Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

Articles avec #resurrection tag

La résurrection : une Victoire sans pareille !‏

7 Octobre 2017 Publié dans #Résurrection

Y a-t-il eu une nouvelle plus extraordinaire que celle de la résurrection du Christ ? A plusieurs reprises, il est vrai, Jésus avait Lui-même rappelé à la vie quelques-uns de ceux qui l'avaient perdue. Mais Lazare, le fils de la veuve de Naïn et tous les autres étaient seulement en sursis ; leur mort n'était que partie remise.
Par contre, « Jésus-Christ ressuscité, Lui, ne meurt plus. La mort n'a plus de pouvoir sur Lui » (Romains 6. 9). On comprend la joie des chrétiens des premières générations. Pour saluer leurs frères dans la foi, ils disaient : “Le Seigneur Jésus est ressuscité !” Et ceux-ci répondaient : “Il est vraiment ressuscité !”
A notre tour, nous sommes plein de joie. Peut-être y aura-t-il des jours sombres dans notre vie avant le Retour de Jésus qui nous ressuscitera pour que nous vivions éternellement avec Lui et avec tous ceux qui l'on accepté comme seul Seigneur et Sauveur de leur vie. En dépit de tout, nous triomphons, parce que le Seigneur Jésus est ressuscité et Il a vaincu pour toujours le péché, la mort et l'enfer ; et parce qu'Il nous entraîne dans sa Victoire avec la multitude de tous ses rachetés, tous ceux qui ont mis leur confiance en Lui !
L'étonnant message de Pâques et de l’Évangile, c'est qu'une brèche a été faite à la forteresse de la mort. Par sa mort et par sa résurrection, Jésus-Christ a traversé et a vaincu pour toujours la mort. Oui, Jésus a vaincu la mort pour tous ceux qui Lui appartiennent. Pour l'éternité, ils sont au bénéfice de cette glorieuse Victoire.
“Notre Sauveur Jésus Christ... a annulé la mort et a fait luire la vie et l'incorruptibilité par l'évangile”
(2 Timothée 1. 10).

Écrire un commentaire

La résurrection

16 Septembre 2017 Publié dans #Résurrection

Quand les disciples de Jésus-Christ se sont retrouvés au soir du troisième jour après sa crucifixion, voici ce qu'ils se sont mutuellement confirmé : “Le Seigneur est réellement ressuscité” (Luc 24. 34). Peu après, “Jésus se présenta Lui-même, vivant, avec plusieurs preuves assurées, étant vu par eux durant quarante jours” (Actes 1. 3).
La résurrection de Jésus-Christ notre Seigneur et Sauveur est la preuve de sa Victoire sur la mort, sur Satan. Jésus-Christ a porté sur la croix le châtiment que méritaient nos péchés. Dieu tient pour juste celui qui se repent de ses péchés et qui met réellement sa confiance en Jésus-Christ. Il a la paix avec Dieu, il est admis dans sa faveur.
Le vrai croyant en Jésus sait que la mort a été vaincue pour toujours et qu'elle est abolie. Il peut se réjouir dans l'espérance d'être éternellement avec Jésus-Christ dans la Gloire au Ciel, Lui (Jésus) le premier ressuscité d'entre les morts. La résurrection du Christ annonce celle des enfants de Dieu et lui donne son caractère. “Jésus a été ressuscité pour notre justification” (Romains 4. 25).
Quelle assurance de savoir que Jésus-Christ est ressuscité, précédant ceux qui sont morts en Lui (1 Corinthiens 15. 20) ! Pour l'être humain naturel, tout ce pour quoi il a vécu, usé ses forces, déployé son activité, tout ce qu'il a poursuivi, richesse, honneur, célébrité, tout ce qu'il a pu désirer et atteindre, tout lui échappe par la mort. Mais le vrai croyant en Jésus sait que la résurrection, liée au glorieux Retour de Jésus-Christ, l'introduira dans cet état bienheureux où “ce qui est mortel” sera “absorbé par la vie” (2 Corinthiens 5. 4) ; il sait que, ayant revêtu un corps glorieux, il sera semblable à Christ. Car, dit l'apôtre Jean, “nous Le verrons comme Il est” (1 Jean 3. 2).
Jésus dit : « Je suis le Chemin, et la Vérité, et la Vie »
(Jean 14. 6)

Écrire un commentaire

L'importance de la résurrection de Jésus-Christ

8 Août 2017 Publié dans #Résurrection

La résurrection de Jésus-Christ est importante pour plusieurs raisons :

1) Elle rend témoignage à l’infinie puissance de Dieu Lui-même. Croire en la résurrection, c’est croire en Dieu. Dieu existe et Il a créé l’univers, Il a tout pouvoir sur lui. Dieu a le pouvoir de ressusciter les morts. Seul Dieu qui créa la vie est capable de ressusciter l'être humain après la mort, Lui seul peut transformer l’abomination qu’est la mort elle-même, et Lui seul peut ôter l’aiguillon de la mort et la victoire de la tombe (1 Corinthiens 15 : 54-55). En ressuscitant Jésus du tombeau, Dieu nous rappelle Sa souveraineté absolue sur la vie et sur la mort.

