Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

La Justice de Dieu dans son plan d'amour (2)

31 Janvier 2017 Publié dans #Justice de Dieu, #Pardon des péchés

Revenons au don de la justice, c’est le pardon de tous les péchés de notre vie, de sorte que nous sommes considérés saints, justes aux yeux de Dieu comme le confirment les versets qui suivent. « Nous ayant pardonnés toutes nos fautes » (Colossiens 2 : 1 version Darby) ; « par une seule offrande, Jésus a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés » (Hébreux 10 : 14). Ceux qui sont sanctifiés, ce sont les croyants, ce sont les enfants de Dieu : « ... et c'est là ce que vous étiez, quelques-uns de vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus Christ, et par l'Esprit de notre Dieu » (1 Corinthiens 6 : 11).
« Car le salaire du péché, c’est la mort, mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur (Romains 6 : 23). Il ne faut pas oublier que pour nous, enfants de Dieu, tous nos péchés sont effacés par le sang de Jésus : ceux d’hier, d’aujourd’hui et du futur ». Alors, nous ne vivons plus sous le risque de la condamnation, mais nous vivons pour toujours sous la Grâce de Dieu : « Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ » (Romains 8 : 1) « Sachez donc hommes frères, que c’est par Jésus que le pardon des péchés vous est annoncé, et que quiconque croit est justifié par lui de toutes les choses dont vous ne pouviez être justifiés par la loi de Moïse »
(Actes 13 : 38-39).
En clair, par le sang précieux de Jésus-Christ versé pour nous, nous sommes, pour le passé comme pour le présent et pour le futur, pardonnés et justifiés de tous nos péchés à la seule condition d'avoir totalement mis notre confiance en Jésus-Christ. Aux yeux de Dieu, nous sommes déclarés saints et justes. Le don de la Justice du Fils de Dieu fait que Dieu le Père nous voit saints et sans péché devant Lui, car Il nous voit à travers son Fils Jésus-Christ.
  

Dieu n’est jamais en colère contre nous qui sommes ses enfants même si nous tombons dans le péché, car son Fils Jésus a déjà payer le prix de nos péchés par son sacrifice à la croix. Même si nous subissons les conséquences de nos péchés durant notre vie sur la terre, chaque péché de notre part est lavé par le sang de précieux de Jésus versé pour nous, une fois pour toutes.
Dans l’épître aux Hébreux, le mot grec traduit par « châtier » signifie « éduquer un enfant ». Dieu ne nous condamne jamais car Il nous voit toujours recouverts spirituellement du sang de Son Fils, et donc de la Justice et de la Sainteté de Jésus. Car « Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ » (Romains 8 : 1). Au contraire, « il y a des bénédictions sur la tête du juste » (Proverbes 10 : 6).
Par contre, se maintenir délibérément dans une habitude de péché peut nous priver de la Grâce de Dieu. De plus le fait que nos péchés futurs soient déjà pardonnés n’est pas une raison de s’adonner au péché. L’apôtre Paul répond à ce risque en affirmant : « le péché n’aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la Loi, mais sous la grâce » (Romains 6 : 14) ; « la grâce de Dieu nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines » (Tite 2 : 11-12).

L’une des principales tâches du Saint Esprit qui vit en nous est de nous convaincre continuellement que nous sommes la Justice de Dieu en Christ. Ainsi, nous sommes toujours « qualifiés » pour nous saisir des bénédictions de Dieu. C’est ce que Jésus annonça en Jean 16 : 8-11 : « Et quand le Saint Esprit (que je vous enverrai) sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché (pour ceux qui ne croient pas en Jésus), la justice (pour les croyants parce qu’ils ne verront plus Jésus), le jugement (pour le prince de ce monde qui est déjà jugé) ». Il ne nous suffit pas de savoir que nous sommes déclarés justes, il faut aussi le croire et proclamer que « je suis la justice de Dieu en Christ ». Puisque nos péchés sont pardonnés, il ne faut pas s’appesantir sur eux. Et parce que nous sommes justice de Dieu, le Saint Esprit « rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu, héritiers de Dieu, cohéritiers de Christ » (Romains 8 : 16-17).
Proclamons que : nous sommes la justice de Dieu en Jésus-Christ, nous sommes vus saints comme Jésus aux yeux du Père, Jésus nous a amené à la perfection pour toujours aux yeux du Père.

À SUIVRE...

Écrire un commentaire

La Justice de Dieu dans son plan d'amour (1)

30 Janvier 2017 Publié dans #Justice de Dieu, #Amour de Dieu - de Jésus

Dieu a prévu un incroyable plan d’amour pour ceux et celles qui acceptent Jésus comme leur Seigneur et le Sauveur de leur vie. Sur la base du parfait sacrifice de son Fils Jésus sur la croix et du sang précieux de Jésus versé sur la croix, Dieu fait deux choses à notre égard pour son plan d'amour :

- Dieu nous pardonne tous les péchés, toutes les fautes de notre vie, et Il nous adopte comme ses enfants bien-aimés : c’est le don de la justice.
- Dieu nous fait ce Don incroyable et non mérité de toutes sortes de bénédictions tout au long de notre vie : c’est une vie en abondance par l’abondance de la Grâce de Dieu.
Ces deux dons extraordinaires, Dieu les réunit en un seul, le don de Son Fils Jésus-Christ. La Grâce de Dieu, c’est Jésus-Christ Lui-même, ce n’est pas une doctrine. De plus, Dieu scelle avec nous une nouvelle alliance basée sur le sang précieux de Jésus-Christ.
 
