Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

Colère détournée

25 Juillet 2017 Publié dans #Salut

Il est juste de la part de seul vrai Dieu trois fois Saint de ressentir de la colère envers les êtres humains pécheurs, mais Dieu est aussi miséricordieux et Il ne veut pas punir les êtres humains comme ils le méritent, Dieu désire leur faire grâce.
Quand Adam et Eve ont chuté, la colère de Dieu est venue sur l'être humain et celui-ci a été puni ; chassé du jardin, ayant des problèmes avec la flore et la faune dorénavant, lire
Genèse 3. Le sacrifice d'Abel fut le premier acte propitiatoire répertorié dans la Bible.
Mais tous les sacrifices initiés par les êtres humains n'avaient qu'une valeur ponctuelle pour les péchés déjà commis et devaient être recommencés pour chaque nouveau péché, tandis que le sacrifice de Jésus est valable pour expier tous les péchés présents, passés et futurs.

Dès le début de son histoire, l'être humain s'est détourné de Dieu son Créateur : rebelles, désobéissants, « nous étions par nature des enfants de colère » (Éphésiens 2. 3). A cause de cette nature de péché, « la colère de Dieu vient sur les fils de la désobéissance » (Colossiens 3. 6). L'être humain est donc pécheur et coupable devant le seul vrai Dieu trois fois Saint. Sa condamnation a été formulée : “Tu mourras certainement ” (Genèse 2. 17). La chose s'est confirmée, car “ la mort a passé à tous les hommes, du fait que tous ont péché ” (Romains 5. 12). Mais Dieu est un Dieu de pardon : « Toutes ensemble mes compassions se sont émues. Je ne donnerai pas cours à l'ardeur de ma colère… car je suis Dieu, et non pas un homme… » (Osée 11. 8, 9).
Mais comment la Sainte Colère de Dieu pourrait-elle se détourner, puisque tout être humain est pécheur ? Pour cela, il fallait un sacrifice parfait, ayant une valeur
éternelle. Ce sacrifice d'une victime parfaite, c'est celui de Jésus Christ, le Saint Fils de Dieu, qui s'est offert à la place des pécheurs, Il a enduré la mort pour donner la vie éternelle à quiconque croit. Oui, c'est sur Jésus-Christ que la Colère de Dieu est tombée quand, à la croix, Jésus portait le poids des péchés du monde entier : «Lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous… Maintenant que nous sommes justifiés par son sang, nous serons sauvés de la colère par Lui» (Romains 5. 8, 9).
“Christ est mort pour nous tous”… Personne n'est exclu, mais pour être aujourd'hui à l'abri de la juste Colère divine, il faut accepter ce don gratuit de Dieu : « Qui croit au Fils a la vie éternelle ; mais qui désobéit (ou ne croit pas) au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3. 36).

Partager cet article

Commenter cet article