2) La résurrection de Jésus préfigure la résurrection future des enfants de Dieu, qui est un principe de base de la foi chrétienne. A la différence des autres religions, le christianisme seul possède un fondateur qui a vaincu la mort et qui promet à ses disciples qu’il en sera de même pour eux. Toutes les autres religions ont été fondées par des hommes et des prophètes dont la fin a été la tombe. En tant qu'enfants de Dieu, nous sommes réconfortés par le fait que notre Dieu s’est fait homme en Jésus-Christ, est mort pour nos péchés, et est ressuscité le troisième jour. Le tombeau n’a pas pu Le retenir, Il vit, et Il est aujourd’hui assis à la droite de Dieu le Père dans le ciel.

3) Dans 1 Corinthiens 15, l'apôtre Paul explique en détail l’importance de la résurrection du Christ. Quelques uns à Corinthe ne croyaient pas à la résurrection des morts, et dans ce chapitre, Paul souligne six conséquences désastreuses si la résurrection n’existait pas : a) la prédication du Christ serait vaine (v 14) ; b) la foi en Christ serait vaine aussi (v 14) ; c) tous les témoins et les prédicateurs seraient des menteurs (v 15) ; d) personne ne serait racheté de ses fautes (v 17b)e) tous les premiers croyants qui nous ont précédés seraient perdus (v 18) ; f). Les chrétiens seraient les gens les plus malheureux de la terre (v 19). Mais le Seigneur Jésus-Christ est vraiment ressuscité des morts : Il « est devenu les prémices de ceux qui sont endormis » (v 20), nous donnant ainsi l’assurance que nous Le suivrons dans la résurrection.
La Parole inspirée de Dieu garantit la résurrection des enfants de Dieu quand Jésus-Christ viendra enlever son Corps (l’Eglise). C'est une espérance et une assurance aussi grandes. Nous lisons dans 1 Corinthiens 15 : 55 : « O mort, où est ta victoire ? O mort, où est ton aiguillon ? »
4) Ces derniers versets de la première épître aux Corinthiens ne soulignent-ils pas aussi l’importance de la résurrection ? Paul répond : « sachant que votre travail ne sera pas vain dans le Seigneur » (v 58). Il nous rappelle que parce que nous savons que nous allons ressusciter à une nouvelle vie, nous pourrons être exposés à la persécution et au danger pour l’amour de Christ
(v 29-31), comme Lui-même l’a vécu.
La résurrection constitue pour chaque enfant de Dieu une triomphante et glorieuse victoire. Jésus-Christ est mort, a été enseveli, et est ressuscité le troisième jour selon les Ecritures. Et il reviendra ! Les morts en Christ ressusciteront, et tous ceux qui seront vivants au moment de son avènement seront transformés et recevront des corps glorieux
(1 Thessaloniciens 4 : 13-18). Pourquoi la résurrection de Christ est-elle si importante pour le Salut ? Parce qu’elle prouve que Dieu a accepté le sacrifice de Jésus-Christ et que nous sommes au bénéfice de ce sacrifice. Elle prouve que Dieu a le pouvoir de nous relever d’entre les morts. elle garantit que ceux qui croient en Christ ne meurent pas définitivement, mais qu’ils ressusciteront pour une vie éternelle. C’est notre vivante espérance !

Écrire un commentaire

La résurrection : le cœur du message de l'Évangile

14 Juillet 2017 Publié dans #EVANGILE, #Résurrection

Le plus grand évènement de toute l’histoire de l'humanité jusqu’à ce jour est la résurrection du Seigneur Jésus-Christ. C’est le cœur du message de l'Évangile. Cet évènement tourne autour de la mort de Jésus sur la croix et de sa résurrection et de son ascension.
L’Évangile de Jésus-Christ est fondé sur de simples faits historiques essentiels. Ce sont des évènements qui ont eu lieu dans l’histoire humaine et qui sont attestés par de nombreux témoins fiables. Trois faits centraux concernant Jésus-Christ forment l’Évangile : Il est mort, Il a été enseveli, Il est ressuscité le troisième jour.
Les Écritures prophétiques de l’Ancien Testament en sont la première confirmation. Tout le Nouveau Testament souligne en permanence le fait que les Écritures prophétiques de l’Ancien Testament doivent s’accomplir – « afin que s’accomplisse » ce que les prophètes ont dit. Cela signifie que la première confirmation de la vérité de la résurrection est celle qui a été prédite dans les Écritures de l’Ancien Testament (Ésaie 53 : 10-11). Jésus Lui-même a clairement annoncé sa propre résurrection (Matthieu 16 : 21).