a) L’Alliance

Dieu a fait avec les êtres humains, par le sacrifice de Jésus, une alliance d’une générosité inimaginable. Dans l’Ancienne Alliance, les péchés de celui qui avait péché étaient transférés à un agneau innocent, ou un autre animal (bouc émissaire) le plus parfait possible et qui était ensuite sacrifié. En échange, l’innocence de l’agneau était transférée au pécheur. Dans la Nouvelle Alliance, Jésus est l’Agneau de Dieu. À la croix, Jésus a pris sur Lui nos péchés, nos maladies, nos douleurs, nos infirmités  ; et en échange nous avons reçu sa Justice et le pardon de nos péchés pour toujours. Les promesses de l’ancienne alliance sont devenues des faits réels sous la nouvelle alliance en Jésus-Christ.
Notre part dans la Nouvelle Alliance, c’est de « croire » et de « recevoir ». Croire que nous sommes complètement pardonnés de tous nos péchés, passés, présents et futurs. Recevoir tout ce que Jésus-Christ a accompli pour nous par son parfait sacrifice à la croix. En conséquence, il nous parait naturel d’exalter, d'élever et de glorifier notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, Oui, de Lui rendre grâce pour tous ses dons parfaits.

b) La Justification
À propos du mot « justice », l
a langue anglaise utilise deux mots : « just » et « righteous ». Ce dernier, celui qui nous intéresse, pourrait être traduit par « droit, intègre » au sens de « un homme droit ». Être juste pour Dieu, c’est être saint, irréprochable à ses yeux. Cette Justice de Dieu nous est imputée par notre seule foi en Jésus-Christ et non par des œuvres en vue de la mériter : « A celui qui ne fait point d’œuvres, mais qui croit en celui qui justifie l’impie, sa foi lui est imputée à justice » (Romains 4 : 5). Ainsi, Dieu justifie l’impie, le pécheur, et le déclare juste à ses yeux. A  quelle condition ? Croire en Lui et en son Fils Jésus-Christ qui pardonne et justifie !

c) La Rédemption
La clause fondamentale de la Nouvelle Alliance se trouve dans Romains 8 : 12 qui dit : « parce que je pardonnerai leurs iniquités, et que je ne me souviendrai plus de leurs péchés ». L’apôtre Paul le confirme maintes fois : « En Jésus-Christ nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce » (Éphésiens 1 : 7). Expliquons ce mot « rédemption » pas toujours bien compris. La rédemption, c’est le « rachat », mais le rachat de quoi ? D’abord :
- le rachat de nos péchés : en versant son sang pour nous, Jésus a payé le prix pour que le Père nous pardonne tous nos péchés passés, présents et à venir.
- le rachat de nos maladies, douleurs, infirmités par les meurtrissures de Jésus. En conséquence, le prix de notre guérison a déjà été payé et par la foi, nous pouvons recevoir dans notre esprit la guérison qui se manifestera ensuite dans notre corps.
- le rachat de la malédiction de la Loi, ce qui nous rachète de la maladie, la pauvreté, la solitude. Et puisque nous sommes rachetés de la malédiction de la Loi, nous avons droit à toute bénédictions en notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

Voilà ce qu’est pour nous l’œuvre achevée de Jésus, l’œuvre de la Rédemption. Cette œuvre, Jésus-Christ l’a résumée en trois mots : « tout est accompli » (Jean 19 : 30) et l’apôtre Paul exprime les heureuses conséquences pour nous : « Tout est à vous » (1 Corinthiens 3 : 21).

À SUIVRE...

Écrire un commentaire

C'est la foi en Jésus qui sauve

28 Janvier 2017 Publié dans #Salut

Le péché dans notre vie a provoqué une coupure entre Dieu et nous, puis a amené tout un cortège de souffrances (angoisses, dépressions, maladies, guerres, injustices, échecs, immoralité, perte des valeurs…). Ésaie 59 : 1-5 parle avec tant de vérité du péché de l’humanité et de la perdition dans laquelle il nous a précipités !

Nous avons tous besoin de salut. Dieu est le Dieu du salut et Il nous a envoyé le seul Sauveur du monde en la Personne de son Fils Jésus-Christ.
Dans le texte biblique, le mot hébreu « salut » peut aussi être traduit par « guérison ». Quand Dieu parle de nous sauver, Il parle aussi de nous guérir. Partout où le péché a produit la souffrance (que cela concerne notre esprit, notre âme ou notre corps), Dieu a le pouvoir d’apporter une parfaite guérison.

Mais comment être sauvé ? Voilà une grande question :
Non par des œuvres ni par nos efforts, encore moins par nos mérites, mais par le seul moyen de la foi en Dieu, en son Fils Jésus-Christ. La notion de la grâce, donc de gratuité et de cadeau accompagne la foi, c’est une grande vérité. L’être humain ne peut pas se changer lui-même ; aussi Dieu l’invite à se repentir et à placer sa foi dans le seul Sauveur du monde, Jésus-Christ.
En mourant volontairement sur la croix, Jésus a parfaitement payé le prix de notre salut et a fait l’expiation de nos péchés.
Enfin, Jésus est ressuscité et aujourd’hui encore, il accorde le salut à quiconque vient à Lui avec repentance et foi. Que chaque être humain viennent simplement !

Écrire un commentaire

Dieu s'est fait connaître

28 Janvier 2017 Publié dans #EVANGILE

"Personne n'a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, lui, l'a fait connaître" (Jean 1. 18).
"Dieu a été manifesté en chair (en son Fils Jésus), a été justifié en Esprit, a été vu des anges, a été prêché parmi les nations, a été cru dans le monde, a été élevé dans la gloire" (1 Timothée 3. 16).

