Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

Le problême de l'être humain et la solution de Dieu

31 Octobre 2016 Publié dans #L'être humain, #Salut

Séparé de Dieu :

« Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu ; ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêchent de vous écouter » (Ésaïe 59. 2). « Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous » (Romains 5. 8).

Dieu a prouvé Son amour pour nous par la mort de Son Fils Jésus sur la croix. Pourquoi Jésus-Christ a t-il du mourir pour nous ? Parce que la Parole de Dieu déclare que tous les êtres humains sont pécheurs et méritent d'être condamnés éternellement en Enfer. « Pécher » signifie « manquer le but ». La Bible affirme que « tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Romains 3. 23). En d’autres termes, notre péché nous sépare de Dieu qui est parfaite en sainteté, en droiture et en justice. « Dieu a les yeux sont trop purs pour voir le mal et ne peux pas regarder l’iniquité (Habakuk 1. 13a).

L’inutilité de nos œuvres :

La Bible enseigne aussi qu’aucune sorte de bonté humaine, d’œuvre humaine, de moralité humaine, ou d’activité religieuse ne peut gagner la faveur de Dieu et emmener quiconque au Ciel. Parce que tous les êtres humains ont péché, ils sont privés de la parfaite droiture de Dieu.

« Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie » (Éphésiens 2. 8-9). « Dieu nous a sauvés, non à cause des oeuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit, qu’il a répandu sur nous avec abondance par Jésus-Christ notre Sauveur, afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle » (Tite 3. 5-7).

Dieu est parfaitement droit et juste. À cause de cela, Habakuk 1. 13 nous dit que Dieu ne peut aucunement s’associer avec quiconque qui ne possède pas cette droiture parfaite. Devant le seul vrai Dieu trois fois Saint, nous sommes nus, perdus, sans espoir pour nous-mêmes. Aucune sorte de vie bonne ne nous obtiendra le Ciel ou ne nous donnera la vie éternelle.

Quelle est donc la solution du problème de l'être humain ?

La Solution de Dieu :

« Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils a la vie ; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie » (1 Jean 5. 11-12).

Ce verset nous dit que Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est en Son Fils, Jésus-Christ. Autrement dit, la manière d'avoir et de connaître la vie éternelle, c’est de connaître le Fils de Dieu. Toute la question est de savoir comment !

Non seulement Dieu est parfaite en sainteté (de cette sainteté que nous ne pouvons atteindre par nous-mêmes, par nos œuvres ou par notre vertu), mais Dieu est aussi parfait en amour, en abondance de grâce et de miséricorde. À cause de Son amour et de Sa grâce, Il ne nous a pas laissé sans espoir ni solution, pour notre situation. « Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous » (Romains 5. 8).

Voici la Bonne Nouvelle de la Bible, le Message de l’Évangile. C’est le message du merveilleux don fait par Dieu de Son propre Fils Jésus-Christ, qui s'est fait homme, qui a vécu une vie sans péché, et qui est mort à notre place sur la croix pour nos péchés. Jésus est ressuscité d’entre les morts, prouvant à la fois qu’Il est le Fils de Dieu et la valeur infinie de Sa mort pour nous comme substitut. « Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu » (2 Corinthiens 5. 21). « Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l’Esprit » (1 Pierre 3. 18).

Comment recevons-nous Jésus-Christ, le Fils de Dieu, dans notre vie ?

À cause de ce qu’a accompli Jésus-Christ à la croix pour nous, la Bible garantit que « Celui qui a le Fils a la vie ». Nous recevons Jésus-Christ le Fils de Dieu comme notre Seigneur et Sauveur, par le moyen de notre foi personnelle en Lui, et en plaçant toute notre confiance dans la personne de Christ, dans Sa mort pour nos péchés et dans sa résurrection. « Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu » (Jean 1. 12) « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n’est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu » (Jean 3. 16-18).

Cela signifie que nous venons tous à l'unique vrai Dieu par le même Chemin : (1) en tant que pécheurs reconnaissant notre péché. (2) Prenant conscience qu’aucune œuvre humaine n’aboutit au salut, et (3) comptant complètement sur le Christ Jésus seul par le moyen de notre foi en Lui, pour notre salut.

Écrire un commentaire

La preuve de l'Amour de Dieu

29 Octobre 2016 Publié dans #Amour de Dieu - de Jésus

En ceci a été manifesté l'amour de Dieu pour nous : c'est que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui (1 Jean 4 : 9)
Nous aimons parce que lui nous a aimés le premier. (1 Jean 4 : 19)

Le roi David pouvait rendre ce témoignage à propos de la bonté de Dieu : “Je n'ai pas vu le juste abandonné” (Psaume 37 : 25). Pourtant, Jésus-Christ le seul Juste qui ait vécu sur la terre a dû être abandonné, alors que, sur la croix, Il expiait tous nos péchés. Jésus s'est écrié : “Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?” (Psaume 22 : 1 ; Matthieu 27 : 6). “Christ a souffert... pour les péchés, le juste pour les injustes, afin de nous amener à Dieu” (1 Pierre 3 : 18).

