Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

L'urgence d'annoncer l'Évangile à tous (1)

4 Septembre 2017 Publié dans #EVANGILE

La perdition habite notre pauvre monde.
Nous enfants de Dieu, nous savons avec certitude que Jésus-Christ est le seul et unique Sauveur de l'humanité, Il est l'unique Chemin, l'unique Vérité et l'unique Vie. Tout autre moyen de "salut" que les êtres humains empruntent ne les mène pas au seul vrai Dieu trois fois Saint. Ce n'est pas tâche facile et il est délicat de le leur communiquer à la fois avec
amour et respect. Mais si nous désirons honorer Dieu et prendre soin de ceux qui sont perdus dans leurs péchés, nous avons la responsabilité de les avertir. Jésus dit : « Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là » (Matthieu 7 : 13).

« Quiconque croit en Jésus reçoit par son nom le pardon des péchés » (Actes 10 : 43) : Le Salut par la foi en Jésus-Christ est pour tous les êtres humains, pour tous les peuples et pour toutes les nations sans distinction. Tous les êtres humains en tous lieux ont besoin du parfait Salut que le seul vrai Dieu offre en son Fils Jésus, et ils doivent entendre l'appel urgent à la repentance et à la foi au Sauveur ressuscité : Jésus-Christ. L'être humain est pécheur et mérite la mort éternelle (en Enfer), mais Dieu nous aime tous et Il offre la Vie Éternelle (au Paradis) à quiconque place sa confiance en Jésus-Christ. Oui, les êtres humains doivent savoir que la mort (de notre corps humain) met un terme à la responsabilité de se mettre en règle avec le seul vrai Dieu notre Créateur « Il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement » (Hébreux 9 : 27)
Quiconque entend l'Évangile et le rejette court un grave danger et « la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3 : 36b).
Oui, la Bible dit que la colère de Dieu demeure sur quiconque rejette Jésus-Christ et le message de l'Évangile. Elle pèse déjà sur celui qui ne l'a pas entendu car entendre l'Évangile et le refuser laisse la colère de Dieu demeurer sur soi. Rejeter l'Évangile entraîne tôt ou tard la perte de toute occasion d’acquérir la Vie Éternelle.

« Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (1 Timothée 2 : 4). Alors, comment Dieu considère t-Il ceux qui n'anoncent pas l'Évangile aux perdus et tout prédicateur ou messager avare de son message par pur égoïsme ? : comme des criminels ; et ils en rendront compte à Dieu. Quand Dieu a envoyé le prophète Ézéchiel annoncer sa Parole au peuple d'Israel, Il l'avertit sévèrement de ne pas négliger sa mission : Dieu dit à Ézéchiel « Quand je dirai au méchant : Tu mourras ! si tu ne l'avertis pas, si tu ne parles pas pour détourner le méchant de sa mauvaise voie et pour lui sauver la vie, ce méchant mourra dans son iniquité, et je te redemanderai son sang » (Ézéchiel 3 : 18)

La mission de notre Seigneur Jésus-Christ dans ce monde était justement de sauver les êtres humains de l'Enfer, « car le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » (Luc 19 : 10). L'ordre fondamentale de mission donné par Jésus à ses disciples était : « Allez, faites de toutes les nations des disciples » (Matthieu 28 : 19), car le besoin primordial de tous les êtres humains est qu'ils soient sauvés des horreurs de l'Enfer et de la perdition éternelle.
Jésus affirme qu'au jour du Jugement denier, Il déclarera à beaucoup : « Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité »
(Matthieu 7 : 22-23). Ce passage s'adressait même à quiconque l'appelait « Seigneur » sans avoir une relation réelle, vivante et personnelle avec Lui. Le drame à la fois dans l'Ancien et le Nouveau Testament est la perdition terrible d'un si grand nombre. L'apôtre Paul déclare responsable tout être humain devant Dieu et dispense quiconque de trouver injuste la décision de Dieu. En effet au jour du Jugement dernier, « toute bouche sera fermée » (Romains 3 : 19). Quand les êtres humains pécheurs non sauvés paraîtront devant Dieu, personne dans le monde entier ne pourra qualifier d'injuste la juste condamnation de Dieu.
« Le Seigneur Jésus apparaîtra du ciel avec les anges de sa puissance au milieu d'une flamme de feu, pour punir ceux qui ne connaissent pas Dieu et
ceux qui n'obéissent pas à l'Évangile de notre Seigneur Jésus. Ils auront pour châtiment une ruine éternelle, loin de la face du Seigneur et de la gloire de sa force » (2 Thessaloniciens 1 : 7-9). Là, « il y aura des pleurs et des grincements de dents » (Luc 13 : 28a). Oui, l'horreur de l'Enfer nous est montré par la douleur atroce et les remords éprouvés éternellement par les perdus.

À suivre...

NB : Cet article est la première partie du résumé que j'ai fait du livre "Dieu, c'est injuste !". Un livre qui, en mars 2005, m'a beaucoup parlé au sujet de l'urgence de l'évangelisation.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article