Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
L'Évangile est une puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit (Romains 1 : 16)

Articles avec #pardon des peches tag

Le bonheur d'être pardonné

17 Octobre 2017 Publié dans #Salut, #Pardon des péchés

Bienheureux... ! Bienheureux... ! (Psaumes 32 : 1-2) Ainsi s'est exclamé le roi David après avoir reconnu son péché devant Dieu et reçu son pardon. Mille ans plus tard, l'apôtre Paul cite ces paroles pour faire partager ce bonheur à tous ceux que Dieu a pardonnés en Jésus-Christ (Romains 4 : 7-8). Près de deux mille ans ont passé encore et ce message est toujours d'actualité. Le vrai croyant en Jésus-Christ sait que ce bonheur n'est pas passagère, ni éphémère, c'est un sujet de joie quotidien que rien ne peut détruire, ni aujourd'hui, ni demain. C'est un trésor dont la mort même ne peut pas le priver. Au contraire, si la mort arrive, elle introduit le vrai croyant dans la présence du Seigneur Jésus-Christ qui a tout accompli pour nous donner gratuitement le pardon de nos péchés.
Pourrions-nous vivre dans la paix véritable sans connaître un tel bonheur ? Que celui qui ne connait pas encore ce bonheur d'être pardonné par le seul vrai Dieu viennent avec confiance au Seigneur Jésus-Christ pour recevoir le pardon de ses péchés.
Être pardonné par Dieu implique que nous soyons conscients de nos péchés, que nous demandions pardon à Dieu, que nous acceptions le parfait sacrifice de Jésus pour nous, que nous nous détournons de nos péchés, et enfin que nous vivions notre vie d'une manière qui plait à Dieu et plus aimante envers notre entourage.

Dans les trois premiers chapitres de l'épître aux Romains, l'apôtre Paul prouve d'abord qu'il n'y a pas un seul juste et que tout le monde est coupable devant Dieu, vous et moi y compris. Puis il démontre que l’œuvre parfaite de Jésus-Christ, le Rédempteur, accomplie à la croix, répond à la culpabilité de quiconque s'approche de Dieu en Lui faisant confiance. A cause de Jésus-Christ, à cause de son sang versé sur la croix, Dieu qui est toujours parfaitement Juste, justifie des injustes : Dieu tient pour justes ceux qui, par la foi, s’approprient le sacrifice de Jésus-Christ pour le pardon de leurs péchés.
Qu'aucun être humain ne tarde à venir vers le seul vrai Dieu qui nous aime tous et qui veut nous pardonner en son Fils Jésus : Dieu accueille tout être humain qui reconnait ses péchés et qui met sa confiance en Jésus-Christ. Oui Dieu lui présente Jésus-Christ comme son seul Seigneur et Sauveur, son Grand Libérateur.

Écrire un commentaire

Être pardonné par le seul Dieu Juste et Sauveur‏

9 Septembre 2017 Publié dans #Pardon des péchés

Pourquoi Dieu pardonne-t-il aux vrais croyants en son Fils Jésus ? Quelqu'un répondra peut-être : parce qu'il est plein d'Amour à notre égard et qu'il a compassion de nous. C'est vrai, mais il y a une autre raison essentielle. Dieu nous pardonne aussi parce qu'il est Juste.

Vous pensez peut-être que Dieu devrait vous condamner à cause de sa Sainteté, mais qu'Il vous pardonne parce qu'Il a pitié de vous. Pourtant ce n'est pas ce que dit la Bible. Dieu nous pardonne parce qu'Il est Dieu. “Je ne détruirai pas… car je suis Dieu, et non pas un homme” (Osée 11. 9). En Dieu, la Justice et l'Amour ne s'opposent jamais.

Pour que Dieu puisse pardonner avec Justice aux êtres humains, Jésus-Christ a fait Lui-même la “purification des péchés”. Pour que Dieu puisse nous recevoir, et même nous adopter comme ses enfants, pour pouvoir nous bénir, Il devait d'abord s'occuper de nos péchés.