Notre cœur resterait-il insensible à cet Amour infini de Dieu, prouvé par le parfait sacrifice de son Fils Jésus-Christ sur la croix ? Dieu nous dit encore aujourd'hui qu'Il a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique afin que celui qui croit en lui ait la vie éternelle (Jean 3 : 16). Seule la croix de Jésus-Christ fournit la vraie réponse aux besoins de notre âme, car Jésus a subi sur la croix le châtiment que nous méritions. Confessons-Lui nos péchés et mettons toute notre confiance en Lui.

Chers lecteurs, si nous avons un peu conscience de l'immensité de l'Amour de Christ, notre cœur n'est-il pas étreint par cet Amour ? (2 Corinthiens 5 : 14) Ne voudrions-nous pas suivre le chemin de la sainteté, en nous souvenant combien Jésus a souffert pour nos péchés, lorsqu'il a été abandonné de Dieu sur la croix durant les trois heures de ténèbres ? Vivons pour Lui ; attendons-Le fidèlement, en unissant notre voix à celle de l'Esprit pour dire : “Viens, Seigneur Jésus !” (Apocalypse 22 : 20).

Écrire un commentaire

La repentance

29 Octobre 2016 Publié dans #Divers

Qu’est-ce que la repentance ? C’est une libre décision du cœur de l’être humain, qui, reconnaissant qu’il a commis des fautes et qu’il est coupable et pécheur envers Dieu le Créateur, regrette profondément sa mauvaise vie et ses mauvaises pensées, se détourne de ses péchés, et avec une vraie contrition et une sincère humiliation : demande pardon à Dieu de tout son cœur.

Se repentir, c’est regretter le passé, le péché et s'en détourner. C'est reconnaître le mal que l’on a dit, pensé et fait et vouloir en être délivré, purifié, pardonné. Se repentir, c’est confesser et abandonner sa vie de péché et de rébellion. Quand l’Apôtre Pierre répond aux personnes convaincues d’être des pécheurs coupables et perdus, il leur ordonne :

« Repentez-vous »,  CHANGEZ DE VIE, Jésus l’annonçait aussi (Marc 1 : 15), « Et que chacun de vous soit BAPTISE au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de ses péchés » (Marc 16 : 16), « Et vous recevrez le don (le BAPTÊME) du Saint-Esprit » (Actes 2 : 38)

Qui doit se repentir ? : « Dieu veut (Il commande) que tous les êtres humains se repentent » (Actes 17 : 30). Car se repentir, veut dire se CONVERTIR (Actes 3 : 19) : « On ne nait pas chrétien, on le devient »

La repentance est un don de Dieu ! (Actes 11 : 18). Elle est annoncée par la prédication, ou la lecture de l’Évangile de Jésus-Christ.

Seule l’action divine du Saint-Esprit a le pouvoir de convaincre le cœur d'un être humain, de corruption et de perdition, pour le pousser à reconnaître son profond et nécessaire besoin de pardon – en vue d’une parfaite guérison de l’être tout entier !

Dieu veut sauver tous les êtres humains, par le moyen de la foi et de la repentance (2 Pierre 3 : 9 ; Jean 3 : 16) mais, chaque être humain est libre d’accepter ou de refuser le salut de son âme qui se trouve en  Jésus-Christ !

La repentance touche et réveille la conscience. La repentance provoque de profonds regrets et presse le coupable à libérer son cœur et son moral, à retrouver la paix, la joie et le respect. La tristesse que produit l’esprit de ce monde impur et corrompu provoque l’angoisse et la mort, tandis que la tristesse déclenchée par la révélation que l’on est perdu par nos péchés aux yeux du seul vrai Dieu trois fois Saint, convainc l’âme de se repentir, afin qu’elle obtienne le parfait pardon des péchés, la paix véritable et la vie éternelle.

La vraie repentance provoque le vrai pardon et déclenche la vraie joie, le parfait salut et une vie nouvelle et paisible, puisque Jésus vient vivre en nous et avec nous ! (Galates 2 : 20). Alléluia !

Écrire un commentaire

Être sauvés des conséquences éternelles de nos péchés

28 Octobre 2016 Publié dans #Salut, #Enfer

La pire chose que les êtres humains peuvent faire dans cette vie est de ne pas croire au témoignage de la Parole de Dieu. Tout ce qu’on peut savoir sur Dieu, sur le Ciel, sur le Jugement à venir, sur la mort et sur la vie, sur le chemin à suivre pour être sauvé, vient de la Parole de Dieu : la Bible. Si nous la refusons, il ne nous reste plus rien pour nous guider ; nous marcherons dans les ténèbres et nous serons perdus.

