Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

Articles avec #l'etre humain tag

L'être humain est destiné au bonheur

16 Août 2017 Publié dans #L'être humain, #Salut, #Paradis

Dès ses premières pages, la Bible nous raconte comment Dieu a tout fait pour que l'être humain soit heureux. Dieu l'a créé et l'a mis dans un environnement merveilleux, avec tout à sa disposition, et la possibilité de communiquer librement avec Lui son Créateur. Dieu a même laissé à l'être humain la responsabilité d'obéir ou de désobéir à sa volonté ; mais l'être humain a désobéi à Dieu et c'est ce qu'il fait encore aujourd'hui. Et depuis ce jour, l'être humain est devenu pécheur. C'est pour cela que l'être humain libre et heureux voulu par Dieu, ayant fait le choix de désobéir, est devenu l'être humain malheureux d'aujourd'hui, assujetti aux larmes, à la mort, au deuil, aux cris, aux peines…
Mais la Bible dit aussi que celui qui veut vivre en prenant pour guide la Parole de Dieu, avec le Dieu Créateur et Sauveur à ses côtés, peut trouver aujourd'hui le véritable bonheur. L'être humain reste dans un monde où le malheur est présent partout. Mais s'il se repend de tous ses péchés et se confie entièrement à Dieu, Dieu devient son Père céleste. Alors l'être humain trouve les ressources pour être véritablement heureux, malgré tout.
La Bible se termine avec une espérance merveilleuse pour tous ceux qui sont délivrés de leur péché par le parfait sacrifice de Jésus Christ. Ils seront un jour débarrassés du mal sous toutes ses formes, et de ses conséquences. Dans les nouveaux cieux et la nouvelle terre, Dieu habitera avec les êtres humains rachetés par le parfait sacrifice de Jésus à la croix.
Amis, quels sont les soucis et les peines de votre vie ? Ne voulez-vous pas les vivre avec Dieu à vos côtés, pour être, malgré tout, heureux ? Car, ne l'oubliez jamais, c'est à cela que vous êtes destiné !


Au Ciel, au Paradis « le tabernacle de Dieu est avec les êtres humains, et il habitera avec eux ; ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux. Il essuiera toutes larmes de leurs yeux, et la mort ne sera plus : il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni peine, car les premières choses sont passées" (Apocalypse 21. 3, 4)
La vie des êtres humains pourrait-elle être mieux résumée que par cinq mots qui se détachent du verset cité ci-dessus : larme, mort, deuil, cri, peine ?
Des larmes de faim du bébé aux larmes de regret du vieillard, il y a toutes celles que, les uns et les autres, nous versons à tout âge. Jésus a vu tous les ravages du péché dans ce monde. Il a pleuré (Jean 11 : 35). Il est allé à la croix pour nous délivrer de l'esclavage du péché, et il essuiera bientôt toute larme de nos yeux.
La mort ! L'être humain fait tout pour l'oublier, alors que la mort fait tout pour se rappeler à notre souvenir. Jésus dit : “Ne crains pas ; moi, je suis le premier et le dernier, et le vivant ; et j'ai été mort, et voici, je suis vivant aux siècles des siècles ; et je tiens les clefs de la mort” (Apocalypse 1. 17-18).
Le deuil. Quand nous ne sommes pas tenaillés par la peur de notre propre mort, nous sommes accablés par celle d'un voisin ou d'un proche. Mais pour le vrai croyant en Jésus, à la croix “la mort a été engloutie en victoire” (1 Corinthiens 15. 54).
Les cris, les peines : ceux que l'on entend dans notre entourage, dans notre quartier, ceux qui se devinent dans le regard des malheureux de la terre que les médias nous montrent à flots, ou que nous croisons chaque jour. Jésus veut porter nos douleurs et se charger de nos langueurs : “Venez à moi, vous tous qui vous fatiguez et qui êtes chargés, et moi, je vous donnerai du repos” (Matthieu 11. 28).

Mais tout cela va passer car le jour vient où “Dieu sera tout en tous” (1 Corinthiens 15. 28b). Oh Bonheur infini, inexprimable, ineffable !