Aucun être humain ne peut rien faire pour la purification de ses propres péchés, car le mal commis, irréparable, constitue une offense au seul vrai Dieu trois fois Saint. La purification de nos péchés devait donc être une œuvre divine. Cette œuvre a été faite une fois pour toutes par le Seigneur Jésus Christ, Dieu fait homme. Jésus a porté sur la croix le châtiment du péché, le châtiment de chacun de nos péchés. Et maintenant victorieux, ressuscité, Jésus est assis à la droite de Dieu, son œuvre à la croix terminée. Le pardon de Dieu peut être proclamé et reçu par la foi. Chaque être humain peut donc recevoir le don de sa Grâce parfaite en Jésus-Christ.

Écrire un commentaire

Pardonnés et pourtant responsables

26 Août 2017 Publié dans #Pardon des péchés

Un maître envoie ses ouvriers ensemencer son champ. Supposons que ceux-ci, au lieu de semer du blé, jettent en terre de mauvaises graines. Le maître apprend la faute, les ouvriers la regrettent, et le maître pardonne, il ne renvoie pas ses ouvriers. Ce pardon généreux changera-t-il la nature de la récolte ? Quand la saison viendra, au lieu d'épis dorés, les serviteurs verront le champ plein de mauvaises herbes. Vont-ils alors douter du pardon de leur maître ? Nullement. La grâce pardonne, mais « ce qu'un homme sème, cela aussi il le moissonnera » (Galates 6. 7).
C'est par la Grâce de Dieu, sa faveur imméritée, que nous sommes sauvés et que nous devenons ses enfants. Nous qui sommes enfants de Dieu, nous ne pouvons pas perdre le salut une fois que nous avons cru au Seigneur Jésus qui s'est sacrifié pour nous à la croix pour nos péchés. Jésus nous a rachetés et il nous a justifiés. Quels que soient nos manquements, si grandes que soient nos fautes, nos péchés, que nous commettons à cause de notre nature humaine, nous allons subir leurs conséquences. Mais nous restons enfants de Dieu pour toujours, car nous avons accepté le sacrifice de Jésus à la croix, mort pour nos péchés et ressuscité pour notre justification. 
Mais notre vie chrétienne sur la terre est faite de choix, d'engagements dont nous sommes responsables, et Dieu en tient compte. Il permet que nous subissions les conséquences heureuses ou fâcheuses de nos actes et de nos décisions.
Toutefois, selon la sagesse de Dieu qui nous aime parfaitement, “s'il afflige, il a aussi compassion, selon la grandeur de ses bontés” (Lamentations 3. 32). Ses bontés sont notre suprême ressource pour faire face à nos responsabilités.

Écrire un commentaire

Recevoir le pardon de nos péchés en Jésus-Christ

20 Juillet 2017 Publié dans #Pardon des péchés

Adam et Eve étaient créés à l’image de Dieu. Ils ont été créés pour avoir une relation d’amour avec Dieu leur Créateur. Mais Dieu leur avait recommandé de ne pas manger du fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal. Nous savons que Dieu nous a créés avec une volonté capable de choisir. Adam et Eve n’ont pas écouté Dieu, ils Lui ont désobéi et ils ont subi les terribles conséquences de leur péché. Oui, les êtres humains subissent les conséquences de leurs actes mauvaises et de leurs désobéissances envers le seul vrai Dieu Saint. C’est ainsi que la mort, la peur, la culpabilité, la honte, et l’accusation sont entrées dans leur vie. Adam et Eve sont devenus pécheurs et ils ont donné naissance à des pécheurs.
Donc nous êtres humains, nous naissons pécheurs et donnons naissance à des pécheurs. Nous sommes devenus par nature morts spirituellement.

