Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

Se repentir et croire à l'Évangile

28 Juillet 2017 Publié dans #Salut

L'être humain est pécheur, méritant la condamnation éternelle (la mort éternelle en Enfer) qui est la conséquence du péché. Mais Dieu a réglé ce problème en envoyant Jésus-Christ, son Fils unique, pour sauver parfaitement quiconque met sa confiance en Lui et dans son parfait sacrifice à la croix. Ainsi, chaque être humain peut échapper à cette condamnation en croyant en Jésus, qui est l'Agneau parfait de Dieu, qui a payé totalement et a expié tous nos péchés. C'est pourquoi :
Voilà la seule capitulation qui soit digne d'un être humain, la seule faillite dont on sorte enrichi : tomber sur ses genoux et tendre les mains vers Dieu. Si nous abandonnons notre propre chemin pour faire un pas vers Lui, nous rencontrons le seul vrai Dieu : c'est son Amour qui nous appelle et nous attire, c'est sa Bonté qui nous pousse à la repentance parce qu'il a un plan de salut pour nous. Dieu veut nous tirer du néant et nous mener au bonheur et à la gloire. Pourquoi douter de son parfait Amour ? Dieu a fait le premier pas, à nous de faire le suivant.
Dieu attend notre retour, parce qu'Il ne veut pas que nous vivions dans le chaos produit par le péché du premier homme. D'ailleurs, livrés à nous-mêmes, nous ne faisons que poursuivre cet immense gâchis. La repentance est le seul chemin qui nous sorte de la confusion et de l'angoisse, et nous conduise à une vie authentique, dans la paix et la sécurité d'un Dieu qui pardonne. Dieu ne traite pas le péché à la légère, mais Il pardonne sur la base du sacrifice de son Fils Jésus Christ. Désormais, tout change.
Jésus Christ est venu du Ciel, Lui, le Fils du Dieu vivant ; Il s'est anéanti. Il est descendu volontairement dans la mort (Lui seul en avait le droit) pour nous libérer de l'esclavage de la mort spirituelle. Il en est sorti dans la puissance d'une vie de résurrection pour nous donner cette vie. Mépriserions-nous ce don ?

Il faut se repentir :
Dans la Bible, Dieu montre à tous les êtres humains ce qui est selon sa volonté. Ce qui s’y oppose s’appelle : « LE PÉCHÉ ». En la lisant, nous pourrons comprendre combien
nous avons offensé Dieu par nos fautes, c'est-à-dire nos actes ou nos pensées contraires à ses caractères d’amour, de vérité, de justice, de sainteté.
Le premier péché dont l'être humain s’est rendu coupable est une désobéissance. Puis le « péché » s’est manifesté sous d’autres formes : le meurtre, l’orgueil, le mensonge,
l’adultère …
Nous sous-estimons souvent la gravité de nos péchés car l’absolue Sainteté de Dieu et sa pureté parfaite nous échappent. Mais la sanction qui pèse sur nous comme
conséquence de nos fautes est à la mesure de l’outrage qui Lui est fait. « L'âme qui a péché, celle-là mourra. » (Ézéchiel 18. 20). « Ceux-ci s'en iront dans les tourments éternels » (Matthieu 25. 46).
La Sainteté de Dieu exige que ceux qui ont péché soient condamnés, mais son Amour nous invite à nous réconcilier avec Lui. « Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme
inique, ses pensées, et qu’il retourne à l’Éternel, et il aura compassion de lui, — et à notre Dieu, car il pardonne abondamment » (Ésaïe 55. 7).

Qu’est-ce que se repentir ?
La repentance est le résultat d’une prise de conscience de notre état moral personnel. C’est reconnaître sincèrement devant Dieu que nous avons péché. C’est donc un acte
individuel. La question n’est pas de se repentir peu ou beaucoup, mais de le faire avec vérité. Ce n’est pas le regret d’avoir commis une faute qui nous amène à nous repentir, mais la conviction profonde d’avoir offensé Dieu. Pour se repentir, chacun doit personnellement s’adresser à Dieu par la prière et Lui confesser ses péchés.
« J’ai horreur de moi, et je me repens. » (Job 42. 6).
« Repentez-vous donc et convertissez-vous pour que vos péchés soient effacés. » (Actes 3. 19).
« Qui peut pardonner les péchés, sinon un seul, Dieu ? » (Marc 2. 7).

Pourquoi est-ce impératif de se repentir ?
« Dieu… ordonne maintenant aux hommes que tous, en tous lieux, ils se repentent ; parce qu’il a fixé un jour où il doit juger avec justice la terre habitée, par l’Homme (Jésus
Christ) qu’il a destiné à cela, ce dont il a donné une preuve certaine à tous, en le ressuscitant d’entre les morts. » (Actes 17. 30-31).
« (Ignores-tu que) la bonté de Dieu te pousse à la repentance ? » (Romains 2. 4).
Parce qu’il s’agit de notre avenir éternel, Dieu, dans son Amour infini, non seulement nous avertit mais Il nous donne un ORDRE. Un jour, sa grâce et sa patience prendront fin.
C’est pourquoi, il faut aujourd’hui même se repentir, confesser ses péchés et croire à l’évangile, car demain il sera peut-être ÉTERNELLEMENT TROP TARD !
Trop souvent notre orgueil et nos raisonnements sont des obstacles considérables à une véritable repentance. Acceptons de les mettre de côté et humblement approchons-nous
de Dieu.

« Croyez à l’évangile. »
Par elle-même, la « repentance » n’efface aucun de nos péchés. Ce serait terrifiant si, après avoir reconnu notre culpabilité, nous devions en rester là, et attendre le jugement !
Le mot « évangile » signifie : « bonne nouvelle ». L’évangile nous montre pourquoi Dieu accepte d’effacer tous nos péchés sans que sa Justice et sa Sainteté ne soient bafouées. Sur la croix, Jésus Christ a enduré de la part de Dieu et à notre place, tout le châtiment que méritaient nos péchés.
« Certainement, lui (Jésus), a porté nos langueurs, et s’est chargé de nos douleurs… il a été meurtri pour nos iniquités ; le châtiment de notre paix a été sur lui, et par ses
meurtrissures nous sommes guéris » (Ésaïe 53. 4-5).
« Christ a souffert pour vous… lui-même a porté nos péchés en son corps sur le bois (de la croix). » (1 Pierre 2. 21-24).
Dieu nous demande de croire que le sacrifice et la mort de Jésus sur la croix apaisent définitivement sa Colère envers nous. Dieu accorde un pardon immédiat, complet et
définitif à quiconque croit cette « Bonne Nouvelle » du Salut en Jésus. C’est cela : « Croire au Seigneur Jésus » ou « Croire à l’évangile ». « Quiconque croit en lui reçoit la rémission des péchés » (Actes 10. 43).

Partager cet article

Commenter cet article