- Le péché et son salaire :
L’ensemble de la population de ce monde, depuis Adam et Ève jusqu’à la dernière personne qui naîtra sur cette terre, est née avec un âme et un corps déchu, séparé de Dieu, attiré par le péché qui la pousse à faire le mal et à désobéir à Dieu. Dès leur naissance et tout en grandissant, les êtres humains se sont livrés au péché et
Romains 3. 23 dit qu'ils sont privés de la gloire de Dieu, privés de tout ce qu’Il avait préparé pour eux. Le péché est une plaie grave qui s’est attachée à toute l’humanité et qui le garde séparée de son Dieu.
Une des conséquences directes du péché, c’est de nous garder dans la mort. Le mot mort signifie « séparation » d'avec Dieu. Chaque être humain qui naît et qui grandit dans ce monde pèche et demeure séparé de Dieu ; cette situation, si elle n’est pas réglée par le moyen de la foi en Jésus, demeurera non seulement dans cette vie, mais fera que cette personne sera séparée de Dieu pour toute l’éternité en Enfer. Seule l’œuvre de Jésus-Christ peut nous redonner notre communion avec Dieu. Jésus dit : "C'est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés; car si vous ne croyez pas ce que je suis, vous mourrez dans vos péchés" (Jean 8. 24).
Celui qui ne croit pas en Jésus et en son œuvre parfaite à la croix pour le pardon de ses péchés mourra dans ses péchés. La seule chose qui nous empêche d’être dans la présence de Dieu, c’est de régler la question du péché dans notre vie. Si un être humain meurt dans ses péchés, il ne pourra pas aller à l’endroit où se trouve Jésus présentement (dans la Vie Éternelle, dans le Paradis) et ce n’est pas tout.

- L’esclavage :
Le péché lie les personnes et les maintient esclaves de Satan. Le diable fait tout pour garder les gens dans le péché parce que cela lui permet de maintenir son autorité et son pouvoir sur les gens. "Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin" (1 Jean 5. 19). "Je t'ai choisi du milieu de ce peuple et du milieu des païens, vers qui je t'envoie, afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu'ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu'ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l'héritage avec les sanctifiés" (Actes 26. 17-18).
La Parole de Dieu nous révèle que celui qui néglige ou refuse l’œuvre de Jésus dans sa vie pour obtenir le pardon des péchés, ne peut aller dans le Royaume de la lumière, le Royaume de Dieu. Le monde entier est tombé dans le royaume des ténèbres, sous l’emprise de Satan. Nous ne choisissons pas d’entrer dans le royaume des ténèbres, nous y sommes entrés automatiquement à la naissance. Mais, pour entrer dans le Royaume de Dieu, nous devons choisir de prendre le salut offert par Dieu dans l’œuvre accomplie par Jésus.

- Qu’arrive t-il a celui qui se livre au péché ?
"En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché" (Jean 8. 34).
Jésus déclare que si une personne se livre au péché, elle en devient esclave. Tout les jours, le péché l’attire et à nouveau, la personne s’y enfonce et en subit les conséquences. Cela devient un cercle vicieux, plus on s’y livre, plus on en devient esclave, et plus on est esclave, plus on s’y livre. Pendant notre vie terrestre, le seul qui peut nous conduire dans toute la vérité et nous délivrer du péché, c’est le Saint-Esprit. "Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez" (Romains 8. 13).
La Bible affirme que celui qui refuse ou néglige l’œuvre parfaite de Jésus n’a aucunement le Saint-Esprit. Peu importe si les gens disent qu'ils sont en communion avec Dieu, s’ils ne croient pas réellement en Jésus et ne reçoivent pas le parfait salut en Jésus, ils ne peuvent l’obtenir. "Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation Entre vous et votre Dieu; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face Et l'empêchent de vous écouter" (Ésaïe 59. 2).

- Et dans la vie à venir ?
Les conséquences du péché pour celui qui ne croit pas en Jésus-Christ seront désastreuses lorsqu'il va quitter ce monde pour partir dans l'éternité. Il ira dès sa mort dans les horribles tourments du séjour des morts, puis dans l'Enfer éternel après le Retour de Jésus pour le Jugement Dernier devant le Grand Trône Blanc.

Car après notre mort physique, la vie ne s’arrête pas là.
Tandis que pour tous ceux qui ont cru en Jésus, qui se sont repentis de leurs péchés et qui sont devenus enfants de Dieu, Il y a la Vie Éternelle. Il y a un merveilleux endroit, resplendissant de gloire, où nous tous qui sommes devenus enfants de Dieu vivront éternellement et c’est dans la présence de Dieu, c'est dans le Paradis. Oui nous vivrons dans une vie fantastique; sans mort, sans souffrance, sans maladie, et nous régnerons avec Jésus pour l’éternité. Cela veut dire à tout jamais. Mais cela n’est pas pour tout les êtres humains.

