelle ; c'est pourquoi ce qui est matériel ne suffit pas à le combler. Dieu l'a créé pour qu'il vive harmonieusement pour Lui, avec Lui et avec ses semblables. Mais cela n'a pas duré, parce que l'être humain a désobéi à Dieu, a douté de sa Parole et de son Amour, il a voulu vivre indépendamment de Lui. Sa relation avec Dieu a donc été rompue, et sa relation avec ses semblables gâchée. L'être humain est désormais tiraillé entre le bien qu'il entrevoit, parce que créé à l'image de Dieu, et le mal que sa tragique expérience lui fait connaître. De plus, il s'est attiré un jugement irrévocable : la mort, salaire du péché. Il essaie alors, par tous les moyens, de s'en sortir : par la technique, les arts, les loisirs ! Rien n'y fait. L'être humain est désespérément perdu s'il s'obstine à rejeter le seul vrai Dieu son Créateur.
C'est la Bible qui nous dit tout cela. Mais à ce terrible constat, elle ajoute une merveilleuse nouvelle : celle du Salut par grâce accompli par Jésus-Christ.
L'histoire humaine ne s'achève pas sur un constat définitif et sans espoir. Dieu Lui-même est intervenu en faveur des êtres humains. Oui, le seul vrai Dieu qui nous aime n'a pas voulu nous abandonner, mais Il a envoyé son Fils unique, Jésus Christ, pour nous sauver parfaitement de tous nos péchés et nous offrir la Vie Éternelle. Quelle preuve d'Amour !
Par sa vie parfaite, Jésus-Christ a démontré qu'Il est
véritablement le Fils de Dieu. Des foules ont pu témoigner à son sujet : « Tout ce qu'il fait, il le fait bien » (Marc 7 : 37). Jésus a été parfait aussi en se laissant punir et clouer comme un malfaiteur alors qu'Il n'avait fait que du bien, et en mourant sur la croix. Oui, Jésus a bien voulu subir le châtiment de nos péchés à notre place à chacun. Voilà encore une preuve d'amour !
Maintenant, nous pouvons être réconciliés avec Dieu parce que Jésus-Christ, le Fils de Dieu, a subi la sanction que nous méritions. Nous pouvons avoir une relation vivante et personnelle avec Dieu notre Créateur comme un enfant avec son père, grâce à Jésus. Nous pouvons être acquittés, guéris et recevoir une nouvelle vie, la Vie Éternelle. Nous pouvons être assurés que tout ce que nous faisons, ou tout ce qui nous arrive, a un sens. Nous pouvons avoir la paix, la joie, l'espérance vivante. Nous trouvons un Véritable Ami en Jésus-Christ qui est éternellement Vivant.
Qui suis-je ? Qu'est-ce que je fais ici ? Tout n'est-il pas absurde ? Non ! Dieu Lui-même, le grand Dieu Créateur de l'Univers, s'est approché de l'être humain pour répondre à toutes ses questions. Aujourd'hui, sans plus tarder, que chaque être humain accepte ce que la Bible révèle sur Dieu notre Créateur et notre Sauveur, et ce qu'elle dit sur nous-mêmes. Trois mots résument ce qu'est l'être humain : perdu, mais aimé, alors un autre s'y ajoute : sauvé.

L'urgence d'annoncer l'Évangile à tous (2)

16 Décembre 2014 , Rédigé par

Dans Matthieu 10 : 28, Jésus utilise le mot « géhenne » pour désigner l'Enfer. La géhenne (vallée de Hinnom) était la décharge municipale de Jérusalem, elle se trouvait au sud de cette ville. On y jetait des ordures (et toutes sortes de déchets) qui y brûlaient sans cesse et leur état dégouteux servait de substance aux vers. Les êtres humains qui refusent ou négligent de recevoir le parfait Salut en Jésus-Christ seront livrés à la décharge (à la géhenne). L'image est totalement révoltante : ils seront jetés en Enfer, là « où leur ver ne meut point, et où le feu ne s'éteint point » (Marc 9 : 48). Cette même image se retrouve dans Ésaïe 66 : 24 : « Car leur ver ne mourra point, et leur feu ne s'éteindra point ; Et ils seront pour toute chair un objet d'horreur ».
Une décharge publique est un bien triste endroit où terminer sa vie ; un tel sort est à éviter à tout prix. La mission urgente de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ est d'arracher et de sauver
quiconque d'une telle destination aussi horrible. Mais l'expression « décharge publique » symbole de l'Enfer, porte en elle une autre idée tout aussi tragique : Dieu considère les habitants de l'Enfer comme des déchets. Oui, voici la pensée de Dieu concernant les existences gâchées des êtres humains enfoncés dans le péché, ne correspondant pas au modèle divin, et non soumises à la volonté du seul vrai Dieu : des déchets !