Écrire un commentaire

Ce qu'est l'être humain

3 Mars 2017 Publié dans #L'être humain, #Salut

Au commencement, Dieu a créé le monde. Il a aussi créé l'être humain, unique, avec une dimension spirituelle ; c'est pourquoi ce qui est matériel ne suffit pas à le combler. Dieu l'a créé pour qu'il vive harmonieusement pour Lui, avec Lui et avec ses semblables. Mais cela n'a pas duré, parce que l'être humain a désobéi à Dieu, a douté de sa Parole et de son Amour, il a voulu vivre indépendamment de Lui. Sa relation avec Dieu a donc été rompue, et sa relation avec ses semblables gâchée. L'être humain est désormais tiraillé entre le bien qu'il entrevoit, parce que créé à l'image de Dieu, et le mal que sa tragique expérience lui fait connaître. De plus, il s'est attiré un jugement irrévocable : la mort, salaire du péché. Il essaie alors, par tous les moyens, de s'en sortir : par la technique, les arts, les loisirs ! Rien n'y fait. L'être humain est désespérément perdu s'il s'obstine à rejeter le seul vrai Dieu son Créateur.
C'est la Bible qui nous dit tout cela. Mais à ce terrible constat, elle ajoute une merveilleuse nouvelle : celle du Salut par grâce accompli par Jésus-Christ.

L'histoire humaine ne s'achève pas sur un constat définitif et sans espoir. Dieu Lui-même est intervenu en faveur des êtres humains. Oui, le seul vrai Dieu qui nous aime n'a pas voulu nous abandonner, mais Il a envoyé son Fils unique, Jésus Christ, pour nous sauver parfaitement de tous nos péchés et nous offrir la Vie Éternelle. Quelle preuve d'Amour !
Par sa vie parfaite, Jésus-Christ a démontré qu'Il est
véritablement le Fils de Dieu. Des foules ont pu témoigner à son sujet : « Tout ce qu'il fait, il le fait bien » (Marc 7 : 37). Jésus a été parfait aussi en se laissant punir et clouer comme un malfaiteur alors qu'Il n'avait fait que du bien, et en mourant sur la croix. Oui, Jésus a bien voulu subir le châtiment de nos péchés à notre place à chacun. Voilà encore une preuve d'amour !
Maintenant grâce à Jésus, nous êtres humains pouvons être réconciliés avec Dieu parce que Jésus-Christ, le Fils de Dieu, a subi la sanction que nous méritions. Nous pouvons avoir une relation vivante et personnelle avec Dieu notre Créateur comme un enfant avec son père, grâce à Jésus. Nous pouvons être acquittés, guéris et recevoir une nouvelle vie, la Vie Éternelle. Nous pouvons être assurés que tout ce que nous faisons, ou tout ce qui nous arrive, a un sens. Nous pouvons avoir la paix, la joie, l'espérance vivante. Oui, nous trouvons un Véritable Ami en Jésus-Christ qui est éternellement Vivant.

Qui suis-je ? Qu'est-ce que je fais ici ? Tout n'est-il pas absurde ? Non ! Dieu Lui-même, le grand Dieu Créateur de l'Univers, s'est approché de l'être humain pour répondre à toutes ses questions. Aujourd'hui, sans plus tarder, que chaque être humain accepte ce que la Bible révèle sur Dieu notre Créateur et notre Sauveur, et ce qu'elle dit sur nous-mêmes. Trois mots résument ce qu'est l'être humain : perdu, mais aimé, alors un autre s'y ajoute : sauvé.

Écrire un commentaire

Le problême de l'être humain et la solution de Dieu

31 Octobre 2016 Publié dans #L'être humain, #Salut

Séparé de Dieu :

« Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu ; ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêchent de vous écouter » (Ésaïe 59. 2). « Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous » (Romains 5. 8).

Dieu a prouvé Son amour pour nous par la mort de Son Fils Jésus sur la croix. Pourquoi Jésus-Christ a t-il du mourir pour nous ? Parce que la Parole de Dieu déclare que tous les êtres humains sont pécheurs et méritent d'être condamnés éternellement en Enfer. « Pécher » signifie « manquer le but ». La Bible affirme que « tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Romains 3. 23). En d’autres termes, notre péché nous sépare de Dieu qui est parfaite en sainteté, en droiture et en justice. « Dieu a les yeux sont trop purs pour voir le mal et ne peux pas regarder l’iniquité (Habakuk 1. 13a).

L’inutilité de nos œuvres :

La Bible enseigne aussi qu’aucune sorte de bonté humaine, d’œuvre humaine, de moralité humaine, ou d’activité religieuse ne peut gagner la faveur de Dieu et emmener quiconque au Ciel. Parce que tous les êtres humains ont péché, ils sont privés de la parfaite droiture de Dieu.

« Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie » (Éphésiens 2. 8-9). « Dieu nous a sauvés, non à cause des oeuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit, qu’il a répandu sur nous avec abondance par Jésus-Christ notre Sauveur, afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle » (Tite 3. 5-7).

Dieu est parfaitement droit et juste. À cause de cela, Habakuk 1. 13 nous dit que Dieu ne peut aucunement s’associer avec quiconque qui ne possède pas cette droiture parfaite. Devant le seul vrai Dieu trois fois Saint, nous sommes nus, perdus, sans espoir pour nous-mêmes. Aucune sorte de vie bonne ne nous obtiendra le Ciel ou ne nous donnera la vie éternelle.

Quelle est donc la solution du problème de l'être humain ?

La Solution de Dieu :

« Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils a la vie ; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie » (1 Jean 5. 11-12).

Ce verset nous dit que Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est en Son Fils, Jésus-Christ. Autrement dit, la manière d'avoir et de connaître la vie éternelle, c’est de connaître le Fils de Dieu. Toute la question est de savoir comment !

Non seulement Dieu est parfaite en sainteté (de cette sainteté que nous ne pouvons atteindre par nous-mêmes, par nos œuvres ou par notre vertu), mais Dieu est aussi parfait en amour, en abondance de grâce et de miséricorde. À cause de Son amour et de Sa grâce, Il ne nous a pas laissé sans espoir ni solution, pour notre situation. « Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous » (Romains 5. 8).

Voici la Bonne Nouvelle de la Bible, le Message de l’Évangile. C’est le message du merveilleux don fait par Dieu de Son propre Fils Jésus-Christ, qui s'est fait homme, qui a vécu une vie sans péché, et qui est mort à notre place sur la croix pour nos péchés. Jésus est ressuscité d’entre les morts, prouvant à la fois qu’Il est le Fils de Dieu et la valeur infinie de Sa mort pour nous comme substitut. « Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu » (2 Corinthiens 5. 21). « Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l’Esprit » (1 Pierre 3. 18).

Comment recevons-nous Jésus-Christ, le Fils de Dieu, dans notre vie ?

À cause de ce qu’a accompli Jésus-Christ à la croix pour nous, la Bible garantit que « Celui qui a le Fils a la vie ». Nous recevons Jésus-Christ le Fils de Dieu comme notre Seigneur et Sauveur, par le moyen de notre foi personnelle en Lui, et en plaçant toute notre confiance dans la personne de Christ, dans Sa mort pour nos péchés et dans sa résurrection. « Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu » (Jean 1. 12) « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n’est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu » (Jean 3. 16-18).

Cela signifie que nous venons tous à l'unique vrai Dieu par le même Chemin : (1) en tant que pécheurs reconnaissant notre péché. (2) Prenant conscience qu’aucune œuvre humaine n’aboutit au salut, et (3) comptant complètement sur le Christ Jésus seul par le moyen de notre foi en Lui, pour notre salut.

Écrire un commentaire

L'être humain est précieux pour Dieu

27 Octobre 2016 Publié dans #L'être humain, #Divers

« Quand je contemple tes cieux, l’ouvrage de tes mains, la lune et les étoiles que tu as disposées : Qu’est-ce que l’homme, que tu te souviennes de lui ? Et le fils de l’homme, pour que tu prennes garde à lui ? » (Psaume 8. 4-5)

Comment est-il possible que le Grand Dieu Tout Puissant, Créateur des cieux et de la terre, qui fait mouvoir en ordre les myriades d’astres les appelant tous par leur nom (Ésaïe 40. 26), comment est-il possible qu’Il s’occupe d’un être infime tel que l'être humain ?

Revenons au 1er chapitre du livre de la Genèse où Dieu décrit plus particulièrement la terre (ce tout petit point au milieu de l’univers) parce que Dieu l’a créée pour y faire habiter l’être humain qu’Il créa à son image, selon sa ressemblance (Genèse 1. 26). « Dieu est Esprit » (Jean 4. 24) ; Dieu créa l'être humain à son image, c’est-à-dire avec les facultés de raisonner, de décider, d’aimer, de ressentir, etc... Il souffla en lui un souffle de vie de sorte que l’être humain devint une âme vivante (Genèse 2. 7). L’âme humaine est éternelle. L'être humain fut créé pour qu'il ait une relation vivante et personnelle avec le seul vrai Dieu Créateur et Sauveur.