Nous sommes identifiés à Jésus-Christ :
Jésus-Christ s’est d’abord identifié à nous en devenant homme, Il a porté nos péchés et en a payé le prix par sa mort sur la croix. Jésus est devenu le parfait Substitut du pécheur et a pris sa place. À notre tour, nous nous identifions à Jésus par la foi dans son ensevelissement, sa résurrection et son ascension. Oui, nous les enfants de Dieu, nous sommes nés de nouveau, ressuscités spirituellement et assis à sa droite dans les lieux célestes (Éphésiens 2 : 4-6, 1 : 20). Notre acte d’identification avec Jésus est le baptême. « Ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu qui l’a ressuscité d’entre les morts. » (Colossiens 2 :12).

Ce que signifie la résurrection de Jésus pour nous :
La résurrection de Jésus est le sceau infaillible du don du pardon de nos péchés et du salut de Dieu au travers de son Fils Jésus-Christ. Oui, Jésus est ressuscité pour notre justification (Romains 4 : 25).
Dans Romains 4 :18-22, Paul explique comment la foi d’Abraham en la promesse de Dieu « lui a été imputée à justice ». Puis, il poursuit par une application pour nous en tant que croyants (Romains 4 : 23-24). Justification = Acquittement = afin que nous soyons déclarés justes = comme si nous n’avions jamais péché = parce que la Justice parfaite de Christ nous est imputée ou créditée à travers notre foi.

La résurrection de Christ est la garantie de notre résurrection :
Sa résurrection était une renaissance vers une nouvelle vie éternelle.
La résurrection de Jésus est la garantie que nous, qui sommes unis à Lui par la foi, ressusciterons comme Lui, et nous aurons chacun notre corps glorifié, semblable au sien. Jésus Lui-même le résume : « Moi, je vis et vous aussi vous vivrez. » (Jean 14 :19). Sa vie est notre vie : nous partagerons sa résurrection parce que nous sommes unis à Lui.

La victoire sur tous les ennemis :
La Victoire de Jésus-Christ nous assure la victoire sur tous nos ennemis, en particulier sur la mort. L'Évangile nous donne la réponse et la solution à la question de la mort et c’est grâce à la résurrection de Christ.
Nous devons savoir que la mort est déjà vaincue, mais pas encore détruite : mais entre-temps, Jésus a déjà ôté l’aiguillon de la mort.
« La mort a été engloutie dans la victoire. O mort, où est ta victoire ? O mort, où est ton aiguillon ? L’aiguillon de la mort, c’est le péché ; et la puissance du péché, c’est la loi. Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ ! » (1 Corinthiens 15 : 53-57).

Écrire un commentaire

Explications sur la mort et la résurrection de Jésus-Christ

28 Juin 2017 Publié dans #Résurrection

1- Jésus, Lui-même, prédit sa mort et sa résurrection comme Il l'avait annoncé. Nous ne connaissons personne à part Jésus qui ait annoncé sa mort et sa résurrection. Le seul a l'avoir fait a pour nom Jésus-Christ (Luc 18 : 31-33).

2- Au début de son ministère dans Jean 2 : 19-21 : Jésus déclara qu'une fois que le temple aura été détruit, il le rebâtira en trois jours. Le peuple juif pensait que Jésus faisait allusion au temple de Jérusalem. Toutefois, Jésus parlait plutôt de son corps. Plus tard, Jésus a été accusé d'avoir dit qu'il détruirait le temple et qu'il le rebâtirait (Matthieu 26 : 61, Marc 14 : 57-59). Des moqueurs sont allés jusqu'à répéter cette phrase dite par Jésus lorsqu'il était cloué sur la croix (Matthieu 27 : 39-40).