Plusieurs disent légèrement : « Dieu, je ne l'ai encore jamais vu ! » Qui pourrait, en effet, regarder en face Celui qui a dit : “L'homme ne peut me voir et vivre” (Exode 33. 20) ?
Mais Dieu se fait connaître aux êtres humains. “Depuis la création du monde, ce qu'il y a d'invisible en Dieu, c'est-à-dire sa puissance éternelle et sa divinité, se discerne au moyen de l'intelligence, d'après les choses créées” (Romains 1. 20). Ensuite, Dieu s'est fait voir et connaître en la personne de son Fils Jésus-Christ. Plusieurs siècles à l'avance, la Venue du Fils de Dieu sur la terre a été annoncée dans la Bible. Mais la manière dont Jésus est apparu déroute la logique humaine. Il est né dans une étable et non dans un palais, son chemin a été celui d'un homme simple, humble et bienveillant. Certains l'ont perçu comme “n'ayant ni forme ni éclat”, méprisé de ses contemporains qui n'ont eu “pour lui aucune estime” (Ésaïe 53. 2, 3). Dans sa vie parfaite, le Seigneur Jésus-Christ s'est approché de ceux qu'Il côtoyait pour les écouter, les soulager et les guérir, montrant ainsi son Amour pour la créature humaine (Actes 10. 38). Plus que cela, pour sauver des pécheurs, Jésus-Christ s'est offert en sacrifice parfait sur la croix. Qui pouvait s'attendre à voir sous cette forme le seul vrai Dieu Tout-Puissant et dans une telle situation ? Le Dieu Très-Haut venant visiter l'être humain, sa créature, dans une réelle condition d'humanité ? Mystère profond !

En venant sur la terre, le Seigneur Jésus-Christ s'était fait homme sans jamais cesser d'être Dieu. Oui, l’Évangile nous apprend que Dieu s'est fait homme en son Fils Jésus-Christ parmi les êtres humains pour sauver quiconque se repent de ses péchés et croit en Lui. Oui, ce message divin s'adresse depuis près de deux mille ans à l'humanité entière pour que quiconque qui place toute sa confiance en Jésus-Christ, l'unique Sauveur du monde, soit sauvé pour l'éternité.

Écrire un commentaire

Tout est accompli à la croix ! Pour quel but ?

27 Janvier 2017 Publié dans #Sacrifice de Jésus, #La croix

TOUT EST ACCOMPLI À LA CROIX :

“Tout est accompli“ (Jean 19. 30)

À la Croix du calvaire, Jésus-Christ notre Seigneur et Sauveur a tout accompli. Il a accompli parfaitement la volonté de Dieu. “[…] Il a paru une seule fois pour abolir le péché par son sacrifice” (Hébreux 9. 26). Jésus est venu non pour ôter la loi et les prophètes, mais pour ôter le péché du monde et anéantir la Loi du péché et de la mort.
“Or, vous le savez, Jésus a paru pour ôter les péchés” (1 Jean 3. 5). Jésus-Christ est l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde (Jean 1. 36). À la croix, Jésus-Christ a souffert et a été brisé pour nos péchés, Il a été fait péché et malédiction pour nous et à notre place, Il a été puni à notre place afin que par Lui, par Son Sang Pur, Saint et Précieux, nous puissions être rachetés pour Dieu, Son Père, pardonnés et réconciliés avec Dieu ; “car sans effusion de sang, il n’y a pas de pardon pour les péchés” (Hébreux 9. 22b). ”Il (Jésus) est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle..” (Hébreux 9. 12). Christ s’est offert comme sacrifice expiatoire pour nous. Il a porté tous nos péchés et nos fautes sur Sa Personne, Lui qui était Saint, sans péché, s’est livré Lui-même à Dieu pour nous, afin de nous sanctifier, de nous purifier et de nous faire paraitre devant Lui Sans tache (péché), ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et sans reproche.

Les derniers mots de Jésus sur la Croix sont : “Tout est accompli” (Jean 19. 30). Que veulent-ils dire ? Bien sûr nous savons qu’en disant cela, Jésus indiquait qu’Il était arrivé au point ultime de Sa destinée terrestre, qu’Il venait d’achever la mission qui Lui avait été confiée. Cloué sur le bois de cette Croix, Il avait assumé Son rôle en tant que “pleinement homme et pleinement Dieu”. Nous savons aussi que Son sacrifice allait désormais remplacer le système des sacrifices d’animaux que Dieu avait instauré pour Son peuple. L’ancienne méthode était “seulement l'ombre des biens à venir” (Hébreux 10. 1-10).
Mais un détail concernant ces derniers mots de Jésus mérite d’être mentionné : Jésus n’a prononcé qu’un seul mot. Le mot grec traduit par “Tout est accompli”, que nous trouvons sous la plume de Jean est "tetelestai" un mot grec, et n’est pas utilisé ailleurs dans le Nouveau Testament. Il veut dire “mission accomplie”. Mais saviez-vous que Jésus n’a pas prononcé ce mot ? Car Jésus ne parlait pas le grec, donc Il s’est exprimé soit en hébreu soit en araméen qui est un dialecte similaire. Le mot que Jésus a réellement prononcé est “nishlam” en araméen qui veut dire “payé dans son intégralité”. Ce mot était inscrit sur le document légal d’une reconnaissance de dette après le dernier paiement de remboursement. Jésus a inscrit ce mot sur notre reconnaissance de dette ! Nous n’avons plus rien à payer. Jésus a tout payé une fois pour toutes.

Une leçon importante se dégage de ce détail : les deux mots "tetelestai" et "nishlam" ont un point commun dont nous devons nous souvenir. Jésus n’avait qu’une seule mission à accomplir ! Dieu l’avait prévue ainsi : “Jésus-Christ a fait la volonté de Dieu, Il s'est offert Lui-même une fois pour toutes... Christ a offert un seul sacrifice pour les péchés, et cela pour toujours, puis Il s'est assis à la droite de Dieu” (Hébreux 10. 10-12). Nous qui sommes enfants de Dieu, notre dette a été payée, la page a été tournée une fois pour toutes, notre salut est donc garanti !