Pourtant, Dieu accorde la plus grande valeur à ces « déchets » : Dieu a donné la vie de son Fils unique Jésus-Christ pour le Salut de tous les êtres humains perdus dans leurs péchés. Dieu ne rejette jamais les pécheurs à la légère. « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle » (Jean 3 : 16). Le seul vrai Dieu de l'Univers est tendre et plein de compassion, mais aussi Saint, exigeant et terriblement sévère. Si en tant qu'enfants de Dieu, nous croyons à l'Enfer, nous ne pouvons pas considérer l'évangélisation comme un choix temporaire, ou un passe-temps occasionnel. C'est au contraire une priorité absolue, c'est une vie de tous les jours.
Jusqu'à la fin des temps, l'humanité aura besoin d'entendre la Bonne Nouvelle de l'Évangile et nous devons la lui porter : c'est le désir de Dieu.
Notre consécration ne doit pas être passagère, mais au contraire se prolonger jusqu'à atteindre tout notre entourage. Peut-être ne voudront-ils pas écouter la Bonne Nouvelle de l'Évangile, mais ils doivent entendre, Dieu le veut. Nous ne sommes pas responsables des portes claquées au nez des messagers de l'Évangile, mais par contre nous le sommes si nous n'avons pas frappé à ces portes.

Voici la clé du problème : Si nous sommes convaincus du besoin urgent de l'humanité d'entendre l'Évangile et d'y croire, nous irons la lui porter sans tenir compte de sa réaction. Si nous croyons vraiment à la Vérité et à la puissance de la Parole de Dieu pour sauver les êtres humains de l'Enfer, alors nous aurons le désir de partager l'Évangile en toutes occasions et circonstances. Oui, partageons l'Évangile à nos familles, à nos amis, à nos voisins et à chaque fois que nous en avons l'occasion. À travers nos vies, manifestons l'Amour parfait de Dieu autour de nous. Si les êtres humains sont privés de l'Évangile, ils iront dans les terribles tourments de l'Enfer. En sommes-nous vraiment convaincus ?

NB : Ce texte est la suite du résumé que j'ai fait du livre "Dieu, c'est injuste !". Un livre qui, en mars 2005, m'a beaucoup parlé au sujet de l'urgence de l’évangélisation.

L'urgence d'annoncer l'Évangile à tous (1)

15 Décembre 2014 , Rédigé par Publié dans #EVANGILE

La perdition habite notre pauvre monde.
Nous enfants de Dieu, nous savons avec certitude que Jésus-Christ est le seul et unique Sauveur de l'humanité, Il est l'unique Chemin, l'unique Vérité et l'unique Vie. Tout autre moyen de "salut" que les êtres humains empruntent ne les mène pas au seul vrai Dieu trois fois Saint. Ce n'est pas tâche facile et il est délicat de le leur communiquer à la fois avec
amour et respect. Mais si nous désirons honorer Dieu et prendre soin de ceux qui sont perdus dans leurs péchés, nous avons la responsabilité de les avertir. Jésus dit : « Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là » (Matthieu 7 : 13).

« Quiconque croit en Jésus reçoit par son nom le pardon des péchés » (Actes 10 : 43) : Le Salut par la foi en Jésus-Christ est pour tous les êtres humains, pour tous les peuples et pour toutes les nations sans distinction. Tous les êtres humains en tous lieux ont besoin du parfait Salut que le seul vrai Dieu offre en son Fils Jésus, et ils doivent entendre l'appel urgent à la repentance et à la foi au Sauveur ressuscité : Jésus-Christ. L'être humain est pécheur et mérite la mort éternelle (en Enfer), mais Dieu nous aime tous et Il offre la Vie Éternelle (au Paradis) à quiconque place sa confiance en Jésus-Christ. Oui, les êtres humains doivent savoir que la mort (de notre corps humain) met un terme à la responsabilité de se mettre en règle avec le seul vrai Dieu notre Créateur « Il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement » (Hébreux 9 : 27)
Quiconque entend l'Évangile et le rejette court un grave danger et « la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3 : 36b).
Oui, la Bible dit que la colère de Dieu demeure sur quiconque rejette Jésus-Christ et le message de l'Évangile. Elle pèse déjà sur celui qui ne l'a pas entendu car entendre l'Évangile et le refuser laisse la colère de Dieu demeurer sur soi. Rejeter l'Évangile entraîne tôt ou tard la perte de toute occasion d’acquérir la Vie Éternelle.

« Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (1 Timothée 2 : 4). Alors, comment Dieu considère t-Il ceux qui n'anoncent pas l'Évangile aux perdus et tout prédicateur ou messager avare de son message par pur égoïsme ? : comme des criminels ; et ils en rendront compte à Dieu. Quand Dieu a envoyé le prophète Ézéchiel annoncer sa Parole au peuple d'Israel, Il l'avertit sévèrement de ne pas négliger sa mission : Dieu dit à Ézéchiel « Quand je dirai au méchant : Tu mourras ! si tu ne l'avertis pas, si tu ne parles pas pour détourner le méchant de sa mauvaise voie et pour lui sauver la vie, ce méchant mourra dans son iniquité, et je te redemanderai son sang » (Ézéchiel 3 : 18)

La mission de notre Seigneur Jésus-Christ dans ce monde était justement de sauver les êtres humains de l'Enfer, « car le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » (Luc 19 : 10). L'ordre fondamentale de mission donné par Jésus à ses disciples était : « Allez, faites de toutes les nations des disciples » (Matthieu 28 : 19), car le besoin primordial de tous les êtres humains est qu'ils soient sauvés des horreurs de l'Enfer et de la perdition éternelle.
Jésus affirme qu'au jour du Jugement, Il déclarera à beaucoup : « Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité »
(Matthieu 7 : 22-23). Ce passage s'adressait même à quiconque l'appelait « Seigneur » sans avoir une relation réelle et personnelle avec Lui. Le drame à la fois dans l'Ancien et le Nouveau Testament est la perdition terrible d'un si grand nombre. L'apôtre Paul déclare responsable tout être humain devant Dieu et dispense quiconque de trouver injuste la décision de Dieu. En effet au jour du Jugement dernier, « toute bouche sera fermée » (Romains 3 : 19). Quand les êtres humains pécheurs non sauvés paraîtront devant Dieu, personne dans le monde entier ne pourra qualifier d'injuste la juste condamnation de Dieu.
« Le Seigneur Jésus apparaîtra du ciel avec les anges de sa puissance au milieu d'une flamme de feu, pour punir ceux qui ne connaissent pas Dieu et
ceux qui n'obéissent pas à l'Évangile de notre Seigneur Jésus. Ils auront pour châtiment une ruine éternelle, loin de la face du Seigneur et de la gloire de sa force » (2 Tessaloniciens 1 : 7-9). Là, « il y aura des pleurs et des grincements de dents » (Luc 13 : 28a). Oui, l'horreur de l'Enfer nous est montré par la douleur atroce et les remords éprouvés éternellement par les perdus.

À suivre...

NB : Cet article est la première partie du résumé que j'ai fait du livre "Dieu, c'est injuste !". Un livre qui, en mars 2005, m'a beaucoup parlé au sujet de l'urgence de l'évangelisation.

Le seul vrai Dieu

13 Décembre 2014 , Rédigé par

“Il y a un seul vrai Dieu”. Tel était le grand témoignage du peuple d'Israël, à une époque où le monde païen qui l'entourait croyait en une multitude de divinités. De même, les premiers chrétiens ont témoigné de la foi au Dieu unique, ce qui a valu le martyr à beaucoup d'entre eux. Ce seul vrai Dieu unique qu'ils priaient, ils ne l'adoraient pas comme une force impersonnelle, ni une entité englobant tout, mais ils s'adressaient à une personne. La Bible nous révèle que Dieu est le Dieu vivant, qui parle, qui agit, qui aime...

Le seul vrai Dieu veut être connu. Pour cela, Il s'est révélé à l'être humain à travers son Fils unique Jésus Christ, le Messie promis, annoncé à Israël par les prophètes depuis longtemps. Jésus, parlant à Dieu son Père, dit : « Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ » (Jean 17 : 3). Envoyé par Dieu pour nous sauver et nous Le révéler, Jésus est venu volontairement dans ce monde, s'est fait homme parmi nous, tout en étant le Fils unique du seul vrai Dieu. Jésus a pu dire : “Celui qui m'a vu a vu le Père”, et encore : “Ne crois-tu pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ?” (Jean 14, 9-10). Par ces paroles, et par bien d'autres encore, nous apprenons que Jésus est plus que le Messie, l'Envoyé de Dieu ; Jésus est Dieu Lui-même, “notre grand Dieu Sauveur”, “Dieu béni éternellement” (Tite 2. 13 ; Romains 9. 5).

Comment concilier cette apparente contradiction entre un seul Dieu unique et cette affirmation que Jésus est Dieu ? Nous ne pouvons pas comprendre le mystère de Dieu, mais nous pouvons croire en la révélation que le seul vrai Dieu donne de Lui-même : un seul Dieu : Père, Fils, Saint Esprit. Mystère insondable que le vrai croyant en Jésus reçoit et pour lequel il adore !