3- Jésus mort crucifié sur la croix : Les preuves sont formelles : Jésus est réellement mort lors de sa crucifixion ; le supplice était horrible (Marc 15 : 37). "Jésus ayant poussé un grand cri expira" (Matthieu 27 : 50, Luc 23 : 46). Il y a également des soldats qui témoignent que Jésus est bien mort sur la croix (Jean 19 : 33). Normalement, à cette époque-là, les soldats romains brisaient les jambes de leur victime pour accélérer leur mort. Pourtant, les soldats ont décidé de ne pas avoir recours à cette pratique sur Jésus. Au lieu de cela, ils lui percèrent le côté avec une lance ; le sang de Jésus coulant par le choc du coup porté et causant la mort de Jésus est une preuve en lui-même.

4- Le tombeau vide et la parole de l'Ange : A l'époque, le tombeau de Jésus était vide. A notre époque, il l'est toujours. Mais où est passé Jésus ? Dans Matthieu 28 : 6, Marc 16 : 6 et Luc 24 : 4-7, l'Ange a déclaré que Jésus était ressuscité. Pour prouver cette parole, il a invité les femmes à entrer dans le tombeau pour voir le lieu où le corps de Jésus avait été déposé : celui-ci était vide.
Dans
Luc 24 : 12 et Jean 20 : 11-13, les disciples ont pu aussi constater que le tombeau était vide.
Les soldats romains ont également rapporté devant le Conseil de l'époque ce qu'il s'était passé
(Matthieu 28 : 11-15).

5- Qui a déplacé la pierre du tombeau ? Où Jésus avait-il disparu ? : La pierre qui fermait l'entrée du tombeau avait été déplacée à une bonne distance du sépulcre. C'était pourtant une grosse pierre circulaire et épaisse, ce n'était pas une pierre ordinaire. Il aurait été difficile pour un homme de la déplacer. Comment cette énorme pierre, qui était gardée par des gardes romains, a-t-elle pu être déplacée ?

6- Jésus a le pouvoir de la vie sur la mort : Jésus a ressuscité Lazare d'entre les morts (Jean 11 : 23-44). Jésus avait dit qu'Il ressusciterait des morts et il a Lui-même été ressuscité grâce à la puissance de Dieu. Lors de sa résurrection, le Fils de Dieu a revêtu la gloire dont il s'était dépouillé en venant sur terre en tant qu'homme.

Conclusion : Après 2000 ans, l'Évangile annonce et atteste que Jésus est bien ressuscité et vivant éternellement. La résurrection de Jésus-Christ est un fait incontestable et établi comme un fondement de la Foi chrétienne. Jésus a dit : "Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais" (Jean 11 : 25).
Croyez-vous cela ? Jésus a vaincu la mort. Il est vivant pour l'éternité et c'est par sa mort sur la croix que, aujourd'hui encore, il donne la vie à quiconque le lui demande.
Qui est donc Jésus pour vous ? Chaque être humain doit faire un choix : choisir Jésus-Christ, mettre sa confiance en Jésus-Christ. Que chaque être humain vienne donc à Jésus-Christ, qu'il s'approche de Lui. Que chaque être humain reçoit Jésus comme Seigneur et Sauveur.
Durant votre vie sur la terre, êtes-vous certains d'être sauvés ? Êtes-vous prêts à rencontrer le seul vrai Dieu notre Créateur ? Laissez-moi vous apporter une précision : il n'y a pas de seconde chance après la mort.... A chaque être humain de choisir.

Écrire un commentaire

Jésus-Christ est la résurrection et la vie (2)

13 Juin 2017 Publié dans #Résurrection, #La Vie

2. Deux promesses renversantes :
Jésus est allé à Béthanie pour Lazare, bien sûr. Il est aussi allé à Béthanie pour Marthe et Marie. Jésus avait une bonne nouvelle à transmettre à Marthe, pour la gloire de Dieu et pour le bien spirituel de Marthe.

Jésus lui annonce une première promesse : « ... Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort » (Jean 11 : 25b). Cette première promesse explique la première partie de la déclaration : « Je suis la résurrection ». Pourquoi Jésus est-Il la résurrection ? Parce qu’Il est Lui-même la Vie et qu'Il donne la vie nouvelle à des morts. Par la puissance de son Esprit, Jésus régénère des êtres humains qui sont morts dans leurs péchés. Il leur donne une vie nouvelle avec Dieu qui commence dès aujourd’hui.
Marthe et Marie étaient sous le choc, affligées par la mort physique de leur frère Lazare. Marthe avait un vague espoir dans une résurrection lointaine à la fin des temps. Jésus vient lui donner une espérance nouvelle qui commence aujourd’hui même : « Celui qui croit en moi vivra ». Oui, Celui qui croit en Jésus commence dès aujourd’hui une vie nouvelle. Il passe par une résurrection spirituelle.
La mort physique est affligeante. Chaque jour, des milliers de gens dans le monde sont affligés par la mort d’un proche, des maladies incurables, des accidents mortels, des catastrophes naturelles. C’est tellement pénible de penser à la mort. Mais sommes-nous autant affligés par la mort spirituelle ? Des milliers de gens autour de nous sont morts spirituellement dans leurs péchés et ils sont en route pour l'Enfer.

