Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

Le Salut en Jésus-Christ par le moyen de la foi (1)

17 Juillet 2017 Publié dans #Salut

« Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu » (1 Corinthiens 1 : 18)
« Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses; il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix; il a dépouillé les dominations et les
autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix » (Colossiens 2 : 13-15)
« Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que
personne ne se glorifie » (Éphésiens 2 : 8-9)
« Mais, lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes ont été manifestés, il nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous
aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit, qu’il a répandu sur nous avec abondance par Jésus-Christ notre Sauveur, afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle » (Tite 3 : 4-7)

A eux seul, ces passages suffisent à nous persuader de la valeur du sacrifice de Christ et de la gratuité du salut que Dieu accorde à quiconque croit en Jésus-Christ. La seule chose qui a de la valeur pour être sauvé, c'est la croix du Seigneur Jésus-Christ et le seul moyen pour recevoir le salut c'est la foi : « Parce que vous obtiendrez le salut de vos âmes pour prix de votre foi » (1 Pierre 1 : 9). Cependant, de nombreuses personnes se demandent en quoi consiste ce salut et comment le recevoir.

Nous savons par les Écritures que le salut concerne l'être tout entier, l'esprit, l'âme et aussi le corps. Il est fait mention de "la rédemption de notre corps" (Romains 8. 23). Donc notre corps participe aussi au salut. Le mot "salut" dans la Bible recouvre toutes les interventions de Dieu en faveur de ceux qui ont besoin d'être secourus. Il désigne à la fois l'auteur du salut et le salut lui-même.
Avant d'être une œuvre accomplie par Jésus-Christ, le salut est d'abord une personne : Jésus-Christ Lui-même. Jésus est le Salut de Dieu, dans le sens que c'est en Lui que
toute l'œuvre de rédemption qui nous sauve est accomplie et qu'il n'y a de salut en aucun autre : "Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés" (Actes 4 : 12). Lorsque nous parlons du Salut, nous comprenons l'Auteur de ce salut, Celui qui nous sauve, Christ et l'œuvre de notre salut, la croix de Christ. Le salut, la Personne même du Sauveur, comme dans l'œuvre qu'Il a pleinement accomplie à la croix, recouvre tout ce dont Dieu nous sauve, par Jésus-Christ.

Ce salut comporte d’ailleurs toutes les délivrances, aussi bien terrestres que spirituelles. Jésus a sauvé, Zachée de ses péchés, Marie de Magdala des démons qui la tourmentaient, la femme atteinte d'une perte de sang de sa maladie, Pierre de la noyade, Lazare de la mort, etc... Nous pouvons affirmer que l'élément principal du salut, c'est la réconciliation de l'être humain pécheur avec le seul Dieu trois fois Saint, c'est le pardon des péchés. C'est la raison essentielle du sacrifice du Seigneur Jésus-Christ à la croix, de sa résurrection et de son intercession pour nous auprès du Père.
Nous pouvons donc dire avec certitude que, par le moyen de la foi, nous sommes sauvés par le sacrifice du Seigneur Jésus-Christ, par sa vie offerte en sacrifice sur la croix, par son sang
répandu. Le salut c'est la réponse de Dieu au besoin fondamental de l'être humain et cela par amour pour les perdus. « Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous » (Romains 5 : 8). « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3 : 16)

À suivre...

Partager cet article

Commenter cet article