POUR QUEL BUT ? :

“Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus-Christ, et par l’Esprit de notre Dieu” (1 Corinthiens 6. 11).

Le but de l’oeuvre rédemptrice de la Croix, c'est que nous soyons sanctifiés par la Parole, purifiés par l’eau du baptême et que nous devenions l'Église glorieuse, sans péché, exempte de toute forme de religiosité, traditions et autres choses qui sont en abomination devant Dieu, afin que nous soyons déclarés saints et irrépréhensibles, comme Dieu l’a toujours voulu. C’est ici le plan de Dieu pour nous, ses saints. Christ a tout accompli à la croix, Il a accompli sa part, en versant Son sang pour le pardon de nos péchés et pour notre rédemption. Jésus nous a sanctifiés, accomplissant ainsi la Parole d’Exode 19. 10 : “Va vers le peuple; sanctifie-les aujourd’hui et demain, qu’ils lavent leurs vêtements” ; Jésus nous a consacrés à Dieu et déclarés saints, accomplissant ainsi la Parole d’Exode 19. 6 : ”vous serez pour moi un royaume de sacrificateurs et une nation sainte“. Jésus a également bâtit un Temple (l'Église) pour Dieu Son Père, une maison composée de pierres vivantes, Lui-même étant le Fondement et la Pierre angulaire de ce Temple.

Par son sang, Jésus nous a donc sanctifiés, déclarés saints, et consacrés à Dieu, Son Père, pour que nous soyons des sacrificateurs et rois dans le Royaume et dans le Temple de Dieu, Son Père (Apocalypse 1. 6). Or le Temple de Dieu n’est autre de l’Épouse de Christ. Ainsi donc, Jésus, à la Croix a fait Sa part, Il a tout accompli, Il a achevé l’oeuvre que le Père lui avait donné de faire, Il a glorifié Dieu le Père sur la terre (Jean 17. 4). “Jésus s’est occupé des affaires de son Père (Luc 2. 49) ; Il a accompli tout ce qui est juste (Matthieu 3. 15). Il a achevé l’oeuvre que Son Père lui a donné de faire et a fait ce qui lui est agréable (Jean 8. 29 ; Jean 6. 39). Jésus est descendu du Ciel pour accomplir non pas Sa volonté, mais la volonté de Son Père. Et ce que Christ a fait, Il attend de nous que nous fassions la même chose. Comme de bons disciples, recherchons ce qui est agréable à Dieu. Christ nous a rachetés et régénérés afin que nous entrions dans Son repos (Hébreux 4. 12) et que nous pratiquions les oeuvres que Dieu  a préparé d’avance pour nous :  “Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions" (Éphésiens 2. 10).” Ainsi donc, nous sommes l’ouvrage de Dieu, le vase entre les mains du Potier, nous ne nous appartenons plus à nous-mêmes, mais nous Lui appartenons en propre.

Maintenant que Jésus-Christ a tout accompli à la croix, à présent nous renvoie la balle. Jésus nous dit ceci : "J’ai tout accompli. Je vous ai sanctifiés et purifiés et sanctifiés. Vous avez été déclarés saints vous qui avez cru en mon nom et en mon oeuvre rédemptrice et complète à la Croix". Oui, nous avons été déclarés saints et purs par Dieu Lui-même, sanctifiés et purifiés par le Sang de l’Agneau immolé. Notre rôle à nous, enfants de Dieu, est de résister au diable, de mortifier les oeuvres infructueuses de notre corps terrestre, de faire mourir les oeuvres mortes, et de revêtir Christ. Christ nous a donné un vêtement de justice pour pardonner nos péchés. Veillons donc sur nos âmes frères et soeurs en Christ, préparons-nous, faisons notre part, car l’heure de Son Glorieux Retour approche.
"Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur ” (1 Thessaloniciens 4. 16-17).

Quelle merveilleuse promesse ! “Ayant donc de telles promesses, bien-aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu” (2 Corinthiens 7. 1), car “Sans la sanctification, personne ne verra le Seigneur” (Hébreux 12. 14).

Écrire un commentaire

Être à l'abri dans le Sang de Jésus pour être enlevé par Lui

26 Janvier 2017 Publié dans #Salut, #Retour de Jésus

Paix parfaite de celui qui est à l'abri dans le sang de Jésus :

"Ayant donc été justifiés sur la base de la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ" (Romains 5. 1).

Quand un être humain, par grâce, reçoit Jésus-Christ selon l'efficacité divine de son œuvre accomplie à la croix, il est éternellement couvert du précieux sang de Jésus et il devient enfant de Dieu. Dieu peut s’occuper de sa conduite en tant que son Père Céleste. Dans la position où il a été introduit, l'enfant de Dieu devient l'objet des soins et de la discipline paternelle de son Père céleste. Mais il doit veiller à ne pas confondre la question de sa marche quotidienne avec le fondement de la paix parfaite qui est la sienne dans la présence de Dieu.
Tout a été accompli par Jésus-Christ pour nous établir dans une paix parfaite quant à la Sainteté de Dieu. Plus nous le réaliserons, plus nous verrons combien sont vaines toutes nos pensées au sujet de nous-mêmes. Mettre en question la paix du croyant, c'est en réalité mettre en question l'accomplissement de l'œuvre parfaite de Christ à la croix. Si vous touchez à l'un, vous touchez à l'autre, car Christ est “notre paix” (Éphésiens 2. 14). Il est “le Même, hier, et aujourd'hui, et éternellement” (Hébreux 13. 8). Et non seulement Jésus est toujours le Même, mais l'estimation que Dieu fait de Lui, et de nous qui sommes en Lui, demeure aussi la même : “Vous êtes accomplis en lui, qui est le chef de tout pouvoir et de toute autorité” (Colossiens 2. 10). “Il (Dieu) nous a rendus agréables dans le Bien-aimé (Jésus)” (Éphésiens 1. 6).
Pour tous les enfants de Dieu, la Grâce de Dieu a effacé leurs péchés par le sang précieux de Jésus dont ils sont éternellement couverts. Dieu prend plaisir à Le faire. Oui, c'est sa gloire. “Tu as jeté tous mes péchés derrière ton dos” (Ésaïe 38. 17). Cela devrait bannir toute crainte de notre cœur. Dieu ne regarde pas à notre péché, mais au sang de Jésus, son Agneau sans tache, dont Il nous a couverts. Alors si Dieu ne regarde pas notre péché, pourquoi continuer à le ressasser ? Si, en manifestant sa grâce, Dieu triomphe dans le fruit de son Amour, pourquoi ce triomphe ne serait-il pas aussi pour nous ?
Le sang de Jésus nous a lavés de toute notre offense;
La gloire de son Ciel bientôt nous recevra.
Oui, déjà notre foi triomphe en espérance.

