Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

Notre nouvelle vie en Jésus-Christ

12 Juillet 2017 Publié dans #La Vie

En acceptant Jésus-Christ comme notre Seigneur et Sauveur, notre vie en Adam prend fin, et notre nouvelle vie en Christ commence. Notre héritage devient alors celui de Christ et non plus celui d’Adam.

1. Une dépendance éternelle de Dieu :
Le dernier Adam, Jésus, était en dépendance complète vis-à-vis de Dieu son Père. Le premier Adam ne dépendait de Dieu que jusqu’à ce qu'il pécha contre Lui. Il est ensuite devenu très indépendant. Alors que Jésus disait : « Moi, je ne peux rien faire par moi-même » (Jean 5 : 30).
Le résultat de la vie de Jésus en dépendance avec Dieu peut se lire dans la prière sacerdotale qu’Il adresse à Son Père : « Maintenant, ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi » (Jean 17 : 7). C’est le modèle d’une vie dépendante de Dieu à cent pour cent.

2. Une vie spirituelle ininterrompue :
Après la chute, tous les autres individus nés sur la planète terre étaient spirituellement morts dès la naissance avec une seule exception notable : Jésus-Christ. Comme le premier Adam, Jésus est né spirituellement vivant dès la naissance, conçu par l’Esprit de Dieu, pour pouvoir remplacer le premier Adam pécheur. Jésus a proclamé qu’Il était le pain de vie
(Jean 6 : 48), la résurrection (Jean 11 : 25) et la vie, le chemin, la vérité et la vie de Dieu (Jean 14 : 6). Jean a compris aussi que Jésus était la lumière des hommes (Jean 1 : 4).
Mais la différence avec le premier Adam est que Jésus est Saint et Il a maintenu Sa vie spirituelle jusqu’à la croix. Juste avant Sa mort, Jésus a remis Son Esprit entre les mains de Son Père
(Luc 23 : 46). Devenu malédiction sur la croix par amour pour nous et par Son propre choix et portant ainsi les péchés du monde, Jésus a donné Sa vie en échange de notre nature de péché pour payer pour le prix des péchés de toute l’humanité déchue. Personne ne la Lui a prise ou ne la Lui a arrachée, c’est Jésus Lui-même qui a décidé de s’offrir en sacrifice pour nous libérer de l’esclavage dans lequel nous nous sommes retrouvés. Le Père a accepté le sang de Son Fils dans le sanctuaire céleste et Il a alors pu  nous envoyer le Saint-Esprit qui est notre Guide, notre Consolateur.
Si la vie physique de Jésus a pris fin à ce moment là sur la croix, Sa vie spirituelle a été ressuscitée pour qu’un grand nombre puisse être sauvé. Jésus est venu proclamer Son Royaume qui n’aura pas de fin : le Royaume que Son Père Lui a confié et qu’Il nous a remis en gérance.
Le but de Dieu a toujours été de rétablir Son Royaume et Sa justice sur la terre : Il nous a créés pour en être les ambassadeurs. Aujourd’hui, dans Son corps ressuscité et glorifié, Jésus-Christ vit pour l’éternité à la Droite de Son Père : Il siège sur le Trône, Son Nom c’est Jésus.

3. Être « en Christ », c’est recevoir une nouvelle identité :
« Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ » (1 Corinthiens 15 : 22). C’est une affaire de vie : les croyants en Jésus sont « en Christ » c'est-à-dire qu’ils héritent la vie éternelle. Être en Christ est l’élément le plus essentiel de notre identité. Nous trouvons plus de quarante allusions au fait d’être en Christ ou d’avoir Christ en nous dans le livre aux Ephésiens du Nouveau Testament.

4. Une nouvelle vie nécessite une nouvelle naissance :
Nous ne sommes pas nés en Christ dès notre naissance dans ce monde ; nous sommes nés dans le péché à cause du premier Adam. Pour entrer dans une vie nouvelle en Christ, nous devons y naître. Comment passons-nous de la vie « en Adam » à la vie « en Christ » ? Jésus l’a révélé dans son dialogue avec Nicodème : « Nous devons naître de nouveau (Jean 3 : 3).

La naissance physique ne nous donne que la vie physique. Mais la vie spirituelle, la vie éternelle nous est accordée que par une naissance spirituelle (Jean 3 : 36). Une vie nouvelle et éternelle commence lorsque nous naissons de nouveau en plaçant notre foi en Jésus-Christ.
Lorsque nous avons dit « oui » à Jésus-Christ, notre vieux moi est mort ! Notre nouveau moi est vivant et présent en nous pour toujours : nous possédons dès maintenant la vie éternelle parce que nous sommes « en Christ ».
Quelles sont les conséquences d’une vie spirituelle en Christ ? : Dès notre nouvelle naissance, notre âme a été unie à Dieu, tout comme Adam avant la chute. Nous sommes devenus spirituellement vivants, et nos noms ont été inscrits dans le livre de vie
(Apocalypse 21 : 27b). Unis à Christ, nous sommes vivants spirituellement pour l’éternité. Amen !.

Partager cet article

Commenter cet article