Voici la Bonne Nouvelle : C’est que Dieu nous aime d'un parfait Amour et qu’Il nous aime trop pour nous laisser dans ce gâchis. Le péché est entré par un seul homme Adam. Le pardon, la réconciliation avec Dieu est intervenu par un seul homme Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu.
"La Bible dit que la conséquence du péché c’est la mort éternelle. Mais Dieu nous aime et en Lui, il y a la source du pardon, mais sa parfaite Justice devait être satisfaite" (voir
Romains 6 : 23).
La Bible nous apprend que le pardon des péchés ne peut s’obtenir que par le sang d’un juste qui paie, expie, prend notre place de condamné en se substituant à nous, à chacun d’entre nous (voir
Hébreux 9 : 22b). Sur la croix, Jésus-Christ, notre Substitut, s'est placé entre nous et Dieu et a subi de la part de Dieu son Père l'horrible châtiment de nos péchés, à notre place. Sur la croix, Jésus a porté tous les péchés de chacun d’entre nous, Il a subi les conséquences de nos péchés, Il en est mort, pour amour pour nous, pour chacun d’entre nous ; et puis Il est ressuscité.
« Car celui qui n’a point connu le péché (Jésus) Dieu l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions justice de Dieu en Jésus » (2 Corinthiens 5 : 21) C’est ainsi que Dieu voulu se réconcilier avec nous et nous pardonner. « Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même par Christ » (2 Corinthiens 5 : 19).
Les coups de marteau qui enfonçaient les clous dans les mains et les pieds de Jésus, Dieu le Père les recevait dans son cœur. Pendant des siècles avant la Venue de Jésus sur terre, les êtres humains avaient sacrifié des agneaux ou d’autres animaux pour obtenir le pardon des péchés. Mais le sang des animaux ne faisait que couvrir les péchés, il ne les effaçait pas, le souvenir et la culpabilité était toujours là. Mais Jésus-Christ est devenu, par son sang précieux, l’Agneau parfait de Dieu qui ôte le péché du monde. Quiconque met toute sa confiance en Jésus-Christ reçoit le pardon de tous ses péchés passés, présents et futurs. Il reçoit aussi la Vie Éternelle qui n'aura pas de fin. Le sacrifice à la croix de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ est éternellement parfait.

Écrire un commentaire

Délivrés du péché pour toujours

11 Juillet 2017 Publié dans #Salut, #Pardon des péchés

Nous enfants de Dieu sommes délivrés de ce corps de mort ! Il a été condamné à la croix, en Christ (v. 3). « Je ne vis plus, moi, mais Christ vit en moi » (Galates 2. 20). Nous sommes « en Christ », dans la position même qu’Il a prise après la résurrection. Il n’y a donc aucune condamnation pour nous enfants de Dieu (Romains 8. 1). En nous faisant naître de nouveau, le Saint-Esprit a produit en nous une nouvelle vie, qui ne pèche pas, plus encore, qui ne peut pas pécher, mais qui est en plein accord avec Celui qui l’a donnée (Jean 3. 5). Pourtant, la chair qui nous fait pécher est toujours en nous. Mais, le Saint Esprit habite en nous et Il est la puissance qui permet à la nouvelle vie d’agir selon sa nature (1 Corinthiens 6. 14). C’est Lui également qui se charge du combat contre la chair (Galates 5. 17). Ainsi la loi (règle immuable) de l’Esprit de vie dans le Christ Jésus nous a affranchi de la loi du péché et de la mort (Romains 8. 2). Nous ne sommes plus dans la chair (dans la vieille nature), mais dans l’Esprit. Notre position sera donc caractérisée par la possession de la vie produite en nous par le Saint Esprit à la nouvelle naissance (Jean 3) et par l’habitation en nous du Saint Esprit Lui-même (Romains 8. 9). Cela implique que nous appartenons à Christ.
L’état normal du croyant en Jésus, c’est d’être libre, affranchi de Satan, du péché et de la mort ; affranchi pour servir Dieu — libre pour jouir d’une communion ininterrompue avec Dieu et avoir une joie parfaite (1 Jean 1. 3-4).