Venue du Seigneur Jésus et notre accueil dans le Ciel :

"Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur." (1 Thessaloniciens 4. 16-17).

Combien sont douces et réconfortantes ces paroles : “Le Seigneur lui-même” ! Il n'enverra pas un messager, aussi glorieux soit-il. Jésus reviendra Lui-même. Comment pourrait-il en être autrement ? C'est Lui Jésus qui nous a révélé Dieu le Père. Sa sueur est devenue comme des grumeaux de sang qui tombaient sur la terre lorsqu'Il était angoissé au jardin de Gethsémané. Sur la croix, Jésus a donné sa vie pour son Assemblée (l'Église), Jésus a connu la mort dans toute la honte et l'amertume de la croix du Calvaire. Il a brisé la puissance du péché, de la mort et de l'Enfer. Jésus est monté au Ciel, Il est assis à la droite de Dieu le Père, et Il intercède pour ses rachetés, les assiste et les soutient tout au long de leur voyage dans ce monde. C'est Jésus Lui-même qui reviendra bientôt pour nous chercher au son de la Trompette. Oh, quel bonheur infini ce sera pour L'Église, pour ses élus toujours couverts par Son précieux sang ! Quelle plénitude de Puissance et de Majesté !

Certaines personnes dans ce monde pensent que le Seigneur Jésus est bienveillant, compatissant et tendre, et que Dieu est sévère et exige que sa majesté outragée à cause de nos péchés soit satisfaite. Mais l'Évangile consiste à nous amener à Dieu, et non pas à nous protéger de Dieu. C'est le Père, bienveillant, compatissant et tendre, qui a envoyé Jésus Son Fils unique, ayant évidemment les mêmes caractères. La Justice de Dieu doit être respectée, mais seulement pour que l'Amour de Dieu puisse se déverser par le seul canal possible. Au Retour de Jésus, Il sera aussi doux d'entendre la Trompette de Dieu, la voix de l'archange et l'appel de notre Seigneur Jésus béni éternellement. Nous serons vraiment bien accueillis dans le ciel par les anges, par notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ et par Dieu notre Père !

La trompette sonnera lors du Retour de Jésus
Et l'Église répondra à Sa voix connue.
Revêtus d'un corps nouveau, et faits semblables à Jésus,
Nous Le verrons, Lui le Saint Agneau de Dieu, le Sauveur adorable.

Écrire un commentaire

La mort

25 Janvier 2017 Publié dans #La mort

« Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n'a point de pouvoir sur eux, mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans » (Apocalypse 20 : 6)
 
De nombreuses personnes ne savent pas vraiment ce qui leur attend une fois leur séjour sur terre achevé. Que se passe t-il vraiment après la mort ? La Bible, la Parole de Dieu, nous l'enseigne et nous le révèle.
La Bible nous révèle en fait deux morts :

- La mort de notre corps humain qui arrive et qui arrivera à tout être humain qui vit sur la terre ;
- La seconde mort, la Mort éternelle en Enfer, qui frappera tous ceux qui, durant leur vie sur la terre et jusqu'à ce qu'ils quittent ce monde, sont rebelles à Dieu, négligent ou rejettent le Seigneur et Sauveur Jésus-Christ et Son parfait Salut.
 
La mort est arrivée sur terre le jour où nos premiers parents (Adam et Ève) avaient péché en désobéissant à Dieu. En effet, parce que le Dieu Créateur est l’incarnation même de la Sainteté et de la Justice, aucun être pécheur ne devrait ainsi vivre éternellement. Selon cependant l’immense Grâce et la Miséricorde infinie de l’Éternel Dieu, Il accepte de donner Son Unique Fils, notre Seigneur Jésus Christ, pour nous racheter par sa mort de nos innombrables péchés. Car le prix du péché c’est la mort, il fallait ainsi que quelqu’un soit capable de payer le péché du monde par sa mort. Et c’est notre Seigneur Jésus-Christ qui est le Seul capable non seulement d'effacer nos iniquités par Sa propre Justice, mais également de nous assurer dès maintenant et pour l'éternité la Vie Éternelle par Sa Mort à notre place et par Sa Résurrection.
Grâce à l’œuvre Rédemptrice du Seigneur Jésus-Christ, la mort est vaincue pour chaque être humain, à condition toutefois qu'il accepte le Seigneur Jésus-Christ comme son Substitut et qu'il ait la foi en Son œuvre Salutaire. Tous les êtres humains qui refuseront que la Justice du Seigneur Jésus-Christ leur soit imputée seront retrouvé coupable, au même rang que le Diable et ses anges, au Jour du Jugement Dernier ; et ils seront Jetés en Enfer. Là où « il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de Sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les Saints Anges et devant l'Agneau. » (Apocalypse 14 : 10).
 