La Bible nous apprend dans Proverbes 8. 22-31 que dans l’éternité passée, plus loin encore que nos pensées ne peuvent imaginer, le Fils était à l’œuvre auprès du Père, faisant tous les jours ses délices « et trouvant son bonheur parmi les fils des hommes »
- Mystère insondable : Avant que l'être humain paraisse, avant même l’existence de la terre pour le porter, nous avons été, vous et moi, connus et aimés par le seul vrai Dieu de l'Univers ! Une mère aime son enfant avant qu’il naisse car elle sait qu’il est dans son ventre et que bientôt, elle le verra et le prendra dans ses bras ; mais peut-elle l’aimer avant sa conception, avant de savoir qu’il existera ? Dieu, Lui, aimait sa créature parce qu’Il la connaissait d’avance, de toute éternité. Hélas, par sa désobéissance à Dieu Son Créateur, l"être humain est devenu pécheur, entraînant ainsi dans la mort toute sa descendance.
- Mystère plus profond encore : si Dieu hait le péché et se doit de le punir, Il aime le pécheur et Il a prédestiné, avant la fondation du monde, un Agneau sans défaut et sans tache, le Christ dont le sang précieux rachète le pécheur repentant et croyant en Lui, en le purifiant de tout péché.
« Vous avez été rachetés … par le sang précieux de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache, prédestiné avant la fondation du monde, manifesté à la fin des temps pour vous qui, par lui, croyez en Dieu qui l'a ressuscité d'entre les morts et lui a donné la gloire, en sorte que votre foi et votre espérance soient en Dieu » (1 Pierre 1. 18-21).

Réalisons bien que pour nous racheter, le Fils de Dieu, Créateur de l’Univers, a dû prendre un corps comme le nôtre. La Parole qui était Dieu devint chair et habita au milieu de nous (Jean 1. 1-3, 14). « Jésus Christ, étant en forme de Dieu, n’a pas regardé son égalité avec Dieu comme une proie à arracher, mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes ; et ayant paru comme un simple homme, il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix. C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. » (Philippiens 2. 6-11)

Au Nom du Seigneur Jésus-Christ, tout genou fléchira :

 - Ceux qui auront méprisé sa Grandeur et son Amour en négligeant ou en refusant de croire en Lui fléchiront leurs genoux devant Jésus pour être ensuite jugés et condamnés éternellement en Enfer afin d'y subir le châtiment éternel de leurs péchés ;

 - Ceux qui auront reconnu durant leur vie sur la terre leur état de pécheur et cru que le Grand Dieu Sauveur Jésus-Christ s’est anéanti jusqu'à mourir sur une croix et ressusciter pour nous sauver parfaitement, fléchiront leurs genoux pour L’adorer d'éternité en éternité dans la joie et le bonheur infinis au Paradis.

Écrire un commentaire

L'être humain a besoin de Jésus, le seul Sauveur

29 Septembre 2016 Publié dans #L'être humain, #Salut

Pourquoi l’être humain est-il pécheur et a-t-il besoin de Jésus-Christ, le seul Sauveur ?

En vérité, l’être humain n’a pas été créé pécheur. En effet, nos ancêtres Adam et Ève, après s’être rendu coupables de désobéissance vis à vis de Dieu notre Créateur, ont vu leur nature être souillée par le péché. L’être humain est pécheur dès sa naissance parce qu’il a tout simplement hérité d’une manière héréditaire de la nature souillée par le péché d’Adam.

La Bible nous enseigne que Dieu, pour pardonner les péchés autrefois, a ordonné qu’un animal soit sacrifié par le pécheur. Ainsi, l’écoulement du sang, contenant la vie, symboliserait la mort en échange de celle de l’être humain pécheur. Telle est la Grâce de Dieu qui était faite à l’égard de l’être humain. Car le salaire du péché étant la mort (Romains 6 : 23a), l’âme qui pêche devrait mourir. Mais maintenant, l’être humain qui croit en Jésus-Christ l'Agneau de Dieu, et ayant trouvé grâce aux yeux de Dieu son Créateur, est racheté par le biais de la mort et de la résurection de Jésus-Christ.