La délivrance que nous obtenons par la foi en l'œuvre du Seigneur Jésus est véritablement un “grand salut” (Hébreux 2. 3) et Celui qui nous l'a acquis est le “Grand Dieu et Sauveur Jésus Christ” (Tite 2. 13). En quoi consiste ce Salut si merveilleux ?
Pour le vrai croyant en Jésus-Christ, ses péchés sont pardonnés, puisque qu'il a mis sa confiance en Jésus qui a expié tous ses péchés à la croix ; là aussi, la nature coupable du vrai croyant en Jésus a été condamnée et crucifiée avec Jésus. Son âme est en paix avec le Dieu trois fois Saint pour l'éternité. Le voilà libéré du poids de ses péchés, de lui-même et de Satan, son accusateur. Mais ce n'est pas tout. Dieu s'occupera de son corps comme il s'est occupé de son âme. Actuellement les corps des vrais croyants en Jésus, comme ceux de tous les êtres humains, sont soumis à la souffrance, à la maladie, et à la corruption après la mort. À la Venue du Seigneur Jésus, ils seront ressuscités et glorifiés : “Nous attendons le Seigneur Jésus Christ comme Sauveur, qui transformera notre corps d'abaissement en la conformité du corps de sa gloire” (Philippiens 3. 20, 21) et nous introduira, corps et âme réunis, dans la maison de son Père.
Ce Salut parfait et complet, nous ne pouvons pas le perdre, nous qui l'avons accepté et reçu dans notre vie. Personne, dit Jésus, ne vous arrachera de ma main et personne ne peut vous arracher de la main de mon Père (Jean 10. 28, 29). Tenons pour vraies et fermement établies nos certitudes en Jésus-Christ, gardons en toutes circonstances la joie d'avoir un tel salut si grand et un tel Sauveur si merveilleux.

Écrire un commentaire

Recevoir le pardon de nos péchés

7 Juin 2017 Publié dans #Pardon des péchés

“Sachez donc, hommes frères, que c’est par Lui (Jésus) que le pardon des péchés vous est annoncé.” (Actes 13 : 38)

Qu’est-ce que le pardon et pourquoi en avons-nous besoin ?
Le mot “pardonner” veut dire tout effacer, faire table rase, faire grâce, annuler une dette. Lorsque nous faisons du tort à quelqu’un, nous recherchons son pardon afin de rétablir la relation qui a été brisée. Le pardon n’est pas accordé parce qu’un coupable mérite d’être pardonné. Personne ne mérite d’être pardonné. Le pardon est un acte d’amour, de miséricorde et de grâce. Le pardon est une décision de ne garder aucune rancœur envers une personne, malgré ce qu’elle vous a fait.
La Bible nous dit que nous avons tous besoin du pardon de Dieu. Nous avons tous commis des péchés. Écclésiaste 7 : 20 proclame “Non, il n’y a sur la terre point d’homme juste qui fasse le bien et qui ne pèche jamais”. 1 Jean 1 : 8 déclare “Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous”. Tout péché est essentiellement un acte de rébellion contre Dieu (Psaume 51 : 4). En conséquence, nous avons désespérément besoin du pardon de Dieu. Car si nos péchés ne nous sont pas pardonnés, nous en subiront éternellement les conséquences en Enfer
(Matthieu 25 : 46 ; Jean 3 : 36).

Le Pardon – Comment pouvons-nous l’obtenir ?
Heureusement pour nous, Dieu est le Dieu d’amour et de miséricorde – prêt à pardonner nos péchés ! 2 Pierre 3 : 9 nous dit “… Dieu use de patience envers nous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance”. Dieu désire nous pardonner, alors Il nous a donné le seul moyen d’y parvenir.
La seule peine juste et équitable pour nos péchés, c’est la mort. Romains 6 : 23a nous déclare que “le salaire du péché, c’est la mort…”. La mort éternelle est la conséquence que nous méritons pour nos péchés. Mais Dieu, dans Son plan parfait, s’est fait homme en son Fils Jésus-Christ
(Jean 1 : 1, 14). Jésus a volontairement porté tous nos péchés sur Lui et est mort sur la croix, prenant sur Lui la condamnation et la punition que nous méritons (la mort éternelle). 2 Corinthiens 5 : 21 nous enseigne que “Celui qui n’a point connu le péché, Dieu L’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en Lui justice de Dieu.” ! Puisqu’Il était Lui-même Dieu Saint, la mort de Jésus, qui a un valeur éternelle, nous a accordé le pardon des péchés. 1 Jean 2 : 2 proclame “Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier.” Jésus est ensuite ressuscité, proclamant ainsi sa victoire sur le péché et la mort. Gloire à Dieu, oui par la mort et la résurrection de Jésus-Christ, “… le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.” (Romains 6 : 23b)
Chers lecteurs et lectrices, si ce n'est pas encore le cas, désirez-vous chacun que vos péchés vous soient pardonnés ? Avez-vous un sentiment de culpabilité dont vous n’arrivez pas à vous débarrasser ? Le pardon de vos péchés est disponible si vous êtes prêts à mettre votre foi en Jésus-Christ comme votre Seigneur et Sauveur personnel. Éphésiens 1 : 7 nous dit : “En Lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de Sa grâce”. Jésus a déjà payé notre dette, afin que nous puissions être éternellement pardonnés. Il suffit de demander à Dieu de nous pardonner par Jésus, en croyant que Jésus est mort et ressuscité pour nous offrir ce pardon – et Dieu nous pardonnera ! Jean 3 : 16-17 nous donne ce merveilleux message : “Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n’a pas envoyé Son Fils dans le monde pour qu’Il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par Lui.”