À qui donc cela sera-t il donné et qui en sera privé ?
"Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui" (Jean 3. 36).
La Bible dit dans
Apocalypse 21. 27 qu’il n’entrera dans le Ciel seulement ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l'Agneau (de Jésus-Christ). Personne ne peut échapper au décret de Dieu. Voyez-vous tout ce qu’une personne peut perdre en refusant ou négligent le Salut en Jésus.

"Ne vous étonnez pas de cela; car l'heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront. Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement" (Jean 5. 28-29). Vous vous demandez sûrement où vont aller tous ces gens qui ne croient pas en Jésus. La plus grande tragédie qui arrivera à quiconque ne croit pas en Jésus est la condamnation éternelle en Enfer. Tous ceux qui ressusciteront pour passer au Grand Trône Blanc seront ceux qui ne sont pas inscrits dans le Livre de vie de l’Agneau parce qu’ils n’ont pas cru en Jésus et ne sont pas nés de nouveau. Leur condamnation sera terrible et horrible en Enfer.
La Bible nous parle des dizaines de fois de ce lieu de perdition qui s’appelle l’étang de feu, le lac de feu, la géhenne, ou le feu éternel, lieu où il y aura des pleurs et des grincements de dents, lieu de ténèbres, où les gens ne verront plus la vie. Personne ne pourra plus jamais sortir de ce lieu. C’est le sort final de tous ceux qui rejettent ou négligent Jésus et qui meurent dans leurs péchés. "Et ceux–ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle" (Matthieu 25. 46).

Chers êtres humains, Dieu ne veut pas que vous alliez dans ce lieu de perdition. Il veut vous avoir avec Lui dans son Ciel. Il a payé le prix de votre dette du péché. Il les a expiés. Vous pouvez aujourd’hui même être libérés et purifiés de tous vos péchés et vous n’aurez pas à subir ce qui à été annoncé dans la Parole de Dieu. Si vous ne l’avez pas encore fait, priez le Seigneur Jésus et donnez-lui votre vie et vous serez sauvés.

Écrire un commentaire

L'être humain est précieux pour Dieu

27 Octobre 2016 Publié dans #L'être humain, #Divers

« Quand je contemple tes cieux, l’ouvrage de tes mains, la lune et les étoiles que tu as disposées : Qu’est-ce que l’homme, que tu te souviennes de lui ? Et le fils de l’homme, pour que tu prennes garde à lui ? » (Psaume 8. 4-5)

Comment est-il possible que le Grand Dieu Tout Puissant, Créateur des cieux et de la terre, qui fait mouvoir en ordre les myriades d’astres les appelant tous par leur nom (Ésaïe 40. 26), comment est-il possible qu’Il s’occupe d’un être infime tel que l'être humain ?

Revenons au 1er chapitre du livre de la Genèse où Dieu décrit plus particulièrement la terre (ce tout petit point au milieu de l’univers) parce que Dieu l’a créée pour y faire habiter l’être humain qu’Il créa à son image, selon sa ressemblance (Genèse 1. 26). « Dieu est Esprit » (Jean 4. 24) ; Dieu créa l'être humain à son image, c’est-à-dire avec les facultés de raisonner, de décider, d’aimer, de ressentir, etc... Il souffla en lui un souffle de vie de sorte que l’être humain devint une âme vivante (Genèse 2. 7). L’âme humaine est éternelle. L'être humain fut créé pour qu'il ait une relation vivante et personnelle avec le seul vrai Dieu Créateur et Sauveur.

La Bible nous apprend dans Proverbes 8. 22-31 que dans l’éternité passée, plus loin encore que nos pensées ne peuvent imaginer, le Fils était à l’œuvre auprès du Père, faisant tous les jours ses délices « et trouvant son bonheur parmi les fils des hommes »
- Mystère insondable : Avant que l'être humain paraisse, avant même l’existence de la terre pour le porter, nous avons été, vous et moi, connus et aimés par le seul vrai Dieu de l'Univers ! Une mère aime son enfant avant qu’il naisse car elle sait qu’il est dans son ventre et que bientôt, elle le verra et le prendra dans ses bras ; mais peut-elle l’aimer avant sa conception, avant de savoir qu’il existera ? Dieu, Lui, aimait sa créature parce qu’Il la connaissait d’avance, de toute éternité. Hélas, par sa désobéissance à Dieu Son Créateur, l"être humain est devenu pécheur, entraînant ainsi dans la mort toute sa descendance.
- Mystère plus profond encore : si Dieu hait le péché et se doit de le punir, Il aime le pécheur et Il a prédestiné, avant la fondation du monde, un Agneau sans défaut et sans tache, le Christ dont le sang précieux rachète le pécheur repentant et croyant en Lui, en le purifiant de tout péché.
« Vous avez été rachetés … par le sang précieux de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache, prédestiné avant la fondation du monde, manifesté à la fin des temps pour vous qui, par lui, croyez en Dieu qui l'a ressuscité d'entre les morts et lui a donné la gloire, en sorte que votre foi et votre espérance soient en Dieu » (1 Pierre 1. 18-21).

