Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

La mort, une clé d'or !

12 Septembre 2017 Publié dans #La mort

Devant un tableau de peintre représentant la mort sous la forme d'un squelette tenant une faux, un chrétien fit cette remarque : “Quant à moi, je peindrais la mort comme une clé d'or tenue par Jésus”. Quelle différence !
La mort est la conséquence du péché (Romains 6. 23) et le jugement contre le désobéissant (Genèse 2. 17). Elle est pour tous, parce que tous ont péché. Pourtant la mort, fin de notre vie terrestre, s'ouvre sur deux destinées totalement opposées, et sans passerelle. C'est ce que le Seigneur Jésus-Christ enseigne dans la Bible, dans l'Évangile.
- La mort introduit dans la Gloire de Dieu tous ceux qui, par la foi en Jésus, ont reçu le pardon de leurs péchés sur la base du parfait sacrifice de Christ. Ils attendent la résurrection de leur corps qui aura lieu lors du glorieux Retour de Jésus-Christ. Ensuite, Jésus les fera entrer dans le Paradis, dans la maison de Dieu notre Père Céleste.
- Par contre, ceux qui refusent de croire en Jésus ou négligent de mettre toute leur confiance en Jésus seul pour être sauvés, ne reçoivent pas le pardon de leurs péchés. Ils restent donc et meurent dans leurs péchés, attendant le jugement dans l'amertume et l'angoisse. Lors de la résurrection de ceux qui morts dans leurs péchés qui aura lieu au second Retour de Jésus-Christ, le seul vrai Dieu trois fois Saint les condamnera éternellement dans les horribles tourments de l'Enfer.
C'est pourquoi, nous êtres humains, il vaut la peine que chacun s'assure dès aujourd'hui vers quelle destinée s'ouvrira la porte de la mort pour lui, personnelement.
Écoutons ce que Jésus a dit à Marthe lorsqu'Il s'approchait du tombeau où Il allait ressusciter son frère Lazare : “Moi, je suis la résurrection et la vie : celui qui croit en moi, même s'il meurt, vivra ; et quiconque vit et croit en moi, ne mourra pas, à jamais. Crois-tu cela ?” (Jean 11. 25, 26). Jésus ressuscité dit encore à l'apôtre Jean : “Ne crains pas ; moi, je suis le premier et le dernier, et le vivant ; et j'ai été mort, et voici je suis vivant aux siècles des siècles ; et je tiens les clefs de la mort et de l'enfer” (Apocalypse 1. 17-18). Celui qui tient la clé d'or, c'est Jésus, mon Seigneur et mon Sauveur. Est-il aussi le vôtre ?

Partager cet article

Commenter cet article