Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

(1) Notre trésor en Jésus-Christ assis à la droite de Dieu

14 Septembre 2017 Publié dans #Salut

Dans les épîtres de Paul, nous découvrons sept références où Jésus est assis à la droite du Père :
- La première se trouve dans Romains 8 : 33-34 où Paul déclare : « Qui accusera les élus de Dieu ? Dieu est celui qui les justifie. Qui les condamnera ? Christ est mort, et de plus il est ressuscité, il est même assis à la droite de Dieu, et il intercède aussi pour nous. »
- La deuxième se trouve dans Éphésiens 1 : 19-20 où Paul dit : « Et quelle est, envers nous qui croyons, l’infinie grandeur de sa puissance, conformément à l’efficacité du pouvoir de sa force, qu’il a déployée en Christ, quand il l’a ressuscité des morts, et qu’il l’a fait asseoir à sa droite dans les lieux célestes ».
- À partir de notre immersion lors du baptême, nous avons accepté publiquement d’être crucifiés avec Christ pour ensuite être ressuscités avec Lui en sortant de l’eau. Paul utilise cette circonstance pour nous rappeler d’avoir les yeux fixés constamment sur le Royaume, lorsqu’il nous dit : « Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu » (Colossiens 3 : 1).

Dans le seul livre aux Hébreux, l'apôtre Paul complète cette série de sept références en nous rappelant à quatre occasions le grand poste d’autorité qu’a Jésus-Christ à la droite du Père.
- La première se trouve dans Hébreux 1 : 3 qui rend gloire à Jésus retourné vers Dieu au ciel : « Et qui, étant la splendeur de sa gloire et l’empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, ayant opéré par lui-même la purification de nos péchés, s’est assis à la droite de la Majesté divine dans les lieux très hauts »
- La deuxième se trouve dans Hébreux 8 : 1, où Paul dit : « Or, le point capital de ce que nous avons dit, c’est que nous avons un tel souverain Sacrificateur, qui est assis à la droite du trône de la Majesté dans les cieux. »
- Vient ensuite la référence au sacrifice de Jésus pour nos péchés : « Mais Lui, ayant offert un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu, attendant désormais que Ses ennemis deviennent le marchepied de Ses pieds » (Hébreux 10 : 12-13).
- Finalement, nous arrivons à la quatrième occasion, dans Hébreux 12 : 2-3, où Paul dit : « Regardant à Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, méprisant l’ignominie, à cause de la joie qui lui était proposée, a souffert la croix, et s’est assis à la droite du trône de Dieu. C’est pourquoi, considérez celui qui a souffert de la part des pécheurs une si grande contradiction, afin que vous ne succombiez pas, en laissant défaillir vos âmes. »

Le trésor des enfants de Dieu :
Pour confirmer Son autorité, l’apôtre Pierre nous parle de Jésus : « Qui étant allé au ciel, est à la droite de Dieu, et à qui les anges, les principautés et les puissances sont assujettis » (1 Pierre 3 : 22). Nous voyons donc la grande puissance de Jésus-Christ où, à la droite du Père, les anges, les principautés et les puissances Lui sont assujettis.
En parlant des Saints, Paul nous dit : « Qui les condamnera ? Christ est mort, et de plus il est ressuscité, il est même assis à la droite de Dieu, et il intercède aussi pour nous. Qui nous séparera de l’Amour de Christ ? Sera-ce l’affliction, ou l’angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l’épée ? Selon qu’il est écrit : Nous sommes livrés à la mort tous les jours à cause de toi, et nous sommes regardés comme des brebis destinées à la boucherie. Au contraire, dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs, par celui qui nous a aimés » (Romains 8 : 34-37).
Le ministère ininterrompu d’intercession de Jésus pour les élus est un rappel de la présence incessante de Jésus, surtout durant cette époque difficile dans laquelle nous vivons. « C’est pourquoi aussi il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur » (Hébreux 7 : 25). Et si quelqu’un a péché, nous avons un Avocat auprès du Père, Jésus-Christ le Juste. C’est lui qui est la propitiation pour nos péchés ; et non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier » (1 Jean 2 : 1-2). Bientôt, lors de son Retour, « nous, les vivants qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec les élus ressuscités sur des nuées, à la rencontre du Seigneur, dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur » (1 Thessaloniciens 4 : 17)
Jésus sera alors le Puissant bras droit de Dieu le Père afin d’amener tous Ses ennemis à la soumission pour qu'ils deviennent Son marchepied
(Matthieu 22 : 44) ; tandis que les élus se régaleront de bonheur et de joie dans la gloire de Dieu pour l’éternité. Car qui osera accuser les élus de Dieu ? Sûrement pas Ses ennemis puisque c’est Dieu qui les justifie.

À suivre...

Partager cet article

Commenter cet article