Réalisons bien que pour nous racheter, le Fils de Dieu, Créateur de l’Univers, a dû prendre un corps comme le nôtre. La Parole qui était Dieu devint chair et habita au milieu de nous (Jean 1. 1-3, 14). « Jésus Christ, étant en forme de Dieu, n’a pas regardé son égalité avec Dieu comme une proie à arracher, mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes ; et ayant paru comme un simple homme, il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix. C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. » (Philippiens 2. 6-11)

Au Nom du Seigneur Jésus-Christ, tout genou fléchira :

 - Ceux qui auront méprisé sa Grandeur et son Amour en négligeant ou en refusant de croire en Lui fléchiront leurs genoux devant Jésus pour être ensuite jugés et condamnés éternellement en Enfer afin d'y subir le châtiment éternel de leurs péchés ;

 - Ceux qui auront reconnu durant leur vie sur la terre leur état de pécheur et cru que le Grand Dieu Sauveur Jésus-Christ s’est anéanti jusqu'à mourir sur une croix et ressusciter pour nous sauver parfaitement, fléchiront leurs genoux pour L’adorer d'éternité en éternité dans la joie et le bonheur infinis au Paradis.

Écrire un commentaire

Jésus-Christ, sur le chemin de la croix

26 Octobre 2016 Publié dans #Sacrifice de Jésus

Avant d’affronter la croix, Jésus s’adressa à Dieu son Père, disant : « … Père, je veux, quant à ceux que m’as donnés, que là où moi je suis, ils y soient aussi avec moi, afin qu’ils contemplent ma gloire, que tu m’as donnée. » (Jean 17. 24)

Qui peut se permettre d’imposer ainsi sa volonté à Dieu en Lui disant : « Père, je veux… » ? Quel homme est en droit d’exiger de Dieu ? Personne sinon Jésus le Fils de Dieu qui s’est fait homme afin vivre une vie pure et parfaite sur cette terre et pour nous sauver.

Auparavant, dans la même prière, Jésus dit à Dieu son Père : « Moi, je t’ai glorifié sur la terre, j’ai achevé l’œuvre que tu m’as donnée à faire » (Jean 17. 4). L’œuvre de la rédemption n’était pas encore accomplie, mais Jésus dit : « j’ai achevé l’œuvre … » parce qu’Il avait résolu dans son cœur, d’aller jusqu’au bout de sa mission. Jésus avait dressé sa face résolument pour aller à Jérusalem (Luc 9. 51). Connaissant tout à l’avance, et avec la certitude de ce qu’Il allait accomplir, Jésus peut dire : « Père, je veux… » et sa volonté est d’avoir auprès de Lui, dans la gloire, ceux et celles qu’Il aura rachetés au prix inestimable de son sang versé, de sa vie donnée.

Quelques instants plus tard, Jésus se trouve dans le jardin de Gethsémané. Satan fait passer devant son âme sainte les souffrances indicibles et la mort qu’Il va bientôt endurer. Jésus se jette à genoux et, dans l’angoisse du combat, Il supplie son Père. Sa sueur devient comme des grumeaux de sang tombant à terre. « Mon Père, dit-il, pour toi, toute chose est possible ; éloigne de moi cette coupe ; toutefois, non pas ce que je veux, moi, mais ce que tu veux, toi ! » (Marc 14. 36)

Tout à l’heure, Jésus disait : « Père, je veux… ». Maintenant, Il supplie le Père d'éloigner la coupe loin de Lui en disant : « non pas ce que je veux… ». Mais ce n'est pas possible que cette coupe passe loin du Seigneur ! C’est pourquoi, dans sa parfaite obéissance, Jésus ajoute aussitôt : « non pas ce que je veux, moi, mais ce que tu veux, toi ! » (Marc 14. 36b)

Jésus-Christ, Saint et Parfait, ne pouvait pas désirer boire la coupe de la Colère de Dieu contre le péché du monde, mais Jésus l’a bue entièrement parce que son parfait Amour a été plus fort que la mort. Oui, son Amour pour moi, son Amour pour vous !

Combien de fois Jésus avait-Il déclaré qu’Il n’était pas venu pour faire sa volonté, mais celle de Dieu, Celui qui L’a envoyé (Jean 4. 34, 5. 30, 6. 38 …). Quelle est la volonté de Dieu ? De sauver les pécheurs. « Notre Dieu Sauveur veut que tous les hommes soient sauvés … » (1 Timothée 2. 4) « ne voulant qu'aucun périsse, mais que tous viennent à la repentance » (2 Pierre 3. 9).

Jusqu’au bout, Jésus a accompli la volonté de son Père. Il est « devenu obéissant jusqu’à la mort, et à la mort de la croix » (Philippiens 2. 8). Jésus, Celui qui a accepté et a bu jusqu’à la lie cette coupe de la Colère de Dieu contre nos péchés a le droit d’avoir auprès de Lui tous ceux et toutes celles pour qui Il est mort après avoir tant souffert. Bientôt, tous ses rachetés de tous les temps, de tous les peuples et toutes nations, de toutes langues seront réunis dans le Ciel, entourant le bien-aimé Sauveur et Seigneur Jésus-Christ, contemplant sa gloire et chantant ses louanges à l’unisson et d’un seul cœur.