Le pardon – est-ce vraiment si facile que ça ?
Oui, c’est aussi simple que ça ! On ne peut pas gagner le pardon le Dieu. On ne peut pas acheter le pardon de Dieu. On ne peut que le recevoir, par la foi, à cause de la grâce et la miséricorde de Dieu.

Écrire un commentaire

Jésus-Christ est l'Agneau de Dieu

26 Avril 2017 Publié dans #Salut, #Pardon des péchés

Dans l’Ancien Testament, Dieu a ordonné à son peuple d’apporter un animal—habituellement un agneau—comme sacrifice pour leurs péchés. Un homme apportait l’agneau au sacrificateur. Puis il posait la main sur la tête de l’agneau et disait quelque chose comme ceci : « J’ai péché, mais Dieu a permis à cet agneau de mourir pour mes péchés. » Ensuite, on tuait l’agneau et on répandait son sang.

Jésus est l’Agneau de Dieu :
Quelle leçon Dieu enseignait-il à son peuple ? Il lui enseignait que le péché était une chose si terrible, que quelque chose devait mourir pour les péchés de tous. La Bible dit : « [...] sans effusion de sang il n’y a pas de pardon » (Hébreux 9. 22).
Quand un agneau mourait pour les péchés d’une personne, c’était une « image » de la façon dont Jésus allait mourir un jour pour nos péchés. Quand Jésus est venu, Jean-Baptiste a dit de lui : « Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde » (Jean 1. 29).
Que voulons-nous dire quand nous disons que Jésus est « l’Agneau de Dieu » ? Nous voulons dire que Jésus est le parfait sacrifice pour les péchés de tous les êtres humains qui ont vécu ou qui vivront sur cette terre.
C’est comme si Dieu disait : « Pendant des milliers d’années, vous m’avez apporté vos agneaux. Maintenant je pourvois moi-même à l’Agneau pour vous. Je vous donne mon Fils pour qu’il soit votre “Agneau”. »

« Tout est accompli ! » :
Le Seigneur Jésus est venu comme parfait sacrifice pour les péchés de tous les êtres humains. A-t-Il accompli l’œuvre pour laquelle il est venu ? Oui. Jésus l’a accomplie parfaitement. Juste avant de mourir, il s’est écrié : « Tout est accompli ! » Il avait accompli l’œuvre pour laquelle il était venu.
Dieu nous pardonne tous nos péchés, non à cause de ce que nous faisons pour Lui, mais à cause de ce que Christ a fait pour nous. Dieu nous dit : « Si vous croyez en mon Fils Jésus comme étant votre “Agneau”, je vous pardonnerai vos péchés pour toujours ! ». En parlant du Seigneur Jésus, la Bible affirme : « Tous les prophètes rendent de lui [Jésus] le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés » (Actes 10. 43).
Quand Dieu nous pardonne nos péchés, c’est pour toujours. En effet, le pardon que Dieu nous accorde quand nous recevons le Seigneur Jésus comme notre Seigneur et Sauveur est un pardon éternel. C’est le pardon de tous nos péchés passés, présents et futurs.
Vous pouvez vous demander : « Je peux comprendre que Dieu me pardonne mes péchés passés et présents, mais comment Dieu peut-il me pardonner mes péchés futurs : des péchés que je n’ai pas encore commis ? ». La réponse est que Dieu connaît tout : le passé, le présent et le futur. Il voit notre vie entière, depuis le commencement jusqu’à la fin. Dieu a donné son Fils afin qu’Il porte tous nos péchés et qu'Il meure à notre place pour les expier. Dieu voyait en Jésus tous nos péchés passés, présents et futurs qu'Il portait sur Lui à la croix; et Christ est mort pour eux.
Dieu nous a pardonné tous nos péchés. Dieu ne tient absolument pas rigueur à ses enfants. Tous nos péchés ont complètement disparu de sa vue. Dieu nous assure qu’Il ne s’en souviendra même pas : « Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités » (Hébreux 10. 17).

