Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

Plus de condamnation, nous sommes en Jésus-Christ

20 Septembre 2017 Publié dans #Divers

Nous avons de la valeur aux yeux de Dieu. "Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle" (Jean 3 : 16). Oui, Dieu le Père a tellement aimé le monde : Il t'a tant aimé ! Un amour si grand, qu'Il a trouvé le moyen de nous appeler à Lui, de nous racheter de la malédiction, du péché, de la mort, avec ce qu'Il avait de plus cher : la vie de Jésus-Christ son Fils bien aimé !
Jésus est mort sur la croix pour nous, Lui qui est Juste, lui Saint, Merveilleux, sans tache et sans défaut, comme un agneau innocent, Il a payé le prix pour notre salut : Il a souffert la séparation d'avec Dieu le Père, Il a été humilié, battu, crucifié pour que nous puissions être déclaré(e) juste devant Dieu, par son sang précieux.
En Jésus, nous sommes saint(e)s, sauvé(e)s, délivré(e)s, guéri(e)s, pourvu(e)s dans tous nos besoins. Nous ne sommes plus esclave du péché, mais affranchi(e) pour Jésus le Roi des rois ! Ne méprisons pas ce rachat, ce si grand prix payé, mais glorifions notre Dieu, dans notre esprit, notre pensée et notre corps. Nous sommes maintenant scellé(e)s en Jésus par son Esprit-Saint, qui vit en nous. Nous sommes le Temple du Saint-Esprit. Honorons-le, honorons sa présence dans notre vie !

"Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont dans le Christ Jésus" (Romains 8. 1)
Avons-nous saisi cette vérité merveilleuse ? : nous sommes “dans le Christ Jésus”, et “Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont dans le Christ Jésus”. Pourquoi ? Parce qu'il ne reste rien à condamner pour un être humain justifié par Jésus. Cette affirmation peut paraître hardie, et pourtant c'est bien cette assurance qui donne bénédiction et joie. Puisque nous sommes dans le Christ Jésus, nous ne sommes plus condamnés.

La vérité de l’Évangile est celle-ci : lorsque le Seigneur Jésus était sur la croix, non seulement il a porté nos péchés, mais il a été “fait péché” par Dieu (2 Corinthiens 5. 21) ; Il a été identifié avec tout ce qui caractérisait le premier homme, et a subi le Jugement de Dieu sur le premier homme. Tout a été condamné à la croix, et maintenant il n'y a plus de condamnation, il ne reste rien à condamner pour ceux qui sont en Jésus Christ (Romains 8. 1-3).
Voila ce qui s'est passé à la croix lorsque l'Amour parfait de Dieu y a été démontré.
“Ils prirent donc Jésus et l'emmenèrent”; c’est alors que la culpabilité de l'être humain a atteint son comble. “Portant lui-même la croix, il sortit”: ici a été manifestée la victoire magnifique de l'amour divin sur la haine de l'homme. On ne l'a pas tiré, ni poussé; il est sorti. Ce n'est pas un homme qui lui a ôté la vie; Jésus a donné sa vie de lui-même (Jean 10. 18). Il n'y a eu aucune résistance, aucun regret, et chaque pas vers Golgotha a ébranlé le règne du diable sur l'humanité.
Et là, à Golgotha, “ils le crucifièrent”. Christ crucifié est la réponse de Dieu au mensonge du diable dans le jardin d'Éden. Si Dieu nous avait laissé récolter les fruits amers de notre rébellion et de notre péché, nous n'aurions pas pu nous en plaindre; mais Dieu a entrepris plutôt de dissiper les ténèbres et de renverser le pouvoir du diable. Il a donné ainsi une preuve puissante et convaincante de son Amour pour nous. Satan avait fait croire aux êtres humains que Dieu était un Maître dur. Dieu a prouvé qu'Il est plein d'Amour en faisant le don le plus excellent que le Ciel contenait : son Fils bien-aimé, Jésus Lui-même. Lorsque la lumière glorieuse de cet amour brille dans le cœur de chaque être humain, l'esclavage de Satan prend fin. Jésus a été élevé sur la croix; alors, la vérité tout entière a été proclamée. Le mensonge mis à nu, les ténèbres de l'ignorance sont dissipées… Dieu a triomphé.
Quelle grandeur brille dans cette scène sublime du Calvaire ! A travers la croix et par sa lumière glorieuse, nous avons été réveillés de notre nuit de sommeil spirituel dans laquelle nos péchés nous avait entraînés. Nous avons été émerveillé de nous écrier : Dieu nous aimait infiniment malgré tout ! Sa Parole entrant dans notre cœur nous a illuminés et avec la Lumière divine est venue la liberté. Les ténèbres se sont dissipées et nos âmes sont entrées dans la parfaite lumière de la gloire de Christ. Oui, l'Amour parfait de Dieu a été démontré à la croix.

Dieu n'a pas traité le péché à la légère. Christ a porté nos péchés, et les a ôtés, mais de plus, Il a été fait péché; Il est descendu dans la profondeur du Jugement dû au péché, et Il en est ressorti par la résurrection. Jésus est devenu notre vie, nous sommes en Lui, et par conséquent il est aussi impossible qu'il y ait condamnation pour nous qui croyons en Lui. Le péché dans la chair n'a pas été pardonné : car Dieu l'a condamné (Romains 8. 3). Dieu condamne le péché. Il pardonne aux pécheurs en effaçant leurs péchés dans le sang de Christ, mais le principe mauvais du péché – “le péché dans la chair” – ne peut trouver sa fin que dans le jugement. Mais si l'on est enfants de Dieu, nous sommes en Christ devant Dieu, et ainsi il n'y a pas, et il ne peut pas y avoir de condamnation pour nous les croyants en Jésus. Notre place même est en Jésus qui est sorti Vainqueur du Jugement et de la mort : tout ce qui se rattachait à nos péchés et à nous-même, Jésus l'a laissé dans le jugement d'où Il est sorti Vainqueur. Jésus, qui a été “établi par Dieu Juge des vivants et des morts” (Actes 10. 42), va-t-il condamner ceux qui viennent à Lui dans la repentance et pour qui Il est mort, pour qui Il a connu l'angoisse, et pour qui Il a lui-même été condamné ? Jamais ! Béni soit son Nom incomparable! Nous pouvons bien dire : Gloire à Dieu !
Dieu nous aime tellement, Il veut nous le montrer aujourd'hui ! Soyons touché(e)s par son Amour et sa Grâce, et partageons cet Amour autour de nous.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article