À son Avènement, le Seigneur Jésus-Christ reviendra pour prendre avec Lui tous ses élus. Ceux qui sont déjà morts en Christ ressusciteront et les vrais croyants en Jésus, vivants sur la terre à ce moment-là, seront enlevés soudainement de la terre et seront transformés. Et tous ensemble, en ayant chacun leur corps glorifié, seront enlevés pour aller à la rencontre du Seigneur Jésus dans les nuées, en l'air. Leur corps de résurrection sera semblable au corps glorieux de Jésus-Christ ressuscité. Et ainsi, tous les élus de Dieu régneront éternellement au Paradis avec le seul vrai Dieu qui s'est révélé en son Fils Jésus-Christ (1 Thessaloniciens 4. 15-17).
Tandis que ceux qui ont préféré rejeter Jésus-Christ le Rédempteur subiront l'éternel Jugement divin ; après les mille ans du règne de Christ, ils reviendront à la vie (Apocalypse 20 : 5), et seront jugés selon leurs œuvres puis jetés en Enfer. « Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu » (Apocalypse 20 : 15). « C'est la seconde mort, l'étang de feu » (Apocalypse 20 : 14).
 
Mes très chers frères et sœurs en notre Seigneur Jésus Christ, aujourd’hui, tant que nous sommes encore en vie sur la terre, consacrons-nous entièrement à notre Seigneur Jésus-Christ car Il nous a imputé Sa propre Justice. Sans Jésus-Christ pour Sauveur et Seigneur de notre vie, nous ne serions que coupables et remplis d’iniquités devant l’Éternel notre Dieu.
Aussi longtemps que nous vivrons sur terre, souvenons-nous de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ qui a non seulement souffert puis donné Sa Vie sur la croix pour la rançon de nos péchés, mais également qui a été ressuscité d’entre les morts, « Si nous sommes morts avec Lui, nous vivrons aussi avec Lui ; si nous persévérons, nous régnerons aussi avec Lui ; si nous Le renions, Lui aussi nous reniera ; si nous sommes infidèles, il demeure fidèle, car il ne peut se renier lui-même » (2 Timothée 2 : 11-13).
Écrire un commentaire

Les bénédictions d'être en Jésus-Christ

24 Janvier 2017 Publié dans #EVANGILE

Que veut dire « être en Jésus-Christ » ? : Être en Jésus-Christ, c’est avoir part à tout ce que Jésus-Christ est et à tout ce qu’Il a fait. La Bible dit que Dieu « nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles... en Jésus-Christ » (Éphésiens 1. 3). Nous allons voir quelques-unes des bénédictions qui sont nôtres parce que nous sommes en Christ.

- En Jésus-Christ, nous sommes pardonnés : Parce que nous sommes en Jésus-Christ, Dieu a pardonné tous nos péchés. La Bible dit : « En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés » (Éphésiens 1. 7).

- En Jésus-Christ, nous sommes justifiés : Que veut dire « être justifiés » ? Cela veut dire être déclarés justes devant le seul Dieu trois fois Saint. Comment sommes-nous justifiés devant Dieu ? Nous sommes justifiés par la grâce de Dieu, par le moyen de la foi en Jésus-Christ. Le Seigneur Jésus est parfaitement Juste et Il nous a couvert de sa Justice. Maintenant, nous qui sommes en Jésus, Dieu nous voit justes en Jésus. Jésus a pris tous nos péchés pour que nous puissions avoir sa justice. La Bible dit : « Celui (Christ) qui n’a point connu le péché, il (Dieu) l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu » (2 Corinthiens 5. 21).

- En Jésus-Christ, nous sommes rapprochés de Dieu : Comme pécheurs, nous étions séparés de Dieu et nous avions peur de venir en sa présence. Mais maintenant, en Jésus-Christ, nous pouvons entrer sans crainte dans la présence de Dieu parce que le sang de Jésus-Christ nous a lavés de tout péché et nous a sanctifiés. La Bible dit : « Mais maintenant, en Jésus-Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ. » (Éphésiens 2. 13).

- En Jésus-Christ, nous sommes acceptés par Dieu : Avant d’être sauvés, nous étions ennemis de Dieu. Mais Dieu nous accepte maintenant comme ses propres enfants. Pourquoi Dieu nous accepte-t-Il ? Parce que nous sommes en son Fils Jésus-Christ.

- En Jésus-Christ, nous sommes saints : Dieu donne un nouveau nom aux vrais croyants en Jésus-Christ. Il les appelle « saints en Jésus-Christ. ». Le mot « saint », en parlant d’une personne, veut dire quelqu’un de sanctifié ou consacré à Dieu. Aux yeux de Dieu, chaque vrai croyant en Jésus est un saint en Jésus-Christ. En nous-mêmes, nous ne sommes pas saints, mais Dieu nous voit en son Fils Jésus-Christ. Quand nous nous tenons devant Dieu étant en Jésus, nous sommes dans la Sainteté de Christ. Nous sommes donc « saints en Jésus-Christ ».

- En Jésus-Christ, nous sommes scellés : Nous sommes les enfants de Dieu et le Ciel est notre destination. Dieu nous a placés en son Fils Jésus-Christ et nous a scellés du Saint-Esprit. La Bible dit : « En Lui, vous avez cru et vous avez été scellés du Saint-Esprit qui avait été promis » (Éphésiens 1. 13).

- En Jésus-Christ, nous avons tout : Tout ce dont nous avons besoin pour vivre la vie chrétienne est nôtre en Jésus-Christ. Nous avons tout en Christ. La Bible dit : « Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité. Vous avez tout pleinement en lui » (Colossiens 2. 9, 10).

Nous n’avons vu que quelques-uns des versets qui nous disent ce que signifie être en Jésus-Christ. Oui, en tant qu’enfants de Dieu, nous sommes maintenant en Christ. Amen !

