Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

Le Salut en Jésus-Christ par le moyen de la foi (2)

18 Juillet 2017 Publié dans #Salut

Le Salut peut se comprendre par les deux réalités suivantes :
- Le besoin d'être sauvé, car le salaire du péché c'est la mort, et que le péché nous sépare de Dieu notre Créateur qui est la source de la vie
- La nécessité d'une vie nouvelle par le don gratuit de Dieu qui est la vie éternelle que nous recevons lorsque nous sommes réconciliés avec Dieu et que nous avons un libre accès auprès de Lui qui est la source de la vie.
Être perdu c'est être séparé de Dieu et être sauvé, c'est être réconcilié avec Dieu et avoir une relation vivante avec Lui. L'œuvre du Salut a été accomplie à la croix par le Seigneur Jésus-Christ et le moyen d'y accéder c'est la foi en Jésus. Si bien que nous pouvons dire que nous sommes sauvés par le parfait sacrifice du Christ à la croix, par le moyen de la foi.

Le salut comporte deux phases :
1) Le salut présent, reçu dès le moment où nous croyons en Jésus.

2) le salut à venir, c'est à dire son accomplissement définitif et irréversible, lors de la résurrection de ceux qui appartiennent au Seigneur Jésus-Christ, lors du Retour glorieux de Jésus. « Nous aussi, qui avons les prémices de l’Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps. Car c’est en espérance que nous sommes sauvés » (Romains 8 : 23, 24).

- Nous sommes sauvés dès à présent lorsque par la foi en Christ, nous sortons du royaume de Satan pour entrer dans le Royaume de Dieu, lorsque nous passons des ténèbres à la lumière de Dieu, lorsque nous passons de la mort à la vie. « Afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu’ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l’héritage avec les sanctifiés" (Actes 26 : 18).

- Notre salut sera pleinement révélé lors du Retour du Seigneur Jésus-Christ, quand nos corps ressusciteront. « Nous savons que, jusqu’à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement. Et ce n’est pas elle seulement; mais nous aussi, qui avons les prémices de l’Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps » (Romains 8 : 22-23). « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux, à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps! » (1 Pierre 1 : 3-5).

L'œuvre de notre salut : Elle a été parfaitement accomplie dans les souffrances et la mort de Christ à la Croix et confirmée et proclamée par sa résurrection. Cette œuvre comprend notre rédemption, l'expiation de nos péchés et notre justification, le don de la vie éternelle.
Notre rédemption : « En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce » (Éphésiens 1 : 7).
L'expiation de nos péchés : « Dieu, par amour pour nous, a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés »  (1 Jean 4 : 10). « C’est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire » (Romains 3. 25).
Notre justification : « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ » (Romains 3. 23-24)
Le don de la vie éternelle : Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu. (1 Jean 5 : 13)
Jésus, le Sauveur unique : Nous avons bien compris, que le Seigneur Jésus-Christ, annoncé par les prophètes de l'Ancien Testament, nous est présenté dans le Nouveau Testament comme l'unique Sauveur. L’ange dit à Joseph: « Tu lui donneras le nom de Jésus (Yahvé sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés ». Il n’y a de salut en aucun autre » (Actes 4. 12), mais en Jésus seul. « Jésus est l’auteur d’un salut éternel » (Hébreux 5 .9)

Partager cet article

Commenter cet article