Dieu nous aime d'un Amour parfait‏

13 Décembre 2014 , Rédigé par

Réfléchissons-nous souvent à l'Amour parfait que Dieu a déployé envers nous ? La Bible nous révèle cet Amour merveilleux de Dieu qui ne ressemble à aucun autre. “Dieu met en évidence son amour à lui envers nous en ceci: lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous” (Romains 5. 8).

Dieu seul peut aimer de cette façon. L'amour humain peut se manifester envers une personne digne d'être aimée, mais l'Amour divin englobe d'une manière unilatérale des êtres humains qui Lui tournaient le dos, des pécheurs, ses ennemis. Il s'est exercé envers des gens détestables et qui se haïssaient les uns les autres (Tite 3. 3). C'est pour de tels êtres humains que Dieu a donné son Fils unique et bien-aimé. Il “n'a pas épargné son propre Fils, mais il l'a livré pour nous tous” (Romains 8. 32). Ce parfait sacrifice de Jésus sur la croix était indispensable pour notre Salut, et Dieu l'a consenti par Amour pour nous.

Seul Jésus Christ pouvait expier tous nos péchés, et il l'a fait une fois pour toutes sur la croix de Golgotha. Il offre maintenant son pardon à quiconque croit et met toute sa confiance en Lui. Bien plus, il introduit le vrai croyant en Lui dans une relation d'intimité avec Dieu, celle d'un enfant avec son Père. C'est pourquoi l'apôtre Jean peut s'exclamer: “Voyez de quel amour le Père nous a fait don, que nous soyons appelés enfants de Dieu” (1 Jean 3. 1).

Le vrai chrétien apprend à connaître un tel amour, privilège immense au milieu d'un monde si dur. Ne voulons-nous pas y regarder de plus près ? Lisons et méditons la Bible, nous y trouverons Jésus qui révèle pleinement cet Amour infini.

La mort, une clé d'or !

12 Décembre 2014 , Rédigé par

Devant un tableau de peintre représentant la mort sous la forme d'un squelette tenant une faux, un chrétien fit cette remarque : “Quant à moi, je peindrais la mort comme une clé d'or tenue par Jésus”. Quelle différence !
La mort est la conséquence du péché (Romains 6. 23) et le jugement contre le désobéissant (Genèse 2. 17). Elle est pour tous, parce que tous ont péché. Pourtant la mort, fin de notre vie terrestre, s'ouvre sur deux destinées totalement opposées, et sans passerelle. C'est ce que le Seigneur Jésus-Christ enseigne dans la Bible, dans l'Évangile.
- La mort introduit dans la Gloire de Dieu tous ceux qui, par la foi en Jésus, ont reçu le pardon de leurs péchés sur la base du parfait sacrifice de Christ. Ils attendent la résurrection de leur corps qui aura lieu lors du glorieux Retour de Jésus-Christ. Ensuite, Jésus les fera entrer dans le Paradis, dans la maison de Dieu notre Père Céleste.
- Par contre, ceux qui refusent de croire en Jésus ou négligent de mettre toute leur confiance en Jésus seul pour être sauvés, ne reçoivent pas le pardon de leurs péchés. Ils restent donc et meurent dans leurs péchés, attendant le jugement dans l'amertume et l'angoisse. Lors de la résurrection de ceux qui morts dans leurs péchés qui aura lieu au second Retour de Jésus-Christ, le seul vrai Dieu trois fois Saint les condamnera éternellement dans les horribles tourments de l'Enfer.
C'est pourquoi, nous êtres humains, il vaut la peine que chacun s'assure dès aujourd'hui vers quelle destinée s'ouvrira la porte de la mort pour lui, personnelement.
Écoutons ce que Jésus a dit à Marthe lorsqu'Il s'approchait du tombeau où Il allait ressusciter son frère Lazare : “Moi, je suis la résurrection et la vie : celui qui croit en moi, même s'il meurt, vivra ; et quiconque vit et croit en moi, ne mourra pas, à jamais. Crois-tu cela ?” (Jean 11. 25, 26). Jésus ressuscité dit encore à l'apôtre Jean : “Ne crains pas ; moi, je suis le premier et le dernier, et le vivant ; et j'ai été mort, et voici je suis vivant aux siècles des siècles ; et je tiens les clefs de la mort et de l'enfer” (Apocalypse 1. 17-18). Celui qui tient la clé d'or, c'est Jésus, mon Seigneur et mon Sauveur. Est-il aussi le vôtre ?