Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

Le puissant Amour de Jésus sur la croix‏

26 Mai 2017 Publié dans #Amour de Dieu - de Jésus, #La croix

Au pied de la croix de Jésus, l'être humain est vu au naturel, jouant son rôle abominable, et cela dans les conditions sociales les plus variées : Juif ou étranger, barbare ou civilisé, pauvre ou riche, laïque ou religieux.
Pilate, le magistrat romain qui occupe le siège de l'autorité civile, responsable d'exercer la justice, condamne Jésus-Christ, Celui qu'il a reconnu “juste” (Luc 23. 4). Les hommes de loi et les prêtres du peuple juif (le clergé de l'époque) cherchent des témoignages mensongers contre Jésus, et la foule qui les entoure, d'accord avec eux, élève la voix contre Jésus-Christ, Celui qui ne leur a fait que du bien. Les simples passants l'injurient. Les disciples, qui avaient été si près de Lui, abandonnent lâchement Jésus leur Maître à l'heure du danger.
Au milieu de cette indignité humaine, écoutons Jésus prier : “Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font” (Luc 23. 34). Dans son “Amour éternel” (Jérémie 31. 3), Jésus invoque pour ses ennemis la circonstance atténuante de l'ignorance. Et pourtant, chacun n'a-t-il pas agi en connaissance de cause ? Oh, quelle noblesse et quelle dignité de la part de notre Sauveur !
Pendant trois heures, abandonné par Dieu son Père, suspendu à la croix dans d'indescriptibles souffrances, Jésus accepte, Lui, le Saint et le Pur, d'être identifié au péché pour nous, et de subir de la part de Dieu le châtiment que nous méritions, vous et moi.
C'est de cette manière que le Seigneur Jésus-Christ a manifesté son puissant Amour pour nous à la croix. C'est là que Jésus est mort à la place de chaque être humain, et trois jours après, Jésus ressuscita, prêt à sauver parfaitement quiconque qui croit et qui met sa confiance en Lui.

Nous êtres humains, Voulons-nous chacun accepter cet Amour merveilleux de Dieu, de Jésus Christ.

Nous savons que Jésus est mort cloué sur une croix, et c’est l’évènement le plus significatif de l’histoire humaine. Si la croix en dit beaucoup sur Dieu, elle confirme principalement son grand Amour pour l’humanité. La croix est la démonstration la plus éclatante et publique à la fois de la Justice et de l’Amour de Dieu. Son désir est de restaurer sa relation avec l’humanité qui a été brisée et détruite par la désobéissance et la rébellion humaines.
La vie et la mort de Jésus-Christ incarnent cet amour sacrificiel qui a culminé au sacrifice de Dieu sur la croix. En mourant à la croix pour toute l’humanité, Dieu a montré son grand Amour pour l’être humain. L’Amour divin qui se donne dans la personne de Jésus à la croix permet la restauration de la relation entre Dieu et l’humanité.
Or, Dieu en nous connaissant même mieux que nos proches, a décidé de nous aimer. Malgré notre rébellion, Dieu nous aime. En nous offrant son Fils Jésus-Christ pour qu'Il meure à la croix et qu'Il ressuscite, Dieu nous a tellement aimé alors que nous étions ses ennemis : "Mais voici comment Dieu prouve son amour envers nous : alors que nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous". (Romains 5. 8). Quand nous n’étions pas aimables, ni dignes de recevoir tant d’attention, Jésus nous a pourtant aimés au point de mourir pour nous. Jésus a pris notre obscurité pour nous donner sa lumière.
L’amour de Dieu n’a pas toléré ce qui nous séparait de Dieu : notre péché. Le jugement qu’entraînait le péché, Christ s’en est chargé. Dieu a ainsi montré la grandeur et la profondeur de son amour. À la croix, nous faisons face à la vulnérabilité divine : L’Amour de Dieu, révélé à la croix, est don de soi et jugement du péché en même temps. Dieu nous a aimés quand nous n’étions pas aimables. Un si grand Amour ne peut que provoquer une chose en nous : la transformation de notre être à la ressemblance de Jésus, Fils de Dieu.

Partager cet article

Commenter cet article