Écrire un commentaire

Le Saint-Esprit opère dans les enfants de Dieu

23 Janvier 2017 Publié dans #Divers

"Celui qui nous lie fermement avec vous à Christ et qui nous a oints, c’est Dieu, qui aussi nous a marqués de son sceau, et nous a donné les arrhes de l’Esprit dans nos cœurs" (2 Corinthiens 1. 21, 22).

Nous pouvons résumer les diverses opérations du Saint-Esprit dans quatre phases différentes. C’est le Saint-Esprit qui nous a fermement liés à Jésus-Christ, nous a oints, nous a scellés (marqués de son sceau), et nous a donné les arrhes (la garantie) de l’Esprit.

1. Le Saint-Esprit nous lie à Jésus-Christ : Nous sommes sanctifiés, nés de nouveau et “baptisés d’un seul Esprit pour être un seul corps” (1 Corinthiens 12. 13). Être lié à Christ ne signifie pas seulement le salut individuel, mais aussi la position nouvelle, comme faisant désormais partie du corps de Christ. Voilà l’opération essentielle du Saint Esprit en nous enfants de Dieu dans notre période actuelle. Le Saint-Esprit emploie la Parole de Dieu pour réveiller la conscience du pécheur sur son état, et lorsque la Parole de Dieu a été reçue et crue, il produit la Nouvelle Naissance. Nous sommes “nés de l’Esprit” de Dieu (Jean 3. 6), sauvés par le “lavage de la régénération et le renouvellement de l’Esprit Saint” (Tite 3. 5), régénérés (nés de nouveau) par la vivante et permanente Parole de Dieu (1 Pierre 1. 23). “C’est l’Esprit qui vivifie” (Jean 6. 63), c’est-à-dire qui donne la vie.
À la Pentecôte, le Saint Esprit a opéré d’une manière nouvelle. Il a pris tous les croyants en Jésus, tous nés de Dieu, et les a baptisés en un seul corps. Le corps de Christ (l'Église) a déjà été formé.

-----------------------

"Vous avez l'onction de la part du Saint" (1 Jean 2. 20)
Établis en Jésus-Christ par le Saint-Esprit, nous sommes aussi oints du Saint-Esprit et des dons spirituels nous sont donnés. Voir 1 Corinthiens 12. 1, 4.

2. Nous sommes oints du Saint-Esprit : Les prophètes, les sacrificateurs et les rois étaient oints d'huile pour être consacrés dans leurs offices. Notre Seigneur Jésus a été oint de l'Esprit-Saint sans l'effusion du sang : car Il était le seul homme sans péché, et n'avait donc pas besoin d'un sacrifice pour Lui-même. Cette onction a eu lieu immédiatement après son baptême dans le Jourdain. “Alors l'Esprit Saint descendit sur lui sous une forme corporelle, comme une colombe; et il y eut une voix qui venait du ciel: Tu es mon Fils bien-aimé; en toi j'ai trouvé mon plaisir” (Luc 3. 22). Ainsi, Jésus a été oint comme cela avait été annoncé, comme Prophète, Sacrificateur, et Roi.
D'une manière toute particulière, nous partageons maintenant ce triple ministère : oints par l'Esprit à notre conversion et purifiés par le sang de Christ, nous devenons ses témoins. Cette onction nous ouvre la compréhension des Écritures, nous permet de les présenter à d'autres et nous garde des perversions sataniques
(1 Corinthiens 2. 12, 13). Nous sommes sacrificateurs pour présenter les louanges à Dieu et annoncer les vertus de Christ dans le monde (1 Pierre 2. 5, 9). Plus tard, nous régnerons éternellement avec Lui au jour de son Retour (Apocalypse 1. 6 ; 5. 10). Cela est vrai pour tous les vrais croyants en Jésus (1 Jean 2. 12-29).
Tous les dons spirituels sont liés à cette onction, par l'opération du “même Esprit… distribuant à chacun en particulier comme il lui plaît” (1 Corinthiens 12. 11). Ce ne sont pas les dons spectaculaires – guérisons, langues, miracles – qui sont les plus importants. Le plus grand de tous est la prophétie, c'est-à-dire la présentation de la vérité de Dieu par laquelle l'auditeur est ranimé, béni et consolé. Mais tous les dons doivent s'exercer dans l'amour
(1 Corinthiens 14. 1-3).
Et maintenant, ô Dieu, ton Esprit, chaque jour,
Nous révèle ton Fils – et ton cœur plein d'amour.

----------------------

"Ayant cru en Jésus, vous avez été scellés du Saint Esprit" (Éphésiens 1. 13).
Établis en Christ par l'Esprit, oints de l'Esprit, nous sommes aussi scellés du Saint Esprit, ce qui nous assure une pleine conformité avec Christ au jour de la rédemption de notre corps.

3. Nous sommes scellés du Saint Esprit : “C'est lui sur qui le Père, Dieu, a marqué son sceau” (Jean 6. 27), a dit Jésus de Lui-même. S'il n'était pas de Dieu, quelle audace cela montrerait ! Le sceau a eu lieu quand Jésus a été oint – le Père reconnaissait Jésus comme son Bien-aimé en déclarant trouver son plaisir en Lui (Luc 3. 22).
Le Saint-Esprit, qui a scellé le Sauveur Jésus, scelle aussi tous ceux qui sont sauvés par le moyen de la foi en Jésus. Le Père, pour ainsi dire, met son sceau sur nous en nous donnant l'Esprit Saint pour qu'Il habite éternellement en nous. Le sceau n'est pas une affaire d'expérience, mais un fait béni que l'on doit accepter en reconnaissant l'autorité de la Parole de Dieu. Sommes-nous scellés seulement lorsque nous sommes fidèles ? Non ! L'Écriture dit : “Vous avez été scellés pour le jour de la rédemption” (Éphésiens 4. 30). Nous avons l'assurance que le jour du Retour de Christ ; notre corps, mort ou vivant, sera alors délivré et glorifié par le Saint-Esprit.