Ami(e)s lecteurs, serez-vous avec nous à ce grand rassemblement éternel autour du Seigneur Jésus ?

Oh Jésus ! quel beau jour, où, devant ta face, tous tes rachetés apparaîtront, en célébrant ta gloire et ta grâce ! De leurs chants, les cieux retentiront.

Écrire un commentaire

Dieu veut que tous soient sauvés

25 Octobre 2016 Publié dans #Salut

La Bible dit clairement ceci : « Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (1 Timothée 2. 4). Si les êtres humains pécheurs peuvent être sauvés de tous leurs péchés, c'est parce que le seul vrai Dieu, trois fois Saint, est notre Sauveur parfait. Le Nom de Jésus signifie : Dieu sauve.

Mais sauvé de quoi ?

Des conséquences de nos actes mauvaises. La Bible dit aussi : « Le salaire du péché, c'est la mort » (Romains 6. 23). Tous ont péché, et à cause de cela, tous méritent d'être condamnés éternellement en Enfer. Tout être humain qui pratique le mal est esclave du mal, du péché. Mais Jésus-Christ est venu pour sauver et libérer les pécheurs qui se repentent de tous leurs péchés et qui placent en Lui toute leur confiance.

Comment être sauvé ?

Pour être sauvé, il faut se repentir, parvenir à la connaissance de la vérité et la mettre réellement en pratique dans notre vie de tous les jours. Mais quelle vérité ?

Jésus a dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie; nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14. 6). Être sauvé, c'est parvenir à la véritable connaissance de Jésus-Christ. 1 Timothée 2. 5-6 dit bien ceci : « Car il y a un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, qui s'est donné lui-même en rançon pour tous ». Dans son humanité, Jésus a donné sa vie pour tous les êtres humains afin de sauver parfaitement quiconque croit en Lui. Jésus est le seul Médiateur qui conduit les êtres humains à Dieu. À la croix, Jésus s'est donné Lui-même, sa vie est une rançon qui nous libère du péché. Son parfait pardon nous rapproche de Dieu. La preuve que Dieu veut que tous les êtres humains soient sauvés (v. 4), sans exception, sans exclusion, c'est que Jésus a donné sa vie en rançon pour tous (v. 6) ! Nous n'avons pas la prétention de connaître la vérité sur tout, mais en Jésus-Christ, on entre dans la Vérité suprême, celle de Dieu. Nous êtres humains, voulons-nous chacun être sauvé ? Alors mettons toute notre confiance en Jésus-Christ le seul Seigneur et Sauveur du monde.

Tous les êtres humains seront-ils sauvés ?

Voici une question qui jaillit naturellement en lisant le verset ci-dessus : Puisque Dieu veut que tous les êtres humains soient sauvés, pourquoi tous ne sont pas sauvés ?

En effet, en méditant la Bible, et aussi en interrogeant nos contemporains, on voit des gens qui veulent du seul vrai Dieu Sauveur, et d'autres qui n'en veulent pas.

Le fait que Dieu veut que tous les êtres humains soient sauvés ne suffit pas, il faut aussi que les êtres humains veuillent du seul vrai Dieu Sauveur (v. 3). Pourtant, nous constatons que certains savent que Dieu les appelle et ils persistent à Le refuser. Jésus Lui-même a dit « il y a beaucoup d'appelés et peu d'élus » (Matthieu 22. 14). Qui sont les élus ? Ce sont ceux qui ont répondu à l'appel de Dieu. Pourquoi peu d'élus ? Car peu répondent à l'appel. En effet, pour se perdre et aller en Enfer, il suffit de continuer son chemin dans le péché sans se repentir, sans se soucier de Dieu ; mais pour être sauvé et avoir la Vie Éternelle, il faut se repentir, faire un demi-tour, changer de chemin, prendre le bon chemin, choisir Jésus-Christ, le Fils de Dieu, comme Seigneur et Sauveur de notre vie.

Oui, sachons que ce que Dieu veut, c'est de nous sauver chacun, et Dieu le veut vraiment. La preuve, c'est que Dieu nous a donné son Fils unique Jésus-Christ afin qu'Il porte tous nos péchés sur Lui à la croix, qu'Il les expie, qu'Il meure sur la croix à notre place et qu'Il ressuscite en éternel Vainqueur. Le Saint-Esprit de Dieu essaie de toucher les cœurs des êtres humains à travers l'annonce de l'Évangile par les enfants de Dieu. Alors qu'aucun être humain ne résiste à l'appel du Dieu Tout-Puissant ? Dieu veut que, nous êtres humains, nous Lui ouvrons notre cœur, mais il ne nous force pas. Dieu tape à la porte de notre cœur. « Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas votre cœur ». Que chaque être humain ouvre son cœur à Jésus, c'est aujourd'hui le jour du salut, le moment favorable. Dieu veut que tous les êtres humains soient sauvés.