Par nous-mêmes êtres humains, nous sommes incapables d’aimer Dieu, impuissants pour nous redonner la vie spirituelle. Par nous-mêmes, nous sommes corrompus dans tout notre être, nous allons à la ruine et à la perdition. Mais Jésus-Christ nous dit : « Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra ». Oui « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne se confie pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3 : 36). Jésus nous dit aussi : « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient pas en jugement, mais il est passé de la mort à la vie. » (Jean 5 : 24).
La p
uissance de résurrection de Jésus-Christ commence dès aujourd’hui dans la vie de ceux qui croient en Lui. Même la mort physique ne peut pas détruire la vie nouvelle qui a commencé chez ceux qui croient et mettent leur confiance en Jésus. Si nous devons passer par la mort d'ici-bas (et nous allons tous mourir, à moins que Jésus revienne avant), même si notre corps devra passer un certain temps dans la tombe, notre âme va continuer de vivre avec Jésus au Ciel dans sa gloire. Nous sommes déjà ressuscités spirituellement, bien vivants avec Dieu. La mort physique ne pourra pas nous ôter cette Vie Éternelle que nous avons déjà reçu. Et quand Jésus-Christ reviendra, notre corps ressuscitera glorieux pour être à nouveau réuni avec notre âme.

« …et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais » (Jean 11 : 26) : Cette deuxième promesse découle de la deuxième partie de la déclaration : « Je suis la vie » Jésus ne laissera jamais se perdre la vie nouvelle qu’Il nous donne. Jésus est Puissant pour donner la vie nouvelle, il est tout aussi Puissant pour garder et protéger cette vie nouvelle jusqu’à la fin. Oui quiconque vit spirituellement aujourd’hui en croyant et en mettant sa confiance en Jésus ne mourra jamais. Jamais, jamais il ne mourra. Bien sûr, notre corps humain va mourir. Mais notre vie avec Jésus ne mourra jamais, cette vie est éternelle. Jésus dit : « Si quelqu’un garde ma parole, il ne verra jamais la mort » (Jean 8 : 51). Quand nous croyons en Jésus, nous commençons une vie éternelle avec Dieu. Cette vie éternelle va continuer pour toujours. Bien sûr, puisqu’elle est éternelle ! Même si notre corps humain va mourir, nous allons continuer de vivre avec le Seigneur Jésus pour toujours dans sa gloire. Cette vie nouvelle ne subira jamais d’interruption. Elle n’aura jamais de fin. Et le jour où Jésus reviendra, Il va nous ressusciter dans notre corps glorieux, pour que cette vie continue éternellement, dans une joie parfaite et dans une beauté absolument glorieuse. La résurrection de Lazare était une illustration de cette promesse. La résurrection de Jésus au matin de Pâques en est la garantie. Oh, quel puissant réconfort pour nous les enfants de Dieu !

Écrire un commentaire

Jésus-Christ est la résurrection et la vie (1)

12 Juin 2017 Publié dans #Résurrection, #La Vie

Peuple bien-aimé du Seigneur, Jésus-Christ est vraiment ressuscité ! Il est vivant ! Quel Sauveur puissant et glorieux nous avons ! Jésus a vaincu la mort. Il est le Prince de la vie. Nous trouvons en Lui notre espérance, notre joie et notre vie. Jésus est au Ciel dans sa gloire. Aujourd’hui, Il se présente à nous par sa Parole la Bible et par son Saint-Esprit. Jésus nous déclare ce que nous lisons en Jean 11 : 25-26 : « Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? ».