Jésus-Christ est mort à la place des êtres humains et est ressuscité afin que quiconque s’identifierait à sa mort en tant que pécheur et à sa résurrection, soit pardonné de tous ses péchés et soit sauvé de la mort éternelle en Enfer qu'il méritait. Jésus-Christ est le DON gratuit de Dieu pour le Salut de quiconque croit.

Ainsi, Dieu nous offre gratuitement par Jésus, le remède éternel dont nous avons tous besoin : c'est le sang précieux de Jésus-Christ qui n’a point commis de péché, ce sang précieux pour le pardon de nos péchés hérités de la nature d’Adam et pour la guérison de notre âme éternelle.

A l’origine, tout ce que Dieu fit était bon et même très bon. La vie de l’être humain était destinée à être paisible dans la présence de Dieu son Créateur. Mais l’être humain est devenu esclave du péché et à travers le péché, l’être humain a fait de sa liberté une source de destruction de la créature faite à l’image et à la ressemblance de Dieu.

Aujourd’hui, le vrai chrétien est celui qui a retrouvé la parfaite communion et l'harmonie avec Dieu son Créateur. Et pour ce faire, Dieu a pourvu au besoin de l’être humain en la Personne de son Fils Jésus-Christ. Jésus demeure le seul Médiateur entre Dieu et les êtres humains. Aucun sacrifice autre que celui de Jésus-Christ n’est agréé par Dieu. Personne ne peut plaire à Dieu en dehors de Jésus-Christ. « Jésus est le chemin qui nous mène au Créateur, la Vérité concernant le Salut de l’âme et la Vie éternelle qui nous est offerte gratuitement, Personne ne va à Dieu le Père sans passer par Jésus-Christ » (Paraphrase de Jean 14 : 6).

Écrire un commentaire

Notre relation avec Dieu

25 Juin 2016 Publié dans #L'être humain, #Salut

L'Éternel Dieu forma l'homme de la poussière du sol, Il souffla dans ses narines un souffle de vie, et l'homme devint un être vivant. (Genèse 2. 7)

Dieu… nous a réconciliés avec lui-même par Christ. (2 Corinthiens 5. 18)

L'être humain, qui est-il ? Il est doté d'un esprit, “souffle de Dieu”, parce qu'il a été créé à l'image de Dieu. Il pense, il désire, il communique, il crée… Et tout cela a du sens parce que c'est un reflet de la nature de Dieu.

Notre relation avec Dieu, rompue par la désobéissance de l'être humain, ne peut pas être rétablie par des raisonnements venant de l'esprit humain. C'est Dieu qui veut se révéler à l'être humain. C'est Lui qui en prend l'initiative. Il le fait aujourd'hui par sa Parole, par son Livre qu'est la Bible, les “Saintes Écritures”.

Dieu nous annonce ainsi qu'il a trouvé le seul Chemin de réconciliation avec l'être humain. Pour cela, Il a donné son Fils Jésus Christ qui est mort sur la croix pour expier le péché qui nous séparait de Dieu, puis Dieu l'a ressuscité : Le Seigneur Jésus-Christ est Vivant, Il est dans le ciel, "assis à la droite de Dieu”. Par la repentance et la foi en Jésus Christ, tout être humain peut retrouver une relation vivante et personnelle avec Dieu son Créateur, et devenir enfant de Dieu. Le vrai croyant en Jésus aura alors à cœur d'honorer et de servir son Dieu, parce qu'il a été “créé dans le Christ Jésus pour les bonnes œuvres que Dieu a préparées à l'avance”, afin qu'il les pratique (Éphésiens 2. 10).

Voilà le sens de la vie du vrai chrétien. C'est une vie qui vaut la peine d'être vécue pleinement. “Pour moi, vivre, c'est Christ” (Philippiens 1. 21), disait l'apôtre Paul, et c'est à la portée de tous les enfants de Dieu.