Écrire un commentaire

Jésus-Christ, la pierre angulaire

24 Octobre 2016 Publié dans #Salut, #Enfer, #Paradis

Jésus leur dit : N’avez-vous jamais lu dans les Écritures : La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l’angle ; C’est du Seigneur que cela est venu, Et c’est un prodige à nos yeux ? (Matthieu 21. 42)

Jésus souligne ici un paradoxe, démontré lui aussi tout au long de l’histoire. Alors que le mal et les opposants à Dieu semblent triompher, en réalité, le Seigneur Jésus-Christ, qu’ils ont rejeté et crucifié, est la pierre angulaire. La preuve la plus évidente en est apportée par la résurrection de Jésus-Christ.

Les êtres humains l’ont rejeté, mais en donnant Sa vie à la croix pour nous, Jésus-Christ a vaincu cette séparation entre Dieu et nous, et Dieu l’a souverainement élevé. Jésus est devenu la pierre angulaire. Jésus est la fondation de l’Église, appuyons nous sur Lui, sur sa force, sur sa puissance, car Jésus a tout accompli à la croix, rien ne peut nous séparer de son parfait Amour « Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus–Christ notre Seigneur. » (Romains 8 : 38).

Nuit éternelle ou lumière éternelle :

C’est toujours le cas aujourd’hui. L'Église de Jésus-Christ qui demeure, traverse le temps, résiste à toutes les agressions et subsiste pour l’éternité dans la gloire, est le Temple de Dieu. Il est composé de toutes les pierres vivantes dont nous sommes, pierres souvent rejetées, mises de côté, inintéressantes pour le monde, mais précieuses et aimées de Dieu, dont Jésus-Christ en est l'excellence. Les méchants peuvent aujourd’hui être plein d’arrogance. Mais, le diable, celui qui est le prince dans ce monde sait que ses jours sont comptés. Il sait qu’il n’en a plus pour très longtemps à parader. Ses jours sont pesés, comptés, comme les jours du système qu’il a bâti depuis des siècles. Le jour du Jugement laissera ceux qui se seront laissés éblouir par le diable devant l'horreur d’une nuit éternelle.

Mais toute autre sera la réalité merveilleuse que partageront les enfants de Dieu au Paradis, dans la lumière éternelle. Car ils ont déjà le privilège d’être au bénéfice de la Vie de Dieu, de la vie éternelle qu'Il offre en son Fils Jésus-Christ. Cette vie, ils l’auront reçue ici-bas gratuitement, en réponse à leur foi en Jésus. Ils n’ont pas aimé leur vie terrestre au point de craindre la mort. Sauvés par Jésus-Christ le Fils de Dieu, ils sont devenus des enfants de Dieu, membres de sa famille. Oui, les enfants de Dieu partageront avec Jésus-Christ dans l'éternité Sa joie, Sa vie, Son intimité avec Dieu son Père ; et ils ne seront plus habités par autre chose que par la plénitude, l’émerveillement, le vrai bonheur et une unité absolus dans la Gloire. Car tous les souvenirs désagréables auront disparu. Ils seront immergés en Dieu ; leur esprit et leur cœur ne connaîtront plus ni déchirement, ni vide, ni langueur. Ils entreront dans une communion intime et ininterrompue avec le seul vrai Dieu ; un état dans lequel la vie, la joie, la connaissance abondent de manière incessante dans des dimensions aux possibilités infinies. Les enfants de Dieu seront rendus semblables à Jésus-Christ. Ils Le verront face à face tel qu’Il est ! Ils sont en Lui totalement et définitivement ! Tel est la glorieuse destinée des enfants de Dieu au Paradis.

Heureux dès à présent ceux qui ont cru et meurent dans le Seigneur (Apocalypse 14. 13). Ils entrent pour toujours dans le repos ! Ils ont part à l’arbre de vie duquel ils ont goûté le fruit déjà par l’Esprit qui était en eux ! Notre cœur aspire à les rejoindre dans la Gloire du Ciel !

Que Ton règne vienne bientôt, ô Dieu ! Que Ta volonté soit faite sur la terre comme au Ciel !

Écrire un commentaire

Dieu est pour nous qui sommes ses enfants

22 Octobre 2016 Publié dans #Divers

Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? Celui même qui n'a pas épargné son propre Fils, mais qui l'a livré pour nous tous, comment ne nous fera-t-il pas don aussi, librement, de toutes choses avec lui ? (Romains 8. 31, 32)

De qui parle l'apôtre Paul quand il dit que Dieu est pour nous ? Qui sont ces “nous” ? Il suffit de lire les chapitres précédents pour comprendre qu'il s'agit de ceux qui ont été “justifiés sur la base de la foi en Jésus-Christ”, de ceux qui ont donc trouvé “la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ”, de ceux qui sont dans sa “faveur” et qui peuvent “se glorifier dans l'espérance de la gloire de Dieu” (Romains 5. 1, 2). Nous enfants de Dieu, notre situation est merveilleuse : notre Dieu, le grand Dieu Souverain, est définitivement et inconditionnellement de notre côté. Le croyons-nous ? Le vivons-nous ?