Que se passe-t-il quand nous péchons après que nous soyons sauvés ? :
Dès l’instant où nous avons reçu le Seigneur Jésus comme notre Seigneur et Sauveur, Dieu nous a donné son pardon éternel. Cela veut dire que Dieu nous a pardonné tous nos péchés passés, présents et futurs. Dieu est notre Père céleste, et nous sommes Ses enfants pour toujours.
Quand nous péchons maintenant, nous ne perdons pas notre relation avec Dieu notre Père céleste ; nous sommes toujours enfants de Dieu. Mais le péché brise notre communion avec notre Père céleste ; nous perdons notre joie. Pour rétablir une bonne communion avec Dieu quand cela se produit, nous devons lui confesser nos péchés. La Bible dit : « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. » (1 Jean 1. 9). Dieu éprouve une grande joie à nous pardonner.

Peut-être croyez-vous que vous êtes sauvé, mais vous n’en êtes pas vraiment sûr. Ne continuez pas à vivre dans le doute. Réglez la question aujourd’hui même, une fois pour toutes. Dites au Seigneur : « Seigneur Jésus, je n’ai jamais vraiment cru en toi comme étant mon "Agneau", celui qui est mort pour tous mes péchés ; je le fais à présent. Je te reçois comme mon Sauveur maintenant ! »
Peut-être avez-vous placé votre confiance en Christ comme votre Sauveur il y a quelque temps déjà, sans toutefois vivre pour Lui. Vous désirez revenir à Dieu, mais vous vous demandez comment il va vous accueillir. L’histoire du fils prodigue montre comment Dieu vous accueillera.
N’attendez pas plus longtemps. Venez à Dieu sans tarder. Venez tel que vous êtes. Vous découvrirez que Dieu est beaucoup plus aimable et plus tendre que vous ne pouviez l’imaginer. Il vous accueillera avec joie.

Écrire un commentaire

Dieu a réglé la question de nos péchés

15 Avril 2017 Publié dans #Pardon des péchés

"L'Éternel a fait tomber sur lui l'iniquité de nous tous" (Ésaïe 53. 6)

Comment Dieu a réglé la question de nos péchés ?

C'est Dieu lui-même qui a fait tomber notre iniquité sur Jésus. C'est là le point capital et central de toute la question de nos péchés. Dieu les a mis sur Jésus. Il nous le dit dans sa sainte Parole, afin que nous le sachions selon une autorité divine – une autorité qui ne peut mentir. Dieu l'a décidé, Dieu l'a réalisé; tout est de Dieu, du début à la fin.

Nous avons simplement à nous appuyer, comme un petit enfant, sur ce qu'il nous dit. Comment puis-je savoir que Jésus a porté mes péchés en son propre corps sur la croix ?

Exactement par la même autorité affirmant que mes péchés devaient être portés. Dans son amour sans égal, Dieu me donne l'assurance – à moi qui suis un pécheur incapable, coupable et méritant l'enfer – qu'il a lui-même pris en main toute la question de mes péchés; il l'a réglée d'une manière telle qu'elle produit une riche moisson de gloire pour son propre nom, à travers le vaste univers, en présence de toutes les créatures intelligentes.

Mais quel profond mystère que celui de la croix! Je vois Dieu lui-même prenant tous mes péchés, selon la connaissance et l'appréciation qu'il en avait. Je le vois les mettre tous sur la tête de Celui qui était là à ma place et qui a eu affaire à lui à leur sujet. Je réalise que toutes les vagues et les flots de la juste colère de Dieu – qui m'auraient englouti, corps et âme, en enfer pour l'éternité – sont tombés sur Lui; je vois toutes ces vagues passer sur l'Homme qui était là à ma place, qui me représentait devant Dieu, qui a porté tout ce qui m'était dû. La gloire de Dieu était en jeu: sa sainteté, son éternelle majesté, les hautes exigences de son gouvernement.