Écrire un commentaire

Chaque être humain

30 Avril 2016 Publié dans #L'être humain, #Salut

À plusieurs reprises la Bible affirme que tous les êtres humains ont mal agi par rapport à Dieu: “Ils se sont tous détournés, ils se sont tous ensemble corrompus” (Psaume 14. 3). “Il n'y a pas de différence, car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu” (Romains 3. 22-23). Parce que Dieu, qui est Saint, doit punir le péché, le jugement divin est une conséquence inévitable pour chaque être humain. Nous avons donc tous besoin du pardon de nos péchés, sinon nous ne pourrons nous tenir devant un Dieu absolument Juste et Saint. Nos péchés et notre culpabilité doivent être effacés, afin que nous ne soyons pas condamnés en Enfer, mais que nous ayons la vie éternelle en Jésus-Christ. La mort de Jésus Christ et sa résurrection, le Fils de Dieu, venu sur la terre comme un homme, répond entièrement à cette nécessité. Sa mort sur la croix est le seul moyen d'expiation de nos péchés qui puisse satisfaire les justes exigences de Dieu. Ainsi, pour qu'un être humain soit sauvé, il faut qu'il accepte, par une foi personnelle, Jésus-Christ comme son Sauveur et Seigneur.

Si un être humain ne l'a pas encore accepté, il est encore temps. Pour cela, et sans tarder :

– Il doit invoquer le nom du Seigneur en priant Dieu, en s'adressant à Lui comme à une Personne qui veut et peut te faire grâce.

– Il doit confesser sincèrement ses péchés à Jésus, en sachant qu'il mérite son jugement.

– Il doit croire que, pour les expier, Jésus Christ a subi sur la croix le châtiment qu'ils méritaient, et que, sur ce fondement d'un amour infini, Dieu lui accorde son pardon et le reçoit comme son enfant.

Écrire un commentaire

L'être humain

26 Janvier 2016 Publié dans #L'être humain

1. La chute de l'être humain

Romains 5. 18a : « II est condamné à cause d'une seule faute qui a atteint tous les hommes... » 
Romains 5. 17a : « La mort a régné par la faute d'un seul » 
Psaumes 51. 7 : « J'ai été enfanté dans l'iniquité, et ma mère m'a conçu dans le péché » 
Le péché a précipité l'être humain dans la dégradation ; il a perdu sa dignité originelle. L'être humain pèche parce qu'il est pécheur de nature. Il est mort dans ses fautes (Éphésiens. 2. 1). Né pécheur, chaque être humain mourra d'une mort éternelle à condition qu'il accepte le parfait salut offert par Jésus-Christ pour avoir la Vie Éternelle.

2. Sans la foi et sans la repentance, pas de salut

Jean 3. 36 « Qui croit au Fils a la vie éternelle, qui ne croit pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui » 
Actes 17. 30 « Dieu donc. ..ordonne maintenant à tous les hommes, en tous lieux, de se repentir » 
Un être humain ne peut pas sauver par lui-même, seul Jésus-Christ donne le salut à quiconque se repent et croit en Lui
(Jean 1. 12).

3. La justification de l'être humain par la Grâce de Dieu

Éphésiens 2. 8 « Car vous êtes sauvés par grâce, par la foi, et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu » 
Romains 4. 25 « Jésus, le Seigneur, a été ressuscité pour notre justification » 
Seule la Grâce de Dieu nous a mis dans cette position. Notre dette a été entièrement payée par Jésus-Christ.

4. L'être humain affranchi du péché

Jean 8. 36 : "Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres »

Romains 6. 2 : « Nous qui sommes morts au péché, comment vivrons-nous encore dans le péché ? » 
Le péché est l'état de l'être humain naturel.
Romains 6 nous enseigne une grande vérité : celle que nous sommes morts au péché. Or nous avons été régénérés par le Saint-Esprit et faisons partie de la nouvelle création (2 Corinthiens 5. 17), ayant revêtu le nouvel homme créé selon Dieu en justice et sainteté de la vérité (Éphésiens 4. 24). Ainsi, le péché ne doit plus dominer sur nous.

5. La sanctification de l'être humain

Selon Hébreux 10. 10 et 14, le vrai chrétien (un enfant de Dieu) est « sanctifié », « mis à part » une fois pour toutes par le sacrifice de Jésus-Christ. Mais pratiquement, la sanctification doit se poursuivre pendant toute la vie. 