Voici des promesses pour tous ceux qui sont à Dieu, pour tous ceux qui Lui appartiennent :

Parce que Dieu est Amour, Il nous aime tel que nous sommes, s'occupe de nous avec tendresse et fidélité.
Parce que Dieu est Souverain, son Amour et sa Bienveillance envers nous s'exercent continuellement, oui, toujours et partout.
Parce que Dieu est Sage, plein de sagesse, Il sait mieux que nous ce qui nous est nécessaire.
Parce que Dieu est Lumière, Il éclaire les coins sombres de nos vies pour les mettre en harmonie avec ce qu'Il est.
Parce que Dieu est Omniscient (Il sait tout), Il sait où nous en sommes avec Lui ; Il connaît donc nos besoins intérieurs, nos problèmes, nos peines, bien avant que nous les ressentons.
Parce que Dieu est Omnipotent (Tout-Puissant), Il nous protège en toute circonstance, peut nous délivrer des tentations, d'où qu'elles viennent, et nous rendre vainqueur.
Parce que Dieu est Omniprésent (présent partout), Il se trouve là, juste à l'endroit où nous sommes en ce moment, pour nous dire : « Bon courage, je suis là et je comprends les blessures que la vie vous inflige ; n'est-ce pas moi qui vous apporte le calme, la paix, la joie ? Oui, je suis tout près de vous, à tes côtés ».
Parce que Dieu est Miséricordieux, Il donne sans rien exiger au préalable, mais se réjouit de nous voir apprécier les bénédictions dont Il nous comble gratuitement et abondamment.

Dieu a payé un prix très élevé, inimaginable, pour nous racheter. “Il n'a pas épargné son propre Fils, mais il l'a livré pour nous” (Romains 8. 32). Pourrions-nous Lui faire l'affront de douter qu'Il nous aime et qu'Il veut notre bien ? Il n'y a en lui “pas de variation ni d'ombre de changement” (Jacques 1. 17). Son regard nous suit (Psaume 32. 8), ses bras nous portent (Ésaïe 46. 4). Rien “ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu, qui est dans le Christ Jésus notre Seigneur” (Romains 8. 39).

Écrire un commentaire

Jésus-Christ, Dieu et homme

22 Octobre 2016 Publié dans #EVANGILE, #Divers

Le Christ, qui est au-dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement. (Romains 9. 5)
Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme. (1 Timothée 2. 5)

Dieu est immuable, Il ne change pas. Dans la première partie de la Bible (L'Ancien Testament), Dieu se présente de façon plus saisissante encore : “Je suis celui qui suis” (Exode 3. 14). Dieu est l'Éternel, Il est Celui qui subsiste depuis toujours et éternellement, Il ne change pas. Dieu reste éternellement Saint et Juste, ne tolérant jamais le mal. Mais Dieu est aussi éternellement Amour. Son parfait Amour est pour chaque être humain et chacun doit accepter l'Amour de Dieu dans sa vie. Oui, Dieu aime tous les êtres humains, pourtant si rebelles envers Lui, et Dieu veut les sauver chacun.

Éternellement Dieu, Jésus-Christ, le Fils de Dieu, est devenu ce qu'il n'était pas : un homme, mais Saint. Pourquoi donc Jésus s'est-il fait homme ? Jésus-Christ est Saint et sans péché. À cause du mal commis par les êtres humains, le Dieu Saint et Juste avait prononcé sur eux une sentence de mort. L'être humain avait péché ; il était condamné. Cette tragique situation a conduit Jésus-Christ le Fils de Dieu, qui nous aime d'un Amour parfait, à devenir « Jésus-Christ homme » (1 Timothée 2. 5), pour prendre tous nos péchés sur Lui à la croix et en subir le terrible Jugement que nous méritions. Le troisième jour après la mort de Jésus sur la croix, Il est ressuscité.

Jésus-Christ est tout à la fois Dieu et homme. Étant Dieu depuis toujours et éternellement, le Seigneur Jésus-Christ est désormais dans le Ciel avec un corps glorifié. Il garde ce caractère maintenant qu'il est retourné dans le Ciel vers son Père. Le Ciel a reçu Jésus-Christ, Dieu fait Homme, Saint et parfait. Et cela est la preuve que Jésus-Christ recevra aussi tous ses rachetés, tous ceux qui mettent leur confiance en Lui seul pour être sauvés, car Jésus les a justifiés et les a rendus parfaits par son sacrifice à la croix.

Écrire un commentaire
1 2 3 4 > >>