Mais nous ne devons pas négliger cette avertissement : “N'attristez pas le Saint Esprit de Dieu” (Éphésiens 4. 30). L'Esprit est une personne divine. Comment l'attristons-nous ? Nous l'attristons, par exemple, par des mensonges, des pratiques malhonnêtes, des paroles inconvenantes, de l'amertume, de la colère, des injures, de la méchanceté, etc... (Éphésiens 4. 25-32). Nous avons à marcher par l'Esprit devant Dieu dans l'humilité, la douceur, la pureté, et le jugement de nous-mêmes, faisant de cœur sa volonté.
Mis à part, scellés de son sceau,
Nous possédons l'Esprit de vie
Par lequel ton Église crie :
Gloire à l'Agneau, gloire à l'Agneau !

-------------------------

"Vous avez été scellés du Saint Esprit de la promesse qui est les arrhes de notre héritage, pour la rédemption de la possession acquise" (Éphésiens 1. 13, 14).
Le Saint Esprit nous a établis en Christ, nous a oints, et nous a marqués de son sceau. Il est encore le garant de l'héritage que nous recevrons au jour de la rédemption de notre corps. La garantie a aussi en vue la pensée des prémices et le fait d'être rempli de l'Esprit.

4. Nous recevons les arrhes du Saint-Esprit pour garantie : Le Saint-Esprit habite en nous et nous permet de jouir maintenant, dans une mesure, de ce qui sera notre part pour toujours. Il présente la Personne de Christ et ouvre la Parole à nos âmes. Nous rendons culte par l'Esprit, nous prions par l'Esprit, et nous jouissons de la communion de l'Esprit. Et “l'amour de Dieu est versé dans nos cœurs par l'Esprit Saint” (Romains 5. 5).

Il nous est dit d'être “remplis de l'Esprit” (Éphésiens 5. 18). Dieu désire que nous entrions dans la plénitude de l'Esprit et que nous soyons entièrement dirigés par Lui. Nous les enfants de Dieu sommes baptisés, oints et scellés de l'Esprit Sain. Ce sont déjà des réalités bénies, vraies pour tout croyant.

Mais comment obéissons-nous à ce commandement : “Soyez remplis de l'Esprit” ? S'agit-il d'une bénédiction qui arrive une fois pour toutes, ou bien devons-nous la rechercher continuellement ? Nous ne pouvons pas être “remplis de l'Esprit” en le réclamant simplement, ou en priant pour cela. Nous sommes remplis de l'Esprit Saint uniquement quand nous nous soumettons à Dieu dans l'obéissance à sa Parole, et le fait d'en être remplis à un moment donné n'est pas une garantie que nous le serons toujours. Un chrétien rempli de la Parole de Dieu et qui la met réellement en pratique est un chrétien rempli de l'Esprit Saint. Quelqu'un qui a simplement une connaissance intellectuelle de la Parole n'est pas rempli de l'Esprit. C'est seulement quand la Parole de Dieu remplit nos cœurs et dirige nos vies, quand Dieu nous gouverne entièrement, que nous sommes remplis du Saint-Esprit.
Que ton divin Esprit nous enseigne et nous guide,
Par ta sainte Parole agissant dans nos cœurs !
Fortifié par Lui, nul ne sera timide,
Et nous pourrons par Christ être toujours vainqueurs.

Écrire un commentaire

Le Salut parfait offert par Dieu en son Fils Jésus

21 Janvier 2017 Publié dans #Salut

"C'est par le nom de Jésus Christ… que cet homme est ici devant vous plein de santé... Et il n'y a de salut en aucun autre" (Actes 4. 10, 12).

Toute pratique religieuse qui prétend apporter une réponse à la conscience tourmentée de l'être humain à cause de ses péchés et à la paix avec Dieu, est illusoire si elle propose à l'individu d'y parvenir par ses propres moyens. Elle ne fait alors que flatter son orgueil en lui faisant croire qu'il est capable de mériter son salut. Or le Salut dont l'être humain a besoin ne peut venir que de Dieu Lui-même.

Dieu est Saint, Il a le péché en horreur et Il le condamne ; mais Dieu est aussi Amour, Il aime le pécheur et Il veut le réconcilier avec Lui. Parce que Dieu est Juste, Il ne peut pas simplement fermer les yeux sur nos péchés et “passer l'éponge”. La Justice divine condamne le péché et exige sa juste rétribution. L'être humain est coupable, il doit en subir les conséquences puisque personne ne peut donner à Dieu la rançon de ses propres péchés. La Bible dit qu'il faut qu'il y renonce à jamais (Psaume 49. 8).

Mais voila que Dieu, dans son Amour parfait et infini, nous a donné un Sauveur parfait : c'est Jésus Christ, son Fils Bien-Aimé. Sur la croix, Jésus-Christ a été notre Substitut, notre Remplaçant. Il a enduré à notre place notre peine, Il a payé le prix pour nos péchés. Oui sur la croix, Jésus a subi à notre place l'horrible Colère de Dieu que nous méritions à cause de nos péchés. Si nous nous repentons de nos péchés et que nous croyons en son Fils Jésus-Christ, Dieu nous accorde son parfait pardon et nous libère de toute condamnation. Dieu nous offre gratuitement le Salut car le prix en a déjà été payé par son Fils Jésus-Christ.

Tu souffris, ô Jésus, Sauveur, Agneau, Victime !
Ton regard infini sonda l'immense abîme,
Et ton cœur infini, sous ce poids d'un moment,
Porta l'éternité de notre châtiment. 

 

Écrire un commentaire
1 2 3 4 > >>