Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

Accourons vers notre parfait Sauveur Jésus-Christ

22 Mai 2017 Publié dans #Salut

Le prophète Ésaïe dit : " Mais vos iniquités ont fait séparation entre vous et votre Dieu; et vos péchés ont fait qu'Il a caché de vous sa face, pour ne pas écouter" (Esaie 59 : 2). Quelle parole que celle-là ! Qu'est-ce que cela signifie ? Cela veut dire que Dieu est séparé, privé de sa créature, à cause du péché. Le mal est venu constituer une barrière, un obstacle, entre Dieu le Créateur, et l'être humain sa créature. Aussi longtemps que cette barrière subsiste, Dieu ne saurait trouver de repos et l'être humain trouver de bonheur. C'est pourquoi le Dieu bienheureux a trouvé le moyen de venir jusqu'à nous pour que, réconciliés avec Lui, rien désormais ne nous sépare plus de Lui. Qui a suggéré à Dieu de venir jusqu'à nous dans la personne de son Fils unique et bien-aimé ? Personne. C'était sa pensée, et Il l'a accomplie. Écoutez ce que dit l'Écriture : " Et nous, nous avons vu et nous témoignons que le Père a envoyé le Fils pour être le Sauveur du monde" (1 Jean 4. 14).

Après quatre mille ans de péché, de folie, d'impiété de la part de l'être humain, c'est-à-dire quand l'accomplissement du temps est venu, Dieu a envoyé son Fils unique. Le Seigneur Jésus est mort sur la croix; pour porter nos péchés le Sauveur s'est présenté. Ses mains ont été percées. Ses pieds ont été percés. La lance du soldat romain a percé son côté. Sa tête auguste fut couronnée d'épines. À la croix, toutes les nations avaient été représentées en Jésus qui porta tous les péchés du monde. Et au moment où la méchanceté de l'être humain atteignait son point culminant en faisant subir un horrible supplice au Seigneur Jésus ; au moment où la haine de l'être humain débordait, l'Amour de Dieu le Père brillait de tout son éclat en nous donnant son Fils. Le Père a donné le Fils; le Fils est mort pour des pécheurs. Oh quel bonheur pour une âme autrefois éloignée de Dieu et perdue, mais maintenant réconciliée avec Dieu ?

"Cependant, ce sont nos souffrances qu'il a portées, C'est de nos douleurs qu'il s'est chargé; Et nous l'avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris" (Ésaïe 53 : 4-5). C'est par la mort de Christ que nous sommes maintenant réconciliés avec Dieu. Dieu nous voulait pour Lui.
Nous avons tous entendu parler de la parabole du fils prodigue. Un jour il pensa quitter son père, la maison où il avait vécu entouré de soins vigilants et assidus. Il partit pour le pays éloigné, le pays où la plupart des hommes passent la plus grande partie de leur vie Là-bas loin, bien loin du foyer paternel, le fils dissipa tout son bien en vivant dans la débauche. C'est une histoire bien connue; elle se répète chaque jour. Mais il y eut un moment où le malheureux prodigue rentrant en lui-même, décida de revenir, en arrière et de rejoindre le lieu que, dans sa folie il n'aurait jamais dû quitter. Il laisse le pays lointain; il abandonne ses compagnons d'infortune, il déserte ce maître dur qui nous parle du chef de ce monde, c'est-à-dire de Satan. Le prodigue s'en va de ce pays de la faim. Car, chers amis lecteurs, les gousses de Satan ne peuvent pas rassasier l'âme; les plaisirs de ce monde laissent le cœur vide et l'esprit sans repos.

Cher(e)s lecteurs/trices, vous êtes-vous séparés de ces choses ? Oh ! Que chaque être humain revienne dès aujourd'hui au seul vrai Dieu qui pardonne. Savez-vous qu'il est grand temps pour chaque être humain de venir vers le seul Dieu Sauveur pour être éternellement sauvé ? Ou bien vous vous séparez de vos péchés et vous ne connaîtrez plus le douloureux esclavage du péché, ou bien vous gardez vos péchés jusqu'à la mort et, laissez-moi vous le dire, vous n'en serez jamais séparés. Vous passerez l'éternité en Enfer sous le poids de vos péchés. Quelle compagnie ! Dès aujourd'hui, choisissez plutôt d'être compagnons de Christ dans la gloire.

Permettez, cher(e)s lecteurs/trices, que j'attire votre attention sur les conséquences funestes et fatales des êtres humains qui refusent inconsidérément le parfait Salut en Jésus. Ils subiront l'éternité loin de Dieu dans l'étang de feu où sont les pleurs et les grincements de dents. En Enfer se trouvent le ver rongeur du remords. C'est la nuit, une nuit sans lune et sans étoiles, sans un rayon d'espérance, sans une clarté d'espoir. C'est la souffrance dans la nuit épaisse et sur laquelle jamais aucune aurore ne se lèvera. Qui voudrait ces terreurs, ces noirceurs, ces laideurs ? Peut-être il y a une pensée à laquelle vous ne vous êtes peut-être pas jusqu'ici arrêté. Je vous la dirai et vous y songerez. C'est celle-ci : L'éternité ne finit jamais. Avez-vous compris ce mot : " Éternité" ? L'éternité c'est le présent éternel. Le passé est déjà passé,l'avenir passera aussi. L'éternité régnera. L'éternité c'est : l'éternel présent !

Partager cet article

Commenter cet article