1. Une déclaration étonnante :
Jésus-Christ fait une déclaration vraiment étonnante : « Moi, je suis la résurrection et la vie. » (v. 25). L’Évangile de Jean contient de grandes déclarations de Jésus : « Moi, je suis la lumière du monde » (Jean 8 : 12). « Moi, je suis le bon berger » (Jean 10 : 11) etc... Voici maintenant la cinquième déclaration : « Moi, je suis la résurrection et la vie ».
Personne d’autre que Dieu ne possède en lui-même la puissance de résurrection et la vie. Cette parole de Jésus a été prononcée dans le contexte de la mort de Lazare que Jésus a ressuscité. Cette résurrection prouve que Jésus est la résurrection et la vie. Cette preuve a été donnée avant même la mort et la résurrection de Jésus.
Lazare était malade. Les soeurs de Lazare ont demandé à Jésus de venir. Sûrement que Jésus pouvait faire quelque chose pour leur frère. Mais Jésus n’est pas allé tout de suite, il a attendu deux jours pour que sa gloire brille davantage. Le temps de faire le voyage jusqu'à Béthanie, ça faisait maintenant quatre jours que Lazare était mort. Quand Jésus est enfin arrivé, Marthe lui a exprimé toute sa peine. Verset 21 : « Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort ». Marthe limitait la puissance de Jésus : maintenant que Lazare est mort, c’est trop tard, pensait-elle, Jésus ne peut plus rien faire. Mais Jésus ne la gronde pas. Il l’encourage avec une parole d’espérance : « Ton frère ressuscitera », Marthe lui répond : « Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour ». Jésus veut lui enseigner quelque chose de très spécifique et personnel.
Si un être humain n’a pas une foi vivante et personnelle en Jésus-Christ, il n'a aucune espérance. Jésus déclare que l’espérance se trouve en Lui seul : « Je suis la résurrection et la vie » Quelle parole remplie de gloire et de majesté ! En dehors de Jésus, il n’y a pas d’espérance. Cette espérance se trouve en Jésus seul. Si nous comprenons bien cette parole, nous allons trouver un puissant réconfort et une solide espérance.
Jésus a fait cette grande déclaration plusieurs jours avant sa mort et sa résurrection. La lumière de Pâques brillait déjà à Béthanie, chez Marthe et Marie. Mais par quel pouvoir Jésus est-il ressuscité des morts le matin de Pâques ? Par le fait que Jésus est Lui-même la résurrection, parce que Jésus est Lui-même la vie.
Jésus voit Marie qui pleure et tous les autres avec elle qui pleurent aussi. Et là Jésus n’en peut plus, Il se met à pleurer Lui aussi. Il est profondément attristé par la souffrance et par la mort, mais plus encore par l'incrédulité du peuple qui ne croyait pas à la puissance de Jésus face à la mort. Il est indigné par le péché et ses conséquences. Puis Jésus s’approche du tombeau, Il dit : « Ôtez la pierre. » (v. 39). Mais pourquoi ôter la pierre ? Ça fait quatre jours que Lazare est mort. Le cadavre sent déjà. Mais Jésus remercie son Père, puis il élève la voix. Il prononce une parole puissante, pleine d’autorité : « Lazare, sors ! » Et le mort sortit ! Oui, vraiment, Jésus est la résurrection et la vie !
Lazare dans son tombeau était totalement impuissant. Mais lorsque Jésus est mort pour nos péchés, et lorsque son corps a été placé dans son tombeau, était-Il impuissant ? Non ! Qu’est-il arrivé au matin de Pâques ? Quelqu’un est-il entré dans le tombeau pour secouer Jésus ou lui donner l’ordre de se lever ? Ce qui est arrivé à Jésus est très différent de ce qui est arrivé à Lazare. Oui, un ange est venu rouler la pierre, mais c’était pour laisser entrer les femmes et les disciples, pas pour aider Jésus à sortir du tombeau. Oui, Dieu le Père a ressuscité Jésus-Christ (Actes 2 : 24). Oui, le Saint-Esprit a aussi ressuscité Jésus (Romains 8 : 11). Mais Jésus dans son tombeau n’était pas impuissant, Jésus Lui-même s’est ressuscité. Jésus l’avait prédit : « Détruisez ce temple et en trois jours je le relèverai… Il parlait du temple de son corps » (Jean 2 : 19, 21). « Le Père m’aime, parce que je donne ma vie, afin de la reprendre. Personne ne me l’ôte, mais je la donne de moi-même; j’ai le pouvoir de la donner et j’ai le pouvoir de la reprendre » (Jean 10 : 17-18). Jésus s’est Lui-même redonné la vie ! Oui, car Jésus est la résurrection et la vie »

Voyons la gloire et la puissance de notre Sauveur ! : Jésus a donné l’ordre à Lazare de sortir du tombeau. Jésus est Lui même sorti de son propre tombeau par son pouvoir Tout-Puissant. Jésus-Christ détient tout pouvoir entre ses mains, le pouvoir sur la vie et sur la mort. Nous célébrons sa Victoire sur la mort et sa Toute-Puissance pour donner la vie. Jésus est notre espérance et notre vie ! Ce qui est arrivé à Lazare et ce qui est arrivé à Jésus va aussi nous arriver. Oui, nous les enfants de Dieu, après que nous quitterons cette terre, nous ressusciterons en ayant nos corps glorifiés pour vivre éternellement avec Jésus dans la Gloire. Jésus en a fait la promesse.