Que la louange éternelle soit au Dieu de toute grâce! Au lieu de nous envoyer en enfer à cause de nos péchés, il a envoyé son Fils pour être la propitiation pour ces péchés (1 Jean 4. 10). Et dans le déploiement de ce plan merveilleux de la rédemption, nous voyons un Dieu saint s'occupant de la question de nos péchés, et les jugeant dans la personne de son Fils bien-aimé, le Fils éternel et l'égal de Dieu, afin que les flots de son amour fassent déborder nos cœurs.

Écrire un commentaire

Le péché et la solution au péché

20 Mars 2017 Publié dans #Pardon des péchés

L’espérance de vie s’allonge mais… pour chacun de nous, la mort reste et restera toujours inévitable. La Bible révèle la cause de la mort : « Par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort… ainsi la mort a passé à tous les hommes, du fait que tous ont péché » (Romains 5. 12).

Le péché : un mot qui dérange : Ce mot évoque la « religion » ou « Dieu » et ce sont des sujets devenus tabous. De nombreuses personnes ignorent ce mot et ce qu’il signifie réellement. Cela n’est pas étonnant car nos sociétés modernes rejettent la notion du « péché ». On évite d’en parler et si cela était possible on aimerait ne plus en parler du tout. Ce n’est pas en supprimant ce mot de notre vocabulaire que nous éliminerons le péché et que ses conséquences seront annulées.

Qu’appelle-t-on « péché » ? : « Toute iniquité est péché » (1 Jean 5. 17). Exprimé d’une autre façon : « Tout ce qui est contraire aux pensées et à la volonté de Dieu est un péché ». Le péché est donc une immense offense à Dieu. Le désir profond de Dieu est de faire connaître aux hommes ses pensées et sa volonté afin d’établir avec eux une relation d’intimité. Il a donné sa Loi (les 10 commandements) aux Israélites. Puis durant toute sa vie sur la terre, Jésus le Fils de Dieu a montré par son attitude ce que Dieu attendait des êtres humains et il nous l’a enseigné.
Aujourd’hui, nous avons la Bible qui est la Parole de Dieu. Elle nous indique tout ce qui est conforme à ses pensées. Elle est « LA » référence qui nous apprend à reconnaître ce qui est un péché et ce qui ne l’est pas.

Qu’est-ce qui est un péché ? : « Il a été dit aux anciens (par la Loi) : « Tu ne tueras pas » ; et celui qui tuera, sera passible du jugement. Mais moi (Jésus), je vous dis que quiconque se met en colère légèrement contre son frère sera passible du jugement » (Matthieu 5. 21-22).
Nos pensées et nos actes, même les plus secrets, sont concernés. Pécher, ce n’est pas seulement voler, tuer, commettre des attentats. C’est aussi : mentir, être grossier, blasphémer, tromper son conjoint, ne pas respecter les lois. Mais il y a encore ce que personne ne peut voir : la jalousie, l’orgueil, le racisme, le rejet de l’existence de Dieu (c’est être agnostique), l’athéisme. « La fornication, l’impureté, l’impudicité, l’idolâtrie, la magie, les haines, les querelles, les jalousies, les colères, les rivalités, les divisions, les sectes, les désirs immodérés, les ivrogneries, les orgies, et tout ce qui y ressemble… ceux qui se livrent à de telles pratiques n’hériteront pas du royaume de Dieu » (Galates 5. 19 à 21).
La liste ci-dessus est un aperçu suffisant de ce que Dieu appelle « péché » pour que chacun de nous se sente concerné et se reconnaisse COUPABLE devant le Dieu saint.

Les conséquences du péché :
- La mort physique de notre corps : « Dieu commanda à l’homme (Adam), disant : … au jour que tu en mangeras, tu mourras certainement (inévitablement) » (Genèse 2. 16). « Le salaire (les résultats) du péché, c’est la mort » (Romains 6. 23).
- Absence de relation entre l’être humain et Dieu : « Vos iniquités ont fait séparation entre vous et votre Dieu, et vos péchés ont fait qu’il a caché de vous sa face » (Ésaïe 59. 2).
- Le châtiment éternel : « Ils seront tourmentés, jour et nuit, aux siècles des siècles… C'est ici la seconde mort, l'étang de feu » (Apocalypse 20. 10-14).