6. La résurrection de l'être humain

Tout être humain ressuscitera un jour. Mais le Seigneur Jésus nous enseigne clairement que les incrédules ressusciteront « en résurrection de jugement » et, les vrais croyants en Jésus (les enfants de Dieu), « en résurrection de vie ». 
La résurrection pour les vrais croyants en Jésus est appelée « résurrection d'entre les morts ». Elle est pour la Vie Éternelle au Paradis, dans le vrai bonheur éternel.
« La résurrection des morts » - de ceux « qui auront fait le mal » - aura lieu 1000 ans après « la première résurrection »
(Apocalypse 20). Ce sera le Jugement devant le Grand Trône Blanc. Toute personne dont le nom ne sera pas trouvé dans le Livre de vie sera jetée dans l'étang de feu, dans l'Enfer éternel. C'est la seconde mort, la séparation éternelle de la présence de Dieu, dans un état conscient. Alors pour tous les êtres humains qui se trouvent encore parmi cette catégorie de personnes, "nous vous supplions de vous réconcilier avec Dieu" (2 Corinthiens 5. 20b), afin d'échapper à ce terrible Jugement, car, après la mort, il n'y a plus aucun espoir (Hébreux 9. 27). "Voici maintenant le jour du salut" (2 Corinthiens 6. 2b)

Écrire un commentaire

Le vrai problème de l'être humain‏

4 Juin 2015 Publié dans #L'être humain

La Bible nous dit que le vrai problème de l'être humain est d'ordre moral ; c'est celui d'une créature en rupture avec son Créateur… et qui, pourtant, ne peut pas se passer de Lui ! Mais la Bible nous parle aussi de Jésus Christ, le seul qui puisse régler ce grave problème :
– Jésus révèle le seul Dieu Saint, qui a des droits sur l'être humain, même si celui-ci lui a tourné le dos par sa désobéissance.
– A celui qui reconnaît honnêtement son état de rébellion, Dieu offre un moyen définitif et gratuit de réconciliation. On ne peut donc être fataliste, ni accuser Dieu ou les autres.
– Jésus est la Vérité. Tout n'est pas relatif, toutes les opinions ne se valent pas, on ne croit pas ce que l'on veut. Seul le Salut que Jésus offre à l'être humain a la garantie du sceau de Dieu Lui-même. Jésus Christ est la réponse qui satisfait le coeur, la conscience et le bon sens de l'être humain.
Écoutons alors les conditions fixées par Dieu, et faisons taire nos propres raisonnements. Reconnaissons que Dieu est Tout-Puissant, Grand et Admirable ; et que nous, êtres humains, nous sommes tout petits, faibles et misérables.
Souvenons-nous de ceci : l'Évangile n'a pas la mission de guérir le monde qui reste volontairement en rébellion contre Dieu, mais il produit un changement total chez le vrai croyant en Jésus. Jésus-Christ est venu chercher, trouver et sauver les êtres humains, tous perdus et séparés de Dieu par leurs péchés. A la croix, Jésus en a porté le châtiment. Jésus pardonne, et il donne la Vie Éternelle à chacun de ceux qui acceptent le Salut parfait qu'Il offre à tous gratuitement.

Écrire un commentaire

Le Dieu Créateur et sa créature

7 Février 2015 Publié dans #Divers, #L'être humain

Lorsque Dieu a créé l'être humain, il l'a créé à son image. L'intention divine était de pouvoir entretenir une relation personnelle, vivante et confiante avec sa créature. Il n'a pas créé un être n'ayant que son instinct naturel, un être programmé pour répondre toujours exactement à la volonté de son Créateur. L'être humain aurait été alors un robot accomplissant systématiquement les fonctions pour lesquelles il aurait été formé. Tel n'est pas l'être humain. Étant fait à l'image de son Créateur, l'être humain est doué d'une capacité de décision qui le rend responsable de ses actes. Afin de démontrer cette responsabilité, Dieu a fixé à Adam un domaine précis et a abondamment pourvu des ressources nécessaires à son bien-être. La seule limite établie était la défense de manger de l'arbre de la connaissance du bien et du mal.
Hélas, le test a mis en évidence, déjà chez nos premiers parents, la méfiance, l'orgueil, l'insoumission qui ont entraîné la rupture de leurs relations avec leur Créateur – rupture qui aboutit à la perdition éternelle. Mais Dieu voulait y apporter le remède de sa Grâce. C'est pourquoi Dieu avait élaboré le plan du Salut par le sacrifice volontaire de Jésus Christ qui viendrait sur la terre pour y partager notre humanité et expier tous nos péchés . Sa Sainteté, sa vie parfaite, lui donna le droit de se constituer la victime sainte, seule capable de satisfaire la Justice et la Sainteté de Dieu, tout en donnant libre cours à son Amour.

Écrire un commentaire
1 2 > >>