À suivre...

Écrire un commentaire

La maison de ceux qui attendent

24 Avril 2017 Publié dans #La mort, #Résurrection

Cette inscription gravée au-dessus du portail d'un cimetière de village est écrit en latin. Dommage ! Traduite en français, elle aurait pu inspirer aux visiteurs d'utiles réflexions. La voici : « Ici, la maison de ceux qui attendent ».
Qu'attendent-ils donc, ceux qui reposent là ? La résurrection. Jésus a dit : "L'heure vient, où tous ceux qui sont dans les tombeaux entendront la voix du Fils de Dieu ; et ils sortiront, ceux qui auront pratiqué le bien (ceux qui auront mis leur confiance en Jésus et au parfait Salut qu'Il offre par son oeuvre à la croix), en résurrection de vie ; et ceux qui auront fait le mal (auront refusé ou négligé le parfait Salut que Jésus offre par son oeuvre à la croix), en résurrection de jugement" (Jean 5 : 28-29). Il y aura donc deux résurrections : celle des vrais croyants en Jésus, à la Venue du Seigneur, et celles des incroyants beaucoup plus tard, à la fin des temps. Alors, les incroyants ou les négligents face au parfait Salut offert par Jésus seront éternellement condamnés en enfer. Les vrais croyants sont désignés par cette expression : "ceux qui auront pratiqué le bien" c'est-à-dire ce que Dieu appelle le bien. Quel est donc ce bien que nous pouvons faire ? Jésus donne la réponse : "L'oeuvre de Dieu, c'est que vous croyiez en celui qu'il a envoyé" (Jean 6 : 29). Sous la loi de Moïse, il fallait faire des oeuvres méritoires ; sous la grâce, il faut croire d'abord. Puis la vraie foi produit des oeuvres.
Ce qui rend la résurrection particulièrement solennelle, c'est que nous ne ressusciterons pas pour recommencer une seconde vie, mais pour vivre éternellement. Soit dans le bonheur du ciel avec Jésus-Christ notre Seigneur et Sauveur, soit malheureusement dans les tourments en enfer, loin de celui dont nous aurons méprisé l'amour. Aujourd'hui encore, Jésus accueille quiconque se confie entièrement en Lui.

Écrire un commentaire

La résurrection de Jésus Christ

17 Avril 2017 Publié dans #Résurrection

“Le Seigneur Jésus-Christ est réellement ressuscité” (Luc 24. 34). Telle est la joyeuse exclamation par laquelle se sont salués les disciples de Christ en se retrouvant, le soir de la résurrection. Ils en ont été les témoins oculaires. Cette conviction proclamée par les chrétiens de tous les temps constitue la base de leur vivante espérance. Sans la résurrection du Christ, il n'y aurait eu aucune victoire possible sur le mal, sur le péché, sur la mort. La résurrection, grand miracle du christianisme, est la clé de voûte de tout l'édifice chrétien. La résurrection du Christ est la preuve de sa divinité. Jésus a déclaré : « Je laisse ma vie afin que je la reprenne » (Jean 10. 17). Sa résurrection est aussi pour nous qui sommes enfants de Dieu le gage de notre résurrection future. Jésus affirme : « Je suis la résurrection et la vie : celui qui croit en moi, même s'il meurt, vivra » (Jean 11. 25). Oui, Dieu ramènera à la vie ceux qui se sont endormis en Jésus, pour qu'ils soient éternellement unis à Lui (1 Thessaloniciens 4. 14). Peut-être l'idée de la résurrection fait-elle peur à ceux qui la rejettent ? Mais ceux qui ont mis leur confiance en Jésus-Christ, le seul Sauveur, peuvent attendre avec bonheur et assurance ce moment merveilleux où la voix puissante du Seigneur Jésus appellera tous ceux qui, vivants ou morts, Lui appartiennent, afin qu'ils soient pour toujours avec Lui (1 Thessaloniciens 4. 17).
Jésus Christ dit de façon très précise que tous les êtres humains ressusciteront, soit “pour une résurrection de vie”, soit “pour une résurrection de jugement” (Jean 5. 29). Aussi, nous disons à chaque être humain : “Soyez réconciliés avec Dieu” (2 Corinthiens 5. 20).