La solution de Dieu pour nos péchés :
Aucun péché ne peut être effacé par nos bonnes actions : RIEN, même une « nouvelle » vie exemplaire n’effacera JAMAIS un seul de nos péchés. Mais « Le sang de Jésus Christ, Fils de Dieu, nous purifie de tout péché » (1 Jean 1. 7 à 9).
Dieu offre le pardon des péchés et la vie éternelle. Mais pour qu’il en soit ainsi, sur la croix, Jésus Christ a enduré à notre place le terrible châtiment de Dieu : « Christ est mort pour nos péchés » (1 Corinthiens 15. 3).
En vertu du sacrifice de Christ, Dieu offre :
- Le pardon des péchés : « Quiconque croit en lui reçoit le pardon des péchés » (Actes 10. 43).
- La vie éternelle : « Le don de grâce de Dieu, c’est la vie éternelle dans le christ Jésus, notre Seigneur » (Romains 6. 23).
- L’espérance de la résurrection : Jésus dit : « Moi, je suis la résurrection et la vie : celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra » (Jean 11. 25).
- Une relation de paix et d’amour : « À tous ceux qui l’ont reçu (qui croient que Jésus est Fils de Dieu), il leur a donné le droit d’être enfants de Dieu » (Jean 1. 12).

Croyons ce que Dieu nous dit. Tout traitement médical est efficace UNIQUEMENT si le malade le prend. De même, SEULS ceux qui croient Dieu hériteront de la vie éternelle. Croire ce que Dieu dit, c’est accepter ce qu’il nous offre.
L’offre de Dieu nécessite impérativement une décision personnelle de votre part car il est écrit : « Si vous ne croyez pas… vous mourrez dans vos péchés » (Jean 8. 24). « Quiconque croit celui qui m’a envoyé (Dieu), a la vie éternelle et ne vient pas en jugement ; mais il est passé de la mort à la vie » (Jean 5. 24). « Si tu crois dans ton cœur que Dieu a ressuscité Jésus d'entre les morts, tu seras sauvé. » (Romains 10. 9). « Bienheureux ceux dont les iniquités ont été pardonnées » (Romains 4. 7).

Écrire un commentaire

Le parfait pardon divin de Dieu‏

11 Mars 2017 Publié dans #Pardon des péchés

"Seigneur, … tu as jeté tous mes péchés derrière ton dos" (Ésaïe 38. 16, 17).
"Tu jetteras tous leurs péchés dans les profondeurs de la mer" (Michée 7. 19).

Le pardon humain est une chose difficile à obtenir, encore plus difficile à accorder. « Je lui pardonne, mais je n'oublierai jamais… » : voilà une expression souvent entendue. Il est, en effet, très difficile d'oublier complètement une offense, une faute.
Dieu seul peut pardonner parfaitement nos fautes, nos péchés. Plusieurs termes utilisés pour le pardon, en hébreu dans l'Ancien Testament comme en grec dans le Nouveau Testament, expriment le fait d'enlever, de jeter dehors, de jeter au loin, d'effacer. Et Dieu déclare, à propos de ceux qui ont cru et mis leur confiance à la valeur du sacrifice expiatoire de Jésus Christ : « Je ne me souviendrai plus jamais de leurs péchés ni de leurs iniquités » (Hébreux 10. 17).

Comment cela est-il possible de la part du seul vrai Dieu Saint qui a “les yeux trop purs pour voir le mal” ? (Habakuk 1. 13). Dieu peut pardonner au coupable parce que le jugement qu'il a mérité a été subi par Jésus Christ, sur la croix. Il n'a plus rien à réclamer à ceux qui croient et qui peuvent dire : «Christ… lui-même a porté nos péchés en son corps sur le bois [de la croix]» (1 Pierre 2. 24).

Le pardon divin ne passe donc pas à la légère sur les péchés du vrai croyant en Jésus. Mais il peut les couvrir et les oublier entièrement et définitivement parce que notre Sauveur Jésus-Christ en a déjà subi la peine par sa mort à la croix. Et puis, Jésus-Christ est ressuscité, vivant éternellement. C'est ainsi que Dieu pardonne par pure grâce au coupable qui se tourne vers Lui avec foi.

Écrire un commentaire
1 2 3 4 5 > >>