Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

(1) Ce que Jésus a accompli sur la croix

26 Juin 2017 Publié dans #La croix, #Salut

« Il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et subsistait contre nous, et il l’a éliminé en le clouant à la croix. Il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle en triomphant d’elles par la croix » (Colossiens 2. 14-15). Jésus-Christ a détruit la puissance du péché.
« Lui qui n’a point commis de péché et dans la bouche duquel il ne s’est point trouvé de fraude, lui qui injurié, ne rendait point d’injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s’en remettait à celui qui juge justement. Lui qui a porté nos péchés, lui-même, en son corps sur le bois, afin que nous vivions pour la justice, lui par les meurtrissures duquel vous avez été guérit. Car vous étiez des brebis errantes. Mais maintenant vous êtes retournés vers le berger et le gardien de vos âmes » (1 Pierre 2. 22-25).

Sur la croix Jésus s’est fait malédiction pour nous, afin de nous en délivrer car il est écrit : « maudit celui qui est pendu au bois » (Galates 3 : 13).
Jésus-Christ était sans péché c’est-à-dire Saint et Juste, donc la malédiction n’avait pas de prise sur sa vie. Mais Dieu l’a fait devenir péché à notre place, en même temps, Il est devenu malédiction à notre place pour nous en délivrer. Lui seul avait cette capacité. Cette délivrance de la malédiction que nous offre Jésus, nous en voyons un premier résultat avec l’un des brigands repentant. Celui-ci dit : « pour nous c'est justice, car nous recevons ce qu’on mérité nos crimes, mais celui ci (Jésus) n’a rien fait de mal. Et il dit à Jésus : Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne. Jésus lui répondit : en vérité tu seras avec moi dans le paradis » (Luc 23 : 41-43)

Image d’un tribunal :
Nous  étions des accusés, assis sur le banc des accusés. Nous avions une dette envers Dieu, dont nous étions incapables de nous en libérer. En offrant sa vie, Jésus-Christ a payé pour nous et Il est devenu notre Avocat. Maintenant nous avons la possibilité de vivre en justifié, par la grâce de Dieu, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. C’est à dire que nous pouvons nous asseoir sur le banc des justifiés où se trouve Jésus, c'est-à-dire le banc des justes en Jésus. Maintenant que nous sommes justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par Jésus-Christ. Le prix est payé.
Avant d'être Avocat, Jésus s'est tenu sur le banc des accusés, en portant nos péchés. Il en a subi la sentence, c'est-à-dire la peine de mort. Toutefois à cause du fait que Jésus est Saint, n'a jamais péché ou connu le péché, la mort n'a pu le retenir dans le tombeau. Il en est ressorti vivant, ressuscité. Maintenant, le Père l’a fait asseoir à sa droite dans les lieux célestes. Nous pouvons dire, que maintenant, Jésus est assis sur le banc des justifiés. Il nous offre sa Justice et sa Sainteté, et il plaide pour nous en qualité d'Avocat.
Avant d'accepter Jésus comme notre Seigneur et notre Sauveur, nous nous tenions assis sur le banc des accusés. La Bible nous dit que la sentence que nous méritions et qui nous attendait c'est la mort éternelle. C'est-à-dire que nous étions condamnés à être séparés de Dieu éternellement. Par la repentance de nos péchés et par la foi en Jésus, Dieu nous accorde le pardon et il nous met au bénéfice de sa Justice acquise par Jésus, en nous déclarant juste par grâce.

Romains 3 : 24-25 : « Nous sommes gratuitement justifiés (ou déclarés justes) par la grâce, par le moyen de la rédemption ou du rachat qui est en Jésus-Christ. C’est lui que Dieu a destiné à être par son sang pour ceux qui couvraient victime expiatoire afin de montrer sa justice. Il montre aussi sa justice dans le temps présent de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus. »

Éphésiens 2 : 8-9 : « Car, c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient point de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personnes ne se glorifient ».

Partager cet article

Commenter cet article