Écrire un commentaire

La porte de la Grâce de Dieu

30 Mars 2017 Publié dans #Salut, #Résurrection, #Retour de Jésus

La grâce, cette faveur accordée gratuitement sans que nous le méritons, est aujourd’hui la seule et unique source de Salut pour les êtres humains offerte par Dieu le Père en son Fils Jésus-Christ. Cette bonté miséricordieuse avec laquelle Dieu déclare sa sainteté sur les âmes, pour les tourner vers Christ, englobe toutes les vertus dont nous avons besoin. « Ma grâce te suffit » (2 Corinthiens 12 : 9)

QUE SIGNIFIE LA GRÂCE DE DIEU ?
Dans l’Ancien Testament, la grâce désigne davantage la pure bonté de Dieu, qui aime le pécheur et désire, non pas sa mort, mais sa conversion et sa vie. La grâce, nous apprend la Bible, est la faveur souveraine de Dieu envers les êtres humains qui ne méritent que son jugement. Elle est la réponse de l'Amour de Dieu pour les êtres humains qui se détournés de Lui. C'est la main de Dieu tendue vers nous, pour nous tirer jusqu'à Lui.

RÉSURRECTION DE JÉSUS : OUVERTURE DE LA PORTE
L’Évangile est littéralement la bonne nouvelle de la grâce de Dieu manifestée aux êtres humains par Jésus-Christ. A la résurrection du Seigneur Jésus, la porte de la grâce a été grande ouverte. « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie. » (Jean 3 : 36) « Jésus dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. » (Jean 14 : 6)
Cette grâce a été manifestée d’une manière particulière avec Jésus comme jamais cela n’avait été fait auparavant. Elle offre le salut par le moyen de la foi. Elle relève d’une grande importance, car elle démontre très clairement le plan de Dieu dans l’histoire de l’humanité, pour que le plus grand nombre soit sauvé. Ainsi, nous trouvons le mystère de Dieu : le Père, le Fils et le Saint-Esprit accomplissant tous ensemble notre Salut.

RETOUR DE JÉSUS : FERMETURE DE LA PORTE
Comprenons que la grâce nous donne accès à la vie éternelle par le moyen de la foi en Jésus Christ. Tout notre espoir est en Jésus Christ. A son Retour, la dispensation de la grâce prendra fin.
De nos jours, nous ne comprenons pas souvent pourquoi la grâce de Dieu dure encore, mais Jésus sait pourquoi. Face à la dureté de l'être humain, Jésus aurait très bien pu mettre un terme à tout cela depuis très longtemps. Mais la Bible nous parle de sa bonté, de sa miséricorde et notamment de sa patience afin que le plus grand nombre de personnes soit sauvé. « Le Seigneur use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. » (2 Pierre 3 : 9) « Méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longanimité, ne reconnaissant pas que la bonté de Dieu te pousse à la repentance. » (Romains 2 : 4)
Cette patience sur terre n’est pas infinie, et lorsqu’elle sera arrivée à son terme, viendra alors la fin, le début des jugements de Dieu sur les êtres humains rebelles. Notre mission est de prier pour que puisse s’accomplir la volonté de Dieu tant qu’il en est encore temps. Si demain, Jésus revient chercher son Église, alors la grâce sera finie. Cette porte encore entre ouverte doit nous pousser à persévérer avant que la fin arrive. Dieu seul sait quand la fin du monde arrivera, mais Jésus nous a donné des signes qui s’accomplissent de jour en jour sous nos yeux pour nous avertir, afin de veiller et de prier en tout temps.

Soyons tous conscient de l’incroyable richesse présente dans la grâce de Dieu. Aucun équivalent ne permet de comparer ce que l’Éternel nous offre en Jésus-Christ. Elle est incroyable, mais elle ne nous permet pas non plus d’en abuser. Ne croyons pas que par la Grâce de Dieu, nous pouvons adopter une attitude moins rigoureuse à l’égard du péché, sous-entendu  que les exigences de la loi sont abolies. Au contraire, nous devons plaider coupable chaque fois que cela est nécessaire, haïr le péché et nous éloigner de tout ce qui pourrait nous y entraîner. Soyons conscients de la valeur infinie, précieuse et irremplaçable de la grâce de Dieu, afin de ne pas la négliger ; et de témoigner autour de nous pour la faire partager.
Et plus que tout, nous sommes dans les temps de la fin. Aussi, cette grâce que Dieu offre ne sera bientôt plus accessible, car lorsque le Seigneur Jésus-Christ reviendra chercher l'Église, son Épouse, le salut ne pourra plus se trouver. Prions le Dieu Très-Haut de nous fortifier chaque jour. Jésus est à la porte, et lorsqu’Il l’aura franchi, alors la grâce prendra fin.

Écrire un commentaire
1 2 3 4 5 > >>